alexametrics
samedi 18 septembre 2021
Heure de Tunis : 14:02
A la Une
Tunisie – Coup d’Etat ou pas, les islamistes l’ont bien cherché !
26/07/2021 | 11:08 , mis à jour à 17:08
8 min
Tunisie – Coup d’Etat ou pas, les islamistes l’ont bien cherché !

 

Fortes tensions en Tunisie après le discours du président de la République, dimanche 25 juillet, date de la Fête de la République, dans lequel il annonce le gel de l’assemblée, la levée de l’immunité parlementaire, le limogeage du chef du gouvernement et la direction du parquet. Dans la foulée, le président de la République a chargé le directeur de sa garde présidentielle de diriger le ministère de l’Intérieur.Dans la foulée également, le président a demandé à l’armée d’occuper le siège de l’assemble et d’en interdire l’accès à toute personne. Tard dans la nuit, vers deux heures du matin, le président de l’assemblée, l’islamiste Rached Ghannouchi, s’est rendu au parlement accompagné de sa vice-présidente Samira Chaouachi et de plusieurs députés islamistes d’Al Karama et d’Ennahdha, tentant d’accéder à son bureau. Face au refus net de l’armée de le laisser entrer, il a accusé le président de la République d’avoir intenté un coup d’État.

Ce qu’a fait Kaïs Saïed est-il légal ? Pour justifier ses décisions, le président de la République a évoqué l’article 80 de la Constitution qui dispose : « En cas de péril imminent menaçant l’intégrité nationale, la sécurité ou l’indépendance du pays et entravant le fonctionnement régulier des pouvoirs publics, le président de la République peut prendre les mesures qu’impose l’état d’exception ».

Bien qu’empreintes de légalité, les décisions du président de la République demeurent contraires à la Constitution et à ce même article 80 qui dispose dans son deuxième paragraphe de ce qui suit : « Durant cette période, l’Assemblée des représentants du peuple est considérée en état de session permanente. Dans cette situation, le président de la République ne peut dissoudre l’Assemblée des représentants du peuple et il ne peut être présenté de motion de censure contre le gouvernement.»

 

Le même article oblige, par ailleurs, le président de la République, à consulter le président du parlement et le chef du gouvernement avant de prendre ses décisions.

Le président a bel et bien contacté le président de l’assemblée et le chef du gouvernement, mais il ne leur a pas parlé de ses décisions.

Cet article 80 ne l’autorise donc pas à geler l’assemblée, à lever l’immunité de ses députés et ne l’autorise pas non plus à limoger le gouvernement. Pire, il n’a absolument aucun droit de diriger le parquet et ce pour la simple raison que la constitution l’oblige à respecter la séparation entre le pouvoir exécutif et le pouvoir judiciaire. Il y a donc clairement violation de la constitution de la part du président dont l’acte s’apparente à un coup d’Etat.

 

En dépit de tout ce qui précède, plusieurs villes tunisiennes ont vécu des scènes de liesse populaire, juste après le discours du président de la République. Qu’importe que ce soit un coup d’Etat ou pas, les Tunisiens étaient ravis des décisions du président jugées salvatrices.

Un peu partout, on a entendu des youyous et des klaxons, on entonnait l’hymne national et on injuriait le chef du gouvernement et les islamistes.

Si les Tunisiens sont ravis des décisions de leur président, c’est qu’il y a bien une raison et c’est loin d’être l’unique différend idéologique avec les islamistes qui justifie leur acte spontané tard dans la nuit, en plein couvre-feu et confinement obligatoire.

Ce qui justifie la sortie des Tunisiens et ce qui a motivé les décisions du président est la situation désastreuse que le pays a atteint.

Le bilan covid-19 est désastreux et le pays vient de dépasser la barre symbolique des deux cents morts par jour.

Le gouvernement est devenu une chambre d’enregistrement des décisions des islamistes d’Ennahdha.

La situation économique s’est gravement empirée ces derniers temps, tout comme l’endettement du pays, et, malgré cela, les islamistes réclament de suite des indemnisations pour leur militantisme sous l’ancien régime.

On ne compte plus les députés qui violent la loi au quotidien sans qu’il n’y ait aucun recours judiciaire possible, puisqu’ils se protègent avec leur immunité. On en est arrivé jusqu’aux agressions physiques sous l’hémicycle de l’assemblée, sans que le parquet ne réagisse.

On ne compte pas également le nombre de députés condamnés bel et bien par la justice, mais qui réussissent à échapper à la case prison grâce à leur immunité.

