alexametrics
vendredi 24 mai 2024
Heure de Tunis : 17:35
SUR LE FIL
L'ancien ambassadeur US Gordon Gray charge Kaïs Saïed
28/12/2022 | 11:25
5 min
L'ancien ambassadeur US Gordon Gray charge Kaïs Saïed


L'ancien ambassadeur des États-Unis d'Amérique, Gordon Gray a considéré que le mois de décembre était allé, pour le président de la République, Kaïs Saïed, de mal en pis. Il a évoqué une série d'échecs, dont sa première visite à Washington dans le cadre de sa participation au "US-Africa Leaders Summit" du 13 au 15 décembre 2022 et le rapport à la date du 14 décembre 2022 par le conseil d'administration du Fonds monétaire international (FMI) de l'étude du dossier tunisien. 

Dans un article publié à la date du 26 décembre 2022 au journal "The National Interest" et intitulé "Où se dirigent les relations américano-tunisiennes après le désastreux décembre de Saïed ?(Whither U.S.-Tunisian Relations After Saied’s Disastrous December?), l'ancien ambassadeur a évoqué la courte introduction de Blinken combinée à une série de remarque face à un président qui, selon lui, parlait trop et d'une façon ennuyeuse. 

Décrivant davantage l'allocution de Kaïs Saïed, il l'a qualifié de « faibles tentatives d'humour et commentaires défensifs. (personne n'a prétendu que Saïd était un orateur doué)». L'échec de cette visite concerne, également, l'entretien entre le chef de l'État et les journalistes et le comité de rédaction du Washington Post. L'ancien ambassadeur a considéré qu'il s'agissait d'un véritable désastre en matière de relations publiques. Il a rappelé que le Washington Post avait toujours soutenu la démocratie en Tunisie. Malheureusement, suite à cet entretien, le journal a considéré que Kaïs Saïed s'était contenté d'user de tactiques et d'arguments caducs et auxquels les autocraties avaient continuellement recours.Kaïs Saïed avait dénoncé, lors de cette rencontre, des forces étrangères non identifiées tentant de susciter l'opposition à son régime.

Le retour de Kaïs Saïed en Tunisie a été accompagné, selon Gordon Gray, d'événements encore plus pénibles. L'ancien ambassadeur a évoqué le faible taux de participation aux élections législatives du 17 décembre 2022. Il a expliqué ce phénomène par le boycott de l'opposition et l'indifférence des électeurs. Il a expliqué que le record de la participation la plus faible dans le monde était désormais lié à ces législatives. Le jour même des législatives, l'Instance supérieure indépendante pour les élections avait annoncé que seulement 8,8% des électeurs avaient exercé leur droit de vote. Ce chiffre a atteint par la suite les 11,2 %, mais demeure toujours le record du monde de la plus faible participation à des élections. Gordon Gray a indiqué que le changement du taux de participation a suscité une certaine méfiance en raison des atteintes à l'indépendance de l'instance chargée des élections. L'ancien ambassadeur a conclu qu'aucun des deux chiffres ne reflétait une confiance en Kaïs Saïed ou une légitimité de ce dernier.

Gordon Gray a souligné la solidité des relations tuniso-américaines. Il a rappelé que Thomas Jefferson avait organisé une rupture de jeûne à la Maison Blanche en décembre 1805 à l'occasion d'une visite tunisienne durant le mois de ramadan. Il a évoqué les liens d'amitié entre feu Habib Bourguiba, leader du mouvement indépendantiste tunisien, et l'ancien consul des USA en Tunisie durant la Deuxième Guerre mondiale. Il a rappelé que le consul était le seul américain à avoir une rue en son nom en Tunisie. Gordon Gray a évoqué les déclarations et communiqués du département d'État signalant une dégradation des normes démocratique et les atteintes à l'indépendance des institutions de l'État. Il s'est interrogé sur l'attitude à adopter par l'administration Biden face à un retour vers l'autocratie. Il a évoqué une possible pression à travers l'introduction de conditions dans le cadre de l'accord que le gouvernement tunisien cherche à conclure avec le Fonds monétaire international (FMI). Il a appelé l'administration Biden à inviter des représentants de la société civile tunisienne et non les membres du gouvernement à participer au Sommet pour la démocratie qui se déroulera les 29 et 30 mars 2023.

