alexametrics
jeudi 20 juin 2024
Heure de Tunis : 12:03
A la Une
Abir Moussi, la présidentiable persécutée
07/06/2024 | 11:49
5 min
Abir Moussi, la présidentiable persécutée

 

En prison depuis le 3 octobre 2023, lâchée par ses pairs avocats, oubliée par les médias, méprisée par l’opposition, Abir Moussi doit faire face à deux nouvelles affaires judiciaires. Alors qu’elle est deuxième aux derniers sondages, ses chances de devenir présidente de la République s’éloignent peu à peu. Le régime de Kaïs Saïed s’ingénie à la persécuter pour l’écarter totalement de la course.

 

Le 30 janvier dernier, Abir Moussi était à deux doigts d’être libérée. Le juge d’instruction chargé de son dossier a décidé de classer l’ensemble des accusations à caractère criminel et tombant sous l’article 72 du code pénal. Alors qu’elle risquait la peine de mort, au vu des accusations initiales montées de toutes pièces par le parquet, la présidente du Parti destourien libre (PDL), n’est désormais poursuivie que pour des délits mineurs. « Elle devrait être libérée dans la foulée », espéraient alors les dirigeants de son parti. « Restons quand-même prudents », les calme l’avocat et membre de comité de défense, Nafaâ Laribi. En effet, deux jours plus tard, le parquet (hiérarchiquement dépendant du pouvoir exécutif) fait appel de la décision du juge et maintient Abir Moussi en prison.

Elle y est depuis le 3 octobre 2023 et elle risque de le rester encore quelque temps. Kaïs Saïed ne tient pas à voir dehors cette candidate sérieuse à sa succession.  

Les faits pour lesquels Abir Moussi a été arrêtée sont des plus anodins. Sous d’autres cieux, elle n’aurait même pas été interpellée. Elle s’est présentée au palais de Carthage exigeant d’obtenir une décharge pour un recours contre des décrets présidentiels liés aux élections locales. Comme à son habitude, elle se faisait filmer en direct sur les réseaux sociaux pour prendre à témoin l’opinion publique.

Kaïs Saïed n’a pas apprécié et il l’a fait arrêter de suite. Le parquet lui a ensuite concocté une série d’accusations rocambolesques, à savoir, attentat ayant pour but de provoquer le désordre, traitement des données à caractère personnel sans l’autorisation de la personne concernée, et entrave à la liberté du travail. L’accusation a ensuite modifié le chef d’accusation prenant en considération l’ensemble de l’article 72 du Code pénal sur les attentats contre la sûreté intérieure de l'État.

Toutes ces accusations ont été démontées par le juge d’instruction, qui a fait preuve d’un rare courage, et risquent de l’être de nouveau devant le tribunal correctionnel. Le jour de son procès, Abir Moussi a de fortes chances d’être acquittée ou, au pire, obtenir une légère peine de prison. Cette date avance à grands pas, le pouvoir n’ayant pas la possibilité de la faire retarder éternellement.

 

Anticipant une éventuelle libération, ce qui a pour conséquent permettre à Abir Moussi de candidater pour la présidentielle théoriquement prévue en octobre 2024, le parquet a sorti de nouvelles affaires pour la présidente du PDL.

Deux jours après la décision du juge d’instruction, Karim Krifa, membre du comité de défense, annonce qu’un autre juge d’instruction a décidé le 1er février 2024 d’émettre un nouveau mandat de dépôt contre Me Moussi. Il vient suite à une plainte déposée par l’Instance supérieure indépendante pour les élections (Isie) dont les membres ont été nommés par Kaïs Saïed. Cette plainte concerne des propos tenus par Abir Moussi en 2022. Une autre plainte, de la même Isie, concerne des propos tenus en janvier 2023.

Outre ces deux plaintes de l’Isie, Me Moussi devait également faire face à un recours déposé par la centrale syndicale UGTT. Cette dernière a cependant retiré sa plainte, estimant que la présidente du PDL est déjà suffisamment persécutée par le pouvoir.

En clair, quand bien même Abir Moussi serait libérée pour les faits liés à l’incident du bureau d’ordre du palais de Carthage d’octobre 2023, elle restera encore en prison pour subir les deux plaintes de l’Isie.

