alexametrics
lundi 28 novembre 2022
Heure de Tunis : 23:41
A la Une
Ils ont tous été libérés, la force des islamistes ou la manipulation du pouvoir ?
22/09/2022 | 14:00
6 min
Ils ont tous été libérés, la force des islamistes ou la manipulation du pouvoir ?

 

Ali Laârayedh, Ridha Jaouadi, Mohamed Frikha, Mohamed Affes. Après une garde à vue de quelques heures pour les uns et de quelques jours pour les autres, ils ont tous été libérés.

Autres personnalités politiques citées dans ce dossier d’envoi de jeunes tunisiens dans les zones de conflits, notamment la Syrie, on trouve le président de l’assemblée dissoute Rached Ghannouchi, l’ancien ministre des Affaires religieuses, Noureddine Khadmi, l’ancien président de la République Moncef Marzouki et un grand nombre de hauts cadres du ministère de l’Intérieur.

 

Cette affaire a été suivie de très près par l’opinion publique hostile aux islamistes. On a oublié les pénuries et l’inflation pour espérer que l’on mette, enfin, en prison ceux qui ont tant terni l’image de la Tunisie à l’international. A un certain moment, la nationalité tunisienne était la plus représentée dans les rangs de Daech. Ces terroristes partis en Irak et en Syrie, il faut bien qu’il y ait une partie qui les a pris en charge pour les envoyer là-bas. C’est ce qui était, et est encore, admis communément.

En interpellant les leaders politiques d’Ennahdha, les imams, le patron de Syphax Airlines et les cadres sécuritaires, le parquet donne la réponse que le « public » attend. C’est comme s’il a attrapé toute la chaîne de la nébuleuse : les imams qui ont incité les crédules à partir faire le Djihad, le parti politique qui finance, les représentants de l’Etat qui facilitent le voyage et la compagnie aérienne qui s’occupe de leur transport.

 

Sauf que voilà, l’affaire semble faire pschitt. A l’exception des cadres sécuritaires, tous les islamistes ont été libérés. Depuis hier, ils jouent la victimisation à fond, une spécialité dans laquelle ils ont toujours excellé.

De deux choses l’une. Soit le parquet a mal préparé ses dossiers et le juge d’instruction n’a rien trouvé pour justifier leur détention. Soit le parquet a bien préparé ses dossiers et le juge d’instruction s’est montré complice des islamistes en les libérant. Dans un cas comme dans l’autre, il y a un problème dans la chaîne judiciaire. Dans un cas comme dans l’autre, l’Etat a failli quelque part.

 

Pour défendre leur président, les aficionados de Kaïs Saïed attirent l’attention sur l’indépendance du juge d’instruction qui a libéré ces islamistes. Une preuve, d’après eux, que la justice n’est pas à la solde du pouvoir, comme le répètent les médias et les organisations internationales.

Ils omettent juste de préciser que si le juge est indépendant, le parquet ne l’est pas. Dépendant hiérarchiquement, et concrètement, de la ministre de la Justice, le parquet a bien failli dans cette histoire.

 

Si l’on se tient aux témoignages des avocats des prévenus, notamment Samir Dilou, Ahmed Néjib Chebbi, Seïf Eddine Makhlouf et Mohamed Ali Gherib, les dossiers sont totalement vides. Toute la procédure a été lancée suite à une plainte déposée par la députée Fatma Mseddi qui s’est basée sur des témoignages à la crédibilité douteuse, quand elle était dans une commission parlementaire.

Le parquet a ouvert la procédure sans investigation profonde et sans avoir réuni suffisamment de preuves pour bétonner ses accusations, avant de procéder à l’interpellation des suspects.

Il a interdit de voyage Noureddine Khadmi et mis en garde à vue Ali Laârayedh, Ridha Jaouadi, Mohamed Frikha, Mohamed Affes en violation totale de la présomption d’innocence.

Ce qu’a fait le parquet plait énormément au public anti-islamiste assoiffé de vengeance et impatient de trouver les coupables, mais il est en violation totale des principes du Droit et d’une justice équitable.

Politiquement, le parquet a offert un cadeau en or aux islamistes leur permettant ainsi de se blanchir devant l’opinion publique nationale et internationale.

Ils subissent, depuis des années, les accusations les plus infâmantes quant à leur rôle sur l’envoi des jeunes tunisiens à Daech, voilà donc un juge qui leur donne une sorte de quitus. Bien sûr l’instruction est encore en cours, bien sûr que le procès est encore en cours, mais le fait est que le juge d’instruction n’a rien trouvé dans les dossiers remis par le parquet pour le moment.

L’autre hypothèse que le juge d’instruction est complice des islamistes ne tient pas debout. Aucun juge, aussi idéologisé soit-il, ne saurait prendre le risque de libérer un suspect de terrorisme alors qu’il a devant lui un dossier solide prouvant son implication. D’ailleurs, si c’était le cas, rien n’empêchait le parquet d’interjeter appel et de les maintenir en détention encore quelques jours, jusqu’à ce que la chambre des mises en accusations se penche sur le dossier.

 

Ce qui s’est passé ces dernières 24 heures n’a rien d’une première. Le régime de Kaïs Saïed a déjà procédé de la sorte pour mettre en résidence surveillée, voire en prison, des personnalités politiques innocentes.

Le cas le plus emblématique est incontestablement celui de Mehdi Ben Gharbia. L’ancien ministre des Droits de l’Homme croupit, depuis octobre 2021, en prison, alors que le juge d’instruction a décidé de sa libération.

 

Le cas le plus spectaculaire est celui de Noureddine Bhiri, kidnappé devant chez lui, pour être mis dans un entrepôt dans un no man’s land du côté de Bizerte. Après une grève de la faim qui a duré deux mois, à cause de laquelle l’ancien ministre de la Justice a frôlé la mort, il a été libéré sans aucune charge contre lui. Pourtant, force est de rappeler que le ministre de l’Intérieur en personne l’a accusé d’être impliqué dans une grave affaire ayant un caractère terroriste.

Autres affaires dans lesquelles le ministre de l’Intérieur ou le président de la République se sont prononcés et qui ont fait pschitt, celles de Chawki Tabib, Mofdi Mseddi, Lotfi Ben Sassi, Lotfi Ali, Ahmed Smaoui. Toutes ces personnalités politiques ont dû passer par la case prison ou assignation à résidence sans qu’il n’y ait aucun dossier solide contre eux.

