alexametrics
lundi 04 mars 2024
Heure de Tunis : 23:17
A la Une
MoU Tunisie-Europe : des sourires, mais pas un sou !
28/11/2023 | 12:10
4 min
MoU Tunisie-Europe : des sourires, mais pas un sou !

 

Au mois de juillet dernier, un mémorandum d'entente entre la Tunisie et l’Union européenne, a été signé en grande pompe à Carthage. L’accord, qui concerne la lutte contre la migration clandestine, a fait couler de l’encre, mais pas des billets. C’est que depuis, les relations entre la Tunisien et l’UE n’ont pas été au beau fixe. Une affaire malheureuse, des piques échangées et une opposition ferme sur une cause fondamentale ont fini de jeter le froid sur des rapports déjà fragiles…  

 

Le procureur et porte-parole du Tribunal de première instance de Sfax 1, Hichem Ben Ayed, a annoncé, mardi 28 novembre 2023, l’ouverture d’une instruction judiciaire concernant l'attaque commise, vendredi, à Sfax, contre des agents de la Garde nationale.

L’enquête sur l’attaque, perpétrée à El Hmaizia, par des migrants subsahariens, a conduit à l’arrestation de vingt migrants et de deux Tunisiens suspectés d’avoir pris part à l’agression. En effet, vendredi, un groupe de migrants a attaqué une unité de la Garde nationale qui était en mission de lutte contre la migration illégale.

L’unité, qui a détruit des embarcations servant à des opérations de migration clandestine, a été assaillie par des subsahariens qui ont infligé des blessures plus ou moins graves à quatre agents de la Garde nationale. L’unité a dû appeler du renfort, un des véhicules appartenant à une unité sécuritaire a été entièrement brûlé durant les incidents.

Cette attaque, est venue relancer en Tunisie le débat sur la question migratoire. Mis de côté, notamment à cause de la guerre en Palestine, qui accapare en ce moment toute l’attention du monde, le dossier de la migration clandestine est aussi au point mort depuis l’affaire des soixante millions d’euros.

En octobre dernier, la Commission européenne a déclaré qu’une aide de soixante millions d’euros a été versée à la Tunisie à la demande du gouvernement tunisien. Quelques heures après cette annonce, le ministère des Affaires étrangères dément l’information et assure que la Tunisie n’a pas donné son accord. Très vite, le président de la République, Kaïs Saïed, remonté à bloc, dit « non aux Européens, non à l’aumône, non à la charité et non à la pitié ! ».

La Commission européenne, sans trop commenter les propos de Kaïs Saïed, explique que les soixante millions d’euros font partie du programme d’appui budgétaire visant essentiellement à la relance économique post-Covid. Elle souligne qu’il s’agit d’un ancien accord et que cette aide au Trésor tunisien ne fait pas partie de la somme promise dans le cadre de l’aide budgétaire prévue dans le protocole d’accord sur la migration clandestine.

Peu importe, dit la Tunisie, cette aide n’a pas été demandée et n’est pas acceptée. Le ministre des Affaires étrangères, Nabil Ammar, affirme que la somme a été restituée, la porte-parole de la Commission européenne Ana Pisonero, le confirmera plus tard, soulignant toutefois que le travail sur le mémorandum d'accord conclu avec la Tunisie « se poursuit ». Le ministre de l'Économie et de la Planification, Samir Saïed, qui a signé la demande d’octroi des soixante millions d’euros promis par l’UE, est limogé dans la foulée.

Le ton est monté d’un cran. Cet incident, bien que contenu, tant bien que mal, par l’UE, semble avoir déstabilisé les liens. Le ministère des Affaires étrangères en est même venu à accuser les Européens d’induire l’opinion publique en erreur. Le Commissaire européen en charge du voisinage et des négociations d'élargissement, Olivér Várhelyi, a, de son côté posté sur X (ex-Twitter) le document signé par le ministre de l’Économie, Samir Saïed, et adressée, le 31 août, à Marcus Cornaro, ambassadeur de l'Union européenne en Tunisie, demandant la somme convenue.

Le Commissaire européen a ajouté que la Tunisie « est libre d'annuler sa demande formelle de décaissement et de reverser l'argent au budget européen ».

« L’UE est prête à coopérer avec la Tunisie dans un esprit de véritable partenariat. La mise en œuvre du protocole d'accord devrait se poursuivre une fois que la Tunisie reviendra à l'esprit de notre partenariat stratégique et global basé sur le respect mutuel » a-t-il enfin souligné. Un retour à la raison qui semble ne pas être d’actualité.

Le 16 juillet 2023, pour rappel, un mémorandum d'entente entre la Tunisie et l’Union européenne a été signé par le président de la République, Kaïs Saïed avec la présidente du Conseil italien Giorgia Meloni, la présidente de la Commission européenne Ursula Von der Leyen et le Premier ministre néerlandais Mark Rutte.

Cet accord, né d’un travail effectué par le gouvernement italien, a largement été critiqué par des responsables européens qui ont dit leur opposition à ce MoU signé à l’initiative de la présidente du Conseil Italien, Giorgia Meloni. La Commission européenne annonçait toutefois une aide de 127 millions d’euros à la Tunisie pour sa mise en œuvre.

