alexametrics
mercredi 28 septembre 2022
Heure de Tunis : 20:30
A la Une
Les résultats discrédités du référendum 2022
27/07/2022 | 15:00
6 min
Les résultats discrédités du référendum 2022

 

Le code électoral interdit strictement de remettre en doute le déroulement d’un scrutin. Les Tunisiens ont cependant balayé d’un revers cette loi et se sont donné à cœur joie, mercredi 27 juillet 2022, en se moquant de l’Instance supérieure indépendante pour les élections (Isie).

Ces moqueries viennent suite aux chiffres donnés par l’Isie mardi 26 juillet en fin de soirée. Dès leur publication, on a commencé par relever les incohérences.

Dans son rapport préliminaire publié mardi, l’Isie annonce que le nombre d’électeurs final est de 2,830 millions représentant un taux de participation de 30,5%. Or, la même Isie a annoncé 24 heures plus tôt que le nombre d’électeurs à 22 heures était de 2,458 millions représentant 27,54%.

Sachant que les bureaux de vote ferment à 22 heures, il n’y a techniquement aucune possibilité pour que le nombre d’électeurs augmente, ne serait-ce que d’une voix !

 

Ce n’est qu’après examen minutieux des chiffres, mercredi matin, que l’on a pu découvrir de véritables énormités qui jettent le soupçon sur une grotesque manipulation des résultats du référendum.

On a ainsi remarqué des écarts entre les chiffres donnés par les instances régionales (Irie) et les chiffres relayés par la centrale. Parfois, les chiffres des Irie sont inférieurs à ceux de l’Isie et parfois c’est l’inverse.

La polémique a commencé à grossir en milieu de matinée, poussant l’Isie à retirer le tableau des résultats de sa page Facebook puis de son site web. Trop tard, les internautes et les médias ont déjà téléchargé le document et ont pointé les circonscriptions où il y a des écarts. Elles sont toutes concernées, sans exception aucune !

En fin de matinée, mercredi, l’Isie a publié un communiqué pour admettre que des erreurs se sont glissées dans ses documents et qu’elle a publié un document non mis à jour. Elle rappelle, dans la foulée, que les chiffres présentés sont préliminaires et que les chiffres définitifs officiels seront publiés ultérieurement.

Au passage, l’instance nie catégoriquement toute fraude et assure que ses chiffres sont authentiques. Quels chiffres d’abord ? Personne ne sait encore si l’on doit prendre en considération les chiffres des Irie ou ceux de l’Isie.

 

L’Isie a beau admettre des erreurs liées à un problème d’actualisation de fichier, l’argument parait peu crédible puisqu’il ne tient pas la route.

C’est la ville de Tozeur qui fait tomber en éclats l’argument de l’Isie, puisqu’on constate, dans cette ville, un nombre d’électeurs supérieur au nombre d’inscrits ! Même s’il y a erreur de mise à jour, le nombre d’inscrits doit être systématiquement supérieur au nombre d’électeurs. Pour rappel, le nombre d’inscrits à Tozeur est de 85.035 personnes. L’Irie a indiqué qu’il y a eu 28.878 électeurs, alors que l’Isie a indiqué qu’il y en a eu 105.515. Tozeur représente un autre problème et il est relatif au nombre de ses habitants de l’ordre de 115.675 citoyens, d’après les chiffres officiels de l’Institut national de la Statistique (INS). Les ratios ne tiennent tout simplement pas la route !

 

Toutes ces incohérences ont poussé les internautes à se moquer de l’Isie et de ses chiffres. Plus sérieux, certains citoyens et certaines ONG appellent, depuis ce matin, à un recomptage des voix par des organismes indépendants n’appartenant pas à l’Isie.

On rappelle dans la foulée que le jour du scrutin a été caractérisé par plusieurs dépassements. Le plus spectaculaire est, sans conteste, celui du président de la République, initiateur du référendum, qui a violé le silence électoral. Citoyens ONG, partis et même la Haica (gendarme de l’audiovisuel) ont crié au scandale. Après plus de 24 heures, l’Isie a réagi mollement en indiquant que les propos du président violent, certes, la loi, mais n’ont absolument aucune incidence sur le déroulement du scrutin. CQFD.

