alexametrics
lundi 03 octobre 2022
Heure de Tunis : 05:03
Dernières news
Les pro-Saïed se lâchent sur les opposants politiques du président
22/07/2022 | 14:29
2 min
Les pro-Saïed se lâchent sur les opposants politiques du président

 

Les partisans du projet politique du chef de l'Etat, Kaïs Saïed, ont décidé de s'attaquer au parti Afek Tounes. Une campagne d'incitation a été lancée sur les réseaux sociaux. On y voit le logo de Afek Tounes recouvert de la couleur verte. Une tentative de faire taire le seul parti à avoir placardé partout dans les lieux définis par l'Instance supérieure indépendante pour les élections des affiches avec un grand "non".

Le parti avait, aussi, déployé un grand panneau contenant le même message sur le toit de son siège officiel. Plusieurs personnes ont salué l'engagement et la prise de position du parti. La photo avait été massivement partagée sur Facebook. Le président du parti, Fadhel Abdelkefi avait réitéré, dans un passage médiatique du 21 juillet 2022, la position de son parti contre le référendum et la constitution du président de la République, Kaïs Saïed. « Le président a posé un régime présidentialiste pour faire ce qu’il veut », a-t-il déclaré, lors de son intervention sur Mosaïque FM.

Ainsi, la campagne initiée par les pro-Saïed résulte de la prise de position du parti et par l'entêtement de son président à s'opposer au chef de l'Etat et à son projet politique. La publication contient, également, le texte suivant : « Le nombre de doigts dans le logo dépasse celui des adhérents ». Encore une fois, les pro-Saïed montrent qu'ils sont prêts à tout pour forcer la mise en place du projet de la gouvernance par les bases. L'un des plus connus d'entre eux, Riadh Jrad, a partagé la photo en y ajoutant  « Par un simple trait de stylo. Un grand oui » en référence à l'expression souvent utilisée par Fadhel Abdelkefi.

 

 

 

 

S.G

22/07/2022 | 14:29
2 min
Suivez-nous
Commentaires
Mongi
Arreter de parler.
a posté le 25-07-2022 à 07:38
Il est temps que les tunisiens arrêtent de parler et de commencer à faire. C'est en faisant qu'on peut changer.
cesarios
gouverner, c'est analyser le présent, prévoir l'avenir en ayant la capacité et la compétence créatives
a posté le 22-07-2022 à 18:25
Au 21 éme siècle, et plus particulièrement en TUNISIE, il n'y aura plus de leaders, de zaïms, les béni oui-oui, les amoureux de la culte de la personnalité se sont dépassés par les événements, le chambardement qui est en train de s'installer dans le monde par les nations les plus développés et les plus créatifs doit être pris en considération, actuellement c'est l'économie , le social bien gérés, bien orientés , bien gouvernés qui peuvent assurer toute transition démocratique et garantir une solide stabilité de toute nation, la concurrence qui sévit sauvagement entre les nations dans l'égoïsme, l'individualisme, la division et la désunion nous oblige à prendre les précautions nécessaires et la préparation préventive et précoce de compter sur nos capacités , nos compétences et nos forces productives et créatives
Le peuple tunisien
veut le changement...
a posté le 22-07-2022 à 17:33
Le peuple tunisien veut un changement radical de sa vie politique et économique, après 10 ans de malheur, de déception et de honte. Ceux ont gouverné la Tunisie durant la dernière décennie doivent avoir un minimum de RJOULIA et de dignité en se retirant de la vie politique. Cachez vous, vous n'étiez pas à la hauteur de la confiance que le peuple tunisien vous a accordée. Votons TOUS par un grand OUI au référendum du 25 juillet.
Chanchan
Opposants politiques ?
a posté le 22-07-2022 à 17:32
Qu'est-ce qu'ils connaissent de la politique ces va-nu-pieds ?
Corto
Il faut que le troupeau de KS arrête de bêler
a posté le 22-07-2022 à 16:57
Il vrai que les banu Hillel du président incapable d'écrire une thèse en 30 ans de carrière en récitant la même leçon, sont plus intelligents que tous, savent lire, militer, agir pour le bien commun. '?a se voit, trois ans à la tête de l'Etat a part signer avec une plume d'oie qu'a fait cet intelligent de l'arabisme. Il a écrit une constitution truffée de fautes. Si ces électeurs sont aussi intelligents que ses étudiants, la Tunisie sera Singapour. Le réveil risque d'être dur.
Mansour Lahyani
@Corto
a posté le à 12:27
Attendez, patientez encore un chouia, vous n'avez encore rien vu : de sa plume d'oie il nous rédigera des stances que Zaqafouna lui-même n'a jamais eu l'ambition de déclamer... Et désormais, il faudraplutôt fraire référence à Khomeini, ou à son alter ego Behechti, qui a été éparpillé par un objet inattendu !
Bruno
La vérité
a posté le 22-07-2022 à 15:06
N'oubliez pas de beaucoup des membres de ce parti soit disant opposé au référendum vont y participer et mettre un oui
Mansour Lahyani
A Bruno... qui n'a pas les idées vraiment claires !
a posté le à 16:33
Je suis sûr, moi, que les membres de ce parti, réellement d'opposition, vont en masse voter NON, quoi d'autre !!!