 

Tout au long des dernières années, les islamistes ont réussi à infiltrer tous les rouages de l’administration et de la justice.

Le comité de défense des deux martyrs Mohamed Brahmi et Chokri Belaïd accuse clairement l’ancien procureur Béchir Akremi d’avoir étouffé quelque 6268 dossiers terroristes. Malgré le scandale et malgré les dénonciations du comité et de plusieurs défenseurs des Droits en Tunisie et à l’étranger, Béchir Akremi continue à jouir de sa liberté.

Après plusieurs semaines de harcèlement médiatique, ce n’est que dernièrement que le Conseil de l’ordre judiciaire a décidé de le suspendre de ses fonctions et de transférer son dossier au parquet. Il y traine encore depuis le 13 juillet.

Outre le financement occulte de leur parti, les relations douteuses qu’ils nouent avec des pays étrangers (notamment la Turquie), les islamistes ont également réussi à infiltrer le monde des affaires où ils ont noué de juteux business, pas toujours dans la légalité. Les passe-droits dont on les accable sont bien nombreux. Et en matière de népotisme, ils sont champions. On en est jusqu’à voir une de leur députée aller se faire vacciner sans respecter la procédure ordinaire et la longue file d’attente.

Sur le plan strictement politique, les islamistes ont brillé ces quinze derniers mois par leur opportunisme. Ainsi de leur alliance avec le parti Qalb Tounes qui était considéré, par eux-mêmes jusqu’à la veille des élections, comme le parti de la corruption par excellence. Pour des raisons de politique politicienne et pour obtenir une majorité parlementaire, les islamistes sont devenus les meilleurs amis du monde avec le parti de Nabil Karoui. C’est une relation gagnant-gagnant : Qalb Tounes vote pour les islamistes pour qu’ils obtiennent la présidence du Parlement et, en retour, les islamistes votent pour lui pour lui offrir la vice-présidence. Résultat des courses, Samira Chaouachi est « élue » vice-présidente et est devenue, très rapidement, la marionnette des islamistes.

Toujours en politique, les islamistes d’Ennahdha ont noué une alliance avec le parti islamiste radical d’Al Karama, dirigé par Seïf Eddine Makhlouf.

On ne compte plus les agressions verbales et physiques de ce dernier sous l’hémicycle même de l’assemblée. Tout le monde y passe : députés de l’opposition, forces de l’ordre, agents des polices des frontières, magistrats. Malgré cela, Makhlouf n’a jamais été inquiété, fort de la protection que lui offre Rached Ghannouchi.

Le même Rached Ghannouchi s’est adjoint les services du dernier secrétaire général du RCD, Mohamed Ghariani, en guise de conseiller politique à l’ARP.

 

Ce népotisme, cette corruption, ce banditisme, cette impunité, ont tous été dénoncés par les partis politiques, par les ONG et par les médias, tout au long des derniers mois.

Le président de la République, lui-même, a averti plus d’une fois le président du parlement sur ces abus et cette corruption endémique qui frappe les députés. Il a également maintes fois averti qu’il allait réagir. Ennahdha était au courant que le président de la République était en train de préparer un coup d’Etat et c’est l’une de ses marionnettes qui a fait fuiter, sur les réseaux sociaux, un document faisant part de ce projet supposé être préparé au palais de Carthage.

Pour Kaïs Saïed, trop c’est trop. Il l’a clairement dit dans son intervention du dimanche 25 juillet. Il lui fallait de prendre une décision et c’était cet article 80. Un coup d’Etat ? Peut-être, mais il a estimé qu’il n’avait pas d’autre choix, car cette constitution ne lui offre aucun autre choix.

 

Les démocrates pourront arguer qu’en aucun cas on ne devrait recourir à cette solution extrême du putsch.  Attayar et Qalb Tounes ont été les premiers à réagir pour dénoncer cet abus présidentiel. Soit. Mais que fallait-il faire pour mettre le holà à l’hégémonie des islamistes, leur banditisme, leur népotisme, leur corruption, leur mépris des lois du pays et de sa justice ? Il fallait faire quelque chose, et à défaut de pouvoir dissoudre l’assemblée et de convoquer de nouvelles élections (la constitution ne prévoit pas cela), Kaïs Saïed a choisi une solution médiane.

Elle est mauvaise ? Oui, pour les démocrates, cela ne fait aucun doute.

C’est la meilleure solution, répliquent avec une grande joie les Tunisiens sortis hier en masse applaudir leur président.

Sans les islamistes et leur arrogance légendaire, jamais le président de la République n’aurait eu recours à ce coup d’Etat. C’était une suite logique de ce qui se passe dans le pays depuis les élections de 2019.