Autres caractéristiques de ce jour de scrutin, il n’y avait pas d’observateurs internationaux (à l’exception de la Ligue arabe), les observateurs nationaux étaient en nombre très limité de telle sorte que l’écrasante majorité des bureaux de vote n’enregistrait la présence que des membres de l’Isie eux-mêmes. Il n’y avait, dans ces bureaux, ni de représentants de partis, ni d’ONG, ni de médias. Enfin, on enregistre aussi le harcèlement subi par plusieurs journalistes tunisiens et étrangers. Certains ont été empêchés par les agents de l’Isie de faire leur travail, d’autres ont subi les affres des forces de l’ordre qui les ont fouillés et ont effacé les photos qu’ils ont prises.

 

Tout cela jette un fort discrédit sur une instance qui ne cesse de défrayer la chronique depuis la nomination de ses nouveaux membres.

Le fait que ses membres aient été désignés par le président de la République, les passes d’armes entre le président Farouk Bouasker et le membre élu Sami Ben Slama (interdit d’accès à la salle des opérations le jour du scrutin) ont donné une image d’une Isie composée d’opportunistes à la solde du pouvoir, plutôt que de personnes indépendantes dévouées à leur mission.

Avec ce véritable scandale des soi-disant erreurs des chiffres, ce n’est plus l’Isie seulement qui est discréditée, c’est tout le processus référendaire et ses résultats qui sont remis en doute.

Peut-on, dès lors, parler de fraudes, de falsification des résultats ou de bourrage des urnes ? Ce serait aller vite en besogne. Il faut un recours officiel et seule une instance judiciaire a la latitude de prononcer de telles graves accusations. Le problème est que le recours en question n’est possible que pour ceux qui se sont inscrits en qualité de membres de la campagne. Or, l’écrasante majorité de ces membres, figurent parmi les adeptes du « oui ». Le « oui » qui l’a emporté avec un score soviétique de 94,6%.

En d’autres termes, pour rester dans le concret, les mises en doute des chiffres de l’Isie ne sauraient dépasser les réseaux sociaux et quelques médias qui osent encore défier le régime de Kaïs Saïed.

 

Raouf Ben Hédi

27/07/2022 | 15:00
6 min
sur le fil
Tous les Articles
Suivez-nous
Commentaires
Houcine
Aux gens à la probité candide.
a posté le 29-07-2022 à 12:35
Je vous le redis, même après avoir subi votre censure, que votre positionnement n'a rien de surprenant.
Nous sommes tous déterminés.
Vos affects vous ont conduits à être plus sensibles à une supposée tricherie, contre quoi les recours sont ouverts, les mêmes affects vous ont rendu aveugles et sourds face aux captations, aux vols et détournements d'argent public, même face aux meurtres puisqu'on ne vous a connu une mobilisation aussi énergique et détermination si forte.
Quant aux petites mains islamistes, leurs sottises sont si régulières ici, qu'il n'est pas besoin de le signaler, car on doit chérir l'inculture quand on prétend informer.
Vous n'êtes pas crédibles dans ce rôle.
Ni probes, ni justes, vous êtes partisans.
Je connais des partisans probes.
C'est la différence.
Soros ibn Fafa
A propos des singes qui montent aux cocotiers....
a posté le 29-07-2022 à 11:45
En France, tout le monde disait que Macron allait être battu. A ce jour, personne n'a compris le résultat des élections.

J'espère que Monsieur Kais Saied va exiger de l'ONU une enquête internationale pour vérifier la légitimité des élections dans ce pays d'Europe qui tourne à la dictature, avec son guide suprême névrosé schizophrène et éborgneur.
.
Soyons certains que les pourfendeurs du référendum sur Business News seront aussi prompts à réclamer la démocrassie dans leur première patrie la France, qu'ils le sont quand il s'agit de leur territoire de résidence la Tunisie.

