alexametrics
Sur les réseaux

Faten Kallel a raté une occasion de se taire

Faten Kallel a raté une occasion de se taire

 

 

 

L’ancienne secrétaire d’Etat à la Jeunesse, Faten Kallel, a commenté l’accident qui a fait 12 morts ce matin à Sidi Bouzid et son commentaire a suscité l’indignation sur la toile.

Dans un post publié sur les réseaux sociaux, Faten Kallel a estimé que transporter de la main d’œuvre dans ces conditions est la seule façon de sauver le secteur agricole sinistré.

 

« Ce qu'on ne dit pas c'est que la survie du secteur agricole déjà sinistré repose sur ces femmes, et ce mode de transport primitif est avantageux en terme de coûts, et l'interdire reviendrait à priver le secteur de la main d'ouvre, et l'Etat n'a pas les moyens de développer l'infrastructure de transport en commun » a expliqué l'ancienne secrétaire d’Etat.

 

 

Un commentaire qui a suscité un tollé de réactions d’internautes médusés qui ont qualifié ces propos de honteux et qui n’ont pas oublié de mentionner qu’elle est aujourd’hui membre du nouveau parti Tahya Tounes… un coup de pub dont se serait bien passé le parti de Youssef Chahed.

 

 

 


Mise à jour : Suite à la polémique suscitée par ses propos et souhaitant apporter des explications, Faten Kallel a modifié son statut en écrivant notamment : "ce mode de transport primitif et dangeureux est avantageux en terme de coûts pour tt le monde, y compris pr ces femmes qui n'ont pas d'autres alternatives, et l'interdire reviendrait à priver le secteur de la main d'oeuvre et ces femmes de leur travail, la loi d'ailleurs l'interdit, mais ça ne marche pas, la pratique continue de plus belle...".


Elle a, d'ailleurs, présenté des excuses dans une autre publication en écrivant : "je m'excuse tout simplement de ce post, en aucun cas l'objectif était de diminuer l'importance des vies humaines au contraire, je voulais simplement mettre en évidence une réalité cruelle à laquelle on doit trouver une vraie solution..."




M.B.Z

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (24)

Commenter

Citoyen de Tunisie
| 29-04-2019 10:34
A tous ceux qui ont critiqué les commentaires de cette femme,
avez-vous visité ces régions où seules ces femmes courages travaillent de lever au coucher ?
Avez-vous de ce que font leurs maris pendant la journée ?
Avez-vous idée ce que subissent ces femmes si elles ne vont pas travailler aux champs ?
Eh bien, ces pauvres femmes, même enceintes au 8ème vont bosser pour satisfaire les besoins de leurs énergumènes de maris machos. De ces citoyens tunisiens qui se la coulent douce du matin au soir au café du village en dépensant ce que gagnent ces pauvres femmes.
Si fautif y a, c'est bien l'état qui a toujours apprécié depuis Bourguiba que ces transporteurs de marchandises transportent ces pauvres femmes car ils n'ont rien d'autre à faire. Ces femmes montent comme du bétail dans ces bennes cabossées d'utilitaires datant des temps oubliés dont les pneus ne sont changés que lorsqu'ils explosent.
Et ces messieurs de la garde nationale qui tolèrent car à quoi cela sert de les pénaliser car aucun autre moyen de transport n'a été prévu par l'état.
S'attaquer à cette dame Kallel car on se trouve dans l'incapacité de proposer une solution est encore plus bas que ce que font ces transporteurs qui profitent de plus faibles.

!!!'??
| 28-04-2019 11:08
Et pourtant, elle a raison. Devant des hommes fumistes dans les zones défavorisées. Des hommes qui ne font que boire du thé le jour et du vin le soir avec l'argent que ces pauvres femmes gagnent avec beaucoup de peine. Devant un gouvernement qui ne fait rien pour stopper le banditisme dés spéculateurs. Devant un appareil sécuritaire qui ne fonctionne qu'avec les pots de vin. Ces camionneurs sont protégés par beaucoup d'agents supposés sécuritaires.
La femme rurale gagne 14 dinars dont 4 vont à ces camionneurs et à leurs protecteurs. Les 10 dinars restants vont dans les poches de leurs fumistes maris.
Malgré ce constat alarmant, c'est vrai notre agriculture est fortement tributaire de ces pauvres femmes et le restera tant que le gouvernement reste inactif vis à vis de cette situation.
M. Chahed réveillez vous!!!!

