alexametrics
samedi 13 avril 2024
Heure de Tunis : 00:46
Dernières news
Kaïs Saïed s'attaque aux pays préoccupés par les récentes arrestations
16/02/2023 | 17:36
4 min
Kaïs Saïed s'attaque aux pays préoccupés par les récentes arrestations

 

Le président de la République s’est entretenu aujourd’hui, jeudi 16 février 2023, avec la cheffe du gouvernement Najla Bouden au palais de Carthage. Dans ce monologue de dix minutes, Kaïs Saïed s'est attaqué aux pays étrangers qui ont exprimé leur préoccupation suite aux récentes arrestations opérées en Tunisie.

 

Le président de la République a affirmé :  « Nous sommes responsables des droits du peuple tunisien et de sa souveraineté. Nous n’avons pas envoyé de correspondances ni émis de communiqués pour exprimer notre préoccupation quant à la situation des libertés dans ces capitales qui émettent ce type de communiqués. Notre souveraineté est au-dessus de tout. L’idée de la liberté, nous l’avons pensée bien avant eux. Qu’ils regardent leur Histoire avant de regarder la nôtre, qu’ils regardent leur réalité avant de parler de la situation dans notre pays. Nous ne sommes ni un protectorat ni une colonie, nous sommes un État souverain et nous savons très bien ce que nous faisons, dans le parfait respect de la loi. Les vérités viendront, retentissantes, pour que le peuple sache ce qui a été comploté ces dernières années et décennies ».

Le chef de l’État répond ici aux craintes exprimées par le département d’État américain, l'Union européenne, l'ONU et les organisations étrangères qui a fait part de leur « profonde préoccupation » des arrestations récemment enregistrées en Tunisie.

 

Kaïs Saïed évoque, par ailleurs, le volet économique en ces termes : « Nous assumons les retombées de la situation économique et sociale. Que tout le monde sache que la pseudo-mondialisation a atteint ses limites et s’est retournée contre ses instigateurs. La solution n’est pas d’appauvrir davantage les peuples qui étaient autrefois colonisés. Elle ne réside pas non plus dans le respect des diktats qui semblent être des solutions, mais sont en réalité une nouvelle forme de colonialisme. Nous sommes capables de faire notre propre diagnostic. Cette situation est à la fois due au contexte mondial mais aussi au legs de ces dernières années que le pays a connues ».  

« S’ils voulaient vraiment nous aider, ils n’avaient qu’à restituer nos avoirs spoliés. S’ils voulaient vraiment se tenir du côté du peuple tunisien, qu’ils annulent les dettes qui s’entassent année après année. Nous devons compter sur nos propres moyens et ils ne sont ni faibles ni limités. Nous devons compter sur nous-mêmes et nous sommes capables de dépasser tous ces obstacles. Il suffit d’en avoir la volonté », a-t-il dit.

 

Le chef de l’État a de nouveau évoqué « des menaces d’assassinat ». « Ceux qui profèrent des menaces d’assassinat et répètent cela devant tout le monde, ils sont protégés par les forces de l’ordre. Ils pleurent la liberté d’expression alors qu’ils n’ont pas la liberté de pensée mais sont vendus à ces puissances qui opèrent dans l’ombre. Ils pleurent la liberté d’expression alors qu’ils s’expriment tous les jours dans les radios, les TV et les médias sociaux. Est-ce qu’un seul journaliste ou une seule émission a été censuré ? Est-ce qu’un seul journaliste a été poursuivi à cause de son métier ? Malheureusement, ce sont des mensonges et des allégations que le peuple connait, le peuple est au courant de tout ».  


Le chef de l’État semble oublier que la même cheffe de gouvernement devant laquelle il s’adresse a déjà poursuivi un journaliste en justice à cause d’un article de presse. En effet, sur la base du décret 54, Najla Bouden a fait traduire Business News devant la Criminelle à cause d’un article. Leïla Jaffel a déposé, pour le compte de Najla Bouden, une plainte au parquet près le Tribunal de première instance de Tunis et accuse Business News de « diffamation, publication de fausses informations, allégations mensongères contre un fonctionnaire public et injures contre la cheffe du gouvernement ». La plainte précise que l’article a « des conséquences touchant la sûreté du pays et cherche à atteindre les institutions de l’État ».