Monsieur Raouf sera sans nul doute aux premières loges pour soutenir les laissés pour compte de la démocrassie chez Mama Fafa.
Abel Chater
Nous parlons preuves à l'appui et eux, ils parlent dans le vide sans le moindre effet même pas sur eux-mêmes.
a posté le 29-07-2022 à 10:21
Prenons à titre d'exemple les juifs genocidaires de Gaza occupants de la Palestine. Ils mentent. Ils renversent les faits tête à queue. Ils se déclarent propriétaires de la Palestine occupée. Ils disent avoir les USA et tout l'Occident avec eux. Ils ne laissent rien pour se vanter jusqu'aux armes nucléaires. Plus grand'gueules, impossible d'y trouver. Malgré tout, ils ne peuvent montrer leurs nez crochus, nulle part de par le monde entier. Toujours cachés derrière le passeport de leurs pays d'origine. En Palestine occupée, ils dorment le révolver sous le coussin et l'oreiller, entourés de cages et de murailles.
Bien qu'ils corrompent l'amitié artificielle des dictateurs arabes, ils courent toujours sur place et construisent la Palestine, pour laisser tout en indemnité aux Palestiniens. Ils savent très bien que tout ce qui n'est pas légal, ne pourra jamais devenir légitime. Ils finiront par se sauver comme les rats se sauvent d'un navire naufragé.
Idem pour ce référendum illegal et illégitime, avec tous ses outils inconstitutionnels autour de cette Isie-25.
Allah yostir Tounes.
Alya
Tout le forum se transmet en matheux
a posté le 28-07-2022 à 14:23
Oui , l erreur n est pas la fraude. Et les erreurs sont faciles . De toute facon, le oui ne pouvait que passer qu avec cette écrasante majorité. Mesdames messieurs , on se déplace et on choisit non quand on n est contre . ON NE BOUDE PAS. Merci nizar bahloul de les avoir prevenu
Zhaira
L'ISIE régionale.......
a posté le 28-07-2022 à 12:02
L'ISIE des régions n'était pas habilitée selon Bouasker à publier ses résultats d'où le décalage
avec ceux de l'ISIE.....
Bél Marsa bdinè ......,cela nous donne un aperçu sur la future ambiance qui régnera entre les deux chambres,l'ARP classique et celle des régions tant vantée par Mèwlènè el Emir KS!
@Zhaira ex-@zozo Zohra (chouhirat zozotte).
Z
Non
a posté le à 13:10
Mon nouveau pseudo Masouda hhhhh
Mansour Lahyani
Pauvre Bouaskar ! L'encre du JORT n'est pas encore sèche...
a posté le 28-07-2022 à 12:00
Et il doit déjà déchanter : il guette avec la plus grande frayeur le n° du JORT qui lui assènera le coup le plus fort qu'il ait jamais reçu sur satête si fragile ! Les ayatollah n'ont pas la réputation de blaguer avec leurs sous-fifres : à la première incartade, schlang !, le panier à son (et à sang...) est à nettoyer immédiatement... Pauvre Bouaskar, ses askar ne lui seront d'aucune utilité partculière !
Saif
Mafia
a posté le 28-07-2022 à 10:52
Justice svp!!!! Maher Jedidi & Farouk Bousaker Justice svp. Crime against Tunisia!
Zarbout
@Raouf Ben Hédi: Il faut réviser vos intentions à la baisse
a posté le 28-07-2022 à 10:11
Lire l´article de votre confrère Abdelkrim DERMECH Publié le 28/07/2022 dans la "LaPresse"

"Quant à l'ONG Mourakiboun, spécialisée dans l'observation des élections, elle considère que le taux de participation s'élève à 31,2% et que le taux d'abstention est d'environ 68% avec une marge d'erreur de 0,9%.

Les taux du oui et du non révélés par Mourakiboun ne diffèrent pas beaucoup de ceux livrés par Farouk Bouasker puisqu'ils ont été 94,2% à dire oui (contre 94,60% pour l'Isie) et 5,8% à dire non (contre 5,4% comme l'a dévoilé Farouk Bouasker)."