 

Raouf Ben Hedi

26/07/2021 | 11:08 , mis à jour à 17:08
8 min
Suivez-nous
Commentaires
Carthage Libre
La "Machine" Saied s'arrête ; il HESITE. Je le savais. Les Khwenjias reviennent à la vie.
a posté le 27-07-2021 à 14:46
Tous les analystes sont unanimes cet après midi : Kaies Saied n'ira pas jusqu'au BOUT. Et cela, les Terroristes Islamistes l'ont compris, et donc "manoeuvrent" comme ils savent, comme ils l'ont toujours fait.

Quant on prend une décision aussi forte avant hier, il faut IMMEDIATEMENT consolider, avec des décisions applicables immédiatement pour donner le KO aux islamistes et aux terroristes, comme par exemple les traduire IMMEDIATEMENT devant la justice et produire IMMEDIATEMENT au Peuple les PREUVES formels de leur implications dans le sabotage de l'Etat, de ses institutions, de sa sécurité nationale et de son peuple.

Moi, j'ai l'impression que Kaies Saied a PEUR. Et vous
Mêmepaspeur
@ Carthage
a posté le à 20:03
"Moi, j'ai l'impression que Kaies Saied a PEUR. Et vous"

C'est vous qui avez peur. . .
Vous avez non seulement peur, mais vous n'avez cessé, depuis la défaite de NK (même si depuis, vous vous êtes détourné de ces nullards collabos) de critiquer KS jusqu'à l'insulte et l'attaque gratuite. . . alors que le Président faisait des efforts surhumains pour faire pièce aux islamo-fachos et tenter de ne pas leur laisser le champ libre. . . à toutes les vicissitudes dont ils sont capables !
N'inversez pas les rôles et les responsabilités !

Si je peux vous rassurer, KS tient la situation bien en main et n'a pas l'intention de lâcher l'affaire comme le souhaitent les fâcheux et les ignorants qui guettent et/ou espèrent déjà un signe de faiblesse pour reprendre du poil de la bête. . . ou pour dégainer les coutelas !
MPP.
takilas
Il s'agit plutôt.
a posté le 27-07-2021 à 11:08
D'une indépendance pour La Tunisie des colonisateurs islamistes qui ont volé l'argent et qui prétendent que cet argent est une offrande de Dieu.
On se demande comment Dieu tolère le vol et l'escroquerie ?
Gg
Merci
a posté le 27-07-2021 à 10:00
Merci pour cette analyse, qui remet dans la juste perspective le non-coup d'état du Président Saied.
Puissent les puissances étrangères le comprendre.
Evanns
Libye Bis repetita
a posté le 27-07-2021 à 06:47
On appelle cela un coup d'Etat peu importe qui est visé islamiste, laïque, démocrate... Et les véritables ennemis de la Tunisie vont s'en donner à coeur joie déjà qu'ils préparent pour 2023 une série d'exercice pour une future guerre contre 1 des 2 pays du Maghreb.
Mêmepaspeur
Oiseau de mauvais augure
a posté le à 20:10
Vous espérer une situation à la libyenne. . . vous allez rester sur votre faim et vous vous coucherez là-dessus !
Vous vous en frottez peut-être les mains, la lippe baveuse et l'envie malsaine en bandoulière. . . ?
Un seul mot "yebta" !
MPP.
SUR
Dictature et Corruption ne meurent pas !
a posté le 26-07-2021 à 20:49
La dynastie sahelienne (Ben Ali et Bourguiba) ne meurt pas ! Pari?

Ce n'est qu'une question de temps, A. Moussi et K. Saiid, sont et seront magistralement manipulés, utilisés, encaissés et lâchés comme des patates chaudes par les grands du RCD en arrière-plan.
Fares
La seule issue
a posté le 26-07-2021 à 20:36
Les mesures prises par KS sont la seule issue de la situation exécrable dans laquelle les nahdaouis ont mis le pays. Il n'y a plus d'éthique, que des combines et des députés voyous. Que justice soit faite. #sayek
De Gaulle
Commentaire
a posté le 26-07-2021 à 20:15
Puéril....
Aujourd'hui Ennahda, demain n'importe quel parti. Cela s'appelle une dictature très cher.
Seul la décision des urnes doit compter.
Et que dire de la légitimité de Kais Saied qui a battu un concurrent emprisonné. Et qu'a-t-il fait depuis son élection à part nous bassiner avec la Palestine et s'exprimer avec lassitude en arabe littéraire ?
AA
Nous resterons toujours les pieds dans la Merde.
a posté le 26-07-2021 à 19:37
Jusqu'à aujourd'hui , les RCDistes ont bloqué notre évolution vers la démocratie, avec tous les moyens et astuces. Malheureusement, le Khwanjias le feront certainement aussi et beaucoup plus aggressivement.

