alexametrics
samedi 13 juillet 2024
Heure de Tunis : 09:55
A la Une
S’opposer à Kaïs Saïed devient dangereux
23/02/2023 | 12:30 , mis à jour à 13:00
6 min
S’opposer à Kaïs Saïed devient dangereux

 

La nouvelle vague d’arrestations de personnalités politiques ne laisse aucune place au doute, le président Kaïs Saïed ne supporte plus l’opposition à son œuvre hégémoniste.

 

Il est des petites phrases qui résument tout. Mercredi 22 février 2023, lors de sa visite aux laboratoires pharmaceutiques publics, Siphat, Kaïs Saïed s’est tourné vers ses accompagnateurs pour dire : « celui qui ose les innocenter n’est qu’un complice ».  Le message du président de la République s’adresse aux magistrats. Et il a été reçu 5/5 par certains d’entre eux. Ce même mercredi, deux nouvelles arrestations de personnalités politiques ont été effectuées, Issam Chebbi, du parti Al Joumhouri et Chaïma Issa, militante du Front de salut. Il devait y avoir une troisième, celle du militant Jaouhar Ben Mbarek, du même front, mais ce dernier n’était pas à son domicile lors de la descente de police.

Cette nouvelle vague d’arrestations suit une autre, une dizaine de jours plus tôt et a touché un nombre de lobbyistes, d’avocats, de syndicalistes, de dirigeants de parti et le directeur de la radio la plus écoutée du pays.

« Les dossiers sont vides, les procédures ne sont pas respectées, les perquisitions sont illégales », s’étranglent les avocats. Peu importe, les juges d’instruction ne s’embarrassent plus de ce genre d’arguments et multiplient les mandats de dépôt. L’un d’eux prononça cette phrase qui restera, sans aucun doute, dans les annales judiciaires de cette période noire que vit actuellement la Tunisie. Invité par les avocats à interroger leur client sur les crimes qui pèsent sur lui, le juge d’instruction se serait exclamé : « Y a-t-il un crime déjà pour que je puisse l’interroger ? »

Les juges d’instruction sont entre le marteau et l’enclume. Ils sont dans une relation perdant-perdant. Soit, ils perdent la face s’ils obtempèrent aux volontés du régime, soit ils perdent leur poste.

Le président de l’Ordre des avocats, Hatem Mziou a commenté cette situation en ces termes : « J’appelle les juges, malgré les difficultés, à faire preuve de courage, d’audace et de sagesse pour assurer l’indépendance de la justice et exercer en toute neutralité (…) Pour ce qui est des pressions, celui qui respecte la loi n’a rien à craindre et si un juge a peur il doit changer de fonction (…) la justice doit appliquer la loi ! ». Sera-t-il entendu pour autant ? Les pressions et les ingérences de l’exécutif sont telles que la peur semble régner en maître.

 

Avant d’attaquer les personnalités politiques, Kaïs Saïed a commencé par les magistrats et a tout fait pour les mettre au pas.

Il a dissous le Conseil supérieur de la magistrature en février 2022 et a limogé 57 magistrats en juin. Ni la polémique, ni les condamnations et inquiétudes internationales ne l’ont dévié de sa trajectoire. Le message est clair, les magistrats doivent être au pas.

Et gare à celui qui résiste, il a droit à des remontrances publiques. Ainsi le cas du parquet qui a été sommé il y a une dizaine de jours de procéder à l’arrestation de suspects que le président soupçonne de fomenter un attentat contre lui. C’était un vendredi soir et le parquet lui a dit qu’il va procéder à l’instruction dès lundi. Colère du président, il ordonne des interpellations et des perquisitions dès samedi à l’aube. Quelques jours plus tard, devant les caméras, il tance ce parquet indocile.

Mercredi 22 février, il remet une couche en envoyant une pique à ce magistrat qui a osé libérer l’ancien président de la cour de cassation, suspecté d’être véreux. « En dépit des affaires qui pèsent sur lui, il a été libéré, gronde le président. Heureusement que les forces de l’ordre étaient là pour l’arrêter de nouveau ! ».

Ce n’est pas une première, le président a multiplié, ces derniers jours, les déclarations polémiques, a violé le principe de la présomption d’innocence plus d’une fois et s’est immiscé publiquement dans des affaires théoriquement entre les mains de la justice.

Paradoxalement, et pas du tout embarrassé par ses propres contradictions, Kaïs Saïed crie devant les caméras qu’il est pour une justice indépendante et l’application stricte de la loi.

 

Sauf que voilà, la loi n’est pas du tout respectée et les magistrats ne semblent pas agir en toute indépendance, si l’on se tient aux témoignages des avocats des différentes personnalités politiques arrêtées depuis le 11 février. L’Association des magistrats a beau appeler ses membres à ne céder à aucune instruction ou pression, elle est devenue inaudible.

Contrairement aux usages, ni le parquet, ni le ministère de la Justice n’ont publié de communiqué pour expliquer aux Tunisiens ce que l’on reproche au juste à ces différentes personnalités. Aucune preuve n’a été présentée quant à leur hypothétique complot contre l’État.

Le fait est que les personnalités arrêtées se sont retrouvées seules devant des juges intimidés par le président de la République en personne. Quelle justice peut-on espérer dans ces conditions.

La première vague d’arrestations n’étant pas encore digérée, voilà qu’une deuxième arrive. Elle touche, maintenant, des figures de l’opposition de premier rang, à savoir Chaïma Issa et Issam Chebbi. Tout indique qu’elle ne va pas s’arrêter à eux. D’autres figures seraient sur la liste. Jaouhar Ben Mbarek, tout d’abord, mais aussi Fadhel Abdelkéfi, président du parti Afek, qui fait l’objet de plusieurs poursuites kafkaïennes. Il y a également Mahdi Jlassi, président du syndicat des journalistes, et quelques activistes, également poursuivis dans des affaires montées de toutes pièces.

Et si c’est un pays ou partenaire étranger qui ose réagir et manifester son inquiétude par rapport à ce qui se passe dans le pays, il a droit à des remontrances publiques et des leçons de souveraineté nationale. Moins grave qu’une expulsion du territoire, comme cela a été le cas d’Esther Lynch, secrétaire générale de la Confédération européenne des syndicats.

Plusieurs avocats le répètent, on nage en plein surréalisme et l’exercice politique devient dangereux. Certains avocats osent même comparer Kaïs Saïed à Zine El Abidine Ben Ali pour dire qu’il est bien plus despotique que lui.  

Le constat ne laisse plus place au doute, il n’est plus possible désormais de manifester son opposition à la politique du régime et toute voix discordante risque la prison, vu que la loi n’est plus respectée et que les magistrats ne sont plus indépendants.

Kaïs Saïed est dans sa logique. Il estime qu’il est en train de mener une bataille nationale pour sauver le pays et que, de ce fait, toute personne qui s’oppose à lui est considérée comme traître à la nation.

Visiblement convaincu qu’il détient la vérité absolue, le président estime donc que tous ses opposants et contradicteurs sont dans le tort.