 

 

 

S.T

 

16/02/2023 | 17:36
4 min
Suivez-nous
Commentaires
Abir
@GZ: réponse
a posté le 17-02-2023 à 11:14
Il s'adresse à machallah, parce qu'elle ne lui répond pas, par peur de lui et parce qu'il la voit inférieure à lui, mais devant siedou, d'abord, il n'oserait pas parler ainsi , deuxièmement, il aura la réponse en directe, ou à la rigueur, ils prendront note et les réactions viendront sans tarder! Mais , ks yetboreb 3la twansa à travers machallah
Fares
Les lois de Mère Nature
a posté le 17-02-2023 à 09:18
Les lois de Mère Nature, autrement dit les lois de la Physique, sont immuables. Il est impossible de construire un gratte ciel sur du vide, l'apesanteur finira par "avoir raison".

Les paroles et les slogans creux ne rempliront jamais les caisses de l'Etat ni en euros et ni en dollars. Seuls des esprits irrationnels croiraient en de tels absurdités. Hélas l'irrationnel règne en maître en Tunisie et l'esprit scientifique/logique fait terriblement défaut chez nous.

Notre pays est un terrain fertile pour les charlatans comme Ghannouchi et Kaisollah. Une révolution des mentalités est requise, et comme disait Mourou (dans un contexte bien différent), la génération adulte actuelle est déjà perdue. Il faut miser sur l'éducation, mais ni Ghannouchi, ni Kaisollah ne veut avoir une populace qui raisonne.
Forza
hazan ou nafdhan
a posté le 17-02-2023 à 08:58
.
Léon
Mon ami de douze ans
a posté le à 11:22
Comment va mon ami de douze ans?
Toujours content de sa révolution ?
A-t-il enfin compris de quel côté sont les traitres.
Est-il encore satisfait de l'éloignement de Ben Ali ? Est-il guéri de son régionalisme primaire?
Se sent-il encore en toute sérénité en France ?
Je ne suis pas Prophète mais je l'ai prévenu de tout ça. Du temps où il était aux anges, comme les 99% des tunisiens. Ne s'est-il jamais demandé pourquoi Chater et lui défendaient la même chose alors qu'ils sont diamétralement opposés.

Serviteur! Votre Léon!

Et s'il ne restait qu'un seul soldat, ce sera moi

Verset 112 de la sourate des abeilles
Zarzoumia
Tôt ou tard
a posté le 17-02-2023 à 08:46
Il ne faut pas perdre espoir en la capacité de la Tunisie à la résilience. Pour le moment, les éléments objectifs ne sont pas réunis pour le croire mais il faut persévérer. Aujourd'hui, on est face à l'instauration d'un pouvoir personnel et face à un amas de slogans creux. Rien d'étonnant, c'est le propre de tout populiste qui se respecte. Aucune réflexion sérieuse et proposition opérationnelle sur les moyens de sortie de crise que ce soit sur le plan politique économique ou social. La stratégie présidentielle, même si elle peut paraître primaire, elle est efficace auprès des couches défavorisés qui s'élargissent de plus en plus. Il a la conviction que seul "la révolution des affamés " est capable d'ébranler son pouvoir. A défaut de l'éviter ou l'atténuer, il tente de l'orienter vers les nantis, les véreux etc. Tôt ou tard, il sera rattrapé par la réalité et il sera comptable de son bilan.
DHEJ
Liberté d'expression de ROBOCOP!
a posté le 17-02-2023 à 07:54
Le nouveau locataire du ministère des affaires étrangères a du boulot d'ailleurs devrait-il visionner le discours de feu Bourguiba au Palmarium...
Léon
Souveraineté
a posté le 17-02-2023 à 05:54
Là il me prend par les sentiments notre KS. Je ne peux faire autrement que l'appuyer en toute sincérité.
Cependant, je pense que toute personne qui vante une révolution atlantiste criminelle, se contredit en parlant de souveraineté. Et le seul parti souverainiste sincère est le PDL qui se retrouve dans son rôle historique, en train de combattre pour l'indépendance de la Tunisie.
C'est pour cela que j'appuie la Lionne de Carthage.

