alexametrics
mardi 23 juillet 2024
Heure de Tunis : 08:53
SUR LE FIL
La réponse incendiaire du ministère des Affaires étrangères aux inquiétudes internationales
19/04/2023 | 19:58
2 min
La réponse incendiaire du ministère des Affaires étrangères aux inquiétudes internationales

 

Le ministère des Affaires étrangères a publié, ce mercredi 19 avril 2023, un communiqué de presse où il répond aux « inquiétudes » exprimées par certains pays après l’arrestation du chef d’Ennahdha, Rached Ghannouchi.

Le ministère précise que la Tunisie, « qui respecte scrupuleusement le principe de non-ingérence dans les affaires intérieures d’autres pays, rappelle à ceux qui ne se sont pas « inquiétés » de la gravité des risques encourus par des propos irresponsables et dangereux, que les lois de la République s’appliquent à tous les justiciables sans exception ».

 

Le département a souligné que toutes les garanties légales sont assurées et que la justice s’exerce sereinement, « sans être influencée par la vague de commentaires inappropriés et inadmissibles, qui ne peuvent qu’affecter les efforts intenses du pays pour redresser une situation économique et financière sous grande tension du fait, en grande partie, de la mauvaise gouvernance et de l’amateurisme ayant caractérisé  la décennie écoulée, et dont les Tunisiens continuent de subir toutes les conséquences ».

« Ces communications constituent une ingérence inacceptable dans les affaires internes de la Tunisie émanant de parties pourtant informées sur les réalités du pays » a-t-il conclu.

 

L'arrestation du leader d'Ennahdha Rached Ghannouchi a suscité de nombreuses réactions internationales. Le président turc Recep Tayyip Erdoğan a, rappelons-le, exprimé son inquiétude et a déclaré qu'il essaierait de contacter les autorités tunisiennes.

 

Le ministre d’État britannique à l’Asie du Sud, à l’Afrique du Nord, aux Nations Unies et au Commonwealth, Lord Tariq Ahmad, a affirmé, de son côté que « les arrestations en Tunisie, dont celle de Rached Ghannouchi, et les restrictions imposées à l’opposition légitime détruisent le pluralisme politique dans le pays. J’appelle le gouvernement au respect des principes et des valeurs de la société démocratique ouverte dans l’intérêt de tous les Tunisiens ».

 

Par ailleurs, l'Union européenne a dit suivre « avec beaucoup d’inquiétude les derniers développements en Tunisie », évoquant l’arrestation de Rached Ghannouchi ainsi que la fermeture du siège du parti Ennahdha à Tunis.

M.B.Z

 

19/04/2023 | 19:58
2 min
Suivez-nous
Commentaires
Mansour Lahyani
Gare !!
a posté le 20-04-2023 à 09:05
Gare au retour de flamme : cette déclaration si "incendiaire" pourrait bien se retourner contre cet imprudent ministre et l'emporter sur un terrain sur lequel même les grands brûlés seraient livrés à eux-mêemes...
Tounsi anti chlayeks
@borhan y'a si edmegh
a posté le 20-04-2023 à 01:36
Tu aurais du nous épargner ta dissertation vide et inutile attestant de ton manque de competence. Tu blablates pour rien. De quel nouveau modèle économique tu parles? T'en as vu un modèle toi? Lequel s'applique Saied; Keynes? Jean batiste say ou qui? Y'a si l'intelligent ; le club de paris n a pas vocation a aider!! Il ne fait que restructurer ta dette etatique! Et la dette privée que nous avons elle va au club de Londres! Y'a si edmegh ces deux clubs quand tu vas les voir c'est que fet el fout y'a Mhaf `si vi dire`ton saied le Mahboul a tout casse!! Il a un deal avec le fmi et il dit non. Pourquoi? Pour que les salariés qui paient des impôts restent a payer les salaires de Tunis air de merde, de la sntri de la stam et a la fin l état n`a plus un sou!!!! Bravo voila le nouveau modèle économique de rococop il est vide ton modèle et ton president et tu es toi meme vide encore plus vite. J espère que bn va publier mon commentaire. Modèle dabouza zit 7akem qui l'attendait derrière le comptoir ainsi que le cameraman oil était aussi derrière la bouteille. Tfouh
Ali
@Tunisie
a posté le 19-04-2023 à 22:32
Malheureusement, la Tunisie et son chef n'ont pas compris ni investi dans l'outil COMMUNICATION. Grosse erreur. Surtout quand on depend de l'exterieur pour payer les salaires. Kais a de bonnes volontés mais il laisse son égo mener la danse. Lorsqu'on est intelligent, il faut savoir s'entourer de gens encore plus intelligents.
BORHAN
DE LA DIPLOMATIE '? LA CARTE....!
a posté le 19-04-2023 à 21:51
Franchement, le monde n'a pas compris que depuis juillet 2021, la donne a changé en Tunisie.
Pourtant une nouvelle méthode de gestion du pouvoir a vu le jour.
Sur le plan intérieur, le processus de la mise en place du nouvel ordre interne répond à une nécessité absolue dans l'espoir de sauver l'état d'une faillite inéluctable, héritage d'une gestion catastrophique.
Par conséquent, le pouvoir a initié une feuille de route qui doit être opérée jusqu'au bout.
Et toute ingérence dans nos affaires endogènes constitue un affront pour un pays en pleine restructuration indispensable.
Sur le plan international, la Tunisie n'a pas le choix et la marge de man'?uvre nécessaire pour pour imposer sa vision.
Par conséquent, c'est l'état tunisien lui-même qui demande " cette ingérence " et ce pour une nécessité de fait.
Cela dit la Tunisie n'est pas à vendre au plus offrant.
'?videmment, le pays a besoin d'aides notamment financières et toutes actions dans ce sens sont la bien venu y compris auprès du FMI et du Club de Paris.
Et toutes initiatives qui ne respectent pas " l'indépendance de la Tunisie " constitue un affront et une ING'?RENCE dans les affaires internes du pays.
Malheureusement, la plupart des partenaires de la Tunisie n'ont pas compris voire bien décodé la nouvelle DIPLOMATIE kaissienne.
Cet affrontement de politesse, par communiqués diplomatiques interposés, peut-il accouché d'une idée nouvelle en matière d'un impérialisme Universel à la carte.
Mais même en ayant un ventre vide, le tunisien peut tenir tête à n'importe quel danger exogène malsain.
Même avec ses énormes difficultés la Tunisie peut résister à toutes les man'?uvres inamicales pour la déstabiliser davantage.
D'ailleurs, pour l'heure, EL HARGA constitue l'arme fatale, en faveur de la Tunisie, qui fait trembler toute l'Europe.
C'est ce que je crois.

Un lecteur
Très bon communiqué
a posté le 19-04-2023 à 21:13
Ces soit disant démocrates on ne les a pas entendu quand le pays était sous la coupe de cette secte de la Nakbah et qu'elle menait grand train avec ses protégés et ruinais le pays en empruntant à tour de bras sans que personne n'y trouve rien à redire !
Cela ne veut pas dire qu'on doit être un inconditionnel du président bien au contraire mais il est temps de remettre les pendules à l'heure et faire prévaloir notre souveraineté et je ne crois pas me tromper en disant que plus de 80% du peuple le soutient la dessus
Guide de tourisme
Conclusion
a posté le 19-04-2023 à 21:02
Apparemment le syrien n'est pas arrivé les mains vides !