 

Raouf Ben Hédi

23/02/2023 | 12:30 , mis à jour à 13:00
6 min
Suivez-nous
Commentaires
Zenoubia
Du jamais vu
a posté le 03-03-2023 à 08:32
Qui soutient la nouvelle dictature en Tunisie
Equitable
Le titre
a posté le 28-02-2023 à 16:41
S'opposer à Saied devient dangereux uniquement pour les corrompus mais pas pour ceux qui n'ont rien à se reprocher.
Moralité : les chiens aboient, la caravane passe.
Zenoubia
Erreur
a posté le à 08:34
Et ben non tu soutiens un dictateur..en tunisie il y a des gens sui sont integres mais il haisse la dictature..toi tu cherches a profiter ou sue tu es un arriviste idiot
takilas
Donc d'après vous :
a posté le 27-02-2023 à 22:02
" il faut couler l'eau sur les melons ".
Et ce d'après la maxime tunisienne.

CHKOBBA
Non papa, calme-toi, toute l'école a déjà brûlé !
a posté le 27-02-2023 à 16:06
Le fils vient voir son père pour lui raconter quelque chose à Mnihla et lui a demandé de ne pas se fâcher.

Père: "a dit non, je ne me fâcherai pas."

Fiston :"à l'école, un élève m'avait jeté une gomme."

Père : "Qu'est-ce que tu as répondu ?"

Fiston : "je lui ai jeté ma chaussure."

Père : "et où est ta chaussure maintenant ?"

Fiston : "Malheureusement, elle est brûlée !"

Père: "mais pourquoi brûlé ?"

Fiston : "dans la salle de chimie, malheureusement, un flacon d'acide a été touché par ma chaussure qui a ét complètement brûlée"

Père : "Oh, alors bien sûr, je vais être invité par la direction de l'école."

Fiston : Non papa, calme-toi, toute l'école a déjà brûlé !
FALLAG
"Nous faisons tous les deux beaucoup de bruit."
a posté le 27-02-2023 à 15:17
L´Eléphant de Carthage et Souris du MI déambulent. Un pont en bois traverse le ruisseau au Belvédère. La souris regarde l'éléphant, lui fait un clin d'?il et dit : "Nous faisons tous les deux beaucoup de bruit."
Carthage Libre
Poutine avait dit "le Pouvoir est une drogue doit on ne se libère jamais". Les gens aiment se soumettre aux petits dictateurs, comme les tunisiens.
a posté le 27-02-2023 à 11:06
Les imbéciles "tunisiens" qui applaudissent le Petit Dictateur aiment se soumettre et baisser leurs têtes devant "sidhom". Pour ne pas dire baisser leurs pantalons.

C'est terrible cette maladie du Pouvoir.; tu sens que ta prostate double de volume et que tu contrôles pleins d'autres prostates et les propriétaires des petits sexes, sans parler du sexe faible.

Comment un être humain normalement constutié peut-il accepter ça!

Comment un être humain doué de raison et d'intelligence ne comprend pas une seule seconde que Kaies Saied ne cherche QUE le Pouvoir pour sa petite personne et absolument rien d'autre!

Le mec il vous baise et baise notre pays, et vous l'applaudissez? Et vous lui trouvez toujours et encore des raisons? Comment s'est possible que des gens sensés être intelligents tombent dans ce piège!

Je n'arrive pas à comprendre la soumission des êtres humains à un seul humain...c'est bizarre...ça me dépasse...
Djodjo
@carthage libre
a posté le à 13:19
Excellent commentaire, perso, je pense que nous sommes en déficits de culture démocratique et que les seules règles que le tunisien respect, se sont ceux du football, tout le reste il s'en contre-fou.

Comme je le dit souvent, la révolution doit être fait dans les mentalités, tous ce qu'il se passe actuellement n'aurait jamais pu exister avec un peuple civilisé.
Le Baron
Ks à réalisé sa mission
a posté le 26-02-2023 à 21:56
Vous disiez la démocratie n'est pas faite pour les tunisiens Ks nous en a débarrassé, vous disiez debarassez nous des islamistes Ks l'a fait, vous disiez les partis politiques et les syndicats sont des traîtres Ks nous à débarrassé d'eux...que voulez-vous de plus, pourquoi continuer à critiquer alors, sauf si vous êtes traîtres vous aussi
Djodjo
Le baron
a posté le à 22:27
Qui ta dit que l'on ne voulais pas de la démocratie ?, qui t'a dit que l'on voulais que ce soit kais qui nous débarrasse des islamistes ?, qui ta dit que l'on voulais que kais nous débarrasse des partis ? Qui t'as dit que l'on voulais de kais comme dictatour ? Hein qui t'as dit, t'es copains de boisson ?

Tout ça, on aurait pu le faire nous même, être consulté et pas que kais se donne un rôle que personne lui a accordé.
imad
NON!!
a posté le 26-02-2023 à 21:43
i think that Kais wasnt wrong, we are all africans we were here tooooo many years ago! sub sahara africans ( with black skin) saying that our lands, lands that our fathers, grandfathers, neighbours, friends died fighting for it, saying that it is their lands !!! are you serious?
mohamedkarimayari@gmail.com
Observation
a posté le 26-02-2023 à 21:39
Etre democratiche ne pas etre dictateur,arretez les personnes avec preuve et non etre opposant
Fares
Le "militantisme" de l'enseignant Saied sous la dictature de Ben Ali
a posté le 26-02-2023 à 18:54
Le 4 décembre 2001, dans une interview donnée au journal Assabah, il soutient la réforme constitutionnelle de 2002 qui supprime la limite du nombre de mandats que peut effectuer le président de la République et accorde au chef de l'?tat une immunité pénale.

La révolution de 2011 est un moment de bascule. L'universitaire Sana Ben Achour, collègue de Saïed à la Faculté des sciences juridiques, se souvient que celui qui ne signait aucune pétition politique est devenu un ardent défenseur du processus révolutionnaire. Il investit les sit-in de la Kasbah et exige le passage à une nouvelle République prenant en compte les aspirations populaires qui ont conduit à la chute du régime de Ben Ali. Entre 2011 et 2014, la question constitutionnelle était au centre des débats." (from "Tunisie : vers un populisme autoritaire: Voyage au bout de la Saïedie (French Edition)" by Hatem Nafti)
TRE
Et l´allié Macron du putschsite..
a posté le 26-02-2023 à 18:20
Dissout le Conseil de la religion islamique'?' et fermer 900 mosquées et associations caritatives en France : Tbarkallah 7lih!

https://www.youtube.com/watch?v=ghUJ4TcRJYI
Carthage Libre
Kaies saied, le type qui ne sait même pas être un Dictateur comme il faut.
a posté le 26-02-2023 à 15:08
Il n'applique pas les bonnes "recettes" d'un Dictateur ; il aurait suffit de lire Le Prince de Nicolas Machiavel pour y parvenir.

Kaies saied est entrain d'isoler la Tunisie à l'échelle mondiale et détruit METHODIQUEMENT les institutions de l'Etat mais SURTOUT l'économie nationale, METHODIQUEMENT ; il s'occupe de faussement pourchasser pêle mèle les khwenjias, leurs copains et des gens qui n'ont rien à voir avec eux ; il veut "plaire" au petit peuple qui applaidi? Mais c'est ce même petit peuple qui va TRINQUER quand il verra qu'il n'aura même plus de quoi acheter une baguette...et ça viendra.

