alexametrics
lundi 24 juin 2024
Heure de Tunis : 13:14
A la Une
Migration clandestine : après l’accord avec l’UE, les drames se poursuivent
14/08/2023 | 12:57
5 min
Migration clandestine : après l’accord avec l’UE, les drames se poursuivent

 

Près d’un mois après la signature de l’accord avec l’Union européenne, rien n'a changé ou presque. Des dizaines de tentatives de migration sont déjouées et des centaines de personnes sont interceptées, presque quotidiennement. Bien sûr les sauvetages se poursuivent et les drames aussi, avec plusieurs pertes humaines. Par contre, le rythme des refoulements vers la Tunisie a augmenté. Alors où en est-on aujourd’hui ?

 

Le 16 juillet dernier, un Mémorandum d’entente entre la Tunisie et l’Union européenne (UE) a été signé en présence du président de la République, Kaïs Saïed, de la présidente du Conseil italien, Giorgia Meloni, de la présidente de la Commission européenne, Ursula Von der Leyen et du Premier ministre néerlandais démissionnaire Mark Rutte, au palais présidentiel de Carthage. Il s’agit d’un partenariat stratégique et global.

Selon le site d’information Euractiv, l’UE s’est engagé à verser 675 millions d’euros à la Tunisie en 2023 dans le cadre d’un accord migratoire. Et de spécifier : « Les fonds proviendront du budget de l’UE au titre du Fonds européen pour le développement durable et comprendront 150 millions d’euros d’appui budgétaire direct. Sur les 675 millions d’euros, environ 105 millions seront alloués à la gestion des migrations, y compris la lutte contre les ‘départs irréguliers, les retours des étrangers en Tunisie dans leur pays d’origine, les retours des Tunisiens sans titre de séjour actuellement dans l’UE, et le soutien aux garde-côtes tunisiens avec de nouveaux équipements pour les activités de recherche et sauvetage ».

Selon l'ancien député et membre du parti Attayar Majdi Karbai, l’accord avec les Européens stipule le refoulement vers la Tunisie non seulement des Tunisiens mais aussi des clandestins de nationalités différentes : tous ceux qui ont passé les frontières à travers la Tunisie ou qui y ont résidé.

Pour sa part le ministre italien de l'Intérieur, Matteo Piantedosi, avait avoué que « l'objectif que l’Italie poursuit est de bloquer les départs » de migrants vers ses côtes. Il avait affirmé que « c'est un objectif qui ne peut être atteint qu'avec des initiatives à moyen et long terme qui conduisent à des solutions stables et durables. Cela prendra du temps, mais nous y parviendrons. Grâce aussi aux accords visant à renforcer la coopération avec les pays de départ ».

 

Après la conclusion de cet accord, les refoulements auraient repris de plus belle alors que le reste demeure pratiquement inchangé. En effet, M. Karbai, avait affirmé, le 12 août dernier que les autorités italiennes avaient multiplié les opérations de rapatriements depuis la signature en juillet du mémorandum d’entente entre la Tunisie et l’Union européenne. Il avait évoqué des expulsions en masse y compris pour des Tunisiens demandeurs d’asile. Et de souligner la détérioration de la situation des migrants tunisiens irréguliers se trouvant en Italie.

Déjà début juillet et avant même la conclusion de l’accord, l’Italie avait rapatrié 4.000 migrants tunisiens.

 

En parallèle, les garde-côtes tunisiens poursuivent les opérations pour stopper la marée de migration clandestine, en déjouant chaque jour des tentatives de traversées et en interceptant des migrants clandestins. À titre d’exemple, 61 tentatives de migration clandestine maritime ont été empêchées, du 1er au 4 août 2023 dans le district maritime du Centre (Sfax, Kerkennah et Mahdia). 2.077 migrants clandestins, dont 365 Tunisiens, ont été interceptés.

Dans ce cadre, M. Piantedosi avait précisé que depuis le début de l'année, la Tunisie « avait empêché le départ de plus de 30.000 migrants irréguliers et mène une lutte acharnée contre les trafiquants ».

Pour autant, l’Agence européenne de garde-frontières et de garde-côtes (Frontex) a assuré, dans son dernier rapport, que les opérations de migration clandestine détectées aux frontières de l'Union européenne ont augmenté de 13% durant les sept premiers mois de 2023. Le nombre d’arrivées ayant atteignant 176.100, le chiffre le plus élevé enregistré pour cette période depuis 2016. La moitié de ces migrants clandestins ont emprunté la route centrale de la Méditerranée (Tunisie et Libye) pour entrer sur le territoire des pays européens, au moment où l'entrée par d'autres routes migratoires a diminué. Un nombre en hausse de 115%.