Ça devient évident, le pouvoir politique est en train de chercher à satisfaire une certaine opinion publique assoiffée de revanche primitive contre des personnalités politiques qui se sont créé des ennemis dans le cadre de l’accomplissement de leur travail au sein de l’Etat.

Mehdi Ben Gharbia a carrément subi des tentatives d’extorsion, preuves enregistrées à l’appui. Étrangement, c’est lui qui est en prison, alors que ses accusateurs-extorqueurs n’ont jamais été inquiétés.

 

La grogne sociale est profonde, avec toutes ces pénuries et cette inflation. Le régime de Kaïs Saïed a besoin de donner des calmants à la population et cherche donc des diversions. Régulièrement, depuis un an, il offre un spectacle avec de présumées personnalités politiques corrompues ou terroristes. Et, à chaque fois, son spectacle finit en queue de poisson.

Le régime de Kaïs Saïed est aux abois, il a été incapable de redresser la barre économique, incapable d’apporter des réponses concrètes aux priorités des Tunisiens, incapable d’efficacité, il n’est même pas capable de monter des scénarios de diversion et des affaires judiciaires. C’est pourtant le b.a.-ba de toute dictature. Nul en démocratie, il est aussi nul en dictature. 

 

Raouf Ben Hédi

22/09/2022 | 14:00
6 min
sur le fil
Tous les Articles
Suivez-nous
Commentaires
hamza
Diversion
a posté le 25-09-2022 à 15:09
Avant 2011, le pouvoir en place attend un exploit de l'equipe nationale ou un trophe de nos clubs a l'echelle africain pour faire passer des augmentations des prix des produits de base (le carburant, le pain, l'electricite etc..)
Maintenant , le pouvoir en place cherche a faire diversion par l'arrestation des politiciens. Le malheur des choses qu'il ne save meme pas preparer un dossier juidiciaire.
Encore si on verifie les propos du ministre de l'interieur ou celui du president on penserait que le grand coup va tomber sur toutes les tetes et que la grande verite va se devoiler enfin> Mais , et je reprends une phrase de l'article : l'affaire fait psshhht. et bloqqqq. Comme on dit chez nous Fouchik fassay.
Le pouvoir en place ne sait que parler mais quand le temps de l'action on trouve rien. Cecin n'a d'explications que : le pouvoir en place est faible nul et incompetent... Donc finalement on s'attendra a d'autres arrestations quand viendra le temps des augmentations des prix du carburant, sucre et lait et qui sera pour bientot...
Ancien '?lu de la république française
après la révolution du jasmin, bientôt la révolution de la famine et la trahison
a posté le 24-09-2022 à 19:39
Le peuple tunisien ne va pas tarder à faire justice lui même, en 2019 je disais qu'il y'aura une révolution, la majorité des politiciens tunisiens et tunisiennes ils disaient le contraire, aujourd'hui je dis que bientôt il y'aura une révolution de la famine en Tunisie, les islamistes et les traîtres ont affamés le peuple tunisien, aujourd'hui les islamistes, les traîtres et les corrompus, ils prennent le peuple en otage , les hommes d'affaires font tout pour que le peuple tunisien se retourne contre Kaïs Saïed, mais le peuple tunisien est vacciné par les islamistes et traîtres depuis 2011 , la révolte du peuple tunisien est tout d'abord de faire justice lui même contre ghannouchien et ses amis, les traîtres, les corrompus et la justice, la majorité du peuple tunisien connaît très très bien les juges qui sont corrompus, un message aux juges, aux islamistes, aux traîtres et aux corrompus, on verra si j'ai raison où pas edahrou taouil et entre nous
BOUSS KHOUK
bn
a posté le 24-09-2022 à 13:42
il est temps d'enlever ce CHEF D'OEUVRE ! on a assez vu leur gueule , mais si vous y tenez , accrochez le dans vos bureaux .
Ancien '?lu de la république française
Mr Samir Dilou leurs dossiers ne sont pas vides, voilà des preuves à l'appui en vidéo
a posté le 24-09-2022 à 11:16
Je m'adresse à la justice tunisienne, il faut écouter leurs discours , il y'a que de la haine malgré leur haine , ils sont libre, Mr Samir Dilou, vous avez dit, il y'a rien dans leurs dossiers, voilà la preuve de vos mensonges, je ne suis pas un politicien tunisien, , si vous voulez d'autres preuves, il y a aucun problème c'est honteux un avocat il ment comme il respire, y'a si Raouf ben hédi, les donneurs de leçon en démocratie, il ne censure jamais les commentaires qui dérange les islamistes et les traîtres du peuple tunisien
https://youtu.be/5IxcmEvS-Bg
https://youtu.be/I9ByE5vR5PY
Djodjo
Les manipulés peuvent attendre encore longtemps.
a posté le à 13:55
Mais tout ça c'est de la manipulation, les preuves ils y en a, des aveux aussi, suffit d'aller sur YouTube comme vous l'avez fait, tout ces gens auraient dû être en prison depuis un moment.

Mais on est dirigé par un islamiste, ils se font des coups tordus entres eux, mais ne se détruisent pas les uns les autres. Solidarité de la ouma.