Alors que les yeux du monde sont rivés au Moyen-Orient, en Palestine où une guerre fait rage entre les factions palestinienne et Tsahal, la question migratoire est reléguée au second plan. Le désaccord entre la Tunisie et l’UE entamé par l’incident des soixante millions d’euros est consommé par les divergences d’opinions.

À l’heure de l’écriture de ces lignes, la Tunisie n’a toujours pas vu la couleur des millions d’euros promis dans le MoU. Depuis des semaines, et alors que la question faisait partie intégrante de l’actualité nationale et européenne, le silence s’est installé.

 

Myriam Ben Zineb

 

 

 

 

 

 

 

 

28/11/2023 | 12:10
4 min
Suivez-nous
Commentaires
El chapo
Des sourires...
a posté le 30-11-2023 à 11:10
Et des promesses bien 'MoU' ....
C un peu trop 'MoU' tout ça
takilas
Finie la charité octroyée à nehdha.
a posté le 29-11-2023 à 17:34
Ou plutôt la ***de nahdha.
Juan
et plein de charité pour ton isra-HELL ..... et ses 6 000 000 de mensonges !!
a posté le à 15:48
$ 100 b a reçu depuis 1945 indeminités pour victimes imaginaires de la soit disant shoah.
le contribuable allemand ( Steuerzahler ) a été seigné pour enrichir isra-HELL et ses talmudistes truffés de ficelles qui débordent des poches ...
pauvre allemagne qui croit encore aux 6 000 000 de mensonges !!
Juan
le beurre , l'argent du beurres et les réfugiés
a posté le 29-11-2023 à 12:59
vous avez laissé passer des hordes de subsahs, dont pas mal de voleurs, d'agresseurs et criminels sortants de prison. ils pullulent actuellement dans des gares en europe ....
et voulez l'argent
domani ....
Abir
Je répète ma Phrase
a posté le 29-11-2023 à 11:38
Ils rigolent sur les têtes qui les ont obéit, en disant : on les ont eu !
Abir
C'est une haine pour le peuple Tunisien
a posté le 29-11-2023 à 10:45
Ils rigolent sur les têtes en se disant : ont les en eu
Abidi
Honte
a posté le 28-11-2023 à 19:18
Vous n'avez pas honte, arrêtez de mendier, les européens ont travaillé pour arriver la ou ils sont malgré qu'ils n'avaient aucune richesse à exploiter sauf leurs cerveaux mais vous êtes fier de votre mendicité et en plus vous le criez haut et fort, travaillez au lieu de mendier et copiez les dans leurs avancées technologiques et scientifiques au lieu de les copier dans les pantalons déchires et le tatouages et la nudités
Juan
biend dit
a posté le à 16:15
ajouter:
le costume cravate par 45 deg !!!
la fancophonie et son heaurtheaugraaaphe bordélique, etc ...
Citoyen_H
"MALHEUREUSEMENT", ET QUE DIEU NOUS EN PRESERVE,
a posté le 28-11-2023 à 19:12
nous n'avons pas d'agents parasites, vicelards et machiavéliques, incrustés profondement dans les très hautes sphères des gouvernements atlantistes (vous voyez de qui je parle), suçant le sang de ces pays, en grattant tout ce qui passe à leur portée, par la ruse.
Ils considèrent que pognon des contribuables occidentaux et de bien d'autres est leur, et cela depuis l'aube des temps.
Ils trouvent toujours le moyen de se lamenter, de chialer, de se morfondre à la moindre occasion, tout en manigançant des coups fourrés à longueur de journée, sans jamais se prélasser ni se fatiguer.
Des sommes folles, des montants colossaux sont détournés au vu et au su des ta*étes qui gouvernent les pays en question.
Dès qu'ils se font pincer, c'est la même rengaine qui remonte à la surface.
Ils nous sortent le sempiternel épisode de la shoah.
Quelle bravoure !!!!
L'argent très facile est leur RELIGION.
La faim justifie les moyens.
C'est des affamés chroniques !!!!
Fama Rabbi !!!!


veritas
Des spécialistes'?'
a posté le 28-11-2023 à 12:44
ils vous roulent dans la farine et avec le sourire '?'ils n'ont aucune morale tout comme leur mercenaires islamistes '?'ils sont sans scrupules'?'celui qui ne connaît pas leur vérité il est foutu ils l'observeront entrain de saigner dans l'indifférence la plus totale ,si la totalité des pays arabes sont malmenés 24/7 par l'occident c'est à cause de leur naïveté inutile de rappeler les diatribes de John Wayne à ce sujet sur ce même site pour limiter les dégâts et parer aux combines de l'occident et surtout de l'Europe il faut changer de partenaires et se tourner vers les pays du brics et les pays scandinaves qui sont plus honnêtes et les plus fiables à la différence des autres pays européens qui sont des rapaces .
ali
@veritas
a posté le à 11:40
Les pays du BRICS se tournent eux même vers l'occident!!!!Consulte l'origine de tous les vaccins,de tous les protocoles de soins contre le cancer,le diabète et autres,ils sont tous occidentaux!!
Oscar
Pauvre pays
a posté le 28-11-2023 à 12:44
Allah inoub .
Juan
t'as changé de dieu ?
a posté le à 13:01
hier tu implorait YHWH.
today, allah
Citoyen_H
OUAIS, OUAIS, HAHAHAHA, HAHAHAHA, HAHAHAHA
a posté le à 19:00
C'est le camembert qui dit au Roquefort : Tu pues !!