alexametrics
vendredi 03 février 2023
Heure de Tunis : 13:46
Dernières news
Spéculation : Kaïs Saïed s’attire les foudres de l’Utica
21/03/2022 | 11:53
5 min
Spéculation : Kaïs Saïed s’attire les foudres de l’Utica


Si le chef de l’Etat a réussi en quelque chose depuis son arrivée à Carthage c’est de se mettre sur le dos les chefs d’entreprises et hommes d’affaires. Après les « corrompus », le voici s’attaquer aux « spéculateurs » et « monopoleurs ». 

La semaine dernière en réponse aux préoccupations grimpantes face à la pénurie de semoule, de farine et d’huile végétale, entre autres, Kaïs Saïed a donné le coup d’envoi d’une campagne intensive contre de présumés grands acteurs de l’économie de la famine dans un ultime baroud d’honneur. Les missiles envoyés par le chef de l’Etat se sont, cependant, perdu en chemin phagocytant en quelques heures son énième fantasme populiste. Syndicats, grossistes, et entrepreneurs ont crié au harcèlement.  

Dans un communiqué publié mardi, la chambre nationale du commerce de gros des produits alimentaires relevant de l’Utica a jugé cette campagne, diffamatoire, dénonçant des descentes et arrestations abusives. Elle a, dans ce sens, appelé le ministère du Commerce à trouver des solutions définitives pour surmonter la pénurie de produits alimentaires subventionnées mettant en garde contre la poursuite de ces pratiques et leurs graves répercussions sur ce cycle principal de distribution, le panier du citoyen et le tissu économique dans son ensemble.

 

Le lendemain, l’Utica a confirmé que plusieurs abus avaient été commis par les unités déployées sur le territoire tunisien à la recherche de denrées cachées et écartées des réseaux de distribution conventionnelles par des mains criminelles laissant le peuple danser devant le buffet par manque de produits de base alors que le mois Saint est à nos portes.  

La Centrale patronale a fermement condamné ces opérations notant que la campagne kaïsienne contre les spéculateurs n’a fait qu’aggraver la crise de confiance que le chef de l’Etat a lui-même installée par ses tirades à dénotations de tirs de kalachnikov, et les outrances de ses critiques incohérentes. 

Les descentes effectuées dans le cadre de cette guerre – déclarée depuis les locaux du ministère de l’Intérieur – ont touché des entrepôts anarchiques mais aussi des entrepôts en règle, paraît-il. Deux opérations en particulier ont fait scandale laissant transparaître un désordre d’exécution, sans surprise, le décret présidentiel réglementant les rondes d’inspection n'étant pas encore publié. 

 

Le premier incident a eu lieu dans les entrepôts du groupe Diari et Spiga où sont stockées des quantités de blé qui ne répondent pas aux standards internationaux de qualité et ne peuvent, de ce fait, être exportées. Le syndicat du groupe a, d’ailleurs, exigé à l’Etat des excuses officielles. Le deuxième a eu lieu dans l’entrepôt d’une usine de fabrication d’huile végétale à Sfax. Son propriétaire a été accusé à tort de spéculation alors que les quantités d’huile stockées devaient être distribuées à des clients, selon l’avocat de l’entreprise. Celui-ci a assuré détenir les factures, preuves des transactions. 

Outre les abus signalés, l’Utica a expliqué que la pénurie des produits de base, notamment la farine, n’était pas uniquement due au comportement spéculatif de certains commerçant mais plutôt en raison du manque de matières premières remettant ainsi en cause les arguments avancés par le président de la République. La Centrale patronale affirme, dans son communiqué, que le secteur de la production assure l’approvisionnement en produits de consommation de base au commerce de gros, qui à son tour, alimente le commerce de détails en dépit des difficultés rencontrées par plusieurs secteurs à cause du manque de matières premières et des impayés de l’État. 