Léon, min joundi Tounis al Awfiya,
Résistant,

Verset 112 de la sourate des abeilles.
Edouard Dumas
Soutien du peuple
a posté le 17-02-2023 à 01:12
Votre peuple est avec vous Président. Go, go, go !
GZ
Quelque chose m'échappe
a posté le 17-02-2023 à 00:54
Pourquoi s'adresser à Madame Bouden ?
Le président eût mieux fait de convoquer l'ambassadeur des Etats Unis et celui de L'Union Européenne.
Mme Bouden n'est pour rien dans cette affaire.
Elle a probablement du travail à la Kasbah.
hourcq
Un monologue.
a posté le 16-02-2023 à 23:42
Ce qui me frappe c'est qu'il parle à Mme Bouden comme un professeur à son élève sans lui laisser placer un mot. Elle n'aurait donc rien à dire? et devrait se contenter de jouer le rôle d'un pot de fleur dans un décor? C'est tout de même la cheffe du gouvernement celle qui devrait le mieux connaître la situation de la Tunisie et des tunisiens et proposer des solutions.
Le chef de l'Etat n'est pas le messie bien qu'il se prenne pour le sauveur.
Et comme il n'a pas grand chose à proposer, il s'en prend à tous ceux qui sont supposés comploter contre son auguste personne à l'intérieur comme à l'extérieur. Il s'en tient d'ailleurs à des généralités sans préciser qui a fait quoi exactement. Il vaut mieux être prudent si on ne veut pas se mettre à dos beaucoup de monde. Quand on parle de complot, détournement de fonds et autres méfaits, il faut avancer des preuves dès maintenant et pas les remettre à plus tard. Quant à la remise des dettes, elle ne peut être que conditionnée à un plan crédible de redressement du pays avec un accord des instances internationales. Sinon c'est un puits sans fond qui se vide aussitôt qu'il est rempli. Les prêts doivent servir à des investissements utiles et non à entretenir un Etat obèse et insatiable.
Fares
Normal
a posté le à 09:46
A force de passer sa vie à étudier des pierres, cette géologue est devenue en marbre.
Abir
Mahzala
a posté le 16-02-2023 à 22:18
Tawa hadha mérite 52 % et 63% ! Mahzala ! Wallahi je peux que vous dire ya emerod et Zargouni: hasbouna allah wa naama elwakil fikom
BORHAN
JOUER AVEC LE FEU...
a posté le 16-02-2023 à 22:10
Une fois de plus, l'isolement de la Tunisie de confirme.
Diplomatie où es-tu ?
Avec cette gestion calamiteuse d'un pays délabré, il faut s'attendre à des mois voire à des années très difficiles.


'Gardons un minimum d'honnêteté!
motiver et de responsabiliser le Tunisien à créer de la richesse par lui-même, pour lui même, pour tous les Tunisiens et pour le reste du monde
a posté le 16-02-2023 à 21:54
On pourrait faire sortir la Tunisie en moins de 6 mois de l'impasse socio-économique, pour cela il suffirait de motiver et de responsabiliser le Tunisien à créer de la richesse par lui-même, pour lui même, pour tous les Tunisiens et pour le reste du monde et ceci même par des petits projets et par l'agriculture urbaine.

Bonne soirée
Chraibi
Commentaire
a posté le 16-02-2023 à 21:27
Toujours le même discours creux ce type se gargarise de mots grandioses (liberté, souveraineté.. .) qui n'ont aucune réalité dans la Tunisie actuelle et qui n'enlevent rien à la misère du pauvre peuple alors que ce monsieur ne manque de rien, c'est pour cette raison qu'il ne voit aucune pénurie et ne rencontre aucune difficulté dans sa vie de tous les jours. Du reste à répéter toujours la même rengaine il laisse penser qu'il radote tel un dément sénile.
Bravo
Mr le Président....
a posté le 16-02-2023 à 21:09
Bravo Mr le Président ! Si les Américains et les '?tats membres de l'UE veulent du bien pour la Tunisie, ils n'ont qu'à nous aider à récupérer les milliards de dollars spoliés par le criminel Ben Ali et sa famille. En plus, s'ils veulent du bien pour notre peuple, ils n'ont qu'à nous aider à faire des réformes structurelles et profondes dans tous les secteurs, comme la santé, l'enseignement, l'agriculture, les banques, les assurances, le transport, etc..!
Larry
Récupérons d abord l'argent volé par les islamistes nahdhaouis...
a posté le à 23:46
Il y aurait encore beaucoup plus à récupérer.....
SAM53
VOULOIR C'EST POUVOIR
a posté le 16-02-2023 à 20:54
Protégez notre production de phosphate par l'armée et on n'aura besoin de personne Mr Le Président.
1/3i
La Tunisie n'a pas gagné avec la mondialisation ?
a posté le 16-02-2023 à 20:13
Combien d'usine textile, de maroquinerie, de cablage, plateforme, ayant détruit des millions d'emplois en Europe...