Gordon Gray a affirmé que la déclaration du département d'Etat le lendemain des élections n'était pas une forme de soutien au système de Kaïs Saïed. Il a rappelé que la déclaration appelait à plus de réformes transparentes et inclusives, dont l'octroi de plus de prérogatives au parlement, la mise en place de la cour constitutionnelle et la préservation des droits humains et des libertés fondamentales pour l'ensemble des Tunisiens. Il a considéré que l'application de l'accord du Millennium Challenge Corporation (MCC) n'était possible que suite à un retour vers la démocratie. Cet accord porte sur un montant égal à 498 millions de dollars. Il vise à faciliter les échanges commerciaux avec la Tunisie et à diminuer leurs coûts. L'accord inclut des investissements visant la gestion, l'expansion et la numérisation du port de Radès.


S.G

28/12/2022 | 11:25
5 min
Suivez-nous
Commentaires
Bouzrara
Il est où notre honneur en tant que citoyens?
a posté le 29-12-2022 à 12:11
il est où notre honneur ? notre dignité? A chaque fois où je pense aux phrases de Clinton votre collègue qui a osé nous dire très haut (voir son livre "détachant! dépourvu de scrupule de respects et d'amour envers notre communauté Arabo musulmane et Africaine !) ce que vous manigancez depuis 2 siècles durant à détruire rien que détruire tout peuple qui aspire à la liberté à son honneur et sa dignité!!
Allez Plutôt à la bibliothèque la plus proche de chez vous et demandez l'histoire de Carthage et ne revenez plus nous faire perdre notre temps car Poutine risque de vous donner une leçon qui vous remettra en place une fois pour toutes!
Jaouida
Amane ijawwwww hezzouhhh
a posté le 29-12-2022 à 11:14
Amane : ijaaaaww hezzouhhh alinaaaa , on n'es veux plus de ce dictateur destructeur '?'?'

Please : come take him away , and please put him : in one of your fancy jail in a solitary cell : in Tunisia we don't want to hear anything from him no more , he have do so much bad thing in such a short time : thing that hidden from the media and the info '?'..


Dégage Kais Saied
Tiiiiirrrrrrr y a Kais Saied
ahmed
Il attaque tôt, et s'attend à la réplique, qui ne viendra pas.
a posté le 29-12-2022 à 10:19
il attaque , en dehors des us politiques dans la gestion des relations internationales, et s'attend à la réplique .
Djodjo
Il faut vraiment être con pour croire qu'il va embobiner les ricains
a posté le 28-12-2022 à 23:50
Avec sont discours creux et stupide.