Nous sommes toujours les perdants !
Kays
Syndrome d'Hannibal
a posté le 26-07-2021 à 19:12
Il est clair que ce genre de décision ne doit pas entraîner une demi-action. Le Président devra aller jusqu'au bout et ne pas être pris par le syndrome d'Hannibal qui alors qu'il avait Rome dans sa main a hésité à "posséder " la ville. Le résultat fut la destruction de Carthage de la manière la plus radicale et le suicide d'Hannibal. L'ennemi est cruel et sans pitié.

Il est clair que ceux qui potentiellement pourraient accomplir, ordonner ou commanditer des actions violentes devront en être empêcher par tous les moyens y compris par un certain nombre d'actions préventives ceci afin d'éviter toute action meurtrière sur le territoire.

Nous sommes dans une course contre la montre...

TAHYA TOUNES
Flying Ftira
Attention quand même...
a posté le 26-07-2021 à 18:45
Je suis pratiquement d'accord avec l'ensemble de votre article, mais il y a une chose que vous avez, à mon avis, occulté, à savoir la capacité de nuisance des islamistes irréductibles.
Ces derniers, peuvent nous faire mal, voire très mal et rendre le pays, sinon invivable, du moins difficile à vivre.
Donc, l'heure n'est plus à savoir s'il s'agit d'un coup d'état "constitutionnel" ou non, car ça y ressemble beaucoup, mais d'aller très vite en besogne pour empêcher les têtes brûlées islamistes et autres affiliés à la mouvance terroriste d'entrer en clandestinité et de semer la terreur ici et là.
Mêmepaspeur
Les carottes sont cuites. . .
a posté le 26-07-2021 à 18:37
. . . et "le pigeon bleu" est à point !

J'esgourde encore les maqrounistes frustrés qui minimisent avec toujours autant d'outrecuidance l'élection de Kaïs Saïed. . .
Oublions-les, ils n'occuperont bientôt qu'une seule ligne dans la poubelle de l'Histoire.

J'entends toujours les récriminations des fascislamistes et leurs affidés qui se faisaient (et se font encore) des gorges chaudes chaque fois que Kaïs Saïed esquissait le moindre geste ou prenait la plus minime des initiatives. . .
Traitons-les par le mépris, c'est encore trop de considération pour des moins que rien.

Je m'amuse encore à jeter un oeil distrait ici ou là, sur les ratés et les frustrés, qui s'égosillent à agonir Kaïs Saïed, l'accusant de compromission avec les fachos enturbannés en prétendant -sans le moindre début de commencement de preuve- qu'il leur doit son élection à la Présidence. . .
A ces pauvres hères, je ne puis avoir qu'une charitable commisération (pléonasme !).

Je rigole encore quand je me remémore les déclarations bien imprudentes du führer islamiste qui engageait ses interlocuteurs ébaubis par autant de candeur, à plus de patience car, disait-il "(le soutien de) l'armée n'est pas garantie". Vous rappelez-vous de cet épisode, messieurs-dames les aigris ingrats ?
L'Armée Nationale, sous les ordres du Président de la République, vient de lui répondre en procédant à la protection des biens de l'Etat (entre-autres, le Parlement) et des personnes (entre-autres, ses opposants mêmes).

Aux vierges effarouchées qui croient maintenant pouvoir rattraper le train de l'Histoire qui les a laissées sur le quai, déplorant être victimes d'un "coup d'Etat" et tutti quanti, Kaïs Saïed n'a pas tardé à leur renvoyer franco de port le compliment, en les invitant à retourner sur les bancs de la première année de l'école primaire pour tenter d'apprendre qu'un "coup d'Etat" ne peut en aucun cas, s'appuyer sur la Constitution. Point.