Le ministère italien de l’Intérieur a soutenu que plus de 23.000 migrants sont arrivés en Italie à partir de la Tunisie depuis début juillet. Selon lui, 58.488 migrants sont arrivés en Italie en provenance des côtes tunisiennes, depuis le début de l’année et jusqu’au 7 juillet 2023, avec en moyenne 268 débarquements recensés par jour. Le flux de migrants a enregistré une hausse de 377% par rapport à la période correspondante l’année dernière.

 

D'un autre côté, les drames au large des côtes tunisiennes continuent, avec de lourds bilans humains. Le 12 août 2023, une embarcation transportant une vingtaine de Tunisiens a coulé au large de Gabès. Seulement treize personnes ont été secourues. Deux corps ont été repêchés, ceux d’un un nourrisson et un jeune homme de vingt ans. Les autres disparus sont recherchés en coordination avec la Protection civile.

Le 9 août 2023, le parquet près le Tribunal de première instance Sfax I a ouvert une enquête après le naufrage d’une embarcation de migration clandestine au large de Lampedusa, qui est partie de Sfax. Sur les 45 migrants à bord, 41 sont morts noyés durant la traversée.

Le 6 août 2023, deux personnes ont été secourues et onze corps de migrants ont été repêchés sur la plage d’El Kraten après le naufrage d’une embarcation au large de l’île de Kerkennah. L’embarcation transportait 57 subsahariens. 44 passagers étaient portés disparus.

Le même jour, la Garde nationale annoncé avoir repêché, dix corps de migrants clandestins les dernières 48 heures, sur les côtes de Louata (gouvernorat de Sfax).

 

La conclusion de l’accord entre la Tunisie et l’UE n’a pas changé la donne en Tunisie. Au contraire, en se référant aux statistiques, les tentatives de migration clandestines ont augmenté. Idem pour les drames constatés et les cadavres repêchés.

 

Imen NOUIRA

14/08/2023 | 12:57
5 min
Suivez-nous
Commentaires
takilas
Il y a réellement danger.
a posté le 15-08-2023 à 13:10
Ces migrants venus clandestinement et irrégulièrement en Tunisie à travers des frontières fictives ou non gardées, reçoivent énormément d'argent, par la poste ou les banques, et se permettent de dépenser de grandes sommes d'argent, dont on ne sait loriginevdevla provenance de ces sommes colossales dargent, et ce pour s'amuser dans les night clubs, les bars et les restaurants, allant jusqu'à offrir gratuitement des boissons alcoolisés à quelques clients tunisiens, question de les amadouer et nouer des relations.
ANTIRELIGION
LE MALHEUR DE L'UN ......
a posté le 15-08-2023 à 10:47
Bien sur ça continue et ça ne s'arrêtera jamais ? tant que les pays occidentaux ne changent pas leur politique hypocrite de l'accueil des étrangers. C'est cette s politique qui ouvre les portes à ceux qui arrivent le malheur des migrants fait le bonheur des passeurs . Sans compter le travail des ONG qui encourage ces pauvres gens a prendre un risque énorme parce que sur dix migrants huit seront sauvés et deux seront avalés par la mer
Nord-africain
Mo3dila!
a posté le 15-08-2023 à 09:07
La migration a existé depuis la nuit des temps sauf qu aujourd hui en période de mondialisation,des droits de l Homme,chaque individu se sent appartenir à cette planète de laquelle il doit tirer profit lui aussi!Il suffit d un malaise social,d une perte d emploi,d un marasme économique,d une guerre pour que cet individu plie bagage et décide de partir!L instinct de survie y est pour quelque chose:essayer ailleurs!L accueil que trouve les migrants encourage le périple!Des groupements se forment,des organisateurs(passeurs)apparaissent et se met à l oeuvre!Qu on prenne des mesures,qu on fasse des lois les migrants parviennent quand même à à passer à travers les mailles de la ceinture sécuritaire!!Les sud-américains contournent le mur américain à la nage dans l océan pacifique,les subsaharéens savent qu ils sont attendus en Afrique du Nord et qu un taraitement plus ou moins bon leur sera réservé, foncent insoucieusement bravant tous les dangers!D où ces débordements que l on observe aujourd hui et auxquels on essaie de faire face par des accords,c est insuffisant!La solution serait de régler le problème à sa source(pays priginaires)quitte à s ingérer dans leurs affaires économiques!
Malahi
L'immigration est inéluctable !
a posté le 15-08-2023 à 08:29
A chaque fois des responsables D'?TATS veulent arrêter les déplacements Humains; nous voilà sur la manche avec des accords entre la France et l' Angleterre et entre l'union européenne la Libye , la Tunisie , la Turquie....Faites toutes les conventions l'immigration reste inéluctable , c'est le propre des humains et des animaux...Proposez autres moyens que des conventions et des morts sur les chemins...
ali
@Malahi
a posté le à 10:31
La solution existe,c'est le soulèvement européen qui déploiera son armée et qui autorisera les européen à s'attaquer aux étrangers sur leur sol.C'est ainsi que les algériens avaient expulsé des millions de français qui étaient pourtant établis en Algérie depuis 1830!juste un retour des choses!!!
FrancoisD
Si...
a posté le 14-08-2023 à 20:58
Si l'immense majorité des touristes sociaux/migrants/réfugiés économiques étaient reconduits systématiquement dans leur pays d'origine, il n'y aurait plus de traversées... Cela permettrait aux réels demandeurs d'asile d'obtenir un réel traitement de leur dossier et des aides en conséquences. Cela induirait surtout une réelle pression sur les gouvernements défaillants de ces pays pour que leur peuple soit respecté et les besoins élémentaires assurés. Mais évidemment, ces dirigeants se félicitent de voir une partie de leur population fuir leur pays d'origine, las d'espérer sans agir des évolutions favorables..
Citoyen_H
CHNOUWA, SERIEUSEMENT,
a posté le 14-08-2023 à 18:19
vous pensiez que l'accord consistait à construire une autoroute gratuite entre la Tunisie et l'Italie ?
Heureusement que le ridicule n'a jamais tué.
Quelle bande de débiles !!!!!!!!!!!!!!!!!