 

Rappelons-nous, en décembre 2021, six bateaux – chargés de blé – sont restés en rade pendant des semaines dans les ports de Radès, Sfax et Gabès. Selon le député qui a dénoncé l’affaire – Sahbi Ben Fradj – les marchandises n’ont pas été déchargées car les fournisseurs souhaitaient avoir un règlement à l’avance par manque de confiance en l’Etat tunisien jugé « non solvable ». Au dernier trimestre de l’année écoulée, les agences de notation internationales avaient abaissé la note souveraine de la Tunisie à B- avec perspectives négatives. Un déclassement qui reflétait alors des risques accrus de liquidité budgétaire et externe dus au retard accusé dans la conclusion d’un accord sur un nouveau programme avec le Fonds monétaire international. 

Ces retards de paiement ont provoqué des retards de livraison qui se poursuivent et risquent de s’aggraver, surtout que l’Etat – qui détient le monopole en termes d’importation de matières premières – a vu sa note souveraine se dégrader à nouveau à CCC par l’agence de notation Fitch Ratings, vendredi. Le contexte international pourrait, également, rendre la situation plus compliquée. Interpellé sur le déroulement de l’approvisionnement en matières premières, le chargé de communication du ministère du Commerce a expliqué, jeudi 17 mars dans une déclaration la radio nationale, les retards accusés par le manque de conteneurs de distribution et l’augmentation des frais de fret maritime à cause de la hausse du prix du fuel due au conflit russo-ukrainien. 

Des explications, encore une fois, loin des arguments politiques que le locataire du palais de Carthage a avancés, il y a de cela quelques jours alors qu’il se trouvait dans une boulangerie traditionnelle dans l’espoir de faire taire des estomacs alouvis, en quête de pain. Ce jour-là il était face au pétrin. Le voici aujourd’hui, dos au mur face à une élite économique et politique en colère et un peuple qui s'impatiente des promesses non-honorées de l'avocat des pauvres.

 

Nadya Jennene 

21/03/2022 | 11:53
5 min
sur le fil
Tous les Articles
Suivez-nous
Commentaires
Tunisien
L'UTICA serait une aile d'ennahdha !!!
a posté le 21-03-2022 à 22:27
Voilà qu'une organisation ou du moins ses dirigeants qui se foutent les doigts dans le nez si ce n'est quelque part. On s'indigne d'actions menées, preuves à l'appuis, qui ont mis à nu des pratiques indignes d'être défendues par une prestigieuse organisation. Avec une bonne dose de mauvaise foi, on fait supporter la dégradation de la note de Tunisie sur l'équipe actuelle alors que même les non initiés savent que ce résultat est la conséquence, toute naturelle, des politiques antérieures qui, quelque part arrangeaient l'équipe dirigeante de l'UTICA. Quant aux bateaux qui auraient refusé de décharger leurs cargaisons, sans interventions malveillante, telles réticences n'auraient pas eu lieu. Sinon, on aurait affaire des trafiquants et non à des commerçants réguliers qui auraient dû refuser de charger leurs bateaux si les paiements étaient au comptant plutôt que faire du chantage. Affaire à suivre plutôt que la charger sur l'équipe dirigeante qui n'arrange certainement pas les trafiquants et autres spéculateurs qui se cachent derrière une organisation professionnelle de renom.
Crow85
L'UTICA cet autre mal
a posté le 21-03-2022 à 19:57
Il semble que l'UTICA et le l'UGTT ont fait un pacte...celui de rendre la vie difficile aux tunisiens.
L'UGTT par ses revendications tout azimut et grèves dans des secteurs stratégiques.
L'UTICA quant à elle profite des lois en vigueur relatives à 'économie de rente pour faire profiter quelques uns au détriment de la concurrence.
cavalero
un proverbe dit :"bat ton chat la mariée comprendra"
a posté le 21-03-2022 à 19:43
un autre proverbe dit : "qui se sent morveux qu'il se mouche "
car tous les honnêtes on des preuves de leur trafic commercial qui est en règle et ceux qui ne sont pas dans la règle et rouspètent et donne à tord des justifications
zozo Zohra
Faut être sans pitié
a posté le 21-03-2022 à 18:44
Contre cette arrogance irrespectueuse, pitoyable, honteuse, indécente, de ces spéculateurs
Bbaya
On investisse plus!
a posté le 21-03-2022 à 18:16
Avec ce populisme on n'a plus envie de rien investir et préserver notre argent on ferme nos sociétés et on vend tout afin d'éviter voir une bande qui débarque nous voler nos marchandises et notre argent!