Il faut arrêter de semer la zizanie!



Oscar
Réaction des perdants
a posté le 28-07-2022 à 09:23
Même Trump a eu la même réaction lors de sa défaite.
Le oui l'a emporté selon le ministère de l'intérieur.
La défaite des islamistes est flagrante et sans appel.
Abdullah
Dommage pour l'ISIE !!!
a posté le 28-07-2022 à 09:19
Dommage pour l' ISIE qui a bien réussi tous les élections depuis la révolution en Tunisie, tomba dans une obscure de médiocrité et d' incompétence.
Tout le monde savent que les résultats sont incohérent pour ne pas dire autre chose, c'est le résultat quand on choisi les membres de l'isie à l'aveuglette en bafouant les lois et la constitution.
Que dieu bénisse notre Tunisie?
Daoudaou
@ Abdullah. Vous faites rire pour défendre les corruptions de nahdha.
a posté le à 10:15
Les précédentes élections furent un fisco intégral suite aux corruptions et aux falsifications de la part de nahdha qui a basé son dénigrent sur le régionalisme et ses campagnes de hainee M contre les gens du nord, sur la peur de Dieu et sur les appitoiements comme quoi le sud est lésé.
Or c'est tout à fait normal le contraire de leurs présomptions.
Donc Ils sont malhonnêtes hypocrires ces nahdha et ne cherchent qu'à provoquer des conflits rien que pour s'installer à Tunis et de dénigrer le sud, d'ailleurs c'est la base de réflexion de la conception d'une révolution qui n'existait pas aupravant car les gens avaient une fierté de vivre dans leurs régions respectives et non pas de la considère comme secondaire, même si nahdha a modernisé Gabes Mednine durant la dernière décennie mais qui ne serviront en fin compte que pour les sédentaires ou quelques-uns les visites du bled, même si la majorité de cette région vit à Paris depuis une dizaine d'années grâce à la connivence de nahdha qui cherchait à prospecter plus de votants pour les législatives destinées dès le début du complot, pour ghanouchi le maléfique et l'origine de tout le mal socio-économique de La Tunisie et la destruction de la ville de Tunis.
Momo
Des tricheurs
a posté le 28-07-2022 à 01:43
Ils ne savent pas tricher correctement ? Quelle incompétence fi bilad attarananni !
BG
Humour de pacotille et ridicule en falsifiant certains pseudos
a posté le 27-07-2022 à 23:12
Sous le titre Samir Dilou; Saied a subit une réussite ¨cuisante ¨lisez et riez du ridicule des pseudos falsifiés par un certain internaute qui a voulu faire de l humour bien particulier en projetant sa haine comme d habitude contre les citoyens Tunisiens car les corrompus ont perdu la partie. Comme le dit l Ancien élu de la République Française que les islamistes sont la colonne vertébrale cancérigène de la Tunisie. Nous nous adressons a BN qui aurait du censurer ces commentaires qui ne sont pas digne d un journal qui se respecte ainsi que le journaliste qui devrait rester neutre .L on ne gagne pas a tous les coups la roue tourne. Vous avez été payé par une association pour vous ridiculiser ainsi c est petit petit vous êtes tombé bien bas
takilas
On a pas compris ce veut nahdha ?
a posté le 27-07-2022 à 21:29
Après sa cuisante défaite, qui au lieu de se taire, ose parler et protester.
Ils oublient que son qu'ils ont recrutes dans la fonction publique à Tunis lors toika en 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et même après, ou les taxieurs qui ont bénéficié de véhicules jaunes dans la même période, n'osent pas se montrer pour aller voter, est parce qu'ils savent qu'ils vont être soit repèrés ou ridiculisés par leurs connaissances.
Des dizaines de milliers de recrutés pour la forme qui ne sont pas venus voter alors que nahdha pensait que par reconnaissance à la faveur qu'elle leur a accordée qu'ils vont venir, point nenni nahdha pour eux connaît pas ?!
D'où la déception de ghanouchi, Bhiri, Hammami et compagnie qui n'imaginaient pas une telle déconvenue.
Chaï iassef bisaraha ouine wislet halet tounis avec cette mafieuse nahdha.
Tunisien
Sans commentaire
a posté le 27-07-2022 à 21:20
Ce scribouillard islamiste et son article catastrophe sont tellement grossiers qu'ils ne méritent aucun commentaire
cavalero
l'opposition s'est fourrée le doigt dans l'?il
a posté le 27-07-2022 à 21:07
pourquoi ont -ils choisi le boycottage ils auraient du aller aux urnes et voter en masse Non et de droit les partis de l'opposition peuvent installer des observateurs et révéler les dépassements
Patriore
LA V'?RIT'?
a posté le 27-07-2022 à 20:28
Referendum réalisé conformément à la loi électorale écrite par la troïka ( nakba cpr takattol tayar ..)