Les seuls capables de gober les arguments du dictatours sont le 8% d'imbeciles qui vivent dans le pays, pour le reste du monde, le niveau est trop élevé pour un petit intrigant de l'envergure de kais. Ailleurs personnes ne valident un menteur pareil.
Un langage
de Cow-boy....
a posté le 28-12-2022 à 23:05
Ce langage "musclé" d'un pseudo diplomate ne reflète en aucun cas le style traditionnel, courtois, fin et chaleureux de nos amis américains envers la Tunisie amie! D'ailleurs, ce "cow-boy" déchaîné et acharné sur notre Président porte atteinte à la position déjà fragilisée des USA en Tunisie. C'est vraiment dommage! Bref, ne vous inquiétez pas: Le Président Kais Saied peut, à tout moment, refuser l'accréditation d'un nouvel ambassadeur américain en Tunisie, et ce, cf. aux fameuses Conventions internationales de Genève ! Espérons, cependant, que nos amis américains changeront de langage et d'attitude envers la Tunisie et son Président, afin d'assurer une bonne continuité des relations bilatérales séculaires, chaleureuses et amicales entre la Tunisie et les USA.
takilas
Que'e impolitesse ?!
a posté le 28-12-2022 à 23:03
Pour obtenirvdes intérêts indécents ces gens là se permettent de céder leur honneur.
Incroyable ! Et ils se disent évolués et modernes.
Peut-être en bassesse, oui.
Ils croient que tout est permisvau nom de la technologie.
Juan
Nayib BUKELE, super star
a posté le 28-12-2022 à 19:57
suivez l'exemple du Salvador:
supprimez le dinar monnaie de singe, remplacé par le dollar US, monnaie d'échange et de réserve.
Smokin'Joe
Ambassadeur etrange
a posté le 28-12-2022 à 17:43
C'est bien le peuple tunisien qui choisit son president, les citoyens americains avaient eux aussi choisi jadis reegan, bush jr et trump. En tunisie pour cette periode on a besoin d'une personne inransigente incorruptible, on s'en fout de ses manieres ni de ses aptitudes diplomatiques. On verra en 2024 si on opterait pour une autre personnalite ou pas
retraité
certainement il est pour ça
a posté le 28-12-2022 à 16:01
cet ambassadeur us certainement payé pour s'attaquer au président élu au suffrage universel et de notre pays il préfère que notre pays soit soumis à leur giron comme le Maroc pour établir des relations diplomatiques militaires et sécuritaires avec Israël il faut refuser la candidature du nouvel ambassadeur us qui se dit ma mission en Tunisie est de rétablir la démocratie des islamistes et que notre pays doit reconnaitre l'?tat d'Israël afin d'établir des relations économiques militaires et sécuritaires avec l'entité sioniste à l'instar du Maroc .
takilas
Les islamistes sont des traîtres pour avoir de l'argent
a posté le à 23:07
Mais non pas les tunisiens libres.
Ils sont faibles venus histoire ces américains surtout pour les nations prestigieuses et de bonne souche non pas les traîtres intrus.
Juan
arrète de mentir
a posté le à 19:51
le peuple a élu au suffrage un président qui a juré respecter la constitution.
pas un dictateur, qui la bafoue.
TRE-NY
Autant de stupidité! C'est décourageant
a posté le à 18:57
Venant de la part d'un retraité qui est supposé avoir atteint l'âge de la raison, c'est décourageant et désespérant. Si nos vieux refléchissent comme ça, il est temps de jeter l'éponge.
Cet ancien ambassadeur n'a presque pas émis d'opinion. Il a relaté des faits qui sont connus par tout le mode, et qui sont supposées être connues par Monsieur le vénérable retraité. Les 13 minutes avec Blinken se passées exactement telles qu'elles décrites, soit 1 min 3 seconde pour Blinken de remercier le Président, lui souhaiter la bienvenue et metter sur la table les 3 points de l'ordre du jour. Le reste du temps (plus que 12 minutes) a été utilisé par Saied pour parler des représentants du peuple qui ont la tête fendue, et ceux qui le suppliaient d'envoyer le parlement en enfer. Ce qu'il a finit par entreprendre. Bien sûr, le Président n'a pas abordé l'odre du jour, puisque les représentants américains avaient autre chose à faire.
Voici le lien. Vous pouvez utiliser Google Translate pour mieux comprendre
https://www.state.gov/secretary-antony-j-blinken-and-tunisian-president-kais-saied-before-their-meeting/

