alexametrics
mardi 23 juillet 2024
Heure de Tunis : 09:40
A la Une
La Tunisie sent le roussi
14/02/2023 | 10:53
7 min
La Tunisie sent le roussi

 

Une série d’arrestations de personnalités politico-médiatiques, des PV trafiqués, interdiction de se faire assister par son avocat, des perquisitions sans mandat, violation des procédures, la Tunisie vit, depuis 72 heures, sous le rythme des annonces sinistres. De quoi oublier l’inflation, les pénuries et le taux record d’abstention aux élections.

 

Les arrestations se suivent et se ressemblent, mais sans qu’il y ait un lien entre elles. Elles vont des magistrats suspectés d’être véreux au directeur de la plus grande radio du pays en passant par les plus célèbres lobbyistes et avocats.

En tout, une bonne dizaine d’arrestations ont eu lieu depuis samedi 11 février à 5h30 jusqu’au lundi 13 février vers 23 heures. Aucune annonce officielle, pour justifier ces arrestations, ni de la part du parquet, ni du ministère de l’Intérieur. On ne comprend pas, par ailleurs, pourquoi l’ensemble des arrestations ont eu lieu en dehors des horaires administratifs.

 

Khayam Turki :

Les faits : homme politique et lobbyiste, il a été arrêté à son domicile samedi à 5h30 du matin. Il serait depuis à la brigade antiterroriste. Jusqu’à cet instant, on ignore les faits qui lui sont reprochés.

Les éventuelles violations : à moins qu’il ne soit impliqué dans un complot contre l’État, Khayam Turki n’a pas pu être assisté par son avocat lors de l’interrogatoire. Les autorités n’ont cependant révélé aucun fait tangible étayant cette thèse complotiste.

Aux questions posées par ses avocats, le parquet a répondu samedi qu’il n’était pas au courant de l’arrestation et de la perquisition. Ce qui signifie que la perquisition à son domicile très tôt le matin se serait faite sans mandat judiciaire.

Dernier point révélé par son avocat, Khayam Turki a été arrêté samedi matin, mais le PV souligne qu’il n’a été arrêté que dimanche matin. 

 

Kamel Letaïef :

Les faits : homme politique et lobbyiste, il a été arrêté à son domicile samedi vers 13 heures. Il serait depuis à la brigade antiterroriste. Jusqu’à cet instant, on ignore les faits qui lui sont reprochés.

Les éventuelles violations : Son cas serait identique à celui de Khayam Turki. Perquisition sans mandat, interdiction de l’assistance d’un avocat, changement de la date de l’arrestation dans le PV.

 

Abdelhamid Jlassi :

Les faits : Activiste politique et ancien dirigeant au sein du parti Ennahdha. Il a été arrêté à son domicile dans la soirée du samedi 11 février. Les faits qui lui sont reprochés restent inconnus.

Les éventuelles violations : Les policiers qui ont procédé à la perquisition de son domicile et à son arrestation ne se sont pas présentés. Selon l’épouse de Abdelhamid Jlassi, ce dernier aurait été conduit à un endroit inconnu.

 

Béchir Akremi :

Les faits : magistrat, ancien procureur et ancien juge d’instruction. Il est soupçonné d’avoir trafiqué des centaines de dossiers terroristes dans l’objectif de servir ses amis politiciens islamistes.

Il a été arrêté dimanche 12 février vers 18 heures à son domicile, mais cela fait très longtemps qu’il aurait dû être arrêté au vu des griefs qui lui sont reprochés.

Les éventuelles violations : ni le parquet, ni le ministère de l’Intérieur n’ont justifié cette arrestation un week-end, en dehors des horaires administratifs, concomitamment avec d’autres arrestations politiques.

 

Taïeb Rached :

Les faits : ancien premier président de la cour de cassation, ancien président du Conseil supérieur de la magistrature, il est suspecté d’être un magistrat véreux et a avoué, lui-même, sur antenne, des parties de son business de vente et d’achats de biens immobiliers.

 Il a été arrêté dimanche 12 février vers 18 heures à son domicile, mais cela fait très longtemps qu’il aurait dû être arrêté au vu des griefs qui lui sont reprochés.

Les éventuelles violations : comme pour le cas de son collègue et ennemi juré, ni le parquet, ni le ministère de l’Intérieur n’ont justifié cette arrestation un week-end, en dehors des horaires administratifs, en même temps que d’autres arrestations politiques.