Et maintenant ils crient eh pleurnichent pour des fautes dont ils sont responsables
Ils n ont pas indiqué de seuil minima du taux de participation
Hélas ils doivent la fermer et assumer leurs erreurs
Loozap
Changement
a posté le 27-07-2022 à 20:07
C'est incroyable ça
Patriote
Ils aboient
a posté le 27-07-2022 à 20:04
Le proverbe arabe dis "la magie retombe sue la tête du magicien "
C est exactement la même situation des kjouanjias qui ont écrit la loi électorale qui a servi pour réaliser le référendum
S'il y a des responsables à cette situation est bien eux car ils ne pensait pas quitter le pouvoir un jour
Et maintenant ils crient et pleurnichent pour demander d invalider le referendum
Sales menteurs profitreurs pilleurs voleurs
Vive la tunisie libre sans eux pour un meilleur avenir aux futurs générations
Patriote
MENTEURS
a posté le 27-07-2022 à 19:57
Le proverbe arabe dis "la magie retombe sur le magicien "
Ce référendum à été réalisé suivant loi électorale écrite par la troïka et ses adeptes
Maintenant, ils sont en train de crier et de mettre en cause des choses qu'ils ont faites donc ils sont fautifs et c'est à eux d'assumer la responsabilité des résultats
Sale race de khouanjias , ils ont toujours de faire supporter leurs bêtises et erreurs aux autres
Comme s'ils sont des anges
On les a c
Ombrax
Toujours à chercher à enculer les mouches
a posté le 27-07-2022 à 19:55
Il y a sûrement des erreurs mais n'accablons ceux qui ont travaillé jours et nuits pour faire reussir cet évènement.
Encore une chose, les erreurs ne dépassent pas une centaine de milliers d'électeurs, soit, ceci n'entache pas beaucoup les résultats que cela soit 2.400.000 ou 2.200.000 de oui.
Arretons de chialer et avançons...
Agatacriztiz
Trop tard pour râler
a posté le 27-07-2022 à 19:42
De plus en plus absurdes. Mais qu'est ce que ça peut leur foutre de l'exactitude des résultats et discréditer un référendum auquels ils se sont abstenus d'y participer en le criant sur tous les toits pendant des semaines.
30% plus ou moins y ont participé, environ 94% ont dit oui, le reste, soit 6%, à quelque chose près, ont voté non.
La Constitution est approuvée et basta et ils l'ont tous dans le Baba...
Maintenant on ne peut pas pleurnicher pour avoir refusé de prendre le bus qui passait en invoquant le changement d'itinéraire et reprocher ensuite au conducteur de n'avoir pas voulu faire monter les passagers.
Et l'emmerdant, c'est que la prochaine fois, il n'y aura peut être pas de bus, la ligne n'étant décidément pas rentable au regard de clients hargneux et récalcitrants...
KIdam
Une grotesque manipulation
a posté le 27-07-2022 à 19:32
Et ce depuis le 25 juillet 2021
Patriote
Hahaha
a posté le 27-07-2022 à 19:11
Ce référendum à suivi les règles du code électoral mis en place par le gourou et sa bande et ils n'ont pas mis de aux minimum de parricipation
Alors c est eux les fautifs , ils
Ont prevu l'éternité au pouvoir
Pour faire ce qu'ils veulent
Hélas la magie est tombée sur la tête des magiciens et la commencent à pleurnicher et à crier pour invalider des regles de jeu qu ils ont initiés
Quel bande de fou
Tunisino
Est-il possible?!
a posté le 27-07-2022 à 18:46
Est-il possible que certains membres de l'Isie veulent dire aux tunisiens que les résultats sont truqués?! C'est une technique utilisée dans les rapports judiciaires, un rapport bien rédigé est pour dire au juge que l'accusé est probablement innocent, alors qu'un rapport mal rédigé est pour dire au juge que l'accusé est probablement coupable!
Forza
Fraude massive
a posté le 27-07-2022 à 18:40
Les chiffres sont fabriquées. L'ISIE25 voulait offrir au putschiste plus que le oui. Elle voulait lui gonfler le taux de participation. Pourquoi 30%, pour s'approcher des 2.7 million de son vote de 2019 hors le public du putschiste de 2019 n'est pas le même que celui de 2022. Ils étaient des nahdhaoui, des salfistes et quelques démocrates, ils sont maintenant des anti nahdhaouis, vouloir monter le même nombre d'électeurs Pour dire qu'il n'a pas perdu des voix est debile, d'agro-industrie rabi comme on dit, elhila fi tark elhila.
V
Fail
a posté le 27-07-2022 à 17:41
C'est moins de 10% la participation, les bureaux étaient vides, et il y avaient des yeux partout. Sans parler des dépassements et l'achat des voix, les ONG, il suffit de voir la campagne électorale et les panneaux publicitaires ! Et 20 SMS reçu par personne envoyés par l'ISIE ? d'ou vient l'argent ?