Alors, qu'est-ce qu'on est allé chercher pour blâmer le monde entier pour les sottises de plus en plus grotesques que nous faisons tous les jours. Arrêtons de blamer les autres et corrigeons s'il reste quelque chose qui peut être corrigée.
Mansour Lahyani
Voila en termes presque diplomatiques ce que cet ambassadeur n'aurait pu dire directement...
a posté le 28-12-2022 à 15:48
Gordon Gray n'est pas connu pour avoir la langue dans la poche. Mais au-delà de la réserve que lui imposaient ses fonctions, il a éclaté de rage et d'incompréhension devant l'incompétence et l'hubris, tout de même, manifestés par son ancien hôte !!! Je n'en dirai pas plus, tellement j'ai honte d'appartenir à cette population qui s'est laissée (mal) gouverner par un vulgaire zombie !!!
Hamdene
DOMMAGE..
a posté le 28-12-2022 à 15:43
Ah dommage...!
Si la Tunisie était le cinquante-deuxieme état américain notre pays serais un petit paradie terrestre.
Entre ne pas rêver et rêver grand il y'a au moins deux siècles de décalage.
Le comble, en Tunisie pays pauvre et toujours et encore sous
développé, on critique celui qui nous fait survivre.
Une chose est sûre, avec les démocrates au pouvoir, il n'y aura pas d'aides américaines et il n'y aura pas de prêts auprès du FMI et de la Banque Mondiale.
L'administration américaine ne badine jamais et ne négocie pas détriment des droits de l'homme.
Bientôt, c'est sauve qui peut.
Entre temps, la Tunisie se vide de ses compétences et de ses jeunes diplômés.
Bel avenir, n'est-ce pas !!!
BEN YOUSSEF Sami
Nos Terrains à Sousse
a posté le 28-12-2022 à 14:43
Camarades,
Votre Honneur,

Nous attendons toujours la réponse de la cour martiale tunisienne dans l'affaire de la restitution nos terrains à Sousse ainsi que la réponse de la justice tunisienne dans l'affaire de mon divorce numéro 93515 ou la pension est illégale (au taux de 75%)!

Etant donné que ces dossiers n'ont pas été traité à temps et délaissé par les tribunaux, je demande à la cour martiale de procéder à la passation selon la cour martiale!

Si l'Administration Tunisienne ne peut plus avancer dans ces dossiers urgents et font la sourde muettes, alors je prends la relève!