Franchement, ce qui attendent justices parce que kais l'islamiste est au pouvoir, c'est comme attendre d'un islamiste qu'il gère efficacement l'économie d'un pays, cela n'arrivera jamais.
Houcine
Photo de groupe... Incomplète.
a posté le 23-09-2022 à 21:42
Ma seule source étant mes lectures de diverses parutions, mes recherches d'informations me conduisent à conclure à la responsabilité de bon nombre de personnes affiliées/actives dans des organisations toutes ou presque de la mouvance islamiste pour ce qui concerne l'envoi au "jihad" de jeunes de ce pays.
Il se trouve que des sources occidentales bien informées confirment le rôle joué par la Turquie en tant que plaque tournante, avec des sites secrets d'entraînement, le financement étant d'origines diverses, et les pays occidentaux intéressés et partie prenante dans toutes ces opérations.
Un "frère musulman" repenti le confirme, de son côté.
Lorsqu'on recoupe cela avec les visites de Erdogan en Tunisie, les liens de son parti et la place qu'il tient au sein de l'internationale islamiste, sa proximité avec Ennahdha, les faits dès lors apparaissent sous leur jour véritable.
Par conséquent, et avant même que l'instruction ne s'achève, il est pour le moins cavalier de nous parler de "dossiers vides".
Ou bien, c'est d'un vide trop plein qu'on disserte.
Les circonvenus sont nombreux, le travail nécessite du temps, dans le respect de la procédure, eu égard aux droits de chacun, alors attendons.
Mais déjà la souricière est active.
TRE
Je suis complètement perdu et désorienté..
a posté le 23-09-2022 à 20:09
Les jeunes hommes et femmes MAJEURES - et maintenant des familles complètes - risquent volontairement leurs vies dans la méditerranée! Est-ce qu´on peut dire aussi que les Nahthaoui les ont poussés à le faire ? ou c´est parce que ce sont des conditions de la misère de l ´après 2011 et le manque de perspectives après le 25 juillet ? ou est-ce que notre grand Ayatollah Rathia Allah 3anhou qui les a financés et poussés/encouragés à "envahir" l´Italie et la France ?.. Pas uniquement en Syrie, les assassinats terroristes exécutés par des Tunisiens en France et ailleurs sont encore dans nos mémoires..
Encore une fois ce phénomène énigmatique me semble assez difficile à analyser !
Abir
n'est pas agréable à voir
a posté le 23-09-2022 à 14:35
Quel tableau de criminels !? Il y a un déjà qui a reçu la permission pour s'en fouir à qatar ! la vie avec ks est belle pour les kwanjias
TAHAR
M. Kaiis Saied finira par blanchir Ennahdha..
a posté le 23-09-2022 à 14:03
On n´a pas besoin d'être prophète, un proche de Sidi Mi7riz ou d´avoir suffisamments des neurones / synapses pour deviner que ces mêmes Nahdhaoui allaient bientôt triompher et pouvoir compter sur une solide majorité à l'ARP (grâce à leur VICTIMISATION gratuite et continue par Abir Moussi et Kaiis Saied !).
(rébelote) !
Mansour Lahyani
Mais quoi, Tahar
a posté le à 12:44
Pourquoi "finira par blanchir Ennahdha" ? Il le fait constamment, tous les jours, et à propos de n'importe quelle affaire !!! Il suffit d'ouvrir les yeux...
SAHLI
Oui, elle est déjà parfaitement blanchie ..
a posté le à 16:29
blanche et blanche comme un comprimé d'Aspirine!
Carthage Libre
Il faut faire tomber les khwenjias et Ennahdha DEMOCRATIQUEMENT. Sinon, ils seront toujours, toujours un VIRUS, une FERULE dans le Corps Tunisie.
a posté le 23-09-2022 à 12:20
...et c'est ce qu'aurait du faire, annoncer, proclamé le petit maboul Kaies Saied le lendemain du 25 juillet 2021 : ELECTIONS ANTICIPEES, en amendant légèrement le code électoral (à 3 tours, en éliminant le "plus fort reste") ; Abir Moussi aurait été democratiquement au Pouvoir et Ennahdha n'aurait rien rien à redire avec ses 13% immuables ; Ennahdha aurait petit à petit fondu comme beurre au soleil, sans se la jouer "victimes" et leurs véritables dossiers aurait été présentés PUBLIQUEMENT via les médias, pour plus de transparence : Nahdha aurait lourdement chuté et même ses propres "votant" ne voteraient plus pour eux.

Mais Kaies Saied a choisi la voie de la déraison et de la destruction de notre pays, en mettant en danger nos enfants et leur futur et en réinstallant Ennahdha dans le "coeur" des salopards. Voilà la vérité.
Lassaad
Pschitt
a posté le 23-09-2022 à 11:26
Le tasfir n'a jamais eu lieu dans le meilleur des pays possibles.
Houcine
Les islamistes et l'islamisme, jouets ou invention US ?
a posté le 23-09-2022 à 09:34
Je crois que tous les enquêteurs, je veux dire les journalistes d'investigation, les chercheurs sérieux ont déjà répondu de façon positive à ces questions.
Oussama Ben Laden, d'abord utilisé avec son joujou appelé Al Qaida, qu'on peut traduire par base ou commandement, contre l'union Soviétique en Afghanistan... Ensuite, on connaît la fin de la collaboration ou de la mission.
Les acteurs du 11 septembre qui allait être le début, la cause ou le motif de la destruction de l'Irak et plus tard occasion de redessiner la carte de la région du Proche-Orient, sont presque tous Saoudiens.
L'Arabie Saoudite n'a pas même été menacée par l'Empire....
En Tunisie, le retour triomphal d'un hurluberlu, qui se fit passer pour un cheikh, qui trona sur le siège de président de l'ARP, qui fit et défit nombre de gouvernements, installa des bergers dans les ministères, acheta députés, chefs de partis ou officines, vécut et prépara son coup à Londres.
On a tout lieu de considérer que ce fut une opération concertée, le lâchage de Ben Ali, la mise sur orbite de la confrérie, les financements qui finirent sur les comptes de certains alors qu'on les présentait comme dons et crédits à l'Etat tunisien.
Pour asseoir cette thèse, on peut rappeler l'insistance qui ne tarit pas encore des USA, de l'Europe, et même de l'ONU, à nous forcer la main en faveur de leurs pions au nom de l'article de foi indiscutable, la démocratie.
Que les, islamistes, nos islamistes, aient détruit les appareils d'Etat, volé les dons, fait assassiner des opposants, soutenu et soutiennent les terroristes qui ont tué gendarmes, policiers, touristes, gardes présidentiels, envoyé au "jihad" des gamins, cela ne pose pas problème aux "démocrates", ils persistent et signent.
Sur place, nous voyons des leaders politiques comme Chebbi, Hamma et d'autres de moindre envergure rallier les "frères" et même prendre leur parti contre tout le monde, le pays entier.
Ce qui fait la force des islamistes, c'est la conjonction de tous ces éléments, leurs moyens financiers dont on peut deviner l'origine par le but visé, et le tropisme local a6 se vendre pour quelques billets.
Quand un peuple veut se libérer, il en paie le prix.
Les Soviétiques ont perdu près de 20 millions à résister aux Nazis.
Et l'on nous chante "Si les Ricains n'étaient pas là...".
Il faut savoir lire les faits, avoir un peu de culture historique, et surtout de la curiosité pour la chose publique.
Les islamistes sont les agents de l'Etranger, pour qui veut voir clair.
Les Ricains ne sont surtout pas nos amis", il suffit de regarder les faits des 59 dernières années pour s'en convaincre.
Le massacre des Arabes est une décision concertée. D'Irak, en Lybie, en Syrie...
Les Palestiniens, eux, n'ont pas droit aux attentions de nos démocrates.
Et il y en a qui vous disent, il faut faire attention à ne pas se tromper dans ses choix stratégiques.
Entendez: obeussez aux dominants pour vous garantir une chance de survivre.
Mais, il y a des peuples qui sont restés debout, ont refusé de plier face à l'ennemi, ont combattu, et gagné fièrement leur liberté.
Il faut choisir, et décider, c'est cela la politique.
SAEL
Réponse
a posté le à 22:22
Merci housine pour votre commentaire. Vous avez dit l'essentiel de ma pensée. Le choix est dur puisqu'adhéré à une pensé qui amènera beaucoup de problèmes au pays, problème qu'on pourrait éviter seulement si la population comprenait les tenants et les aboutissants, et qu'elle arrête de se faire manipuler à travers les politiques identitaires (arabes VS modernistes). Mais malheureusement, on vit dans un monde, ou les gens comme vous et moi, seront toujours considérés comme des ennemis du peuple. Et il suffit de voir le commentaire de Warrior, et de ceux mettent l'huile sur le feu en exploitant le protectorat français, la dictature destourienne, l'impérialisme américain (ou plutôt, atlanto-sioniste), pour comprendre que ces radicaux, ces bots, ces ignorants, ces cons, n'ont en réalité, aucune volonté à défendre l'intérêt suprême du pays.
Warrior
Frankreich ist unser Unglueck ............................
a posté le à 17:06
tu oublies la France, notre ennemi ancestral depuis 1881, et mème avant, depuis 1860 via "Khatti Humayoun" que la juiverie a imposé à l'empire ottoman puis TN.
et çà ,continue via la francophonie, polytechnique, lawha "majamiya" kesk les phosphates viennent faire dans les voitures ? demandez aux franalphabètes suiveurs de la France et khmaj fransa.
Mad
Prévisible, car c'est une histoire à dormir debout
a posté le 23-09-2022 à 09:04
Tous ceux qui sont partis ou encouragés à partir étaient des adultes de plus de 18 ans.
Fares
KS KO
a posté le 23-09-2022 à 03:32
Ces libérations étaient prévisibles. Je me demande où sont les "sawarikhs" dont parlait KS? Est-il un menteur?