L'important qu'il n'a pas réussit de passer son torchon, dans la préambule il cite 7 fois "Nous le peuple tunisien"... Même pas eu l'accord de la majorité absolue de ce peuple, très loin de 50%, il aurait pu l'obtenir avec un autre projet, et sous d'autres conditions,

Une constitution nécessite une majorité renforcé, 2/3 par exemple, c'est a dire dépasser clairement la zone 50%, parce qu'une constitution symbolise l'unité du peuple, parce que une constitution doit avoir une forte légitimité et être loin des contestations, etc, etc...
JEMNI HORR
ISIE IRIE
a posté le 27-07-2022 à 17:40
Dans tout ce brouhaha où est AFEK
tounsia2
Ne pas confondre erreur et fraude
a posté le 27-07-2022 à 17:31
On peut faire des erreurs, c'est admis car les erreurs peuvent être corrigées et c'est une bonne chose de les reconnaitre puis de les corriger; Mais de là à discréditer tout un processus qui était correct et transparent dans l'ensemble, c'est injuste et inacceptable ; C'est pourtant simple, ceux qui ne sont pas convaincus des résultats d'un bureau ou d'un centre de vote, peuvent demander de refaire le comptage des bulletins de vote !
Il faut s'y faire, les tunisiens ont dit leur mot et même si on refait le comptage de tous bulletins ou si on refait le referendum une nouvelle fois, les résultats ne changeront pas car les tunisiens ont voté contre Nahdha et ses alliés et non pour Kais Saied. . .
Hamza Nouira
Et bien....
a posté le 27-07-2022 à 16:57
Cher Raouf,

Vous vous donnez beaucoup de mal à informer. Et je vous en remercie.
Les journaux internationaux comme le New York Times, The independent, 20Minutes etc s'en sont donnés à coeur joie.

Les tunisiens qui ont votés disent qu'il ne peut pas avoir pire que ces 10 dernières années..... On verra.
1 personne sur 4 a voté. '?a ne représente rien. Les gens n'ont pas dit oui. Ils n'ont pas dit non. Parce que pour eux le système en place est illégitime depuis le 25 juillet 2021.

J'espère juste que les institutions internationales ne donneront pas d'argent. Puisqu'il est capable de faire des miracles qu'ils nous montrent ce qu'il va faire maintenant sans l'aide des occidentaux.

.nous sommes les tristes spectateurs de notre propre bateau qui chavire.

