alexametrics
samedi 13 avril 2024
Heure de Tunis : 11:41
Dernières news
L’AMT appelle les magistrats à ne céder à aucune instruction ou pression
18/02/2023 | 14:11
2 min
L’AMT appelle les magistrats à ne céder à aucune instruction ou pression

 

L'Association des magistrats tunisiens (AMT) a réagi, dans un communiqué daté de samedi 18 février 2023 et signé par son président Anas Hmaïdi, à la série d’arrestations qui a débuté samedi dernier et qui a visé des politiciens, des juges, des avocats, un directeur d’un média.  aux réactions qui ont suivi de la part d’organisations nationales et internationales réclamant des précisions de la justice tunisienne et aux déclarations des comités de défenses des interpellés.

 

L'association a tout d’abord rappelé le rôle important confié à la justice avec ses différentes catégories et appareils pour lutter contre les diverses formes de corruptions et divers crimes quelle que soit leur nature, origine ou auteur.

L’AMT souligne que la lutte contre la corruption et le crime ne peut se faire qu’avec le respect total de la loi et des procédures, le respect des principes d’un procès équitable et le principe de la présomption d'innocence. l'assoication s’étonne du silence du ministère public près le Tribunal de première instance de Tunisie jusqu’à cette heure alors qu’il a été chargé des dossiers il y a plus d’une semaine. Et de l’appeler à la nécessité de s’ouvrir sur son environnement et activer la communication judiciaire afin de consacrer le droit à l’information via une politique de communication transparente, honnête et périodique afin d’éclairer l’opinion publique sur le processus judiciaire des affaires les plus importante qui la préoccupe. L’objectif étant de dissiper tous les doutes et interprétations, pour éviter toute utilisation politique qui porterait atteinte à la confiance du public dans la justice et à l'indépendance de ses décisions.

 

En outre, l’AMT considère que la remise en cause du pouvoir judiciaire et de l'indépendance de ses décisions est le résultat du ciblage méthodique de ses institutions et des personnes qui lui sont affiliées, dans le but de l'affaiblir, de le priver de son pouvoir et de ses prérogatives pour devenir une simple fonction subordonnée au pouvoir exécutif ; Le tout en annulant toutes les garanties de son indépendance structurelle et institutionnelle ainsi que les garanties de l'indépendance personnelle des juges.

L’organisation appelle donc avec force les magistrats, malgré ces facteurs et en ces temps difficiles, à s’accrocher à leur indépendance et neutralité en faisant leur devoir en toute intégrité et en ne se soumettant à aucune instruction ou pression, quelle qu'en soit la source, et à activer leur rôle inhérent de la protection des droits et libertés, de contrôle du respect des procédures, de la garantie de tous les principes d'un procès équitable, grâce au respect de la loi et la non-dissimulation des violations sécuritaires.

 

I.N

18/02/2023 | 14:11
2 min
Suivez-nous
Commentaires
retraité
ils ne doivent etre payés
a posté le 18-02-2023 à 17:25
s'ils font grève ou font obstruction à juger les citoyens quelque soient leurs crimes ils ne sont payés d'abord et s'ils continuent leurs grèves ils doivent être renvoyés et jugés pour non assistance à une personne en danger les fonctionnaires de la justice ne sont pas au dessus des lois du pays