 

Noureddine Boutar :

Les faits : journaliste et directeur de Mosaïque FM, la radio la plus écoutée du pays et connue pour sa ligne éditoriale hostile au régime. Il a été arrêté lundi 13 février vers 20 heures après perquisition de son domicile. Il a été interrogé à la brigade antiterroriste en présence de son avocate.  

Les éventuelles violations : on ignore si la perquisition de son domicile s’est faite sur ordre du parquet avec un mandat en bonne et due forme, son avocate a été sommée de s’éloigner des lieux.

Au début de son interrogatoire, on ne lui a présenté aucun acte d’accusation. Le dossier serait vide d’après son avocate. Les questions ayant rempli son PV ont toutes tourné autour de Mosaïque FM, sa ligne éditoriale, ses ressources financières et ses bénéfices. Ceci constituerait une violation flagrante des articles 12, 13 et 14 décret-loi 115.

 

Noureddine Bhiri :

Les faits : avocat, député chef du bloc du parti islamiste Ennahdha au parlement et ancien ministre de la Justice, il a été arrêté lundi 13 février après 22 heures pour être emmené à la caserne de Bouchoucha. Son avocat, Samir Dilou, a déclaré qu’il a été arrêté dans le cadre de la même affaire de complot contre la sûreté de l’Etat impliquant Khayam Turki et Kamel Letaïef.

Les éventuelles violations : en sa qualité d’avocat, son arrestation ne peut se faire sans la présence du président de la section de Tunis de l’Ordre des avocats. Son interrogatoire ne peut se faire qu’en présence d’un avocat représentant cette section.

Plusieurs avocats témoignent que son épouse, elle-même avocate, et ses enfants auraient été agressés.

 

Lazhar Akremi :

Les faits : avocat, activiste politique et ancien secrétaire d’État à l’Intérieur, il a été arrêté à son domicile lundi 13 février vers 23 heures après une perquisition minutieuse de celui-ci.

Dans un premier temps, les forces de sécurité lui ont remis une convocation pour le lendemain devant la brigade antiterroriste. Dix minutes plus tard, on est revenu le chercher pour l’emmener à la caserne de Bouchoucha.

Les éventuelles violations : en sa qualité d’avocat, son arrestation ne peut se faire sans la présence du président de la section de Tunis de l’Ordre des avocats. Son interrogatoire ne peut se faire qu’en présence d’un avocat représentant cette section. À défaut, cela s’appelle du kidnapping, comme l’a qualifié son avocat.

 

On note par ailleurs que la liste des arrestations n’a pas commencé ce week-end et ne s’arrête pas aux personnes citées plus haut. Il y a eu également l’arrestation de syndicalistes grévistes et de l’ancien ministre de l’Intérieur Ali Larayedh, dont le dossier serait vide. Au vu du climat sulfureux qui plombe actuellement le paysage politico-médiatique tunisien, plusieurs craignent que la vague d’arrestations ne va pas s’arrêter là et qu’il va y en avoir d’autres dans les jours, voire les heures, à venir.

Derrière ces arrestations, un seul et unique nom : le président de la République. Aucun ministre n’oserait s’attaquer à autant de personnalités un week-end, sans ordre du parquet et sans dossiers judiciaires solides.

Quant aux explications, il y a ceux qui disent qu’il y a des parties occultes qui cherchent à pousser le président à la faute afin d’empoisonner davantage le climat politique et il y a ceux qui disent que le président est en train de jeter des écrans de fumée pour dévier le regard de la population sur son échec aux législatives, les pénuries et l’inflation actuelles et les privatisations d’entreprises publiques qui se préparent. En tout état de cause, ces arrestations cherchent à faire taire toute voix discordante. Plusieurs parmi les personnalités arrêtées sont connues pour leur franc-parler et leur opposition déclarée au régime de Kaïs Saïed.