J'en connaît beaucoup qui y ont décidé de fermer par sécurité car pour eux déjà il n'y a pas de croissance et la charge sociale est plus lourde que les bénéfices!
TAHAR
Le milliardaire Bloomberg donne de bons conseils :
a posté le 21-03-2022 à 18:05
Le milliardaire Bloomberg donne de bons conseils :
L'inflation fait le plus mal si vous gagnez moins de 300 000 dollars. Voici comment y faire face :

-prenez le bus
-N'achetez pas en grande quantité
-Essayez les lentilles au lieu de la viande
-Personne n'a dit que c'était amusant

Wa Rabbi Yoster !
AN
Toujours à minuit !
a posté le 21-03-2022 à 17:43
Il admire les conditions d'hygiène dans une "boulangerie" ?
AR
Le nouveau ordre qui dérange
a posté le 21-03-2022 à 15:12
Depuis des décennies que le commerce, l'importation et les circuits de distribution sont sujets de malversations, de trafic douteux, de pots de vin, et surtout d'évasion fiscale.
Ce sont des milliards évaporés d'impôts impayés suite à des acrobaties pour contourner les lois et vous savez très bien comment ça se passe.
Tout un réseau s'est mis en place où tout le monde trouve son compte et tout le monde
" Mange " , ainsi personne ne l'ouvre et personne ne dénonce.
C'est à l'époque B.Ali que ce phénomène a pris de l'ampleur, son gendre Trabelsi se charge de couvrir les gros bonnets moyennant un pourcentage conséquent ou une pactole pour faire taire les oiseaux.
Ces dernières années, puisque l'oseille a pris une place confortable en politique, c'est au sein même du parlement que la couverture s'est installée.
Ces pratiques, ces mauvaises habitudes, sont bousculés et ça dérange visiblement.
Le temps de l'impunité est révolu, ça touche même l'ordre mondial, mais il s'agit d'un autre sujet.
Même les associations, d'apparence caritatives, n'ont pas échappé aux tentatives de détournement et mauvaise gestion, ici à Mellassine, aussi, des milliards destinés pour venir en aide à des handicapés et des familles nécessiteuses, ont été engloutis par des responsables !
( Mais ça, vous n'en parlez pas, des sujets tabous pour B.N ) .
Et pour instaurer des nouvelles règles c'est le tremblement de terre, ceci n'arrange pas, il faut tout rejetter en bloc, mais pour servir quels intérêts ?
Quand vous arrivez à répondre à la fameuse question : à qui profite le crime ?
Il ne s'agit pas de ce sujet débile
" Les riches et les pauvres " , il s'agit de mettre de l'ordre dans l'activité économique, que chacun continue à exercer tranquillement, mais dans le respect des obligations, vis à vis des lois et vis à vis du fisc, bête noire de certains hommes d'affaires.
EL OUAFI
La sentinelle veille !
a posté le à 23:26
Bonsoir A R, vous écriez ceci : (Mais ça, vous n'en parlez pas, des sujets tabous pour B.N). R'?PONSE : B N est doté d'un modérateur qui sape toutes actions, il ne laisse plus passer les commentaires qui dérangent !
Me voici, j'interviens rarement, frustré, blasé, découragé, plus de 10 ans, tout tombe dans l'eau ! Cordialement cher ami.
Jilani
De quel hommes d'affaires ?
a posté le 21-03-2022 à 14:40