 

Malgré cet acharnement, la présidente du PDL a continué à garder l’espoir d’être libérée avant les élections.

Que nenni ! Le 6 juin 2024, son avocat Ali Bejaoui annonce qu’elle doit faire face à deux nouvelles instructions poursuivies par deux juges différents.

Commentant cette double-convocation concomitante, son autre avocat Nafaâ Laribi a ironisé sur cet acharnement subi par sa cliente. « Les solutions que je propose pour que Me Abir Moussi soit auditionnée en même temps par deux juges d’instruction différents : 1/ le clonage ; 2/le hologramme ; 3/l’ubiquité. Y a-t-il d’autres solutions ? ». Mieux vaut en rire, en effet.

Pour Me Bejaoui, le pouvoir fait preuve de non-respect des procédures et de la loi ayant pour unique but d’empêcher la présidente du PDL de candidater à la présidentielle.

Au PDL, on croit dur comme fer que si jamais Abir Moussi se présente, elle gagnerait haut la main la présidentielle. CQFD. En l’absence d’un sondage récent, il n’y a pas de chiffre qui étaie ces espoirs et on n’a que des prophéties. Les seuls sondages dont nous disposons remontent à juin 2022 et placent Abir Moussi bien derrière Kaïs Saïed. Depuis, de l’eau a coulé sous les ponts. Le chef de l’État a perdu de sa superbe et risque fort de ne pas obtenir une majorité si jamais il y a aujourd’hui des élections réellement libres, transparentes et indépendantes. Ce qui est loin d’être gagné. Dans les faits, la popularité de Kaïs Saïed est en dégringolade et la menace de Abir Moussi deviendrait bien réelle, si jamais elle est libérée de prison.

C’est évident, le régime a tout intérêt à la maintenir derrière les barreaux et à multiplier les affaires et les procédures judiciaires.

Persécutée après le 14 janvier 2011 par les tenants du pouvoir, après les élections de 2019 par les islamistes au pouvoir, Abir Moussi continue à être persécutée après le 25 juillet 2021 par le pouvoir de Kaïs Saïed. Durant toutes ces périodes, la dame a demandé une seule et unique chose : exister politiquement dans un pays qui applique strictement la loi, et uniquement la loi. 

 

Raouf Ben Hédi

07/06/2024 | 11:49
5 min
Suivez-nous
Commentaires
Carthage Libre
Tu es celle qui SAUVERA la Tunisie et nous redonnera la joie de vivre dans cee pays meurtrie par les islamistes et les Dictateurs détraqués...J'en suis certain.
a posté le 11-06-2024 à 02:06
On ne lui demande qu'une seule chose à ce CHAOS Dictateur ; qu'il la laisse en vie.

Ne tue pas le Futur d'une Tunisie heureuse qui renaîtra de ses cendres...
Adil
Aux détracteurs infondés et gratuit de Abir Moussi
a posté le 09-06-2024 à 22:46
Il fallait bien s'opposer à l'hégémonie et à la gestion catastrophique des islamistes. Abir Moussi l'avait fait, peu importe les méthodes. Elle a eu les "couilles" de le faire, contrairement à d'autres qui eux, avaient préféré de se servir en s'alliant à la peste islamiste et au détriment du pays.

Abir Moussi soutenait ZABA, mais n'a jamais été au pouvoir.
Entre parenthèses, les 2 tiers du peuple regrette le régime de ZABA.

Abir Moussi n'a jamais rien demandé d'autre que l'application de la loi.

Abir Moussi a toujours dénoncé l'ingérence des pays étrangers et leur soutien aux différents partis politiques et autres associations...
Ne me dites qu'elle même est soutenue par les émirats car rien n'a été prouvé.