Ben Ali, que je haissais, lui, au même, a mener des repressions comme ce type mais...a TRES VITE rétabli une situation économique en pré-faillite en 1987/1988 : il a su aussi préserver la Tunisie dans ses relations internationales. Mais ça reste un Dictateur et je n'accepetrai jamais ça.

Des gens sont morts par centaines pour un rêve ; la Démocratie et la liberté...Elle a été noyauté par les islamistes, mais elle se corrigeait petit à petit, avec l'ALTERNANCE au Pouvoir...

Kaies saied a détruit ce rêve...les institutions...l'économie nationale...la société et l'image de la Tunisie auprès de ses partenaires ; c'est un populisme à deux balles très dangereux.

S'il continue à "jouer" à ce jeu là, sa FIN sera DRAMATIQUE (ce que je ne lui souhaite pas en tant que pacifique).
Riri
+1
a posté le à 19:53
Vous avez tout résumé,.
Il n'y avait pas besoin d état d exception ni de tank ni de rien. Ennahdha allait prendre une raclée méritée aux élections (avec une vrai particpatuon)
Merci ´ nous a privée de cela et détruit les efforts de 10 ans..
Après , tout les gouvernements avant Saïed et lui inclut sont responsable de la situation économique en collaboration avec l UGTT
Abir
Un avis à tout et toute : citoyen watani
a posté le 26-02-2023 à 11:24
L'heure est grave et ks est le grand soutient de cette gravité ! Ecouté le résumé de ezeb l'obscur et vous allez comprendre votre avenir noir ! Ya médias, vous êtes devant un examen de responsabilité, arrêtez de soutenir ks, il va tout droit contre notre Etat civil et contre la République, soyons sérieux et responsables ! Il faut comparer entre Elwatani et l'ennemi
Abir
Non et non
a posté le 26-02-2023 à 11:09
Son immunité ne sera pas à vie, ks est hors la loi, depuis qu'il a fait son destour 2022 et il n'a pas fait son serment ! Donc tous ce qu'il fait est hors la loi et dès qu'il quitte le pouvoir qu'il a violé, il sera entre les mains d'une vraie justice et ce n'est pas la sienne!
Riri
Justement..:
a posté le à 19:56
C est dans ces cas là qu on ne quitte justement jamais volontairement le pouvoir. Qui quitterais Carthage pour une prison? Sûrement pas Bourguiba, ni ben ali, ni '?' (tout les autres de 2011 à 2019 le pouvaient selon moi'?' (c est juste une opinion personnelle, ok art 54? J ai le droit?)
ridha
image
a posté le 26-02-2023 à 09:27
Est-il indispensable de nous infliger cette photo de garde corps à chaque ouverture de ce site ?
Houcine
C'est certainement plus dangereux avec d'autres.
a posté le 26-02-2023 à 01:00
Quand on a décidé de peindre en dictateur Kais Saied, tout devient permis.
On connaît cette rhétorique, et quand elle a servi, et pourquoi elle sert, et qui en sont les amateurs et les usagers.
On peut convenir que l'homme a des certitudes, qu'il y tient, et ferme dans son orientation, il ferraille contre vents et marées, ce qui lui vaut des inimitiés multiples, des trahisons, des abandons pour le camp d'en face que d'aucuns n'ont pas hésité à rejpindre. Parfois, pour en devenir les porte-flingues.
On doit lui reconnaître qu'il a fait preuve de retenue, de patience, à la manière de qui scrute le paysage avant de songer s'y engager.
On doit admettre, l'honnête-homme le sait, que ce qu'il y a vu, perçu, et même subodoré reste en-deçà de la réalité de ce qui eut lieu, sous le patronage et à l'instigation d'un groupe, d'une mouvance, une coalition d'intérêts.
Si même il y eut des moments où une sorte de consensus a pu se faire sur une part au moins du constat que le mal était grand. Les acteurs y impliqués nombreux aux intérêts puissants et dont l'influence se mesure à leur entregent et à leur capacité à rallier soutiens et amis, ces gens résistent et ne sont pas disposés à faire amende honorable.
Ils rusent, montent des opérations de com, mentent effrontément et trouvent des relais pour donner de l'ampleur leur propagande.
Les personnes arrêtées ne le sont pas à raison de leurs opinions, pour ceux qui en auraient, mais bien pour faits de complicité ou d'associations dans des évènements qualifiés de crimes, bien souvent.
De Akremi qui poursuit des policiers pour tortures supposées faisant droit à des terroristes, les vrais, contre les fonctionnaires alors qu'il savait l'affaire fausse.
Notre homme a fait mieux, vidé des dossiers impliquant des criminels ayant concouru, ou commis les crimes d'assassinats politiques.
Bhiri avait, en son temps, mis à la porte avec pertes et fracas des juges zu motif qu'ils étaient, selon lui et ses frères, favorables au régime de Ben Ali.
Il serait mourant, pour la seconde fois.
Mais, je parie qu'il va ressusciter tel Jésus en plus fort.
Moi, si j'étais dans le rôle d'un responsable politique, je crois que je serais pas fier de compter dabs les citoyens toute cette engeance de fripouilles.
Et pas davantage ceux qui les soutiennent.
Mais, c'est question de goût.
Il y en a qui aiment la compagnie des crapules.
Là, c'est plutôt d'éducation.
Riri
N importe quoi
a posté le à 20:01
Je n ai aucun problème avec le fait de voir chacune de ces personnes que je ne connais pas en prison.
J ai un problème avec le fait que la présomption d innocence est bafouée, les arrestations paraissent illégales, les droits élémentaires ne sont pas respectés. '?' etc etc etc
Nephentes
L'Abject
a posté le 25-02-2023 à 23:27
Quand on lit les chefs d'accusations" émis a l'encontre des prévenus on est pris du sentiment de malaise et de pitié que l'on éprouve en face des convulsions violentes d'un déséquilibré.

Il y a quelque chose de profondément répugnant d'obscène dans la série d'arrestation en cours.

Seul un individu ou groupe d'individus particulièrement tordus vicieux et malsains peuvent avoir l'impudence et la bassesse de réaliser des infamies pareilles.

et l'avenir proche démontrera qu'il s'agit d'une infamie :

Cette campagne immonde est en fait une sorte de court-circuit; il s'agit d'éliminer tout risque d'intervention de factions de l'Armée sous l'incitation des USA, en empêchant toute possibilité de désignation de civils au pouvoir autres que la bande a KS

Cette série d'arrestations est un message direct aux USA
Patriote
@djodjo
a posté le 25-02-2023 à 23:25
La justice actuelle est moins mauvaise que celle de la dfcennie noire qui a bloquée et truqué plusieurs dossiers eg même arrêter des gens innocents jusqu a la mort comme feu jilani dabbousi allah yarhmou
En plus tous ces gens arrêtés on les vu dire qu ils sont entrain de préparer un gouvernement de compétences pour destituer KS
En tant que simple citoyen je vois que c'est une atteinte à la sûreté de l'état et implique des poursuites
Djodjo
@patriote
a posté le à 19:13
Pour répondre aux différents arguments soulevés.