Le menu de ce soir à la table du Président mentionne entre-autres mets un rôti de pigeon bleu, garni de p'tits-pois et carottes bien cuites !
J'invite donc les islamistes à plus de mesure et de patience et à regagner dans le calme et en rangs serrés, les écuries et les étables d'où ils sont naturellement issus, le temps que le Président de la République mitonne aux moutons bêlants un programme. . .sur mesure !
MPP.
LAM
Un vrai délice,
a posté le à 20:43
vos commentaires !... qui me rappellent ceux d'une certaine personne ... Même verve, même plume !
Tahar Manoubi
Il n'y a pas de démocrates en Tunisie
a posté le 26-07-2021 à 17:42
A la fin de votre article, vous dites que "pour les démocrates cette solution est mauvaise". Mais comme il n'y a pas (ou très peu) de vrais démocrates en Tunisie, ce n'est pas grave. Il reste à prendre en compte la joie et la les scènes de liesse populaire dans les rues hier soir, dont vous parlez à la deuxième partie de votre conclusion, après l'annonce des mesures prises par Kais Saied.
Madou
Le titre de cet article est catastrophique
a posté le 26-07-2021 à 17:37
Un peuple feneant , qui aime protester plus que travailler, le chaos plus que l`ordre....Irresponsables, ou etait ces gens pendant les elections precedentes , n`est ce pas ceux la meme qui ont permis a Ennahdha de gagner?
Pauvre Tunisie qui vit dans un cercle vicieux.
Houcine
La liste n'est pas complète.
a posté le 26-07-2021 à 16:58
Les méfaits des islamistes mériteraient une enquête sérieuse pour tenter d'en situer les contours au-delà ou en sus des faits précis.
Mais, il convient de redire ici que nulle issue n'était possible, car inacceptable ou réputée telle par nos chers islamistes qui ont fait la pluie, le beau temps, et surtout la tempête.
Il faut rappeler, aussi, les atteintes culturelles avec leurs jardins d'enfants clés en main, la saturation du champ culturel par la niaiseries et les salades halal.
La société bâillonnée, les mosquées poussant comme des champignons, et Dieu mis à toutes les sauces pour servir et faire asservir.
Les femmes emballées dans des sacs de pommes de terre, et des midinettes présentées aux élections comme attrape-mouches.
Quant à la démocratie dont on veut se servir contre ceux qui, comme moi, se réjouissent des actions entreprises par le Président, elle se résume à sa version minimaliste.
On pouvait dire notre désaccord avec les islamistes, ça ne mange pas de pain. Mais, le contrôle social se faisait plus pressant. Et, gare à qui osait se singulariser.
On a vu des journalistes agressés.
Pas hier, mais depuis que la mouvance exerce ses talents, les attaques contre les mal-pensants se sont faites plus voyantes.
La démocratie au parlement, sans caricaturer, c'est la chienlit organisée. La vulgarité, le machisme et la violence physique en prime.
J'arrête tant ce serait fastidieux et indigeste.
Avec ce type de démocrate, il eu fallu être doublement, triplement démocrate.
Je tiens qu'ils ne méritent pas la démocratie.
C'est même une insulte à l'idée de démocratie que de l'invoquer à leur sujet.
Kais Saied à bien fait de décider.
Je soutiens, en démocrate résolu, ses choix.
Et, ni le peuple, ni même les plus analphabètes en son sein, qu'il faut tenir pour responsables.
Ils paient l'addition dans leur chair. Et, c'est trop cher payé.
C'est ailleurs qu'il faut regarder.
Mais, ce serait encore trop long à développer ici.
Nephentes
Combat de clochards dans une poubelle
a posté le 26-07-2021 à 15:38
Le grand perdant sera comme d'habitude le peuple tunisien

Ce sont les électeurs tunisiens dans leur ignorance et leur étroitesse d'esprit qui l'ont bien cherche

Il ne faut toutefois pas oublier que la calamité naturelle dénommée Hichem Mechichi a été dénichée par Son Excellence Monsieur Le Président Kais Saied dans son infinie clairvoyance

Il n' y a aucune raison fort heureusement pour nous que son Excellence ne trouve et applique une autre idée géniale

Comme par exemple mettre aux arrêts le comite des negociateurs du FMi a New York

Ou nommer Sa Beatitude Mme Akacha Nadia en tant que premier ministre voire Sa Magnificience Ridha Lenine en tant que ministre des finances

Faut arrêter de deconner des qu'on est ne

Kaies Saed est le produit de 40 annees de déchéance tunisienne

Meme s'il nous offre l'immense service de nos débarrasser des islamo-fascistes, il ne vaut pas mieux que les autres, et on s'en aperçoit chaque jour



MH
Bien vu Nephentes
a posté le à 08:17
J'ai toujours dit, s'il était un genie ça saurait tout de suite. Un bon élève réussi ses examens toujours dès la première fois. Un redoublant restera toujours mauvais.
Lectrice
Tout a fait...
a posté le à 05:09
Je pense tout de meme que vet incompetent de Saied reste une marionnette, gonflee a bloc. Voyons un peu ce que ceux qui le manipulent ont comme programme en tete. On attend des actes concrets contre les islamistes.
AB
Tout à fait cher @Nephentes!
a posté le à 18:45
-Rabbi mè ijibelnè kèn ELGOOOOR wè KHOUCH !
Fe Gaulle
Excellent !
a posté le à 15:56
J'adhère à 100%
Carthage Libre
Information TRES GRAVE : Rached-Khriji Ghannouchi était en "négociation" avec le Ministre de la Défense, d'où son limogeage.
a posté le 26-07-2021 à 15:31
Cette information est très grave : Kaies saied est TENU de nous en dire plus.