Nord-africain
Nécessité oblige!
a posté le 14-08-2023 à 18:17
Les drames se poursuivent parce qu un accord c est un accord et la Nature est autre chose!La loi interdit les vols et les vols continueront à être commis!Le voleur a le dessus sur la sentinelle,dit le proverbe tunisien!La nécessité est mère de l invention,les migrants trouveront toujours des moyens pour se frayer un chemin quitte à mourir!La mort fait partie des moyens pour eux!!
Juan
problème non résolu. on tourne en rond ...
a posté le 14-08-2023 à 14:07
1. ..."tous ceux qui ont passé les frontières à travers la Tunisie ou qui y ont résidé."
les signataires abrutis n'ont pas réfléchi à ce point: que faire des sub sahs renvoyés par Italia ?
si Libya ne les reprend pas ( rien ne l'y oblige. elle peut prétendre ils viennent de aldjérie ) , il vont rester en TN, pour tenter une nouvelle "harga" vers italia.
qu'ils soient à Tataouin, ou Ras Jdir .... çà devient comme Sfax.

2. il aurait fallu demander à UE, de les rapatrier une fois en TN vers Niger, Mali etc ...
car TN n' a pas les moyens de le faire. CQFD.



Bbaya
Même la classe moyenne et riches ont marre de cet atmosphère qui reine sur le pays et commencent à chercher comment le quitter!
a posté le 14-08-2023 à 13:41
En allant passer quelques jours au cap bon comme chaque année, les travaux de la route tranche nabel korba cela fait 2ans sans aucun changement! Même pas un mètre! '? quand finaliser cette tranche de 20km? En 2030 Ou 2050 Les travaux date déjà de plus de 6ans! En moyenne 3km par ans pas encore finaliser par un '?tat! C'est vraiment une honte!!! En inde ils construisent 100km en 100h, cette trache de 20km nabeul korba est bouclé en 1j par les indiens (et nous les 3000 milles d'histoires!?)

Le pain ça n'existe pas! Je passe 1h en voiture chercher du pain d'un coin à autre à klebia mais en vins ! J'ai dépensé plus de 15DT de carburant pour rien!