1) La justice est moins mauvaise que sous les ikhouens :

La justice doit être efficace et puis c'est tout, si elle est moins mauvaise sous kais c'est limite un aveu d'incompétence.

2) Ils se sont préparer à un gouvernement de compétence pour destituer kais :

Ben logique, actuellement la compétence c'est qu'il manque le plus aujourd'hui au plus haut niveau de l'état et que l'on appelle à la destitution d'un président médiocre cela est normal, de mémoire trump a fait face a 2 procédures de destitution en son temps, il ressemble beaucoup à notre dictatour d'ailleurs, paranoïa, compltiste, raciste, inculte, égoïste, tetu etc, la procédure aboutie ou pas ensuite, mais une procédure de destitution n'est pas forcément synonyme de coup d'état.

Pour finir, tout le monde est d'accord pour dire qu'il est incompétent, même ses soutiens ne lui trouve pas vraiment de qualité à part : nadhif, le souci vient des traumatismes d'avant, les mouslims nous ont tellement fait du tord que certain les rejettes de manière épidermique et son incapable de passer à autre chose, erreur fatale, ce n'est pas du passé qu'il s'agit aujourd'hui, mais de l'avenir, faut regarder l'avenir et c'est évident, kais n'est pas l'avenir, on a besoin d'un homme/femme nouveau, celui-là est trop décevant, clivant et médiocre.

Perso, j'attends avec impatience la prochaine élection présidentielle en 2024 (en espérant que kais ne nous sorte pas un truc du genre : rdv donné dans 5 ans à partir de la date de la nouvelle constitution, soit 2027.)

c'est au peuple par une élection juste ce qui doit être, qui reste et qui dégage, est-ce que l'on change la constitution ou pas, ce n'est pas à kais de décider tout seul.
Riri
Moui'?'oubliez plutôt'?'
a posté le à 20:04
Et si il le fait, et interprété que ce sera 2027 et pas avant. Vous feriez confiance à cet homme pour 2032? Sérieusement? Zéro chance.
Patriote
Pourquoi
a posté le 25-02-2023 à 18:55
Pourquoi cacher la réalité
Pourquoi manipuler les informations et transformer les vérités
Pourquoi nous prendre pour des débiles pour croire vos mensonges
Pourquoi ne pas croire qu on vit dans le même pas avec vous
Pourquoi toute cette haine
Pourquoi ne pas dire que ces types arrêtés ont commis des délits ayant des poursuites judiciaires et qu ils se croient au dessus de la loi
Pourquoi ne rien dire quand le vieux chebbi a refusé la convocation du juge d'instruction et d'il est arrêté vous allez écrire AU SCANDALE en grande manchette
pourquoi ne pas dire que le pouvoir judicieire est sortie de la main mise de bhiri et son chef
Pourquoi ne pas parle des dossiers juridiques manipulés ou caches par les khouanjias et sue le juges commencent à sortir du noir
Pourquoi ? ?
Djodjo
@patriote
a posté le à 20:29
On ne le dit pas parce que la justice a été mis aux pas par les gens d'avant et que la justice d'aujourd'hui à été mis aux pas par kais.

Beaucoup demande justice, pas une vendetta.

Equitable
Sa fin est proche
a posté le 25-02-2023 à 16:07
La fin de ce dictateur est proche et elle sera horrible. Il paiera pour toute cette injustice. L'économie continue à se dégrader à la vitesse grand V et aucun pays ne prêtera de l'argent à un régime raciste. Une question d'image.
nazou de la chameliere
Je crois
a posté le à 20:09
Que dans sa nouvelle constitution.
Il s'est accordé l'immunité à vie .
Même après son mandat.
Riri
Cette constitution est importante pour un seul homme donc'?'
a posté le à 20:07
Oui, mais il nous a aussi démontré qu une constitution se met à la poubelle en 2 minutes sur décision d un seul homme (même si elle a pris 3 ans contre 3 jours et plein de fautes d orthographe)
Donc pas de souci pour mettre celle ci à la poubelle? Qui l à lu? Qui a voté pour elle ? Lol
Djodjo
@Nazou
a posté le à 20:31
Le jour où il fini sont mandat pas sûr que sa constitution lui survive, du moins, faut l'espérer.
Antiracistes
Peut-être
a posté le à 21:54
Les lois et les constitutions fachistes ont la vie longues. Après la destitution de ks, son successeur risque de garder le torchon de ks. L'histoire se rappellera qu'un certain idiot nommé saied à instauré le fachisme en Tunisie. Allah la tbariklou
Retraite
La Tunisie
a posté le 25-02-2023 à 14:44
La Tunisie avait besoin d un Karscher pour ce grand nettoyage
Et Elle l a trouve en la personne du President il va y avoir de la casse Si c est pour le bien du pays Bienvenue
On ne peut pas faire une omelette sans casser des ouefs
Les Tunisiens ont paye la facture et la paye encore voir le dinar par exemple
Et et et et et
Riri
Vous?
a posté le à 20:08
Et qui décide des '?ufs à casser? Vous tout seul?
Nous sommes 11 millions à avoir un passeport tunisien cher monsieur.
Djodjo
@retraite
a posté le à 16:17
On a surtout besoin de régler nos problèmes économiques, la pénurie par ex, satisfaire les rageux et leur soif de vengeance/règlement de compte, pourquoi pas, cela fait plaisir au plus primitif d'entre nous, mais en attendant, chaque mois qui passe, le pays s'appauvrît et un jour pas si lointain, les primitifs n'auront que du foin à donner à manger à leurs enfants.
Abir
C'est la faute de tout le monde
a posté le 25-02-2023 à 13:48
C'est les médias, c'est la société civile c'est tout citoyen qui se tait devant cet homme dangereux c'est vous tous qui l' ont rendu un homme dangereux! Mais il partira et le regrettera
Riri
Loto
a posté le à 20:09
Ahhh si seulement les numéros du loto pouvait être aussi prévisible'?'
Tunisino
Les lignes
a posté le 25-02-2023 à 13:04
Le départ de Saied est évident, il n'est pas assez patriote et compétent pour durer. Les lignes idéales de toute troisième république sont:
1. Donner à l'Ites, dans une forme extrême, la mission de planifier le président et le futur du pays.
2. Limiter le nombre de partis politiques à deux: centriste conservateur et centriste démocratie.
3. Empêcher les bêtes et les extrémistes d'occuper des hautes fonctions dans l'Etat.
4. Muter vers une culture scientifique d'excellence dans la gestion de l'Etat, assez de médiocrité littéraire et illettré.
5. Toute la planification doit tourner autour rendre la Tunisie un pays avancé dans les plus brefs délais.
Ancien '?lu de la république française
réponse à djodjo, nous n'avons pas les mêmes valeurs
a posté le 24-02-2023 à 19:19
Réponse à djodjo suite à mon commentaire le 24/02/2023 à 15 h 21mn , tout d'abord quand on est poli, on tutoie pas les autres, je vous signale qu il ne faut jamais mélanger les torchons avec les serviettes, vous avez rien compris suite à mon commentaire, il ne faut pas oublier pour les insultes, elles ne sont que l'arme des faibles et des traîtres , je voudrais dire aux américains et européens, ils défendent les islamistes, les corrompus et les traîtres en dehors de leur sol , mais par contre chez eux ils les sanctionnent sévèrement dès fois ils détruisent carrément leurs pays, djodjo vous avez la mémoire très courte, je vous donne deux exemple, la Libye et l'Irak, je vous signale encore une fois nous n'avons pas les mêmes valeurs
Djodjo
Super, on a pas les mêmes valeurs et alors ?
a posté le à 22:14
Après ton bla-bla-bla sur le complot ricain toussa toussa c'est du réchauffé complotiste qui croit deviner ce qu'il ne comprend pas et ça n'a jamais apporté de solution.