Sans elle les islamistes seraient toujours au pouvoir avec les dégâts que l'on sait, au lieu de la considérer à sa juste valeur politique, on l'humilie et on lui barre la route injustement et illégalement pour qu'elle n'accède pas au pourvoir. Le régime conscient de la forte popularité de Abir Moussi s'accroche là où il est par tous les moyens.
EL OUAFFY Y
Faut éviter les propagandes envers les hommes sérieux et loyale à leur patrie
a posté le à 12:57
@ à Adil. Par mes respects notre président Zeine Edine Ben Ali c est le seul président qui a bien apprécié par la majorité du peuple la preuve est assez simple comparez L actuelle situation et celle de Ben Ali ce dernier ce lui qui nous avez éduqué et même ce lui qui avez pris comment s habiller car la majorité étaient que des villageois vous aviez pas remarqué que durant la période de Ben nous étions les mieux accueillis à L'étranger pour les pays d accueil ils nous qualifier des la modernisation la bonne relation avec une conversation plein de politesse toutes cet éducation on a L'héritier de notre Président le Souwahly fils de Hammamet qui avait souffrit pour notre intérêt mais hélas certains stratèges en géopolitique on L obliger de quitter le pays pour s occuper D president voisin pour le démoli de pouvoir et que la dite révolution de 2011 n' a rien donner au Tunisiens au contraire elle n'était rien un facteur de la misère la cherté de la vie .
Houcine
Formalisme.
a posté le 09-06-2024 à 18:41
On peut être formaliste et tenir un procès à la cheffe du PDL pour ses manières.
On peut inférer de ce qu'elle mena une bataille soutenue et durable face aux islamistes et leurs ralliés, et ironiser facilement sur les procédés.
On doit lui reconnaître, et à ses amis aussi, une détermination dans le combat dont une des résultantes aura consisté à permette ay Kais Saied de réaliser le coup de juillet débarrassant le pays d'une mouvance terroriste.
Sans doute arguera-t-on de ce que cette constellation avait gagné le pouvoir par la voie des urnes, mais cela suffisait-il à autoriser la mainmise sur l'Etat, le pays et toutes les frasques, les vols, les prébendes ainsi que la pollution de l'esprit civil.
Kais Saied, si c'est lui qui a commandé à la mise hors concours du PDL, doit admettre qu'il fait erreur en ciblant avec cette hargne le seul parti qui lui aura facilité la tâche et ouvert plus avant le champ politique jusqu'alors phagocyté par les seuls "frères" dont il ne pouvait que faire figure de petit second face à un parlement dominé par eux et le peu de pouvoir à lui dévolu par la Constitution d'alors.
Il paraît plus intelligent et fort juste politiquement de revenir sur cette décision dont on a tout lieu de penser qu'elle n'a d'autre motivation que les calculs politiciens et des considérations psychologiques mal venues
Il est temps de ficher la paix à madame Moussi.
EL OUAFFY Y
Elle n' est pas contre les Islamistes ?
a posté le à 21:36
@ HOUSSINE Me semble qu'Abir Mouissy n'a pas de contrainte avec le parti Islamistes au temps que partie mais elle contre des caractères de certains partisans logiquement les éléments de ce parti se sont des Tunisiens ils ont le droit de collaborer avec les actuels dirigeants car la Tunisie et pour tous les Tunisiens sont exceptions même la majorité des habitants de Djerba personne ne le droit D exclure les autres cat ce pays n' est pas un héritage pour personne et même notre c est un Tunisien comme L ensemble rien que il a été choisi par le peuple pour qu elle sera au service du peuple comme toutes les présidents du monde
Mamadou
Elle est mieux...
a posté le 09-06-2024 à 05:47
...en CMM (Casque a Mobylette et Megaphone).
Hein?
Sauvons la tunisie
Qui a provoqué Said
a posté le 08-06-2024 à 22:11
Qui a provoqué Kais Sais ? N est ce pas Moussi avec ces agitations au sein du parlement, sans que personne ne l arrêté , résultat ? Dissolution du parlement, soyons honnêtes Ghannouchi était largement clément avec Moussi , mais malheureusement elle a noircit le paysage parlementaire et voilà le résultat.
veritas
Abir est victime de ses méthodes .
a posté le 08-06-2024 à 19:37
Abir avait des méthodes trop musclés c'est un peu à cause de ses méthodes qu'elle est entrain de le payer chers et c'est vraiment dommage pour elle '?'.esperons que tout cela finira bien pour elle il ne faut pas oublier qu'elle a contribuer à la chute des criminels islamistes et l'histoire n'oubliera pas tout ça .
EL OUAFFY Y
Quand est ce que la femme en Afrique du nord sera libre
a posté le 08-06-2024 à 18:24
La crainte de les institutions des droits des êtres humains s ingèrent le fait que cette femme est dotée d'un patriotisme exceptionnels toutes les dirigeants le regrette sans preuve mais sa popularité à était la cause certains n ont pas d intérêt qu elle sera libéré avant les élections présidentielles pour qu elle ne bouscule pas certaines candidats incertains .Mais les femmes en Afrique du nord sont détestées par une classe D hommes parce que toute simplement la petite que le pouvoir sera assumé par une femme loyale car ils ont tiré une leçon de la période de la Kahenna et son pouvoir très sévère mais la crainte que une certaine militante au pays voisin semblable à Abir Mouissy si ce n' est pas Zoubida Assoule appartenant à Tribue Frontaliere Ouled Sidi ABID ( Waly Allah Assalihe) Cette très brillante en réglementation même internationale qui pourra participée efficacement dans la gérance de L '?tat mais hélas le complexe envers les femmes par certains hommes était la cause je me demande pourquoi ce manque de respect envers la femme en ignorant que la femme pourra exercer n' importe responsabilité qui pourra nier que sa mère n a pas été responsable dans cette existence dans ce univers et même le grande président des U S A c est grâce à une femme était présent dans ce univers la conclusion que la mère est une femme donc elle pourra être responsable dans sa spécialité. N oublions pas que l existence du Tribue était avant la création de tell '?tat dans le monde été les frontières actuelles ont divisé que la terre et non pas les êtres humains .
Be zen
SOUTIEN
a posté le 08-06-2024 à 18:22
SOUTIEN à Abir Moussi et à TOUS les prisonniers injustement emprisonnés.
juan
je te rejoins ...
a posté le à 13:20
après la révolution, c'est honteux de voir encore des prisoniers pour délit d'opinion...
Carthage Libre
Votre "prof" a violé, piétiné la loi d'une façon historique ; mêmpe Ben Ali n'a pas fait ça.
a posté le 08-06-2024 à 16:36
Sous Kaies Saied, la "loi" n'a plus aucun sens...c'est un instrument pour maintenir le régime dictatorial au pouvoir, malgré l'opposition de 92% du peuple tunisien.