Le pays a été un gagnant, passant à un pays industrialisé, mais n'a pas su prendre le virage de la création comme le fit la chine, la Corée.

Monsieur le président, ne parlez pas d'un sujet que vous ne maîtrisez pas... Vous continuez à vous décrédibiliser.
Forza
Sans la mondialisation, la Tunisie n'a aucune chance
a posté le à 09:16
Un putschiste qui ne comprend rien à l'économie guide le pays au désastre. Il suffit qu'il demande au ministère de l'économie de lui presenter la liste des entreprises privées qui emploient le plus et il sera surpris.
Le plus grave c'est que les militaires et "sécuritaires" qui le supportent eux aussi ne comprennent rien à l'économie et mènent avec lui le pay au désastre.
Gg
Bon début, puis....
a posté le 16-02-2023 à 19:48
« Nous sommes responsables des droits du peuple tunisien et de sa souveraineté. Nous n'avons pas envoyé de correspondances ni émis de communiqués pour exprimer notre préoccupation quant à la situation des libertés dans ces capitales qui émettent ce type de communiqués."
Tout à fait d'accord!

"Nous ne sommes ni un protectorat ni une colonie, nous sommes un '?tat souverain"
Voilà nous y sommes. Pourtant, personne ne dit le contraire.

"Les vérités viendront, retentissantes, pour que le peuple sache ce qui a été comploté ces dernières années et décennies ».
Alors, ca vient? Elles sont où ces vérités retentissantes?

« Nous assumons les retombées de la situation économique et sociale."
Pas vraiment , semble t- il...


"La solution n'est pas d'appauvrir davantage les peuples qui étaient autrefois colonisés."
Mais personne ne vous appauvrit. Vous avez des déficits abyssaux avec certains pays, règlez cela vous mêmes.

"Elle ne réside pas non plus dans le respect des diktats qui semblent être des solutions, mais sont en réalité une nouvelle forme de colonialisme"
Les prêteurs fixent leurs conditions, il est bien normal qu'ils ne veuillent pas arroser le sable, en pure perte.

"Nous sommes capables de faire notre propre diagnostic."
Ben non. De façon évidente, non.

"Cette situation est à la fois due au contexte mondial mais aussi au leg de ces dernières années que le pays a connues ».
En effet

« S'ils voulaient vraiment nous aider, ils n'avaient qu'à restituer nos avoirs spoliés."
De noms, des chiffres, des dates, et agissez. Il y a des juridictions internationales pour vous aider.

"S'ils voulaient vraiment se tenir du côté du peuple tunisien, qu'ils annulent les dettes qui s'entassent année après année"
Certainement pas! Autant il est normal d'effacer la dette d'un pays ravagé par un tsunami, autant il est inconcevable d'effacer la dette d'un pays qui s'est mis lui même dans une situation intenable, et ne fait rien de sérieux pour s'en sortir.

"Nous devons compter sur nous-mêmes et nous sommes capables de dépasser tous ces obstacles. Il suffit d'en avoir la volonté »
Voila, bien dit, au travail.