Le tutoiement est de rigueur, j'ai affaire à un plouc qui se donne une importance qu'il n'a pas, et pour un sois-disant renard de la boulitique, soutenir ce qu'il se passe est lunaire.

Après, il y a l'air que tu sois en manque de reconnaissance, désolé, je ne peux rien pour toi, par contre rien ne s'oppose a ce que tu t'achètes une peluche qui te portera la reconnaissance et l'affection dont tu as besoin.

Pour finir ou est-ce que tu as lu une insulte, allé, dis le moi.
Crow85
Quelle mouche l'a piqué?
a posté le 24-02-2023 à 13:13
Comment un simple prof universitaire qui était tranquille dans les amphi de la faculté peut-il se transformer en un dictateur? d'autant qu'il enseigne le droit..Il n'était ni an ancien opposant à Ben Ali ou à ceux qui ont gouverné après 2011, ni un militaire assoiffé de sang comme ce fut le cas dans plusieurs pays d'Amérique du sud.....il reçiit sûrement des ordres.
Ancien '?lu de la république française
ils veulent destituer Kaïs Saïed et déclencher une guerre civile pour échapper à la justice, les américains et les européens vous assumez votre responsabilité
a posté le 24-02-2023 à 13:07
Je m'adresse au peuple tunisien les opposants à Kaïs Saïed veulent destituer Kaïs Saïed pour déclencher une guerre civile, je m'adresse à l'opinion international il ne faut pas dire le contraire après, les islamistes, les traîtres et les corrompus veulent diviser le peuple tunisien pour échapper à la justice, l'avenir nous le dira, edahrou taouil et entre nous, je suis un vieux renard de la politique sans commentaire
Djodjo
T'es vieux tout cours
a posté le à 15:21
Pour l'instant, celui qui divise c'est kais, aucun autre politique, islamiste compris , ne nous a monté contre les africains.

L'opinion internationale se fiche complètement de tes appels désespérés.
Zarzoumia
Sa chute est proche
a posté le 24-02-2023 à 12:30
Une véritable chasse aux sorcières, une espèce de maccarthysme à la sauce KS où l'objet des poursuites est l'opposition à son projet politique. Après l'échec cuisant des élections législatives, il a senti qu'il n'avait plus le vent en poupe et que l'opposition s'est revigorée. Un discours qui ne prend plus, une initiative du quartette qui se profile et surtout une situation économique qui se dégrade à vue d'oeil. Acculé et ne bénéficiant d'aucun soutien il a choisit l'affrontement. En effet, les pros 25/07 ne représentent rien électoralement et sur le terrain, la majorité de la société civile est contre son projet. Il a décidé de reprendre l'initiative en appliquant le dicton qui dit que la meilleure façon de défendre est d'attaquer. Il est en train de jouer un coup à trois bandes. La premiere c'est d'éliminer physiquement ses opposants à défaut de pouvoir le faire politiquement. La deuxième c'est d'entretenir l'image de l'homme intègre qui combat la caste politique corrompue. La troisième et la plus importante c'est de restaurer l'image du président fort à l'instar de ZABA.
Une dictature qui s'installe et cela me rappelle les déclarations d'un de ses sbires avant les arrestations " il aurait pu choisir d'être un dictateur juste mais il a refusé " et d'un autre après les arrestations " c'est le prix de s'opposer ".
Tôt ou tard les tunisiens reprendront leur destin en main car notre apprenti dictateur dispose d'un cerveau reptilien primaire dénué de toute finesse politique. On ne peut pas durer avec la force et le populisme.
DHEJ
Keep dreaming
a posté le à 16:49
Chuter mais est-il en lévitation?

Oui et grâce à une bonne portance: la populace aime les règlements de compte et c'est elle qui le retient piur ne pas chuter...
Zarzoumia
I'm sure
a posté le à 18:55
C'est une fatalité, on l'a prédit pour les islamistes et il aura la même fin. Ne vous inquiétez pas, je serais là pour le défendre contre la vindicte de la populace. La portance est virtuelle et à majorité opportuniste, comme celle d'ENNAHDHA qui a fondu comme neige au soleil. Je ne dirais pas qu'il est en lévitation mais plutôt perché. C'est le terme qui lui convient le plus.
Djodjo
Il nous a encore eu, oh peuple de manipuler
a posté le 24-02-2023 à 11:17
Pendant que le peuple se déchire et se divise petit à petit sur des sujets pondu par le manipulateur en chef, tout le monde a oublié qu'il n'a fait que 8% récemment, on s'est encore fait avoir et ce sera comme ça jusqu'à la fin de son règne. A chacun de ses échecs et ils sont nombreux, un sujet clivant est mis sur la place publique pour détourner le petit peuple des vrais problèmes du pays, entre autre, on a un incompétent profond au pouvoir.