Non seulement Kaiess Saied a renforcé les islamistes d'Ennahdha, redevenus "victimes" et persecutés, mais a en plus pris en OTAGE une femme libre, démocrate, moderne, patriote et surtout compétente...tout ce qu'il détetste quoi, qui a combattu becs et ongles les islamistes.

Cela ne restera pas sans conséquences; ça, c'est une certitude.

Abir Moussi, dans nos coeurs, tous les jours.
EL KHLIFI
Commentaire
a posté le 08-06-2024 à 14:20
Aux élections de 2019 Mr Ks avait exigé la libération de Mr karoui refusant de poursuivre sa campagne alors que son rival politique croupit en prison. Quel noblesse d'esprit et quel sens de la démocratie! Osons espérer qu'il prendra ce geste noble cette année également. Quant aux griefs invoqués à l'encontre de sa rivale on pourrait lui interdire de quitter le territoire, la libérer et la traduire devant la justice qui tranchera. Je suis persuadé que Mr KS le fera.
Zina
Abbay
a posté le 08-06-2024 à 12:58
Kothrat lakbèche awakh, ce peuple de chmétias mérite toute ce qu'il leur arrive. Baaaaaaa3 baaaaa3, un jour sera votre tour de passer sous le couteau du boucher, baaaaa3 baaaaa3.
Abir de Gabès
Chapeau pour cet article
a posté le 08-06-2024 à 00:52
De RBH
Abir de Gabès
A quelque chose malheur est bon
a posté le 08-06-2024 à 00:50
Plus cette grande dame est persécuté, plus elle aura de popularité.
URMAX
... euh ...
a posté le à 12:38
Auriez-vous fait un sondage d'opinion, ou tiriez-vous des conclusions refletant vos desiderata personnels ... ?
Be zen
URMAX
a posté le à 18:27
Auriez-vous des sondages contraires, des sondages qui mettraient votre champion en position favorable ?
Je vous rappelle cher Monsieur (ou chère Madame) que les sondages ont été interdits. Pourriez-vous me rappeler qui les a interdits ?
Bbaya
Comme la popularité de ghannouchi à l'exile! Hh
a posté le à 10:06
Rdv après 20 ans pour espérer que les futures générations feront de nouveau une nouvelle révolution et rétablir la démocratie pour qu'elle soit candidate à une élection!
Elle n'a jamais cherché de pratiquer la démocratie, sa tactique était semer la zizanie pour espérer voir des militaires ou sécuritaires renverser le pouvoir et lui fait appel pour gouverner à l'ancienne (dictature zaba)
Mais heureusement son plan a été saboté mais de la mauvaise manière!
Maintenant elle doit prier dans sa prison pour l'arrivée d'une démocratie(qu'elle déteste trop) qui lui fera sortir de sa prison et garantit ses libertés!