Encore une arrestation foireuse comme celle là et KS n'aura plus qu'à rendre les clés de la boutique. Arrêtons les dégâts.
tunisien
@ Fares
a posté le à 17:34
KS n'est pas un menteur mais un amateur entouré par des conseillers
novices et incapables
AN
"sawarikhs" vous dites ..
a posté le à 14:22
Il n´a que "Ilbass Wa Ich3aar"
Il n´a que des pets et des poils sans fin..

Lorsque dans si peu de temps un professeur de droits d´un certain âge commence à abuser d´un jargon militaire dans sa communication avec les citoyens, cela nous en dit long sur l´identité de ceux qui tirent les ficelles en arrière-plan et qui actionnent la machine de la manipulation ..
Nephentes
Les islamistes, fer de lance de la strategie US
a posté le 23-09-2022 à 03:28
Les évènements de 2011 ont probablement été provoqués et manipulés : ils auraient donc été planifiés ; le montant hallucinant des aides et dons a la Tunisie post 14 janvier penche en faveur de cette hypothèse

Parmi les figures de proue de cette "révolution" il y a donc les islamistes, surtout ceux en exil : dans quel but géostratégique ont ils été instrumentalisés par les USA dans quelle mesure le pouvoir islamiste tunisien a collaboré avec les USA, et au delà Israël, dans la reconfiguration de la région MENA ?