 

Raouf Ben Hédi

 

 

14/02/2023 | 10:53
7 min
Suivez-nous
Commentaires
Patriote
La peur de la vérité
a posté le 15-02-2023 à 20:34
J ai gagné le défi
Vous avez peur de la réalité et des vérités
En tout cas vos mensonges sont acceptées par les membres de la secte qui song déjà rejetés par la majorité
Patriote
Ammar404
a posté le 15-02-2023 à 16:26
L'honnêteté ne peut en aucun cas interdire aux autres ce qu'on exige pour soi meme
La liberté d'expression est un devoir et aussi une obligation ey non comme dit le proverbe HALAL ALINA HARAM ALIKOM
en tout cas vous me rassurez bien que ce que j'ai écrit est bien la vérité que vous essayer toujours de cacher par les mensonges
Mais les dés sont jetés et le reste on connait bienla suite
EL OUAFI
ERRATUM
a posté le 15-02-2023 à 13:43
ERRATUM / lire : le pays, le peuple, la nation ((est)) fatigué, de ces barons qui malmènent tout un peuple.
Lire : le pays, le peuple, la nation ((sont)) fatigués, de ces barons qui malmènent.
EL OUAFI
Aux Croisées des chemins,ou ça passe ou ça cassee
a posté le 15-02-2023 à 12:58
Le peuple et le pays ont subi des sévices physiques durant des décennies.
Qui assume la responsabilité ? Et qui sont les responsables, bien évidemment, ces crapules qui ne lésinent devant rien que leurs intérêts qui les intéressent ! L'heure de la mise des pendules à l'heure, or, rendre compte des délits, une sorte de s'acquitter de ses dettes, ce manège a assez duré, le pays, le peuple, la nation est fatiguée, de ces barons qui malmènent tout un peuple.
Nephentes
Encore un coup de folie
a posté le 15-02-2023 à 05:07
Sans que personne n'assumera un jour les préjudices infligés par les personnes kidnappées.
Les arrestations se suivent et se ressemblent, sans qu'il y ait un lien entre elles

C'est tout simplement du n'importe quoi , reflet d'une obsession pathologique qui fait beaucoup de dégâts.

Beaucoup trop.
takilas
La gangrène appelée nahdha.
a posté le 14-02-2023 à 22:41
Tant que cette sale mafia existe en Tunisie, tous les massacres possibles et imaginables, sont envisageables.
Leurs tentacules sont partout et ne veulent plus perdre le butin qu'ils avaient obtenu par l'arnaque et la duperie.
Ils sont tous corrompus et des comploteurs, ils imaginentbque Tunis, en premier lieu, est devenue leur propriété privée et qu'ils peuvent se permettre d'accéder vaux finances de l'état.
Le fmi sent le roussi et sait que cette nahdha est la cause de tous les fiasco et les maux socio-économiques de la Tunisie,.
Non seulement le fmi mais la plupart des autres pays.
La gangrène nahdha nécessite une thérapie exceptionnelle car ces mafieux ne semblent pas dispose à lâcher le butin.
H20
RBH en grande detresse
a posté le 14-02-2023 à 22:28
Oui tous les malfrats,les traîtres et les corrompus seront arrêtés sans ménage et seront traduit devant la justice.
C'est terminé l'époque de la mafia de beji caied sebsi et ghannouchi les deux parrains qui ont détruit le pays en ramenant avec eux tous leurs lieutenants criminels....
Angel
ceux qui disent...
a posté le 14-02-2023 à 22:18
"il y a ceux qui disent qu'il y a des parties occultes qui cherchent à pousser le président à la faute afin d'empoisonner davantage le climat politique et il y a ceux qui disent que le président est en train de jeter des écrans de fumée pour dévier le regard de la population sur son échec aux législatives, les pénuries et l'inflation actuelles et les privatisations d'entreprises publiques qui se préparent."
Et il y a ceux qui disent "enfin" un peu de ménage! Et que chacun se défende comme il peut!
Ce qui est sur c'est qu'on va assister à un grand déballage!
MFH
Le poète a dit.
a posté le 14-02-2023 à 21:13
Que ne vive point en Tunisie, quiconque la trahit.
Mostpha
Panique à Carthage
a posté le 14-02-2023 à 20:58
La situation économique devrait être vraiment grave pour justifier le comportement hystérique récent de ks. '?a sent le roussi pour le putschiste, il est cuit.
Nephentes
En attendant il fait beaucoup de dégâts
a posté le à 04:54
Mrs Letaief et Akermi ont subi des sévices physiques durant leur interrogatoire

Mr Moncef Attia a été insulté et malmené, a son âge; il n'a apparemment toujours rien compris a ce qui lui est arrivé