Car si cela s'avère vrai, c'est la Haute Trahison pour le ministre et Rached Khriji, ce qui équivant à une CONDAMNATION A MORT pour les 2.

Donc, apparemment, Rached Khriji a plusieurs condamnations à mort qui l'attendent, pour plusieurs dossiers (terrorisme, caisses de l'Etat, intelligence avec des puissances étrangères, etc).
aliocha
Bravo Mr Le Président
a posté le 26-07-2021 à 13:56
La démocratie fonctionne quand la bonne fois règne, les islamistes sont souvent de mauvaise fois et il ne comprennent que le langage de la force, ils utilisent la démocratie quand cela leur chante et il la déforme quand elle n'est pas en leur faveur! j'espère qu'on va une fois pour toute s'en débarrasser pour que la Tunisie retrouve son aura d'antan!
mourad
coup de l'état
a posté le 26-07-2021 à 13:25
C'est un coup de l'état plutôt!!!!
Adil
Tous responsables
a posté le 26-07-2021 à 12:53
Lamentable votre plaidoyer pour un coup d'état éhonté. Un coup d'état est un coup d'état et coup d'état pour coup d'Etat, il eut fallu renvoyer tout le monde et appeler à nouvelles élections législatives et présidentielles et s'il le faut à référendum pour refaire au préalable une constitution. Quant aux manifestations, faut-il rappeler aux démocrates que vous prétendez être, que la volonté du peuple et la légitimité démocratiques ne s'expriment que par une majorité qui sort des urnes et non de la rue. Kais Said, outre la violation plus que manifeste de la constitution est un parjure car élu grâce à cette constitution qu'il a juré de respecter lettre et esprit. Vous n'avez plus aujourd hui un président mais un proconsul démiurge qui remet la Tunisie à la case départ . Réjouissez-vous en si vous voulez, mais de grâce ne tournez pas casaque trop vite et surtout n'essayez pas de la faire finement au nom du peuple. Le peuple ne décide que dans les urnes pas la rue. Sinon, vous aurez au choix, Staline, les Talibans ou les Khmers rouges. Souvenez-vous en.Ce n'est pas le gouvernement Mechichi qui a échoué, il ne pouvait qu'echouer, mais la totalité de l'édifice politique, président de la République inclus, que la "révolution" s'est construit en 10 ans d'amateurisme, de totale incompétence, de tâtonnement, de démagogie, de populisme et d'anarchie qui ont ruiné peuple et pays. Les responsables sont tous ceux, sans exception, président compris qui ont fait ce système et s'en sont nourris. Ils en répondent tous, président compris !
Mêmepaspeur
Admettons. . .
a posté le à 19:02
Mais alors que fallait-il donc faire ?
Se croiser les bras et attendre un miracle ?
V'là un état des lieux (plus ou moins controuvé) qui ne mène nulle part. . . puisque vous n'avancez pas un seul soupçon de début de commencement de solution. . .
Veuillez donc revoir votre copie et nous présenter une alternative crédible et pratique, puis revenez nous voir. . . vous avez quatre heures !
MPP.
pit
Guère si vile !
a posté le 26-07-2021 à 12:52
Arrêtons de nous leurrer et de nous gargariser avec cette PSEUDO DEMOCRATIE qui a engraissé les riches et désagrégé la classe moyenne ... nous ne sommes ni la Norvège, ni le Danemark ... DIX ANS que cela dure, que nos vies se dégradent de jours en jours et nous sommes là, à attendre un MIRACLE venu du ciel, la gueule ouverte et le cul bourré de chiffons comme dirait l'autre. Les choses devaient bouger et c'est chose faite, maintenant nous allons voir ce que KS a dans son sac. S'il est vide ce sera retour à la case départ et califat pour tous !!! Vive la Tunisie!
MH
Le sac de KS
a posté le à 17:53
Qu attendez vous de KS? KS nous a amené Fackfack, puis Michichi et la dernière en date, l'idée soufflée au ministre de la santé Mahdi de distribuer le vaccin les 2 jours de Aid. Est ce il qu'il y a que moi qui vois le catastrophe qu'on a installé à Carthage? Je ne comprends pas tous ceux qui voient en lui le sauveur. Il nous a débarrassé des islamistes, c'est bien et après ?
mansour
Le dictateur déchu l'islamiste frere musulman Rached Ghannouchi
a posté le 26-07-2021 à 12:48
la volonté patriotique du Président Kais Said, de l'Armée nationale, les forces de sécurité avec le long combat que mène Madame Abir Moussi a déchu du pouvoir pour le rendre au peuple tunisien Rached Ghannouchi+Ennahdha+Al Karama et Qalb Tounes
fehmi thkil
Coup d'état contre qui ?
a posté le 26-07-2021 à 12:45
J'ai rien, compris.
brabbi c'est un coup d'état de la Tunisie contre la Turquie ou contre le Qatar ?
Ek
a posté le 26-07-2021 à 12:36
Donc le mal c'est les islamistes?
Les autres ils sont tous bon?
Hmed
.
a posté le à 16:18
Does not really matter tbh. Islamist are always the worst no matter what.
De Gaulle
Effectivement
a posté le à 13:38
La subtilité est lettre morte chez de nombreux compatriotes. Le problème est systémique avec une constitution dont on savait qu'elle allait nous conduire droit dans le mur, mais aussi la corruption qui n'a pas de couleur politique est un problème patent.
Les partisans d Ennahda c'est grosso modo 20% de la population : on en fait quoi? Et je ne parle des 5% de la population qui ne se laisseront pas faire.
Conclusion : soit on reste en démocratie et on accepte Ennahda, soit on revient en dictature pour éviter la guerre civile et on éradique Ennahda. Et dans les 2 cas, on a toujours pas de projet politique fort pour le pays
HTC
Mesures douloureuses et tardives indispensables
a posté le 26-07-2021 à 12:34
Au point où les faux-religieux ont mené les choses, je trouve KS gentil ce qu'il a fait. c'est le minimum à faire pour essayer d'assainir la situation bloquée volontairement par le régime mis en place par les bandits depuis 10 ans. savez que quand le vent tourne c'est plus fort que tous ? Ks doit continuer à sévir pour assainir. ensuite il n'y a aucune crainte de dictature ou désir d'enrichissement personnel ou....comme ont fait les nahdhaouis, trabelsi... Soit on connait les gens soit on rester dans le doute toute une vie. mais maintenant il faut rectifier. pas le temps au bla bla bla.
Bbaya
Coup d'etat indiscutable!
a posté le 26-07-2021 à 12:27
Malheureusement KS a entaché la réputation de notre armée! Notre armée normalement doit vieillir au nom dérapage de n'importe quel pouvoir pour s'emparer du pouvoir absolu!
Ici l'armée a été utilisé pour donner le pouvoir à une personne imprévisible et a comploté avec l'article 80 que meme un gamin de 10 ans ne peut pas se tromper qu'il a été tres mal utilisé par KS et s'agit très bien d'un coup d'etat!