Les routes comme à l'époque colonial! Rien n'a changé!
Un restaurant au batha klebia bourré des tunisiens qui n'a même pas un lavabo et une toilette horrible! Je sais pas comment l'état ne lui a pas fermé encore ce kherda et pas in restaurant! Il exploite les enfants avec leurs animations pour vendre des pizzas contaminés! L'année dernière 3 familles en cliniques suite à une consommation des pizzas dans ce soit disant resto au bord de la mer!
Où es l'état ? Où es les journalistes ? Où es le ministre de la santé ? Où es les associations

Les poubelles bourré partout!
La bouteille d'eau vendu à 4,5DT au bord de la mer wken ajbek!
Parasol 30dt!
Le thé au café borj 10dt!

Les mairies ne font que exploiter les parkings où tu ne les trouves jamais abscent! Mais jamais présent pour nettoyer les routes et décharger les poubelles!

On a d'excellentes plages mais d'horribles infrastructures! On n'a pas d'Etat existant!

Chaque année on dit les choses vont changer l'année prochaine mais rien! au contraire cela est de pire en pire!

Jusqu'à quand nous allons supporter cette horrible atatmosphère? Jusqu'à la fin de notre jeunesse et la fin de notre retraite? On a marre de payer nos impôts pour vivre entre les ordures!
K.Hamida 7806
Calme toi bbaya.
a posté le à 11:17
A ce rythme là,Tu risques une rupture d'anévrisme mon frère.
CL
Mauvaise foie
a posté le à 15:18
@Bbaya que vous soyez un anti -KS je respecte votre choix mais raconter n'importe quoi juste pour dénigrer c'est scandaleux on peut tout trouver mais c'est vrai que c'est cher pour votre gouverne on trouve tout à Carrefour Mall Sousse mais à un prix assez élevé pour le simple citoyen quant aux travaux qui traînent c'est une question de financement et vous connaissez comme moi la situation financière du pays
Bbaya
@CL Mauvaise foiea posté le à 15:18
a posté le à 19:03
J'ai exprimé un ras de bol! Je le ferai avec n'importe quelle autre gvt!
Cela nous gâche la vie! Le temps passe et nos jours sont courts! Exiger des fonctionnaires payés par nos impôts de faire leurs boulot de contrôle sanitaire dans un resto hautement fréquenté cela ne nécessite pas une journée de travail!

Exiger que les mairies font leurs boulot c'est rien avoir avec les problèmes financières de notre pays!
Finaliser les travaux d'une double voies à 80% achevé depuis 2ans et payés par les européennes cela n'a rien à voir avec l'entêtement d'un président qui refuse de prendre des crédits pour faire tourner l'économie du pays!
...
Notre cap bon a les atouts d'être le miami de l'Afrique mais bel bhama tounsiya il est un désert au bord de la mer bourré d'ordures!

Quand tu demandes pourquoi ne pas libérer l'investissement ils vous sortent le discours populiste de toujours "construction anarchique, exploitation des terrains de l'état et du peuple, corruption, ...". Si bourguiba a écouté ce dernier discours, la Tunisie n'a pas ces hôtels, yassemine hammamet n'existait pas, hammamet aussi, la monastir pareil, djerba est résumé en ghriba sans les hôtels actuels, sousse juste une petite medina,...

J'ai marre de ces discours qui ne font que reculer un pays!
Place au libéralisme! Même l'Arabie saudi a basculé au libéralisme!
Citoyen_H
@CL 15:18 MAIS QUE FONT LES CENTAINES DE MILLIERS
a posté le à 18:01
de recrutés par le fléau de la terka ?
Une bonne partie est aux abonnés absents ou exerce un autre métier en parallèle !!!
Ils sont encore plus escrocs que ceux qui leur avaient filé un coup de pouce pour devenir un parasite notoire de la NATION.
Exemple concret : Tout au long du trottoir longeant là où j'habite, le caniveau est envahi par les herbes sauvages.
Soubhane Rabbi, toute la partie faisant face à la maison du voisin, pas un brin d'herbe n'est présent.
J'avais demandé au gérant du magasin d'en face, la raison de ce miracle.
Il m'avait dit que le privilégié, habitant le lieu en question, donnait sous le manteau, vingt dinars à l'agent de la municipalité censé désherber tous les caniveaux du quartier, alors que tous les habitants du coin payaient, rubis sur l'ongle, la "zébla et el kharouba"
C'est ainsi, depuis le lendemain du coup d'Etat de 2011 !!!
A qui la faute.
C'est à vous d'en juger.
Tout est à refaire, tout est à reconstruire, tout est à remodeler, tout est à restructurer.