Prenez le secteur des fournisseurs d'Internet orange, global et, top et, ces licence ont été fournis à sa famille et ses proches de benali. Un fournisseur d'Internet fait au moins plus de 30000 et de chiffres d'affaires par jour sans prendre aucun risque et avec peu d'investissement, un abonné qui ne paie pas verra sa ligne coupée, sans aucune plus value puisqu'ils utilisent l'infrastructure internet. Après 2011 pas de changement ces hommes d'affaires ont dû soudoyer les nahdhaoui pour garder leurs avantages. Un robinet d'argent.
URMAX
... "Syndicats, grossistes, et entrepreneurs ont crié au harcèlement" ...
a posté le 21-03-2022 à 14:09
Non, rien n'est diffamatoire et abusif.
C'est juste les faits et la réalité.
Oui, je sais ...
C'est difficile d'imaginer a quel point la corruption a gangrenné tous les domaines, tous.
Oui, meme celui-la.
Inimaginable, mais tel est le cas.
...
Voyez-vous, tous ces gens qui hurlent devant le superbe Méga-Nettoyage du Chef de l'Etat ?
...
Ce sont - encore et toujours - de vils profiteurs qui "se remplissaient grassement les poches", aux dépends du citoyen.
...
Justice !
El-cha3ab yourid ...
Bouda
Même refrain
a posté le 21-03-2022 à 14:02
A quoi rime toutes ces attaques du Président. Sur quel pied vous voulez danser. Vous voulez que le Chef des Armées croise les bras et qu'il laisse le peuple affamé, pendant que vous vous enrichissez davantage. Vous êtes égoïstes, vous avez bénéficié de tous les avantages (crédits, subventions, ....) et vous vous lamentez tout le temps.
L'UTICA et l'UGTT complotent tous les deux contre le Président. Ils ne savent que gueuler pour attiser la crise. Tous les deux veulent garder leurs privilèges, leur cause n'a été jamais la Tunisie.
Virtuel
Wait and see
a posté le 21-03-2022 à 13:19
L utica aurait du reagir plus tot et avertir des depassements previsibles
Warrior
SUPPRIMEZ monopole des pharmaciens
a posté le 21-03-2022 à 12:57
ces épiciers qui s'enrichissent sur la santé des autres. on peut les remplacer par des distributeurs automatiques.
ils ne mettent pas les pieds dans leurs boutiques, protégés par un monopole hérité de la colonisation. une rente perpétuelle. merci la France .
FINI ce monopole: Tout pharmacien peut s'installer où il veut.
WAKE UP !!
nazou de la chameliere
Le facho est aussi débile
a posté le 21-03-2022 à 12:40
Que les débiles, qui creusent à la recherche de trésors !!!
Le facho pense ,qu'en regardant intensément un sac de farine vide !!
Ce sac ,va par le "St esprit " se remplir !!!
C'est exactement le cas de ses décrets !!! Il croit qu'il suffit de pondre des décrets, alors que les lois existantes suffisent !!!
Si l'utica et la centrale syndical ne se réveillent pas ,le facho va démolir tous les circuits légaux !!!
Et les Tunisiens seront à la merci du seul circuit qui survivra !!!
Celui de la contrebande !!!!
Warrior
bourrique mangeur de constitution ........
a posté le à 12:59
la constitution mangée par un bourrique . (al dustour, akalahu al himar, )
qui est ce bourrique mangeur de constitution ?
URMAX
... laissez tomber ...
a posté le à 14:12
... la chameliere est encore au festival de Douz ...
Psycopathe a ignorer totalement ...
Stranger
Ben voyons!
a posté le 21-03-2022 à 12:35
Voilà que maintenant l'utica défend les spéculateurs et avance des exemples complètement faux car pourquoi les responsables de ces dépôts n'apportent pas la preuve qu'ils disent vrai? Et là c'est la parole de KS contre celle de l'utica et sincèrement je ne crois pas un traître mot de ce que dit l'utica.