alexametrics
mercredi 28 septembre 2022
Heure de Tunis : 04:59
Dernières news
Libération de Ridha Jaouadi
22/09/2022 | 08:15
1 min
Libération de Ridha Jaouadi

 

L’imam islamiste radical et député, Ridha Jaouadi a été libéré dans la nuit du mercredi au jeudi 22 septembre 2022, apprend Business News de source judiciaire. 

 

Il était en garde à vue depuis le 7 septembre dans l’affaire des voyages d’envoi des jeunes tunisiens dans les zones de conflits, notamment la Syrie.

 

On rappellera que les enquêtes concernent plus de 800 personnes dont l’ancien président de la République, Moncef Marzouki. Le pôle judiciaire antiterroriste a décidé, le jour même, de relâcher l’ancien ministre des Affaires religieuses, Noureddine Khadmi, le dirigeant nahdhaoui, Habib Ellouz et le député Al Karama Mohamed Affes et de reporter l’affaire au 18 novembre prochain. Pour ce qui est du chef du mouvement Ennahdha, Rached Ghannouchi, il a été relâché et son affaire a été reportée au 28 novembre.

 

R.B.H.

22/09/2022 | 08:15
1 min
Suivez-nous
Commentaires
Abel Chater
L'imam islamiste radical et député !!!
a posté le 22-09-2022 à 08:47
Laâzouza hèzizhè el-oued ouhiyè ètkoul el-aâm saâba !!!
Onze longues années qu'ils inculquent des termes talmudiques contre tous ceux qui se rapportent à l'Islam.
Bien que le tsunami socio-politico-économique, qu'ils ont eux-mêmes créés par leurs moulins à vent de mensonges, d'intrigues et de désinformations haineuses, les emporte jusqu'à la sortie de "Oued Méliène", il y a encore ceux qui continuent à jouer à la roulette russe, par leur vocabulaire de borgnes dans le royaume des aveugles.
Allah yostir Tounes.
Jojo
Amertume !
a posté le 22-09-2022 à 08:35
Car je me suis rendu compte que notre justice est faible avec les forts et forte avec les faibles. Allah ghalib wekahou!
Mansour Lahyani
L'Internationale des Frères, de plus en plus active !
a posté le 22-09-2022 à 08:24
Affès, Jaouadi, Larayedh... On ne compte plus les "libérations" loufoques ! Les Frères, avec à leur tête le plus Frère de tous, continue à s'activer... On a dépassé toutes les limites du ridicule civique. Désormais, en ne mobilisera même plus les bendir pour saluer et accueillir les "libérés", tellement leur "libération" n'aura même plus droit une ligne dans BN ou das les autres journaux tunisiens !