alexametrics
lundi 20 septembre 2021
Heure de Tunis : 22:22
Tribunes
Honte à vous Madame Faten Kallel !
28/04/2019 | 11:25
2 min
Honte à vous Madame Faten Kallel !

Par Hella Ben Youssef*

  

Vos propos méprisants et ignominieux à l’égard de ces femmes rurales journalières qui travaillent la terre sans relâche pour des salaires de misère et sans la moindre protection sociale, sont, répétons-le, proprement indécents, vils et infâmes.

Vous avez osé dire et écrire : « Ce qu’on ne dit pas c’est que la survie du secteur agricole déjà sinistré repose sur ces femmes, et ce mode de transport primitif est avantageux en termes de coûts, et l’interdire reviendrait à priver le secteur de la main d’œuvre, et l’Etat n’a pas les moyens de développer l’infrastructure de transport en commun » !

Madame, vous vous êtes trompés de pays et de siècle. L’esclavage est aboli en Tunisie depuis 1846. Notre deuxième constitution reconnait des droits égaux à tous les citoyens, notamment celui à un travail décent et une vie digne. Vous semblez ne pas l’avoir lu ! Mais comment avez-vous pu oser ? On a beau vous chercher des excuses, on n’en trouve pas !

 

Outre votre infamie et bassesse à l’égard d’une population qui pleure ses morts vous ajoutez l’indécence cynique et l’obscénité : « avantageux en termes de coût », petite phrase aux relents esclavagistes.

Votre statut ne vous autorise pas, et à vrai dire, vous interdit sous peine de poursuites, de tels affronts infamants sous le prétexte fallacieux que l’accident serait une fatalité, à laquelle on ne peut remédier. Et comme si cela ne suffisait pas, vous en rajoutez encore « l’Etat n’a pas les moyens ».

Du haut de votre morgue et de votre suffisance, vous vous croyez autorisée à parler au nom de l’Etat face à ce qu’il est convenu d’appeler un nouveau drame national. Dit autrement, vous croyez pouvoir confirmer en creux que rien ne changera, pour le plus grand bonheur des rabatteurs de main d’œuvre taillable et corvéable à merci.

 

A vrai dire Madame, votre effronterie froide et argumentée le dispute à votre ineptie sotte et stupide, au point que l’on peut se demander si vraiment vous êtes saine d’esprit.

Votre inhumanité crasse doublée d’une haine du petit peuple travailleur…vous condamne !

Vous n’avez plus votre place dans aucune institution représentative de l’Etat !

Démissionnez et présentez vos excuses avant que d’autres foudres vous tombent sur la tête !

  

 

*Hella Ben Youssef : Vice-présidente Ettakatol ; vice-présidente de l’Internationale socialiste des femmes


28/04/2019 | 11:25
2 min
Suivez-nous

Commentaires (19)

Commenter

eshmoun
| 29-04-2019 20:05
exterminateur ..... un morceau de bravoure de boulitique on ne sait jamais çà peut payer quoique l'internationale socialiste a montré ses limites...quant aux maladresses contenues dans la déclaration de la Ministre,suite à ce terrible événement ,elles ne font pas d'elle ce monstre sanguinaire et immonde que décrit avec grandiloquence et et une espèce de jouissance suspecte et malsaine plus un zeste de pédanterie (ou pédantisme ?) dans un style parfaitement bobo cette vice présidente "indignée" ....aux armes citoyens formez vos...etc...foutre comme aurait dit un radical de l'époque de Clemenceau ou un communard !

Citoyen de Tunisie
| 29-04-2019 10:41
Avez-vous bien lu le commentaire ?
Avez-vous visité une fois dans votre vie d'intellectuel une région où bossent ou plutôt sont exploitées ces pauvres femmes ?
Pauvre Tunisie où ceux qui ne savent pas écrire, le font pour ceux qui ne savent pas lire.

Amir
| 29-04-2019 08:40
Très beau texte de Hella Ben Youssef qui exprime exactement ce que nous ressentons. En plus , elle a corrigé la faute grammaticale de cette soi-disant secrétaire d'Etat en ajoutant un" t" à "reviendrai". Dire que ce sont des gens sans humanité et fiers de l'être, et, en plus, sans niveau, qui sont nommés aux plus hauts postes de l'Etat ! J'ajouterai que si un malheur vous arrivait, nous trouverions toutes les excuses pour le justifier pour que vous sachiez ce qu'est l'autre côté de la barrière !

!!!
| 29-04-2019 08:34
Honte à vous, elle a dit juste la vérité. Une vérité que tout le monde connaît et ne veut pas l'annoncer.
Elle est courageuse. Par contre, vous....

Abdelkader
| 28-04-2019 20:47
qui frise l'hystérie .
Morceaux choisis :
méprisants , ignominieux , indécents , vils , infâmes , bassesse , indécence cynique , obscénité , relents esclavagistes ( rien que ça ! )
Liste non exhaustive , qui en dit long sur le caractère électoraliste dont l'outrance ruine le propos .
Il ne manquait plus que le déshonneur , vous en conviendrez !
N'ayant aucun lien de près ou de loin avec Madame Kallel , la question que je me pose est : pourquoi tant de haine pour un malheureux dérapage suivi d'un mea-culpa somme toute recevable ?

mansour
| 28-04-2019 20:33
Faten Kallel est une bobo qui n'a rien réaliser au pouvoir mais qui assume avec un certain courage de se rebeller contre les pleureurs(ses) l'hypocrites du politiquement correct au pouvoir

Justinia
| 28-04-2019 18:46
Qui êtes vous pour donner des leçons aux autres? Qui êtes vous pour vous permettre d'insulter les gens de cette façon?Vous aussi vous devez démissionner et présenter vos excuses.Arrêtez de dénigrer les gens ou arrêtez d'être une responsable politique.

HatemC
| 28-04-2019 18:31
Brabi saker fomok kallou revolution et bourgeoisie et autres connerie de débilité '?' HC

Fehri
| 28-04-2019 16:17
Bravo! you put her in her place. Yes, slavery was abolished in 1846. Yes, the government must change this injustice towards poor mothers trying to take care of their children. Yes, Fêtent is stupid and retarded.

Sensei
| 28-04-2019 16:01
Bravo Madame pour vos dignes et pertinants propos! Les nouvelles bourgoisies post independance n ont pas encore saisit qu une revolution a eu lieu contre leur hegemonie, contre leur confiscation des richesses des pauvres et de la classe moyenne, contre leur mepris pour ceux qui travaillent a la sueur de leur front, Les propos froids, morbides indignes et meprisants de cette Kallel, refletent la mentalite sauvage du capitalisme neo liberal anti social et anti humaniste sfaxien qui apres avoir seme la pagaille chez Nida Tounes, se faufile chez " Tayha Tounes" pour faire du pays un invivable enfer social et economique pour les pauvres et les laborieux tunisiens.