Qi assume la responsabilité de ces délires infantiles ?
Tre
Super
a posté le 14-02-2023 à 20:50
Au moins KS n'a pas peur ...lui...d'appliquer la loiiiiii
Du ménage ya SI KS
On approuve
Mahboul
Pourquoi pas?
a posté le 14-02-2023 à 20:41
Il peut se permettre ce sans morale tant qu'il est encore capable de payer les salaires des soldats.
Mardouss
Qui sème le vent, il récolte la tempête !
a posté le 14-02-2023 à 15:49
Toutes les personnes qui ont été arrètées sont plus que des suspects, pour ne pas les qualifier d'autres choses . Elles doivent rendre des comptes pour tout ce qu'elles ont fait comme mal à ce pays. Je ne vois pas pourquoi certains médias les défendent corps et âmes .. à moins qu'il y ait....autre chose !
Nephentes
Un coup des Algériens
a posté le 14-02-2023 à 15:14
Les pseudos informations sont une manipulation de la part des services algériens. En complicité avec des sécuritaires tunisiens.

L a réside le véritable complot contre la sureté de l'Etat tunisien
Angel
médisance gratuite
a posté le à 22:19
vos preuves
TRE
Et comment sont nos prisons ?
a posté le 14-02-2023 à 14:05
Sérieusement...

ne voulait pas le croire non plus au début

Pour proteger les prisonniers, la prison de Tegel à Berlin a désormais un comité d'entreprise !

Eh bien, ceux qui trouvent la prison trop "inhumaine" et le travail, s'il y en a un, trop difficile, demandent une libération anticipée !
Mais sinon, les prisons sont déjà pleines de pièces d'or, mais malheureusement pas aussi sûres que Fort Knox !

Eh bien, ce sont aussi des groupes vulnérables..

Rabbi Ifarrej 3linè Wè 3èl Jémi3 !
Carthage Libre
REVEILLEZ VOUS : Kaies Saied vous joue la COMEDIA DEL ARTE ; il s'en fout d'Ennahdha, c'est la liberté D'EXPRESSION qu'il FRAPPE en ce moment, sous COUVERT "Ennahdha".
a posté le 14-02-2023 à 13:58
REVEILLEZ VOUS.

Kaies Saied avance à GRANDS PAS VERS UNE DICTATURE ABSOLUE.

Il donne un OS aux BGARS dont plusieurs "applaudissent" ici, des VACHES AMBULANTES qui croient que leur Maître est entrain d'accomplir "l'oeuvre" de leur vie : MAIS NON!!!!

Comme tous les dictateurs, afin que les INCONSCIENTS applaudissent, il leur gratte les poils de leur (petite) queue dans le sens du poil "Je suis en difficulté, moi, le Kaiser, le Malade de Carthage en ce moment, avec les 90% du peuple contre moi et mon copain Zargouni décrédibilisé avec ses sondages sur commande? Et bien, je sors le lapin magique de mon chapeau et ils vont rugir de plaisir...sauf que les BGARS qui me suivent comme des moutons ne savent pas qu'on dit un train en cache un autre...et que c'est la LIBERTE D'EXPRESSION qui prendra un sérieux coup, afin qu'elle soit en "phase" avec ma Dictature" ; c'est CA le RESUME de ce que ce malade FAIT.

L'affaire du DG de Mosaique FM est GRAVE (même si je n'écoute jamais les médias tunisiens) : son avocate vient de nous donner les détails de l'intérogatoire ; je suis sur le cul. C'est bien UNE DICTATURE EN MARCHE.

Nous, les plus anciens, on sait comment ça marche le début des dictatures qui se mettent en place ; c'est ça que tu veux toi?