Comme tout paranoïaque, kais est mauvais en tout sauf en manipulation et force est de constater que l'on est un peuple manipulé au profit d'un homme, rien de plus.
DHEJ
Je reprends l'idée de M.M
a posté le 24-02-2023 à 09:59
J'espère que ce ne sont pas des lobbies et certaines personnes occultes comme diraient certains qui financent l'opposition!!!
Zizou
C'est terminé
a posté le 24-02-2023 à 08:31
C'est de la collaboration, une décennie et ont n'était pas d'accord sur absolument tout, personne n'a su fédérer les Tunisiens, nous avons assisté à des massacres aux pillages, a la main mise sur la patrie par une mafia frériste, alors svp garder vos opinions pour vous et maintenez le silence, si c'était feu Bourguiba au commande vous aurez vu ce qu'il doit être fait pour sortir de cette impasse, vivement la suite...
Ancien '?lu de la république française
celui où celle qui qui dira la vérité en Tunisie, il ne sera jamais le bienvenue, preuve à l'appui ils tous contre Kaïs Saïed
a posté le 24-02-2023 à 05:35
Un contre tous et tous contre un , depuis longtemps je disais celui où celle qui dira la vérité en Tunisie, il ne sera jamais le bien venu, je défends personne je dis la vérité, ils n'ont jamais osé aborder la corruption et les traîtres en Tunisie, la seule personne qui a osé de désinfecter le pays et nettoyer le pays est Kaïs Saïed, ils ont tombé dans leurs propres pièges, ils veulent leurs intérêts personnels avant l'intérêt général, je peux leur dire le peuple tunisien est vacciné par les mensonges des islamistes et leur chef ghannouchien, ils ne peuvent plus rien faire pour influencer la majorité du peuple tunisien ( sauf avec l'argent en Tunisie on peut tout faire) je m'adresse au peuple tunisien, mes chers compatriotes je vous demande de patienter encore un peu , il faut rester unis derrière Kaïs Saïed, ces traîtres veulent tout faire pour le destituer, les Nahdhaouis ont essayé il y'a longtemps, ils ont tout fait avec mechichi, ghannouchien décide et mechichi exécute, ghannouchien, il n'a jamais aimé taouifik charfeddine, il ne voulait pas qu'il soit ministre de l'intérieur etc je suis assil iRRiF, je sais de quoi je parle un grand merci à mes amis -es en Tunisie et dans le monde entier
Ancien '?lu de la république française
un oubli
a posté le à 10:31
ils sont tous contre KASSOUN
Nephentes
Spirale démentielle
a posté le 24-02-2023 à 01:04
Lorsque l'on analyse un phénomène ou évènement il faut toujours en identifier les causes racines ,partant du constat qu'il est plus judicieux de traiter les causes d'un problème que d'en traiter les symptômes immédiats.

Or il y a essentiellement une et une seule cause racine a cette folie qui se déploie crescendo depuis trois semaines : un déséquilibré au pouvoir, manipulé par des forces fascistes

un déséquilibré au pouvoir, surtout dans les circonstances actuelles que vit la Tunisie, ne peut que s'enfoncer davantage dans le déni et la persécution

Mais les circonstances actuelles ne peuvent être gérées par un déséquilibré sans des conséquences radicales
Fares
How to become a tyrant
a posté le 24-02-2023 à 00:41
J'ai regardé ce documentaire sur Netflix l'année dernière et je l'ai évoqué sur BN. Je le regarderai une deuxième fois ce week-end. Le documentaire traite de 6 étapes pour qu'un dirigeant devienne un tyrant. Chaque épisode traite d'une étape et se base sur un dictateur exemple. Où en est Kaisollah Zammour dans ce processus?

1- Seize power - Guest dictator: Adolf Hitler - Kaisollah status: completed , Kaisollah s'est accaparé tous les pouvoirs (sauf une partie des médias).

2- Crush your rivals, Guest dictator: Saddam Hussein, Kaisollah status: arrestations arbitraires à la pelle et sans motifs apparents.

3- Reign through terror, Guest dictator: Amin Dadaa, Kaisollah status: des complots imaginaires, tentatives d'assassinats, des menaces dans chaque discours...

4- Control the truth, Guest dictator: Joseph Staline, Kaisollah status: pas de conférences de presse, mensonges et propagande par la présidence, le gouvernement et sur les réseaux sociaux.

5- Create a new society, Guest dictator: Kaddafi, Kaisollah status: le système batard qu'il propose.

6- Rule forever, Guest dictators: The Kims, Kaisollah status: on verra bien, mais un grand "ya dhnoubi" tout de même.
Nephentes
En attendant les progroms
a posté le 23-02-2023 à 22:12
Busines news, octobre 2012

Article prémonitoire

Extraits

"Un président qui refuse de dialoguer avec ceux qui font qu'un Etat en soit un, se voulant le chantre des formules inédites à la limite de l'irréalisable.
Un président vengeur prêt à en découdre avec tous, sur tous les fronts, quitte à ce que le toit nous tombe sur la tête, à tous sans exception.

Un président qui carbure au complotisme, un digne représentant de l'ère post-vérité en jouant souvent sur les émotions plutôt que sur l'exactitude des faits.

Des déclarations où il s'attèle à exacerber les préjugés et les frustrations populaires.

Du côté de Carthage le tri est déjà fait. Les opposants et les contradicteurs sont des vermines, rien de moins. Et il y a deux sortes de vermines : les traitres et les corrompus ou les opportunistes qui veulent se repositionner et se rebiffent quand la démarche ne correspond pas à leurs attentes.


Dans sa volonté d'imposer sa vision, qualifiée de « nouvelle édification », le président de la République use d'un discours violent et ne recule devant rien pour humilier et intimider : des hordes de fans, qui ont plus du hooligan que du gentil admirateur, sévissent pour traquer, dénigrer, insulter et lyncher les critiques du chef de l'Etat, même les plus modérées."

SAHLI
Pour rester dans la langue de la "guerre"...
a posté le 23-02-2023 à 21:47
Récemment encore, Kalsounallah a déclaré la guerre à l'opposition au détour d'une phrase.

Ridicule également si l'on considère que Kalsounallah a certes obtenu ses "missiles lourds" de la part de son 3askar et des services secrets, mais ni dans le nombre d'unités qu'il exige, ni à la date qu'il demande pour mener à bien sa dernière offensive attendue. Le "stratège modèle" de Kaisounallah n'a en effet pas tenu compte d'un aspect très important : il a certes quelques "instruments de musique" à sa disposition, mais il lui manque des musiciens expérimentés pour pouvoir participer au "concert des grands" dans le pays. Après tout, le meilleur instrument de musique, comme par exemple un Stradivari, ne sert à rien entre les mains d'un élève violoniste. Et les soldats lanceurs de missiles de Kaisounallah ne sont rien d'autre, après leur court passage à Carthage, que des élèves qui ont tout juste réussi leur examen. Pour un "concert", c'est loin d'être suffisant.

Et l'on peut douter que les habitants des casernes (3askar), après des années de mauvaise gestion sous Ben Ali et son RCD, soient en mesure de jouer dans le "concert des grands de la politique". Sans compter que ses soldats lanceurs de missiles ne disposent ni de suffisamment de chars de combat, ni de munitions, ni de presque aucun autre matériel de guerre opérationnel.

Mais que peut-on attendre d'une personne sans parti politique, qui plus est d'un no name en politique, sinon des affirmations délirantes, de la stupidité et un déni de réalité idéologique et écosocialiste ?
Patriote
Quelle opposition ? ?
a posté le 23-02-2023 à 20:35
L'opposition suit des règles et des limites bien définit dans des lois partout dans chaque pays du monde
En tunisie il n y a pas d'opposants, il y a
- les envahisseurs khouanjias qui veulent a tout prix
reprendre le pouvoir
- les supposés politiciens 0% rejetés par le peuple et qui défendent les envahisseurs
-les supposés syndicalistes destructrurs de la tunisie
- les médias qui se croit au dessus de la loi pour publier et diffuser des mensonges en plus des insultes injures et atteinte aux personnes au pouvoir
Tous ces types sont passible devant la justice pour enfreint à la loi
Je cite seulement l'exemple du vieux chebbi défenseur des khouanjias qui a refusé de se présenter à la convocation du juge et s'il est arrêté ce sera une atteinte à sa pesonne
L'histoire ne pardonne pas et la vérité triomphera
Djodjo
Mouais, c'est tiré par les cheveux
a posté le à 01:26
Alors pour ton information, le reste du monde ou l'Etat de droit et la démocratie ainsi que la civilisation sont avancés, aucun n'adhère aux âneries que tu as énuméré.