Tant que aspect des choses ne sera pas élucidé les islamistes seront tranquilles
Bbaya
Il y a quelques chose qui cloche
a posté le 22-09-2022 à 22:23
- Vous disez que Ennahdha est si forte mais n'a pas pu empêcher le 25 juillet ni le renverser après
- Un ks qui détient tout les pouvoirs de l'état n'ont rien trouvé contre ces nahdhawistes!
La conclusion est si simple, mais très contradictoire!
takilas
C'est impossible que Ali Larayadh ne soit pas concerné par cet envoi.
a posté le 22-09-2022 à 20:53
Pourtant tout est vérifié et avoué par tous les protagonistes et les témoins.
C'est une mascarade.
Jusqu'à quand cette duperie de soi-disant éviter une guère civile va-t-elle durer. Il y en a assez de ce cinéma.
C'est qui qui a provoqué cette influence humiliante pour le peuple tunisien Et après l'on se demande pourquoi les tunisiens fuient ce pays sauf les applaudisseurs de nahdha, dont ceux qui ont recrutés, anarchiquement pêle-mêle sans niveau d'instruction ni compétence dans la fonction publique à Tunis et non pas dans leur supposée région du sud-est soit celle de ghanouchi et de nahdha dont la plupart de cette maléfique secte nahdha qui nous est imposée par une main étrangère sont du moins et normalement orginaires.
Mais coloniser Tunis est plus intéressant pour eux tout en étant dans l'administration ou taxieur.
Toute une mafia en somme.
Et ils osent parler et se justifier ces arnaqueurs.
Kachkouch
Mare mare mare de tout !
a posté le 22-09-2022 à 20:23
J'ai envie de pleurer fortement le départ de Ben Ali qui nous a laissé dans un marasme sans issue !
Hermès
Et si !!!!
a posté le 22-09-2022 à 19:36
Et s'ils étaient tous détenus ?
Qu'est ce que vous en direz ya si Ben Hedi? Allah la yehdik....
Comme vous le disiez toujours,..... La faute au dictateur ?
Un citoyen
Le salut de ce pays viendra des militaires
a posté le 22-09-2022 à 19:26
Car ce pays est gangrené au plus haut sommet de l'état depuis 11 ans par une mafia de traîtres et de terroristes qui reçoivent leurs ordres de l'étranger et dont la mission est de détruite la patrie et changer la région point final
Taher
Kidhba kbira
a posté le 22-09-2022 à 19:12
Le peuple en a marre il est déprimé décourage à genoux il suffit de voir les longs files d'attentes devant les ambassades l'émigration clandestine.....
Allah la trabahkom... Rabbi ihassibkom.....
A4
Ni l'un ni l'autre !
a posté le 22-09-2022 à 18:52
La faute revient en premier lieu à la stupidité des électeurs !!!
Tunisino
@A4
a posté le à 10:11
La grande partie de tout échec revient aux politiciens imbéciles et non aux citoyens simples et innocents. Ce que nous avons vécu durant cette deuxième république bête et irresponsable, le confirme.
momo
Je retiens et je partage "nul en démocratie,nul en dictature"
a posté le 22-09-2022 à 18:40
Je retiens et je partage "nul en démocratie,nul en dictature"
BOUSS KHOUK
CE TABLEAU EST UNE OEUVRE D'ART
a posté le 22-09-2022 à 18:33
les livres d'histoires vont en souffrir !!!
SALIM
IL FAUT UNE COLLABORATION ETROITE ENTRE LES RENSEIGNEMENTS
a posté le 22-09-2022 à 18:26
De la Tunisie , de l'Algérie, de la Libye, de l'égypte, de la SyrieE....Car nous sommes devant une
internationale. Se rappeler d'Abou yiadh avec ansar echeria de Lybie, de S.E.M portant
un klachinkof avec les terroristes de fajr Libya, du terroriste algérien Abou Sakhr tué au jbel mghila, du terroriste mauritanien tué lors de l'opération de Slimene.
Abel Chater
Notre RBH excelle depuis «les islamistes jouent la victimisation à fond, une spécialité dans laquelle ils ont toujours excellé», jusqu'à « Kaïs Saïed, n'est même pas capable de monter des scénarios de diversion et des affaires judiciaires » !!!
a posté le 22-09-2022 à 18:26
Ce bel article à la RBH nous dit : «ce qu'a fait le parquet plait énormément au public anti-islamiste assoiffé de vengeance». Mais comme ils n'ont rien trouvé de concret dans tous les mensonges d'une ancienne députée maladivement haineuse contre ses adversaires politiques d'Ennahdha, «Fatma Mseddi, qui s'est basée sur des témoignages à la crédibilité douteuse», la ministre de la Justice Leïla Jaffel, ne put manipuler les Magistrats ni leur imposer de manipuler les dossiers, comme aux beaux vieux temps de «yèhassra aâlè zmène» les deux défunts dictateurs déchus Bourguiba et Ben Ali. Cette belle époque de la dictature, du despotisme et de la torture, lorsque les verdicts furent décidés par téléphone depuis le palais de Carthage. Non pas par Leïla Jaffel, mais par Leïla Trabelsi. Maintenant, bien que notre cher RBH ait «oublié les pénuries et l'inflation pour espérer que l'on mette, enfin, en prison ceux qui ont tant terni l'image de la Tunisie à l'international», l'affaire des menteurs, des saboteurs et des intrigants ennemis de l'Islam, «semble faire pschitt», nous confirme Si Raouf ben Si El-Hédi (Allah yèhdih).
Malgré toute la manipulation politique à la Jaffel du coup d'Etat du 25 juillet 2021, qui n'a pas pu esclavager les Juges tunisiens et leur Justice post-révolution du 14 janvier 2011, il ne pourra s'agir là que d'une théorie du génie RBH, qui nous dit : «il se pourrait que le parquet ait bien préparé ses dossiers, mais c'est le juge d'instruction, qui s'est montré complice des islamistes en les libérant». C'est le sommet de l'intelligence journalistique de Sidi Tètè. Il ne lui est pas venu à l'idée, à notre RBH, que le mot «Juge d'Instruction» pourrait s'agir de tout un staff de plusieurs Magistrats de haut niveau, qui comprennent les faits depuis leur source, non pas depuis les articles ni les baratins médiatiques, dont nous souffrons tous par la malhonnêteté de leurs auteurs, à l'image de Sofièn Ben Farhat et compagnie des médias de Moïse.
Quant à faire l'amalgame de l'affaire «monnaie-monnaie» de Mehdi Ben Gharbia, l'ancien ministre des Droits de l'Homme qui croupit depuis octobre 2021, en prison, parce qu'il s'est enrichi par le biais de ses multiples trahisons politiques suivant ses propres intérêts personnels, cela est une autre affaire à la Chafik Jarraya, qui ne concerne pas les «assoiffés de vengeance talmudiques», contre ceux qui appartiennent à l'Islam.
Innè Lillèhi wè innè ilayhi raâji-oun.
Ancien '?lu de la république française
Abel châtré a trouvé son frère jumeau
a posté le à 20:33
Abel châtré a trouvé son frère qui a perdu de vue depuis longtemps, les islamistes ont plusieurs visages, ils n'ont de dignité, ils n'ont jamais de fidélité, ils ont que la haine envers les technocrates
VIO
@Djodjo: Bonsoir !
a posté le 22-09-2022 à 17:48
Cher @Djodjo, je pense que vous vous trompez lourdement quand vous dites "la fin de nahda" (sic). Malheureusement, Ennahdha a des racines très profondes et très longues aus ein de la société. Bourguiba et Ben Ali se sont aussi complètement trompés. Les Nahdhaouis ont survécu à tous les dictateurs et si les chefs d'Ennahdha étaient mis en prison, Ennahdha se ferait réélire sous une autre appellation (Ennahdha bis).
Probablement, nous ne verrons jamais les "pieux" du pays - et ils sont vraiment majoritaires - voter pour un autre parti politique.

Le fait que les arbres ne montent pas jusqu'au ciel ne vous est pas encore venu à l'esprit.
Carthage Libre
Il faut faire tomber les khwenjias et Ennahdha DEMOCRATIQUEMENT. Sinon, ils seront toujours, toujours un VIRUS, une FERULE dans le Corps Tunisie.
a posté le à 12:11
....et c'est ce qu'aurait du faire, annoncer, proclamé le petit maboul Kaies Saied le lendemain du 25 juillet 2021 : ELECTIONS ANTICIPEES, en amendant légèrement le code électoral (à 3 tours, en éliminant le "plus fort reste") ; Abir Moussi aurait été democratiquement au Pouvoir et Ennahdha n'aurait rien rien à redire avec ses 13% immuables ; Ennahdha aurait petit à petit fondu comme beurre au soleil, sans se la jouer "victimes" et leurs véritables dossiers aurait été présentés PUBLIQUEMENT via les médias, pour plus de transparence : Nahdha aurait lourdement chuté et même ses propres "votant" ne voteraient plus pour eux.