Que Dieu est pitié de nous.
GZ
"Easy with ISIE"
a posté le 27-07-2022 à 16:45
Si tout cela est bien vrai, honni soit qui mal y pense, vous avez toutes les raisons du monde de republier en illustration le dessin prémonitoire de cet architecte, perfidement Légendé
"Easy with ISIE", le coquin ! Où l'on voit un bulletin NON se transformer en OUI lors du passage par la fente de l'urne ... funéraire.
Urne funéraire ! De qui ? De quoi ?
Honni soit qui mal y pense.
Daoudaou
Même à la 1ère année de l'école primaire ne raisonne pas de cette façon ?!
a posté le 27-07-2022 à 16:39
C'est comme si quelqu'un qui sait que l'aube sera à telle heur et que le lever du soleil à telle heure mais avant le lever du soleil d'une demi-heure il vient dire quil est étonnant que le soleil n'est pas encore apparu.
C'est exactement le raisonnement de cet écrit qui n'a pas l'étoffe d'apporter des circonstances atténuantes à la gênante et superflu nahdha.
Ceci dit, cette secte trouvera comme à son habitude des sabotages pour mettre les.batons dans les roues de l'économie tunisienne, ou des trahisons comme déclencher des incendies.
C'est leur seul job ces pauvres.
Jawhar
'? coté de la plaque
a posté le à 18:29
Le sujet c'est le coucher de soleil wenti tu nius parles du lever de soleil lol
Ancien '?lu de la république française
Mr Raouf ben hédi soyez impartial
a posté le 27-07-2022 à 15:44
Mr Raouf ben hédi au lieu de dire n'importe quoi, je vous demande de contrôler votre cite des islamistes à plusieurs pseudos, en plus ils utilisent les pseudos des autres pour raconter des mensonges , Mr vis à vis de la loi vous êtes responsables de cela, Mr Raouf je vous assure la Tunisie se mettra sur pieds grâce à Kaïs Saïed et les vrais wattanias et Wattanis, je vous informe, il une association qui finance les faux pseudos ( pour être clair elle paye certaines personnes pour agresser les honorables de ce forum preuve à l'appui : sous le titre Samir Dilou :Saïed a subi une réussite << cuisante >> ) par exemple le commentaire de 26/07/2022 à 12h04 ce n'est pas qui à rédiger ce commentaire, si vous faites travail d'un journaliste impartial, vous trouverez les mails de ce crétin qui salit l'image de Businessnews à la fin la démocratie est le respect de l'adversaire et non les insultes, par ce que les insultes, elles ne sont que l'arme des faibles et des traîtres
Ancien '?lu de la république française
des oublis
a posté le à 17:04
des oublis : ce n'est pas moi
Il y'a une association
Si vous faites
Hamza Nouira
@ancien elu de la R.
a posté le à 17:01
Qu'est ce que vous êtes rigolo dans votre commentaire psychotique.

Sinon vous faite des spectacles en cabaret sur Tunis ? Un humour comme ça cela mérite bien une scène!

PS: Les islamistes.... '?a vous hante a ce point? Vous n'avez que ce mot à la bouche apparemment. Prenez des relaxants ça vous aidera.
Ancien '?lu de la république française
il faut mieux un spectacle pour faire rire les gens à un attentat pour faire pleurer les gens et salir l'image de la nation tunisienne
a posté le à 01:16
Il faut mieux un spectacle qu'un attentat pour salir l'image de la nation tunisienne, on mélange pas les torchons avec les serviettes, vous n'êtes pas obligé de lire mes commentaires, je dis la vérité au vrai Wattanis et wattanias, je suis poli, je ne tutoie jamais mes adversaires, je n'insulte pas mes adversaires, pour les insultes, elles ne sont que l'arme des faibles et des traîtres ( est ce que vous connaissez l'histoire de la datte en haut de palmiers de nos aïeux ) je vous souhaite une seule que Dieu vous récompense pour ce que vous faites, moi aussi je demande la même chose à Dieu de récompenser ce que je fais, je ne peux dire mieux