Ok
| 28-04-2019 10:28
Elle ferait mieux de postuler a un casting a la tele. Ils ont besoin de ce genre de.p..... plutot que debiter des conneries comme si elle edt encore au gouvernement

Mohamed 1
| 28-04-2019 10:14
Elle a raté une occasion de se taire parce qu'elle a tort sur le fond ou parce que nous sommes dans une année électorale ?
Rien de plus simple: si elle a tort, que l'Etat la démente et qu'il fournisse tous les moyens de transport appropriés.

URMAX
| 27-04-2019 20:59
... nullement, dans son post, on peut lire le mot "SEULE" ....
Ce qu'elle sous-entendait par la, c'est que ces femmes ouvrieres n'on pas d'autres alternatives.
...
Elles n'ont pas d'autres alternatives "la survie du secteur agricole déjà sinistré repose sur ces femmes" ...
...
J'ai comme la vague impression que nombre "d'opinions" sont formulees de facon irrationnelle et non ponderee ...
Ont-ils seulement pris la peine de d'analyser la signification du post ?

St just!
| 27-04-2019 19:05
Madame votre logique est surprenante. Si on vous suit on finira par accepter qu'un père vend ses enfants, que des gens vendent leurs reins ou que d'autres se prostituent...... c'est également des gens qui n'ont les moyens...... Il faut atterrir, pour votre bien.

mjr
| 27-04-2019 18:19
Il n'y a pas de miracle et il n'y en aura pas.Le transport agricole et scolaire est un problème national .D'une façon générale le problème du transport routier ou ferroviaire n'a jamais été une priorité depuis l'indépendance dans le développement du pays .
A titre d'exemple la SNCFT a vécu au jour le jour avec des actions ponctuelles sans plan directeur . Au lieu d'être renforcé et électrifié progressivement le réseau a été délaissé et plusieurs gares comme Kairouan,Menzel Bouzelfa Tabarka, qui est maintenant une ville touristique ont été supprimées .Plusieurs lignes ont subi le même sort comme la ligne Tunis-Alger. Des algériens ont témoigné que leurs grands parents ont pris le train Alger-Tunis en wagon couchette bien avant l'indépendance.
Ce qui est incroyable c'est que le réseau ferré qui existait depuis la colonisation à l'époque ou la population était de 3 500 000 habitants en 1956 était plus développé et mieux entretenu que celui d'aujourd'hui alors que le pays compte 11 000 000 habitants.Ceci a entraîné un développement anarchique des transports routiers qui consomment beaucoup plus d'énergie et sans aucune coordination rail-route.
Il semble que la SNCFT ait lancé des consultations pour un plan stratégique à l'horizon 2040.Mieux vaut tard que jamais
De même le transport agricole et scolaire est un problème national qui ne peut être résolu que sur le long terme dans le cadre d'une politique économique ayant bien pris en compte les priorités nationales.Pour le moment appliquer la loi est le meilleur moyen de limiter les catastrophes.

khadija
| 27-04-2019 17:56
Devant le drame pas d'analyse et de philosophie...Grande personnalité mais le temps n'était pas adéquat...passons

momo
| 27-04-2019 17:36
voila le véritable visage d un parti qui se dit populaire c un panier a crabes qui risque de poluer la vie des tunisiens debout comme un seul homme contre ce parti d arrivistes

Ajoula
| 27-04-2019 16:25
Voici un échantillon de nos futures politiques. C'est une crétine ni plus ni moins.

A lire aussi

En toute impunité, des jeunes ont manifesté leur colère contre la mort du voleur qui avait tenté

18/07/2019 20:09
5

La police municipale de l’Ariana, qui était accompagnée par la police de l’environnement, a interdit

17/07/2019 15:16
0

Sur le site de l’école le mot « anniversaire » est passé au féminin. Pour le 70ème anniversaire de

17/07/2019 12:24
26

En cette période, donc, Imed Daïmi ne s’occupe que de l’UGTT et de ses hypothétiques malversations.

17/07/2019 10:30
8

Newsletter