L'armée ce n'est pas KS!
Tunisien hor
Battre le fer tant qu'il est chaud
a posté le 26-07-2021 à 12:15
Il faut maintenant arrêter, dans la journée, tous les députés faisant l objet de poursuites judicaires et qui étaient protégés par leur "immunité" parlementaire, avant qu' ils ne se taillent au Qatar, en GB ou en Turquie.
jmeil
Les islamistes l'ont bien cherché
a posté le 26-07-2021 à 12:12
Trop tard pour le clan RG, les islamistes l'ont bien cherché:

https://www.youtube.com/watch?v=luF2G6CIlh4
Carthage Libre
N'oubliez pas ya Business News que vous ETIEZ du côté des khwenjias d'Ennahdha à un certain moment. ça ne s'oublie pas ça.
a posté le 26-07-2021 à 12:06
Et je vous rappelle que dès que je critiquais les Terroristes Islamistes d'Ennahdha, vous me CENSURIEZ.

Maintenant, j'espère que vous n'avez pas pris le train en marche.
lambda
faux
a posté le à 13:15
Je ne me rappelle pas d"'un seul article écrit par business news soutenant les islamistes. Ils ont toujours dit qu'ils étaient anti islamistes et ont toujours dénoncé leurs abus. Cet article est rempli de liens vers d'anciens articles qui prouvent que BN était parmi les rares journaux tunisiens à s'opposer frontalement aux khwenjiyas.
Hamza Nouira
New Dictator?
a posté le 26-07-2021 à 12:02
Coup d'état. Atteinte à la liberté de la presse déploiement de l'armee etc.
Mais que fait kais said en pleine crise du COVID.
Les gens sont aglutinés les uns aux autres dans les mouvement de protestation. Je m'attends au pire pour les malades et les morts les semaines qui vont suivre.