"Est-ce qu'un seul journaliste ou une seule émission a été censuré ?"
Ben... il semble que oui.
Equitable
Non Gg
a posté le à 01:03
"Ben..Il semble que oui"
Ne soyez pas malhonnête. Il a dit "...censuré pour SON TRAVAIL JOURNALISTIQUE".
Les injures, les insultes, les fake news...n'en font pas partie, déontologie oblige.
Ecoutez mieux la prochaine fois et soyez honnête.
Edouard Dumas
Bonne remarque !
a posté le à 16:38
Equitable dit vrai.
Zarzoumia
Délire
a posté le 16-02-2023 à 19:26
Il a oublié qu'il a embrassé les épaules de la mondialisation. Il a oublié "celui qui s'excuse s'accuse" notre cher Zola , oh pardon notre cher Zolate. Il a oublié " ce n'était pas une colonisation, c'était un protectorat ". On marche sur la tête mais cela a le mérite d'être clair. Bouden lui a amené une mauvaise nouvelle au sujet du FMI ou peut-être qu'on lui a demandé un engagement publique. Chafter a dit un jour " on peut conter sur nous même, on a l'habitude de nous chauffer au kanoun". '?a résume la pensée du président et son projet, c'est le partage de la pauvreté. Pour ceux qui veulent d'autres partenariats en dehors du bloc occidentale sachez qu'on devient une proie facile et que les autres ne sont pas moins rapace.
Mais dans tous les cas, il n'a pas eu mandat pour faire ça. Il est en train d'enterrer la démocratie et entraîner le pays vers la fallite.
Tunisino
Dieu est grand!
a posté le 16-02-2023 à 18:38
Bourguiba est parti lorsqu'il est devenu un fardeau pour les tunisiens par vieillesse, Ben Ali aussi mais par corruption, Ghannouchi aussi mais par traitrise, reste maintenant Zakafouna mais par folie. Dieu est grand, ce pays a toujours sorti par les moindres dégâts des mésaventures de ses fils irresponsables, que le futur soit meilleur!
Abir
Commencez par vous même @les gouverneurs
a posté le 16-02-2023 à 18:27
Ommek essanfa n'est pas ommek el7anana ! Et pour compter sur vous même, il faut commencer par diminuer ton salaire, de 3 tiers puisque vos consommations sont balouchi de A à Z, il faut diminuer les conseillers autour de vous puisqu'ils ne vous conseillent pas, ou puisque vous ne prenez pas de leurs conseils , donc, moins des dépenses ! Il faut retirer les voitures et les femmes de ménage, pourquoi les citoyens doivent payer deux femmes de ménage à chaque ministre, alors que le citoyen lui même ne se permet pas de payer une pour son ménage , en plus, parfois, elles seront envoyée pour aider la maman de ministre! Il faut arrêter les tiquets de l'essence à tout les ministres, ils prennent leurs salaires complets et font avec, ce qu'ils veulent ! Moralité: si le peuple voit ces actions de hauts responsables, de son côté, ils ne manquerai pas de faire de même à son niveau!
un ami
sauf que:
a posté le à 20:27
- tu sembles ignorer que 3 tiers d'une entité égalent l'entité en entier.
Donc si on ote x à x, il reste zéro. Donc reformule ta proposition
- quelle dent as-tu contre ces misérables femmes de ménages.. laisse les manger leur pain en paix bon Dieu
- sache qu'un citoyen qui nécessite l'aide d'une d'une femme de ménage est toujours capable de la payer.
sois plus objective, cool et zen

GZ
@un ami
a posté le à 00:46
@Abir suggère la suppression du traitement du président, quelque 40 SMIC quand même, du fait qu'il est logé, nourri, blanchi.
Quant à la pratique qui consiste à affecter deux technicien.ne.s de surface pour les besoins personnels de chaque ministre, lequel ou laquelle peut prend la liberté de les "prêter" à la personne de son choix, si elle est avérée, elle est tout bonnement scandaleuse.
Songez que le pays fait la manche pour manger et qu'il y a des travailleuses agricoles transportées dans des conditions indignes du bétail, qui triment par soleil, froid, pluie et vent, qui payent impôts et taxes pour assurer le traitement des dit.e.s technicien.ne.s affecté.e.s sans raison logique, sauf "privélégiature", au service de personnes qui ont plus que largement les moyens de les payer de leur propres deniers. Généreuse, la République ruinée n'oubliant pas ses "grands serviteurs".
HEDI
Non M. le Président M. Kaïs Saïed ..
a posté le 16-02-2023 à 18:25
Au lieu de dire ils n'avaient qu'à annuler nos dettes , ils doivent (France, Suisse, Abou Dabi, Canada, Le pays des Mouchars..) notre argent volé par les acolytes des deux dictateurs (ou min Khir Mzia ) .

Mais il faut le dire à haute voix, cher M. Kais Saied !

Ca suffit itta7iiiinnn!
Fares
Tiers-Monde
a posté le 16-02-2023 à 18:21
Comme tout bon tiermondiste paresseux et incompétent, il veut qu'on annule la dette. Yibta barcha. Irresponsable et lâche comme d'habitude.

C'est cette même dette qui va permettre sa destitution. Pour combien de temps le pays sera capable de payer ses mensualités en devises, tout en important la nourriture de la populace?
Famous Corona
Que du vrai, mais ........
a posté le 16-02-2023 à 18:16
Pas très diplomatique, mais une franchise et honnêteté intellectuelle rarissime dans de le milieu impitoyable de la politique! Reste à en assumer les conséquences, si l'état n'étend pas son partenariat à d'autres puissances, ce qui parait indispensable, pour ne pas rester sous le coup de la pression et du chantage occidental!!!