Un jour, vous allez vous reveiller de votre torpeur...et vous allez dire ..."Je savais pas"...."GHALTOUNI" BANDE D'ABRUTIS !!!!!!
takilas
@ Carthage Libre le sudiste léches-bottes de nahdha
a posté le à 22:47
Il n'y a pas plus dictateurs et massacreurs que la mafia nahdha.
Tu n'es qu'un abruti sinon un traître comme nahdha.
Est-ce que tu as eu des faveursvde la part de nahdha ? Pour devenir un de leurs esclaves indignes.
kimdee
la valse mondiale de la puanteur
a posté le 14-02-2023 à 13:45
Selon un rabbin israélien controversé, le séisme en Turquie et en Syrie est une manifestation de la « justice divine »
https://www.middleeasteye.net/fr/actu-et-enquetes/israel-rabbin-shmuel-eliyahu-seisme-syrie-turquie-justice-divine
Le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal, mais par ceux qui les regardent sans rien faire. (Einstein) [Par contre qu'a pu faire Einstein contre le Mal?]
Naim
Sans pitié envers les traîtres.
a posté le 14-02-2023 à 13:33
La Tunisie est gangrènée par les traîtres et la survie de la nation et du pays dépendent d'une action forte. La lois et l'ordre.
Un lecteur
On ne vas pas les regretter ni s'apitoyer pour eux
a posté le 14-02-2023 à 13:25
Ces gens là se sentaient intouchable dans l'ancienne république Ghanouchiene il est temps qu'ils répondent de leurs actes et de leurs trahisons ils ne manqueront pas à personne de toute façon
EL OUAFI
Mr RBH
a posté le 14-02-2023 à 13:06
'?tes vous sure de ce que vous avancer,ces messieurs que vous citiez, n'ont commis aucune distortion envers ce qui est légitime ou légal, aucune infraction,et tous ce qui se trame dans l'ombre, or mieux vaut prudence, vous risqueriez d'être un facteur des émanations de fausses informations !
AMMAR BEZZOUIR
Et nous qu'est-ce qu'on veut fêter aujourd'hui ?
a posté le 14-02-2023 à 12:46
- En Russie aujourd'hui, c'est la journée des programmeurs
- En Allémagne c'est le jour des malades psychiatriques
- Partout dans le monde c'est la fête des amoureux
- Au Japon c'est le jour des hommes nus
- Aux '?tats-Unis, c'est le jour de la contraception

Et nous qu'est-ce qu'on veut fêter aujourd'hui ?
La dictature de Kalsounallah ?
Crow85
C pas grave
a posté le 14-02-2023 à 12:25
Le pays a bien pué de la merde pendant 10 ans...un peu de roussi ne lui ferait pas de mal.
Au pire la plupart d'entre eux sortiront sous peu..
Hamza Nouira
Et bien....
a posté le 14-02-2023 à 12:17
Ce sont des effets d'annonces. Rien d'autres. Histoire de faire oublier aux Tunisiens la misère qu'ils vivent et surtout faire oublier l'affaire Amira bouraoui. Les liens avec la France sont un danger. Les africains subsahariens et d'ailleurs l'ont compris. Pourquoi pas nous!?
TUNISIE YA TUNISIE
AUX SUIVANTS
a posté le 14-02-2023 à 12:09
Les tunisiens réjouissent par ces nouvelles . Longtemps ce peuple a rêver que ces criminels et voleurs destructeurs soient derrière les barreaux . Longtemps protéger par les politiciens allant de ghannouchi , beji zakzouki ......
BN pas la peine de les venter le peuple sait tous.

Et Aux prochains .............il est temps de nettoyer les médias
Le Numide
L'arrestation des islamistes et leurs complices est justifiée
a posté le 14-02-2023 à 11:55
On attend toujours l'arrestation de tous les islamistes dirigeants afin qu'ils soit jugés.
Il y a suffisamment de preuve,
Le Baron
Ou est la lionne Abiiiiiiiiiir
a posté le 14-02-2023 à 11:53
Sans doute entrain de préparer un sit-in devant le siège des oulémas al moslimin...
veritas
La Tunisie sent le vrai jasmin '?'
a posté le 14-02-2023 à 11:50
Avec l'éradication pure et simple de tout les criminels islamistes et de tout leur alliés de tout bords sentira l'air propre et la sérénité '?'à bas tout les islamistes à bas leur religion maudite.
DHEJ
L'assistant Kaies SAIED donne des cours de rattrapage...
a posté le 14-02-2023 à 11:24
Il faut apprendre à respecter la loi avant d'ouvrir la bouche!

Guide de tourisme
Bref...
a posté le 14-02-2023 à 11:09
Avant de croire ce que dit la presse cherchez à savoir qui paie l'encre.
Oui
Guide de tourisme
a posté le à 12:31
Yarhim fommik
Equitable
@Guide de tourisme
a posté le à 11:33
Elémentaire, mon cher Watson !
Guide de tourisme
@ Equitable
a posté le à 12:55
Leur agitation à tout dévoilé.
Tunisino
@Guide de tourisme
a posté le à 15:45
Parfois ceux qui payent l'encre ont raison! Rien ne sert d'être systématique, chercher la vérité est la meilleure solution.