Le peuple s'affronte entre les pour et les contres... On est au bord de la guerre civile.

La démocratie a été bafouée malheureusement.
Si a chaque fois qu'un peuple est mécontent on fait sa propre révolution on va jamais s'en sortir.
C'est dingue cette histoire.
HTC
Waterloo-tout va bien
a posté le 26-07-2021 à 12:00
Les marchands de la religion ont bien travaillé et ils retourneront à leur place comme de rien n'était. Ils ont fait du bon boulot.
BHN
C'était inévitable
a posté le 26-07-2021 à 12:00
Les islamistes doivent entièrement assumer le sort qui leur arrive, tout a été parfaitement relaté dans l'article en question, népotisme, corruption, chantage, incompétence.. aggressions physiques sur les opposants aux islamistes et si on remonte un peu dans le temps, le terrorisme, Chaambi, assasinats politiques (jamais élucidés) envoi de milliers de terroristes en Syrie et en Irak via la Libye..de même, Jamais élucidés..
Les islamistes l'ont effectivement bien cherché. Et ceux qui jouent aux vierges effarouchées sur le coup d'Etat, la démocratie attendra, il est question de sauver le pays d'une mort imminente !
cavaliero
non et mille fois non ce n'est pas un coup d'Etat
a posté le 26-07-2021 à 11:55
Ghanouchi se considère que c'est lui le chef d'Etat c'est pour cela qu'il ose dire un coup d'Etat non il n'est pas le chef d'Etat il n'est qu'un chef de parti
et c'est ça son but c'est lui qui est entrain de préparer un coup d'Etat
Le président de la république a agit de sorte que ce Ghanouchi réalise son ignoble but
@BN honteux
La démocratie se trompe mais se corrige, la dictature se trompe mais ne se corrige pas
a posté le 26-07-2021 à 11:42
Que les islamistes ont échoué et doivent partir du pouvoir, tout le monde est d'acoord .
Mais tolérer un coup d'etat qui va diviser davantage les tunisiens, ceci est inadmissible.
Rakolnikov
Puéril
a posté le à 13:41
Vous m'avez bien fait rire malgré cette triste période. Vous êtes un gentil bisounours sorti tout droit d'un dessin animé pour élèves de maternelle !
Platon tounes
Coup d'éclat
a posté le 26-07-2021 à 11:34
Non monsieur ce n'est pas un coup d'état mais plutôt un coup d'éclat..
HTC
nos islamistes sont issus de la mauvaise graine
a posté le 26-07-2021 à 11:32
Ils ont eu la chance de passer à cause de la passivité, naiveté, opportunisme, peur, ras le bol de Ben Ali...pour tomber dans la gueule des affamés qui sont très vengeurs et jaloux de ceux qui réussissent....ça nous l'avons dit depuis dix ans puis ont s'est tu. nous sommes actuellement sur la liste rouge et classés parmi les rares pays du monde situé au fond du trou. ces type ont peur de perdre tous les biens et avantages, facilités....jugés...alors ils ne font que défendre leur intérêts et pas du tout le pays dont ils sont étrangers en tout cas leur état d'éprit fait allégeance à leur calife erdogan et son serviteur Rg.. il y eu beaucoup d'agent entre leur mains du jour au lendemain. et tellement affamés ils ont voulu des dommages d'il y a 30-40 ans maintenant. il faut croire que leur source d'argent a commencé à tarir pour le faire. et s'ils croient en dieu il les a aveuglés pour demander une telle connerie, d'où la goutte qui a débordé et j'espère que certains, pas tous les suiveurs aveugles, seront jugés et retourneront l'argent dans les caisses de l'état.
Imen
Tunisie
a posté le 26-07-2021 à 11:23
ISLAMITST :D 3ala asses el twensa koufar pfff
Waterloo
Libérez le pays du joug franco sioniste .....
a posté le 26-07-2021 à 11:18
à l'époque, M'zali appelait l'Elysée TOUS les jours.
on peut supposer que les franco sionistes qui controlent la France, controlent aussi le pays, sans mème passer par Ghriba.

ghrayeb wa ajayeb !!!
hmed
pathetic
a posté le à 16:21
Dude is still out here spewing baseless conspiracies and pathetic nonsense. GET A LIFE!