Cordialement votre,
Sami BEN YOUSSEF
BOUSS KHOUK
BIZERTE DISTANTE DE 7000 km des USA
a posté le 28-12-2022 à 14:32
serait bien un point de chute pour nos amis d'outre Atlantique , ils sont déjà bien installés chez nos frères marocains , les amis espagnols et italiens , par contre , ils ont du mal pour s y installés en TUNISIE et chez nos frères égyptiens (( 2 PORTES PRINCIPALES )) afin de mettre une main mise sur NOTRE MEDITERRANEE !! LE SUD TUNISIEN , n'est pas non plus a louer MALGRES NOS MERDES !! ---- tonton SAM ! merci de chercher bonheur ailleurs et commencer déjà à apprendre a vos enfants LA CULTURE GENERALE .
Jha
Erreur
a posté le 28-12-2022 à 14:26
Il n'y a pas que la Rue Hooker Doolittle à Tunis.
Martin Luther King est américain aussi jusqu'à nouvel ordre et il a sa rue.
L'intransigeant
C'est une coutume.
a posté le 28-12-2022 à 14:17
Chez l'occidentale, quel qu'il soit, et le yankee en particulier, existe un tropisme qui autorise à se poser en référence et distribuer les points.
Notre homme, si satisfait sans doute de sa performance de représentant de son pays chez nous, nous offre une idée de son talent en piétinant allègrement les règles de la diplomatie pour nous dépeindre un Président comme il n'aime point.
Qu'à cela ne tienne ! Nous ne l'avons pas forcé à supporter ni les tunisiens, ni leur président, encore moins à nous faire don de ses hautes considérations.
En réalité, quiconque sait un peu de l'Histoire de ce monde, sait que les USA crachent sur toutes les règles.
Y compris celles qu'ils édictent.
Bon voyage, monsieur, et ne recevez plus nous voir.
Surtout, épargnez-nous de vos lumineuses idées.
veritas
il faut fermer l'ambassade us à tunis ..
a posté le 28-12-2022 à 13:49
Bourguiba a appeler de ses v'?ux de fermer l'ambassade us à tunis et de rompre toutes relations avec ce pays voyous haineux contre les tunisiens '?'il faut que saied réalise ce que n'a pas pu faire bourguiba .
amira
impérialisme
a posté le 28-12-2022 à 13:40
Ou était cet ambassadeur pendant les dix ans après la révolution . Pas une critique sur cette opposition corrompue installée par les usa. Les américains sont une menace pour le monde entier.
veritas
Au diable Gordon Gray
a posté le 28-12-2022 à 13:36
Les américains sont décidés à transformer la Tunisie en poussière avec leur mercenaires islamistes'?'ils faut que les tunisiens s'unissent entre eux contre cette invasion par procuration pour dire stop à la destruction us de la tunisie.
Naim
Mais qui a sonner cet individu ? On lui a rien demandé.
a posté le 28-12-2022 à 13:19
L'Amérique est loin de donner des leçon au monde. Ils ont la mémoire très courte. Ils ont déjà oublié toutes les guerres qu'ils ont provoquées, souvent basées sur des mensonges éhontées et des millions de morts d'êtres humains, au Vietnam, la Baie des cochons, en Irak, en lybie, en Afghanistan, en Syrie et tant d'autres contées même indirectement. Une chose est sûre, les américains, malgrés leur force de frappe, ils n'ont jamais gagné une seule des guerres à leur actif, bien au contraire, ils ont filés la queue entre les jambes. Les seules guerres que les américains ont gagnés, c'est celles des films.
URMAX
... déclaration de l'ancien ambassadeur a prendre avec parcimonie ...
a posté le 28-12-2022 à 12:52
"Où se dirigent les relations américano-tunisiennes après le désastreux décembre de Saïed ?
...
Avant de commenter quoi que ce soit, n'oubliez jamais que tant que les intérets americains ne sont pas satisfaits, c'est forcément désastreux.
... lechez leurs les bottes et ils vous donneront 20/20.
...
C'est tout a l'honneur de notre Présidence, qui a su leur tenir tete.
Guide de tourisme
OSEF
a posté le 28-12-2022 à 12:47
Ils sont à l'origine de cette descente aux enfers, comme toujours des fauteurs de troubles.
Qu'ils s'occupent de leurs ognions bien puants.
Jefferson
Ils nous aiment tant!
a posté le 28-12-2022 à 12:38
Ces americains qui aiment tant la Tunisie, a condition qu elle si se laisse dicter la gouvernance du pays par les Etats Unis, et puisque Kaeies Saeid prend trop au serieux la souverainite et
l independance de son pays, il faut le deboulonner coute que coute, et le rempacer par les islamistes proteges des Etats Unis.
C est ce que dit et veut cet ambassadeur, qui aime tant la Tunisie, quitte a
semer l anarchie dans le pays, afin d installer un president vassal qui defend les interets des americains et non du peuple tunisien..
Ancien '?lu de la république française
Les américains ne vont pas tarder à obtenir leur souhait grâce aux islamistes et traîtres tunisiens et tunisiennes
a posté le 28-12-2022 à 12:19
Votre but c'est la destruction de la Tunisie comme vous avez fait en Irak, en Afghanistan et en Syrie, vous allez arriver à votre but en Tunisie, vous voulez déclencher une guerre civile pour aboutir à votre souhait << une base américaine en tunisie pour le pétrole libyen , ainsi que le pétrole Algérien et son Gaz aussi, un accord masqué avec Poutine, les dirigeants Arabes ne connaissent rien en politique ( Poutine en Ukraine Biden en Tunisie et le reste des pays de l'Afrique sauf le Maroc ne risque rien c'est à vous de trouver les raisons et solutions ( il suffit de réfléchir un peu)
Ahmed
Ce pro islamiste a voulu vendre notre pays aux frères musulmans
a posté le 28-12-2022 à 12:17
Qu'il se taise, un moment.