« Atteinte aux personnes aux pouvoir » looool, au moyen âge on appeler cela un crime de lèse majesté, le moyen âge tu y est encore.





Léon
Encouragements
a posté le 23-02-2023 à 20:35
S'il est en train de dévoiler au Peuple ce qui s'est passé le 14 janvier, que Dieu lui vienne en aide.
S'il rend Justice à Ben Ali en reconnaissant son Travail et son dévouement pour son pays, que Dieu lui vienne en aide. C'est l'une des raisons essentielles pour laquelle j'appuie Moussi.

Je n'ai pas voté en 2019 car j'estime que voter en pays occupé revient à bénir l'occupation. J'avais d'ailleurs appelé dans les lignes de ce même journal, à ne pas voter en 2014 que ce soit pour BCE ou pour Ennahdha. Et l'Histoire m'a donné raison en dépit des insultes des nahdhaouis et des Nidaïstes réunis. Je voterai Abir, et pourtant je n'ai jamais été RCD-iste. Je le suis devenu de coeur depuis le 14 janvier lorsque mon Pays a été attaqué sous les applaudissement de la population de traitres.
De plus, si KS effectue des gestes de souveraineté en remettant à leurs places les parties criminelles, à l'instar de l'UE, l'Otan, les états unis et autres organismes de flicage installés dans notre pays depuis la révolution de malheur, que Dieu l'aide.
S'il est dans la ligne de conduite de Abir Moussi, personnellement je ne peux que l'encourager et que le meilleur gagne. Que celui ou celle que le peuple choisit, gagne. L'essentiel est que les concurrents soient Patriotes et respectent l'Histoire de leur pays et les Hommes qui l'ont faite.
Je lui demande juste de modérer son discours sur les vagues d'immigration qui affluent sur notre pays, et d'éviter de se faire l'avocat des racistes car je sais qu'il n'est pas raciste. Et qu'il n'abuse pas de son pouvoir en arrêtant des personnes avec des chefs d'inculpations "vagues". Le doute ne suffit pas à arrêter les gens, il faut des faits. La loi doit être la même pour tous.

Léon, Min Joundi Tounis Al Awfiya;
Résistant,

VERSET 112 de la SOURATE des ABEILLES.
Bbaya
La démocratie n'est pas faite pour les tunisiens
a posté le 23-02-2023 à 20:27
J'organise déjà mon retour à l'étranger!
Voir les rayons de grandes surfaces vides je de m'attendre à quoi de ce pays ? Que la misère!!
Blu
démocratie à la française ......
a posté le à 07:31
....... par exemple, je ne pense pas que les tunisiens en rêve. Que vous manque t-il dans les grandes surfaces ? Perso je trouve de tout à Hammamet, tout ce qu'il me faut.
FALLAG
Sob7ànè Rabbi!
a posté le 23-02-2023 à 18:21
Le soleil sourit sur la Tunisie, et le monde entier sur Kalsounallah.
Djodjo
LoooooL
a posté le à 20:43
Toi, tu devrait voyager un peu, ou alors plus simple, y'a l'air que tu ai accès à internet, alors tape Tunisie et lis, kais passe pour un gros dictatour/facho et ça ne fait sourire personne.

Pour info, ce que l'on appelle la fachosphere reprennent les arguments de kais pour justifier la haine des maghrébins et de leur renvoie dans leur bled.
Impatient
@djodjo le bledoss
a posté le à 22:00
Tu vas bientôt être expulsé comme un rat petite baltringue.
Abir
Ya twansa fi9ou Tounes est en danger
a posté le 23-02-2023 à 17:59
Ks: soutient et sans aucun doute 7ezeb eta5rib et les kwanjias terroristes ! Auourd'hui la justice de ks a refusé le procès émis à la justice par le PDL et ABIR MOUSSI, contre cette secte étrangère de 7ezeb eta5rib obscur! 9alou ks a éloigné les kwanjias! Ya twansa rodou belkom 3la bledkom, Ya twansa daf3ou 3la bledkom ! Tounes est en danger ! 7asbouna wa naama elwakil fik ya ks ! Tu as laissé les vrais criminels et les vrais ennemis de notre pays yart3ou librement et tu t'es occupé du poussière!
Lol
Ils tuaient avant
a posté le 23-02-2023 à 16:27
Pourtant s'opposer à zaba ou aux islamistes est plus dangereux. Les cadavres de leurs opposants en témoignent.
Léon
Cadavres?
a posté le à 20:46
Cite-moi un seul cadavre avéré (et pas du radio-trottoir) durant les 23 années de sa gouvernance. Par contre, je peux te citer au moins une dizaine de cadavres d'opposants depuis 2011. Sans compter les victimes d'opérations terroristes. La Gouvernance de Ben Ali, Digne successeur de Bourguiba, qui a fait de l'agrégat d'ingrats que l'on appelle les "tunisiens" des diplômés en poste partout dans le monde. Mais malheureusement des haineux qui ont détruit le pays. Est-ce que vos élus depuis 2011 on fait le millième de ses réalisations. Ils ne sont même pas arrivés à en assurer l'entretien.

Léon, Min Joundi Tounis Al Awfiya
Résistant, à Dieu, à mes parents et à la Tunisie, à jamais reconnaissant (contrairement à kleb essouq)

VERSET 112 de la SOURATE des ABEILLES.
Djodjo
@lol, '?a va venir
a posté le à 18:06
On est au début, bientôt vous serez tous suspectés et tous en mode chuuuuuut, les murs ont des oreilles.

Et puis envoyer quelqu'un en prison pour des écrits ou des pensées c'est une façon de l'éliminer de la sphère publique, du reste, y'a que dans les républiques bananieres que ce genre de chose est possible.

Une catastrophe ce pays, dirigé par ubu roi despotique.
Observateur
état de police
a posté le 23-02-2023 à 16:02
J'ai passé 15 heureuses années dans ce pays. Maintenant je fais mes baggages. Je ne veux pas être associé avec un régime qui conduit ce beau pays directement vers le mur. Je regrette - et je pleure pour tous mes amis Tunisiens qui n'ont pas la liberté de pouvoir choisir l'endroit ou ils veulent vivre.
Blu
pfffffff
a posté le à 07:36
Joli comme mentalité ! allez bon vent.
MFH
Voyons !!
a posté le à 20:39
15 heureuses années dont 13 en régime islamiste,.. Qui est pire, les 13 ou les 2 dernières ?
Tunisino
Pour moi
a posté le à 16:45
Pour moi, je reste. C'est le destin de ce pays de connaître cette situation désolante, mais elle ne durera pas, comme Ghannouchi s'est renversé, Saied se renversera. Espérons que la troisième république réglera tous les erreurs du passé pour que la Tunisie décolle une fois pour toute, vers l'excellence. Les tunisiens sont capables sauf que leurs dirigeants sont des nuls.
Djodjo
@tunisino
a posté le à 18:14
C'est très juste ce que vous écrivez mais le souci ce n'est pas seulement notre dictatour, pire que ça, ce sont ceux qui soutiennent l'incurie.