Mais Kaies Saied a choisi la voie de la déraison et de la destruction de notre pays, en mettant en danger nos enfants et leur futur et en réinstallant Ennahdha dans le "coeur" des salopards. Voilà la vérité.
Djodjo
@vio
a posté le à 19:19
Soyez rassuré, je suis tout à fait informé du fait que les arbres ne montent pas au ciel, adage que l'on utilise généralement pour expliquer que les actifs financiers ne montent pas indéfiniment, aucun rapport avec le sujet qui nous intéresse, je suppose que vous l'avez mis sur la place publique pour prouver votre côté « sachant »

Certes, Bourguiba et Ben Ali ont essayés de neutraliser la secte, par la force, cela eut pour conséquence d'en faire des victimes avec comme résultat, un retour de leur exile limite triomphal, aujourd'hui l'histoire semble se répéter avec notre neo-dictateur, cette façon de faire ne marche pas à long terme.

C'est au peuple de mettre hors jeu ce qu'il estime être néfaste/nuisible pour sa prospérité, c'est plus efficace et sans appel parce que ancré ds la mémoire collective.

Du reste, l'arrivée du bouffon de Carthage n'est pas un phénomène nouveau et la littérature historique est abondante à ce sujet, vous qui avez de l'appétence pour les termes bien choisis, en voilà un qui résume ce que nous avons vécu et que nous vivons toujours : un accident/erreur de l'histoire.
SALIM
ILS ONT DETRUIT UN PAYS
a posté le 22-09-2022 à 17:35
a posté le 21-09-2022 à 09:57Et vous pensez qu'ils ne peuvent pas détruire les preuves qui les condamnent.
Corto
Bien dit
a posté le 22-09-2022 à 17:27
Il subsiste une autre possibilité, un complot de spéculateurs ! D'un âne bâté on ne fera jamais un pur sang. Quand on rate tout ce qu'on entreprend depuis trois ans, on démissionne. Constitution : ratée et mal écrite. Lou électorale ratée, ticad raté, l'économie en faillite, lutte contre les terroristes ratée, lutte contre les spéculateurs ratée, pas d'essence, pas de gaz, pas de sucre, pas de thé et bientôt plus d'air. Il a même raté l'arrestation de ses propres amis. C'est un film comique cet homme.
Carthage Libre
Un film "comique"? DRAMATIQUE.
a posté le à 12:01
C'est un film DRAMATIQUE mon ami. DRAMATIQUE.

J'ai jamais vécu un épisode aussi dramatique avec ce type sorti d'un café de Mnihla quise la joue Dictateur. Il avait plus d'un an pour s'occuper des problèmes graves du pays. Il a rien foutu, rien, RIEN, que du populisme bas de gamme en plus : je suis allé pour acheter du buerre hier, j'ai chercher partout, MG, Monoprix, Carrefour, 3attara : il n'y a pas une once de beurre, vous vous rendez compte? Depuis l'époque de la France y'a toujours eu du beurre ; c'est un simple produit, mais un sugne qui ne trompe pas!

Nous sommes dans une impasse. La Tunisie n'a pas fini de payer ce 14 janvier, avec les islamistes ensuite ce Kaies Saied.

Que nous réserve l'avenir? Y'a t il d'avenir carréemnt?
Jojo
Au risque...
a posté le 22-09-2022 à 17:27
De me répéter, je le redis: notre justice est forte avec les faibles et faible avec les forts. Il faut aussi rajouter à leur libération la cerise sur le gâteau : levée d'interdiction de voyager pour certains, autrement dit: allez foutez le camp et faites- vous oublier pendant un certain temps, en attendant que ça se tasse.
SALIM
DEVANT LE TRIBUNAL MILITAIRE
a posté le 22-09-2022 à 17:25
Devant la justice militaire. car notre justice civile est infectée pendant 10 ans par le VIRUS de la justice de de BHIRI.Et ne pourrait etre désinfectée dans quelques mois.IL lui faut PLUSIEURS ANTIVIRUS TRES PUISSANTS. Et meme il faut la FORMATER.ET chourou, bennani ,BEN TOUMIA , et Le député de BENGUERDANE Lors de l'attaque terroriste du 07 Mars 2016, POUR QUAND? Se rappeler la décision des juges grévistes de n'examiner que les affaires terroristes urgentes!!!. comme si il y'a des affaires TERRORISTES NON URGENTES qui peuvent attendre la levée de la grève ouverte .SI j'étais à la place de KAIS SAID ,je les passerai devant LE TRIBUNAL MILITAIRE. IL faut apprendre de ESSISSI.
La TUNISIE a perdu 8 ans a cause d'UN POINT qui manque a essebsi.
Tunisino
Déjà vu!
a posté le 22-09-2022 à 17:18
Ce que fait actuellement Saied et son frère pour raser toute opposition politique, en ignorant les souffrances des tunisiens, va certainement se retourner contre eux. Imaginons qu'en décembre, les tunisiens envahissent Carthage pour capturer Saied et le chasser du pouvoir, qu'est ce qu'il va se passer ensuite? Saied sera battu à fond par les tunisiens enragés, puis jugé pour haute trahison par l'opposition puisqu'il a piété son serment de 2019, alors que ses soldats, à commencer par son frère, vont subir un sort déjà vu! L'urgence n'est pas à la politique mais au social et à l'économie, les autres dossiers n'ont actuellement aucune importance sauf de gagner du temps et du terrain contre les intérêts des tunisiens. Les portes des solutions sont ouvertes, il suffit d'avoir assez de sagesse et de mobiliser les tunisiens vers ce qui améliore leur présent et leur futur, sauf que les imbéciles de la deuxième république sont bêtes, irresponsables, aventuriers, et suicidaires. Personne n'a certainement pas imaginé que la deuxième république sera si médiocre, sauf bien sûr ceux qui connaissent la médiocrité étouffante des littéraires politisés.
Patriote
Wait and see
a posté le 22-09-2022 à 17:03
C'est la bonne stratégie de mettre la peur dans les rangs des khouanjias afin de pouvoir collecter le maximum d'informations et de preuves pour que les dossiers soit du béton
D'autre part faire passer les législatives et installer le nouveau parlement sans les khouanjias afin de boucler le bec des étrangers
Et enfin commencer la vrai opération df nettoyage et de jugements des responsables du tous les maux subis au pays
Djodjo
@depuis kais, la Tunisie est dans une impasse à tout les niveaux.
a posté le 22-09-2022 à 17:02
Tout est fiasco dans le pays et le pire est à venir.