Mais elle risque d'attendre très longtemps!
Un lecteur
Lamentable
a posté le 07-06-2024 à 21:29
Qu'on l'aime ou qu'on la déteste rien ne justifie qu'elle moisisse en prison juste parce qu'elle gêne le pouvoir politique et lui fait de l'ombre cela s'appelle de la persécution politique.
Dans tous les cas le pouvoir n'en sort pas grandi et devra rendre des comptes un jour ou l'autre car l'histoire se répète quoi qu'on dise
Destouri
@Chmeitias
a posté le 07-06-2024 à 21:28
Quelqu'un pourrait me dire pourquoi Abir croupit en prison depuis plus de 10 mois? Si vous ne le savez pas alors taisez-vous sinon éclairez moi.
@Sahli: tu ne fais vraiement pas le poids devant Abir, regarde toi dans un miroir si tu oses le faire, tu débites des conneries à partir de ton PC alors que sans 1956 tu serais en train de faire promener des chèvres et des moutons.
Bouba
Arroseur
a posté le 07-06-2024 à 20:49
Quelque soit la durée celui qui a semé le vent ne peut récolter que les tempêtes,pendant 23 ans Abir et ses semblables ont persécutés à tout vent ,la justice divine finit par prendre le dessus ,malgré personnellement j'aurais souhaité une bien meilleure situation pour tous les Tunisiens quelque soit leurs opinions ,et ce depuis l'indépendance ,nous avons eu toute génération confondue des rêves qui ont été étouffés dans l'?uf par bêtises humaines et égos surdimensionnés
Dommage que nos ratés se multiplient
Riri
'? pleurer
a posté le 07-06-2024 à 20:32
Et le cycle de vengeance va continuer'?'les persécutée de aujourd'hui seront les persécuteurs de demain.'?'

Et personne, personne en 10 ans pour respecter assez la Tunisie et les tunisiens en leur donnant des institutions' comme une court constitutionnelle et pas des sois disant sauveurs,.

Pauvre Tunisie, tu ne mérites pas ça.

10 ans de déjà perdue xxx ans à venir à perdre encore et encore plus'?'

'? pleurer.
Carthage Libre
Le peuple est avec toi, Mme la Presidente.
a posté le 07-06-2024 à 15:18
Tu es dans nos coeurs tous les jours.

Ils le paieront...cher.
URMAX
La pitié ne s'accorde pas lorsqu'une personne à "n" nombre de dossiers en justice
a posté le 07-06-2024 à 14:07
On a pitié de quelqu'un, lorsqu'il ne cesse de se faire du mal à lui-même, en agissant / s'exprimant de manière à se placer soi-même au dela des limites légales, le plaçant de facto, en position de personne justiciable.
Et lorsqu'une personne agit ainsi, hé bien, dans ce cas, au bout d'un moment, ben ... naturellement, on commence à douter sérieusement de ses facultés et intégtités mentales ...
SAHLI
la Zelma 3ar3our est en prison
a posté le 07-06-2024 à 13:48
Mabrouk 3linè : Enfin la Justice a commencé de faire son travail.
Maintenant, après de longues décennies d'arbitraire , c'est le tour des PDS-/RCD-/PDListes. MERCI pour notre justice actuelle !

Sans égard ni considération pour personne, tout et tout doit être révélé et rendu public !