Une fois fait la révolution dans les mentalités ont aura des citoyens et pas des sujets soumis, ce jour là ce pays qui a un gros potentiel et pourra décoller.
Tunisino
Justement
a posté le à 10:00
C'est le régime qui doit manipuler les citoyens vers leur propre bien, du déjà fait aux USA, UK, Japan, Germany, mais pas en France, le modèle préféré des littéraires et illettrés tunisiens.
Sam
Intelligents ...
a posté le 23-02-2023 à 15:42
Une promesse : Tous les Gangsters d'hier et d'aujourd'hui, les politicards de la 25e heure, "les affairistes du Bardo", leurs obligés, leurs souteneurs, leurs pourvoyeurs, leurs financiers, et leurs PORTE VOIX passeront à la Trappe, la Charette va s'arrêter pour tous ce beau monde, on conseille la retenue et surtout l'intelligence de ne pas parier sur me mauvais cheval dans une conjoncture aussi "critique" ...
Juan
something déjà vu
a posté le 23-02-2023 à 15:28
likewise s'opposer à Ali Baba , ses 40 voleurs et une voleuse ...
Le Baron
Vous vous lamentez trop
a posté le 23-02-2023 à 15:12
Vous rêviez d'un dictateur ks l'a fait, vous disiez la démocratie pas pour les tunisiens ks l'a fait, vous vouliez une tunisie sans les islamistes ks l'a fait, maintenant fermez vos gueules...
EL OUAFI
Mr Raouf Ben Hédi,Attendez-vous à convocation par un juge d'instruction ?
a posté le 23-02-2023 à 14:57
Mr Raouf Ben Hédi : Attendez-vous à convocation par un juge d'instruction ?
Il n'est plus possible désormais de manifester son opposition à la politique du (régime) et toute voix discordante risque la prison,
Régime putschiste, comme vous l'affirmez souvent ?
Vous préférez celui qui a mené le pays à la banqueroute depuis dix ans ?
Admettons qu'on fait dégager K S, quel régime préfériez-vous que le peuple tunisien élise comme personnalité ? La vielle caste, ou les opportunistes d'aujourd'hui ?

tounsi hor
du mensonge, encore du mensonge des médias
a posté le 23-02-2023 à 14:51
Ce n'est pas vrai, critiquer le Président avec politesse et argument ne constituent pas une infraction mais insulter et faire paraitre des informations mensongères, à propos du Président ou de la Tunisie n'est pas acceptable, le respect d'abord et personne n'admet l'insulte ou le mensonge, c'est une ligne rouge. Arrêtez de vous protéger sous la coupe de la liberté d'expression, celle-ci n'est pas le désordre, la zizanie et la haine.
Zarzoumia
Non
a posté le à 15:46
C'est le président qui est le champion de l'insulte et des informations mensongères. L'adultère et la barque de Zarzis pour exemple.
Tunisino
C'est toujours
a posté le 23-02-2023 à 13:54
C'est toujours une histoire de personnes, l'administration ne fait que suivre, par servitude, et les citoyens ne font que obéir, par peur. Toute troisième république doit mettre la Tunisie sur les bons rails, les rails du progrès durable, où la sagesse, la vision, et les sciences de gestion font les règles. Tout le reste suivra, y compris cadrer les tunisiens en uniquement deux partis politiques centristes, conservateur et démocrate.
The Mirror
@ Abir: ma référence pour les 52%
a posté le 23-02-2023 à 13:49
Sondage Emrhod Consulting du 16 février 2023.

Merci pour votre attention Abir.
Rationnel
Le pire reste a venir
a posté le 23-02-2023 à 13:45
Le pire reste a venir est la seule prédiction précise.
L'ancien régime retrouve ses couleurs et reprend sa place. La Tunisie était le domaine privé du ministère de l'intérieur et ce ministère reprend ses droits et privilèges.
Un peuple angoissé cherche protecteur et préfère les dictateurs.
On découvre chaque jour des faits déplaisants et des attributs cachés de la majorité de la population et on enterre chaque jour un autre mythe.
Larry
Le Poutine du maghreb ?....
a posté le 23-02-2023 à 13:40
Après les subsahariens, il va voir des nazis partout ?....

Mais le pire, c'est qu'il n'a AUCUNE notion économique ou industrielle pour relancer l'economie du pays....
Cela va devenir pire que le règne des nahdhaouis... Un égo surdimensionné et qui croit avoir raison sur tout.... et qui ne connaît RIEN !....

Il ne voit que des complots de partout !... on est mal barré et le pire est encore à venir....

Enfin... nous avons ce que nous méritons...
Abir
The Mirror
a posté le 23-02-2023 à 13:30
Où vous voyez le 52% !, Même dans ses sorties, on voit que, au maximum une centaine, le reste sont des la sécurité et des passagers ordinaires! Tesm3ou fi les mensonges de segma et emrhod qui sont payés pour tremper le monde!
Momo
J'adore la politique de KS
a posté le 23-02-2023 à 13:28
Cette politique est semblable à celle du feu président Ben Ali Allah yarhmou.Nous soutenons KS.
Vous pouvez mettre votre pseudo révolution là où je pense'?'Vous méritez peuple d'ignares que le bâton.Bande de gueux
nazou de la chameliere
Ben Ali
a posté le 23-02-2023 à 13:26
'?tait un dictateur, mais absolument pas fasciste !!!
Celui-là n'a absolument pas la compétence de Ben Ali en matière d'économie !!
Le facho EST pétrifié par la peur !!!
Il croit qu'il va tenir en pétrifiant la population par la peur !!!
Il transmet sa propre phobie aux autres !!!
Il ne fait que gelé toutes les activités économiques du pays !!!
Juste par la peur !!!
C'est un incompétent, qui n'admettra jamais son incompétence !!!
Regardez sa vidéo d'hier ,regardez son comportement sa gestuelle et ses heu....heu.... !!
El chapo
Down with Big brother
a posté le 23-02-2023 à 12:58
Qui oserait critiquer sur ce site sa magnificence lumière ikhchidique ?
The Mirror
S'opposer à Kais Said, c'est s'opposer à la volonté du peuple, et c'est TRES DANGEREUX
a posté le 23-02-2023 à 12:58
Le Président Said est le Serviteur du peuple tunisien.

En ce moment, la Tunisie va très mal du côté économique. Et malgré cela, 52% des tunisiens font encore confiance en leur président.

- Cela veut dire que, lorsque Kais Said parle, il parle AU NOM DES TUNISIENS.

- Cela veut dire que, s'opposer à Kais Said, c'est s'opposer aux tunisiens. Mais, PERSONNE N'A LE DROIT DE S'OPPOSER AUX TUNISIENS. Ceux qui le feraient quand même iront bien sûr en prison comme le veut la loi.

J'espère que j'étais clair, net et précis.
Malek
Oui, très clair
a posté le à 22:05
Mais surtout clairement idiot. The Mirror? plutôt The absolute dumb in the mirror!