Quand le peuple a décidé de lui régler son compte à nahda en 2021, c'était le sens de l'histoire et cela aurait dû mettre les frérots hors état de nuire une bonne fois pour toutes, mais voilà, c'était sans compter le Machiavel de Carthage qui en embuscade, a vu la l'opportunité d'avancer ses pions de manière purement égoïste, par ses man'?uvres il a annihilé ce qui aurait dû être, là fin de nahda.

Avec ses petites magouilles, notre bouffon a réussi à remettre les islamistes au-devant de la scène et à en faire des victimes aux yeux de leurs supporters.

Tant que le médiocre est au pouvoir, je ne vois rien qui permet de dire que l'on va se sortir de ce fiasco complet (économiques, politiques, sociétales, juridiques).
Tabarka
C'est la kermesse
a posté le 22-09-2022 à 17:00
Ces gens sont coupables et toute la Tunisie le sait très bien.
Ils ont du sang sur les mains, ils paieront tôt ou tard.
Politiquement ils sont morts.
Malheureusement aucune personnalité politique pour redresser le pays, que des incompétents.
KS doit assumer ces responsabilités et arrêter ses s pitchs à 2 millimes.
Que fait le ministère de la justice, c'est quoi ce cirque On arrête, on auditionne et puis on relâche...!!!
Chercher des preuves, vous les aurez jamais!!! Réfléchissez un peu, ils vont pas laisser trainer quoi que ce soit dans les tiroirs.
Arrêtez ces gens une fois pour toute, ON SUPPORTE PLUS CES SALES GUEULES.
Le peuple est entrain de mourir, il est temps que cela cesse!!!
Houcine
Procès en cours etc...
a posté le 22-09-2022 à 16:57
On a arrêté des individus, quels que soient leur grade ou leur pouvoir, dabs le cadre d'une plainte laissée sans suite depuis au moins 2 ou 3 ans, et pour des faits relatifs au terrorisme.
Auditionnés, ils ont été remis en liberté et doivent à nouveau être entendus. Les dates sont données.
Ainsi, rien qui devrait attirer le scandale ou justifier je ne sais quelles supputations.
Car, s'ils avaient été maintenus aux arrêts, on sait qui aurait crié au scandale, et ils ne se gênent pas de le faire puisque l'idée même d'entendre ces individus suscite des crus d'orfraie et l'on parle de règlement de compte politique.
Ce qui n'est pas digne, c'est de s'offusquer que l'on arrête des gens qui ont partie liée avec le terrorisme. Ansar Achariaa le confirme. Et des faits nombreux montrent qu'à chaque fois que Ennahdha rencontrait des difficultés à maîtriser la situation, et cela à maintes reprises du temps où tout était à sa main, des actes de terreur avaient lieu opportunément, ce qui était la manière de mettre en garde les récalcitrants.
Mais, précisément en ce qui concerne le recrutement et l'envoi de "soldats du Jihad" en des terres chaudes, on sait qui en organisait la propagande, qui a des milices, des relais et des moyens et les correspondants compétents....
Pour ce qui concerne votre hypothèse du juge dots influence islamiste, que vous évoquez pour la nier aussitôt, rien n'interdit de lui donner cotis pour peu que l'on enquête.
Ce qui est, en principe, le job du journaliste.
Cher monsieur, votre article parle de lui-même, comme à chaque fois, partant d'un fait ou un événement, vous chargez le pouvoir, puisque c'est en réalité l'objectif véritable.
C'est aussi, pour cela, que je tiens une autre ligne qui n'agrée
pas à beaucoup.
Kais Saied est responsable pour la part qui lui revient, tout comme d'autres sont réputés responsables de leurs actes.
C'est cela l'équité.
Les islamistes ont d'autres forfaits à leur débit, celui de l'envoi de jeunes à la mort assurée n'est pas négligeable.
Dès lors, il n'y a, selon moi, nul sujet à s'étonner qu'on prenne l'initiative de les entendre et de les juger.
Il était temps.
Et j'espère qu'on ne s'arrêtera en si bon chemin.
GHrab
c logique
a posté le 22-09-2022 à 16:19
C'était prévisible...ces gens là bénéficient de soutiens de l'étranger et pas que le Qatar et la Turquie...mais aussi les USA et la GB.
Abir
Remarque
a posté le 22-09-2022 à 16:15
Si ç'avère que c'est la force des kwanjias, là c'est très grave ! Et il ne reste à ks que plier bagage et laisser elwatnyne les gens sérieux et sérieuses faire leur boulot! On a pas besoin des mains tremblante ou un chef de la sécurité nationale faible
Oscar
Mauvaise adresse
a posté le 22-09-2022 à 16:03
Pour ce genre de dossiers ,il faut un tribunal militaire et non pas une mascarade .
Abir
C'est dégoutant !
a posté le 22-09-2022 à 16:00
Connaissons ks et durant ces trois ans et ses manières de pratiquer, le plus probable c'est la manipulation du pouvoir
takilas
Kamcha khoummaj wa moujrmine
a posté le 22-09-2022 à 15:58
Ya Larayadh essaffah contacte le pôle technologique comme tu l'as fait auparavant pour qu'il te communique mon I. P.
Tu as cru que le pays t'appartenait pour te permettre,(ya vagabond) de s'attaquer à ceux qui sont honorables et dignitaires et que tu oublie que tu viens de l'exode rural sans aucun niveau de scolarité et sans avoir travaillé un jour en Tunisie pour que tu deviennes milliardaires par des compensations imaginaires
Ya sarek tout comme ta sale nahdha des kallaba.
Mais un jour viendra où la justice mettra terme à cette mascarade.
Mansour Lahyani
Moi, je dirais plutôt "force des islamistes;;;
a posté le 22-09-2022 à 15:58
...sous la férule du premier d'entr'eux, qui détiént par ailleurs tous les pouvoirs !!
MFH
A n'y rien comprendre !!!!
a posté le 22-09-2022 à 15:40
Si K.S n'intervient pas pour clarifier cette situation, c'est qu'il est complice et peut être même l'instigateur de toute cette mise en scène.
Tintin
C'est la justice de l'au-delà !?
a posté le 22-09-2022 à 15:34
Qui pouvait dire non à sa majesté la reine Elisabeth 2, fraîchement débarquée ?