Nous voulons voir tous les dossiers d'après 1956 !

Nous devons commencer à travailler correctement sur notre histoire après « l'indépendance ».
Léon
Mesquin, minable et bouseux
a posté le à 18:33
Tout est dans le titre; et ne te cache surtout pas le jour où...... les PSD, RCD qui t'ont sorti de ta bouse naturelle et t'ont placé dans les rangs de l'école te feront payer ton ingratitude.
Il aura fallu que tu te caches derrière le dos des américains pour mettre Ben Ali dans l'avion de l'exil, celui qui t'aura empêché de nuire à la Tunisie en te tenant en respect par la seule LOI durant 23 années.
Aujourd'hui tu encourages les détentions de femmes politiques. Mais ton honneur est au niveau zéro. Que dis-je? Au niveau moins l'infini. D'ailleurs change de pseudo, tu ne leur fait pas du tout honneur, et je doute fort que tu en es. Par contre, concernant la jaquette, certainement!
Je te promets: Tes anciens protecteurs t'ont lâché, et si tu essaies de faire les yeux doux, comme toute péripatéticienne qui se respecte, à de nouveaux protecteurs, sache qu'ils ne sont pas dupes. Ils connaissent les authentiques!
Casse-toi! (tu as compris de quoi je parles, n'est-ce pas?)
Décennies d'arbitraire? petit traitre!

Léon, Min Joundi Tounis Al Awfiya;
Résistant,

VERSET 112 de la SOURATE des ABEILLES.
SAHLI
Mythomane @Léon
a posté le à 11:19
Dixit le Mythomane en puissance @Léon de BN qui ne cesse de nous raconter des salades sur ce Forum:
Tantôt Enseignant-Chercheur dans l'une des prestigieuses Institutions du monde,tantôt ayant ses origines de Tataouine à Bizerte,tantôt de souche Beldia de Tunis* alors qu'en vérité**:
Sahli fél dèm proche de Ben Ali (Ce qui en soi n'a rien de répréhensible mais que lui cherche toujours à camoufler) ce qui lui valut d'être chargé d'ENSEIGNER (Kol houwè Allahou èhad,Ben ALi mèkifou had) en CHERCHANT les poux sur la tête des gamins dans toutes les écoles de la République en contrepartie de ce statut qu'on lui a offert d'ENSEIGNANT-CHERCHEUR et que Ben Ali parti,il se voit un jour à Carthage;
En replaçant les pièces du puzzle du Mythomane @Léon,on voit mieux le personnage et je le répète ,quand bien même ce Triste sire s'en offusque,oui
"Maintenant, après de longues décennies d'arbitraire",je confirme,persiste et signe.
* D'après les propres écrits de @Léon sur @BN
** D'après quelques témoignages en réponse à @Léon qu'il avait pris bien soin d'ignorer pour ne pas en faire une PUB qui lui eût été fatale,manque de peau,il ne fallait pas qu'il se mesure à @SAHLI,qui lui n'oublie pas.
Hamza Nouira
@SAHLI
a posté le à 14:11
Zelma 3ar3our! Hahahahaha.
Merci Sahli de m'avoir fait rire avant le week-end. Ya3tik elf sa7a! Une belle définition de ce personnage.

Bon week-end à vous! :)
Naïm
Du n'importe quoi !
a posté le 07-06-2024 à 12:54
Il lui faut passer par la case Errazi en premier...
The Mirror
La Tunisie n'a pas besoin d'un autre Ben Ali, au féminin
a posté le 07-06-2024 à 12:35
Abir Moussi est en prison parce qu'elle a été du mauvais côté de la loi.

Au cas où elle sortirait de prison, elle aura droit à son Zero Virgule aux présidentielles, comme tous les candidats qui veulent marcher sur les pieds des tunisiens.
Saga
on te croie
a posté le à 17:44
mais entre temps, il a peur d'elle. c'est l'unique raison pour laquelle elle croupit en prison
le financier
la clown au casque est aussi competente
a posté le 07-06-2024 à 12:35
la clown au casque est aussi competente que le prof de droit .
Derrriere elle , se cache tous les hommes d affaires laches qui ont peur de se presenter .
Elle n a aucune competence
a quand un vrai financier