Ou alors, les dossiers sont truqués et pleins de mensonges, concoctés par des gens haineux.
Rira bien
qui rira....
a posté le 22-09-2022 à 15:34
Ce procès colossal, le plus grand depuis l'indépendance de la Tunisie, vient juste de commencer. Ce n'est qu'une première mi-temps et ces libérations ne sont que provisoires et temporaires ...! Le peuple tunisien - avec toutes ses franges politiques et socio-économiques - est en train de suivre de près l'évolution et les différentes étapes de ce procès. Des centaines de mères tunisiennes, qui ont perdu leurs chers enfants en Syrie ou en Irak, réclament aujourd'hui justice et équité. Leurs c'?urs sont encore déchirés et leur amertume est encore immense ! Ceci dit, tout le monde a encore du pain sur la planche et rira bien qui rira le dernier....!!!!!
Abdo
sans commantaire
a posté le 22-09-2022 à 15:27
Les deux à la fois, toutefois, la stupidité des uns crée davantage des "Héros et des victimes".
BOUSS KHOUK
DAKKHIL KHARRIJ ! RABBI IFARRIJ
a posté le 22-09-2022 à 14:49
ILLI YISSRIK YIGHLIB ILLI HAHI ----- tant la RUE BEBNAT est pleine de crevasses et de nids de poules , marcher droit ce n'est pas évident === il suffit - BECH TKOUH et comme PAR MAGIE la route devient ZARBYIA !!!! ON A ENCORE DU CHEMIN A FAIRE ..
Gg
Le titre...
a posté le 22-09-2022 à 14:39
Bonne question!
En tous cas si les politiciens veulent être pris au sérieux, ce est pas comme cela qu'ils y parviendront. Ni les juges, ni la justice.
Agatacriztiz
Il faut arrêter cette avalanche de misères
a posté le 22-09-2022 à 14:38
Ce n'est peut-être pas la solution idéale, mais je ne vois que l'armée qui peut mettre un terme à cette succession de gabegies sur gabegies.
Toute la Tunisie en a plus qu'assez des simagrées de tous ces tartempions, en a ras le bol de toute cette bande d'incompétents, n'en peut plus devant la cherté de la vie et pénuries à répétition et n'a seulement confiance qu'à l'institution militaire.
Alors que cette dernière prenne les choses en main une bonne fois pour toutes.
Rationnel
Des professionels d'hypocrisie et double language
a posté le 22-09-2022 à 14:34
Ennahdha a passe plus de 30 années en exil, ses leaders savent comment opérer en tout anonymat, comment faire de opérations sans laisser de traces. La justice exige des preuves concrètes, les nahdhaouis ne vont pas laisser de traces, tout se fait par consigne verbale, aucune décision n'est écrite ou documentée. Trouver des preuves restera illusoire, mais il est sur que sans la complicité d'Ennahdha, Daesh n'aura pas pu recruter plus 6000 tunisiens en moins de deux ans. Dans la cour d'opinion publique, Ennahdha est coupable même si la justice est incapable de trouver des preuves, et en politique c'est tout ce qui compte.
takilas
@ 30 ans d'exil ?
a posté le à 16:17
Vous divague ou quoi, ou bien vous confondez avec les vrais musulmans et oulemas de la mosquée Zitouna qui ont été harcelés un certain moment, inexplicablement d'ailleurs) par Feu Ben Ali, à moins que la question lunaire du ramadan soit une affaire qui ne méritait pas toutzfoisun telle ampleur.
Quant à cet nahdha, formé récemment en 2006 à londres par des mercenaires,, n'a rien à voir dans tout cela et n'ont jamais été concerné par quoique ce soit sauf par des procès d'ordre civil et de rixe voire d'ébriété notoire peut-être.
Autrement ce ghanouchi ne comprenait rien à l'islam et voulait s'impliquer avec les vrais oulémas qui ne le connaissait pas .
De quel trente ans parlez-vous ? C'est risible tout ça.
D'ailleurs le mot islamiste à été improvisé par les occidentaux qui les ont motivé pour la destruction et la débandade et ce en vue d'accéder en 1991 au pétrole irakien et de trouver une possibilité avec ces traîtres, dits islamistes (sans aucun islam) et en vue de les utiliser pour saisie le pétrole libyen, dont la question est restée en suspend à ce jour pour connaître à qui revient ce pétrole ?
Ceci étant les traîtres de la nahdha tunisienne s'est trouvé par voie de conséquence délaissée par la mission qui devrait leur être confié et il ne restait plus qu'à s'accrocher aux USA pour les ressusciter, ce qui est impossible, ou de d'utiliser des milices et des kamikazes pour apeurer et influencer le peuple tunisien, croyant qu'ils pouvaient reprendre leur banditisme connu avec la mascarade de l'arp instauré en 2011 pour devenir les maîtres à bord et coloniser Tunis la capitale en premier luuey et puis les rouages du gouvernement tunisien.
Dark vador
Ramassis de sale gueule
a posté le 22-09-2022 à 14:32
La fête n'est pas fini, ils sortent avec une convocation devant le tribunal, ils ont gagné une bataille mais ils vont perdre la guerre, sait ecris( Mektoub )
Carthage Libre
Kaies Saied a "lavé" tout le mponde, plus blanc que blanc. Ils seront tranquille maintenant., jusqu'à l'arrivée au Pouvoir de....
a posté le 22-09-2022 à 14:21
....la Patriote Abir Moussi, qui étalera au grand public toutes les preuves et passeront ensuite devant un Peloton d'Execution.

Sayeb a3lik ya Saied, chlaqna bik ;-)
Carthage Libre
Au fait, c'est un accord entres islamistes : l'islamiste Kaies Saied et l'islamiste Ghanouchi-Khriji
a posté le 22-09-2022 à 14:19
C'était juste un peu de Cinéma et "avant-premières", vu qu'il n'y a rien à se mettre sous la dent en ces temps incertains.

Les BGARS vous trouveront TOUJOURS réponse à tout, pour défendre leur Autiste-Champion Robocop.
SAEL
Réponse
a posté le 22-09-2022 à 14:12
Incompétence de KS
Complicité de KS
Complicité des juges
Indépendance des juges
Ils sont clairement coupables
Ils sont coupables avant jugement

(( chleka *4.51 ^ 2.46 ) / destour ) - abir + abir / consanguins ^ QI = 8 = 3