alexametrics
mardi 18 juin 2024
Heure de Tunis : 09:55
A la Une
Tunis débute l’année sans transport public
02/01/2023 | 10:17
2 min
Tunis débute l’année sans transport public

La capitale a débuté l’année 2023 sans transports publics. La Transtu et les taxis individuels font grève en ce lundi 2 janvier 2023.  

La colère est, d’ailleurs, montée d’un cran de beau matin dans l’un des quartiers populaires de Tunis ; la Cité El Intilaka où dans la nuit du 31 décembre 2022, le président de la République a effectué une visite promettant du changement à ses habitants à l’occasion du Nouvel An.

Des citoyens ont bloqué la route au niveau de l’intersection entre ce quartier et la Mnihla – où résidait le président de la République avant son élection – protestant ainsi contre cette grève. Des milliers de citoyens n’ont pas pu se rendre à leurs lieux de travail, car seuls quelques taxis individuels et des taxis collectifs sont disponibles. 

Tram et bus relevant de l'UGTT et certains taxis individuels adhérents de la Chambre syndicale relevant de l’Union tunisienne de l’industrie, du commerce et de l’artisanat, sont à l’arrêt en signe de protestation.  

 

 

Les agents de la Transtu protestent contre le non-versement de leurs primes annuelles après les retards enregistrés dans le règlement de leurs salaires. Ils se sont d'ailleurs rassemblés dans un sit-in d'envergure à la Kasbah. Les taxis sont eux insatisfaits du retard accusé dans la publication du décret n°2202, relatif à l’octroi des autorisations pour l’exercice du métier.

 

Un grand rassemblement des agents de la Transtu a été organisé à la Kasbah ou siège le gouvernement. Les protestataires ont exprimé leur colère revendiquant la satisfaction de leurs revendications et le versement de leurs primes annuelles, entre autres. La grève du transport public est, notons-le, ouverte.

Le secteur devrait, par ailleurs, observer une grève sectorielle générale dans les transports terrestre, aérien et maritime les 25 et 26 janvier, « en raison du mépris qu’affiche le gouvernement ». 

N.J. 

 

 

02/01/2023 | 10:17
2 min
Suivez-nous
Commentaires
Lol
Ce n'est que le début
a posté le 04-01-2023 à 10:51
Quand vous figez les prix des billets pendant une décennie alors que tout augmente: les salaires, le gazoil, les pièces de rechanges,... Le résultat est évident.
A quand les vraies solutions
Citoyen de Tunisie
TROP
a posté le 03-01-2023 à 22:02
Ces syndicalistes qui veulent mettre à genoux le pays.
A qui profitent ces grèves à répétition depuis 2011 !
Que les journalistes évoquent la réalité, leur sincérité sauvera la profession car le citoyen aura de vrais infos.
Un lecteur
Les caisses sont vides
a posté le 02-01-2023 à 15:11
Allez demandez aux syndicats professionnels de la grève et à la secte de la destruction Enakbah vos augmentations , ils trouverons bien quelques enveloppes opaques quelque part '?'
Sonia
Mais enfin, il ne faut pas s'affoler.
a posté le 02-01-2023 à 15:05
Mais enfin, il ne faut pas s'affoler. On va leur couper les salaires du mois de janvier et ils se remettront à l'ordre. Et ceux qui continuent à se rebeller seront congédier de leurs boulots...

Puis, pour le transport on mettra des soldats aux volants de nos trams et trains, c'est vite appris en 30 minutes.

bonne journée

Sonia, qui a pour chaque problème une solution sur mesure pour les Tunisiens, hhhh


Fares
@Sonia Holmes
a posté le à 19:49
Donc si je résume bien votre solution, il faut allumer un grand feu et verser deux ou trois bouteilles d'huile dedans. Ceci s'appelle le cocktail de Ommok Saadia, une sorte de cocktail Molotov, mais made in Tunisia.

Tout ce qui manque dans cette période est de provoquer le peuple en colère. Mais j'espère qu'on appliquera vos conseils, comme ça le départ prévu pour le 14 janvier aura lieu un peu plus tôt.
Ancien '?lu de la république française
Taboubi gagne 37 mille dinars d'après certains syndicalistes
a posté le 02-01-2023 à 14:04
ils ont confondu démocratie et destruction, ils ne savent pas le mot démocratie, taboubi gagne 37 mille dinars par mois, il n'a jamais l'habitude de gagner cette somme exorbitant, celui où celle qui n'a pas l'habitude de gagner autant d'argent, il devient fous, taboubi fait comme les islamistes, il détruit le pays dans tout les domaines, il a oublié que tout les patrons étrangers sont partis au Maroc le malheur des un il fait les bonheurs des autres, y'a taboubi un jour où l'autre tu vas payer cher la facture , tu réclame de l'augmentation tout les quatre matin à l'état et au patron, je pense bien que tu vas provoquer une deuxième révolution
Nephentes
Que fait la Confrérie des épiciers d'Intilaka
a posté le 02-01-2023 à 13:19
La Confrérie des Epiciers d'Intilika est une institution de bienfaisance reconnue dans le monde entier et profondément imprégnée de sa responsabilité sociétale

Dans le cadre des circuits d'approvisionnement de la fameuse huile d'olive d'Intilika ( AOP) la Confrérie pourrait prévoir un ou deux cageots pour les citoyens privés de moyen de transport personnel

Cette initiative citoyenne et solidaire pourrait se coordonner avec la Présidence de la République, en attendant que la grève se termine
GZ
La rue...
a posté le 02-01-2023 à 13:03
...trottoir et chaussée sont sales.
Toute sortes de détritus jonchent le sol. Le pickup de la police est défoncé.
Pays à l'arrêt dès le premier jour ouvré de l'année.
Tout part à vau l'eau.
Sensei
Absurdites syndicales
a posté le 02-01-2023 à 12:59
L etat ne sait d ou payer les salaires mensuels des deux prochains mois, puisque ses caisses sont vides, et l ugtt bloque les transports publics empechants les couches populaire, d aller a leur travail et gagner leur maigre pain , le tout, parceque l etat est probablement dans
l incapacite de leur verser des primes annuel, comme si l etat a les moyens de le faire mais ne veut pas le faire . Des transports public, Taboubi et ses generaux n ont en pas besoin, pour aller faire des discours enflames au nom des pauvres,puisque leur parc de limousines Audi, Mercedes de luxe, les transport oul ils veulent...
SALIM
@sensei
a posté le à 13:30
Vous voulez peut-être qu'ils travaillent gratuitement. Tout travail mérite salaire, et il y a même ceux qui touchent 30 MDT sans travailler. ALORS SAIED doit ASSUMER ses responsabilités et payer les TUNISIENS sinon ATTENTION

#J - 12
Imed
Honte aux voyous de l'ugtt
a posté le à 20:01
Ces voyous ont pénalisé les travailleurs les plus vulnérables. Dommage que Sissi n'est pas notre président: ces traitres auraient été pendus en pleine rue!
Moufida El Intilaka
Conséquences
a posté le 02-01-2023 à 12:42
Saïed subira les conséquences de son non respect des habitants du quartier. Cet homme est venu en pleine nuit pour éviter de nous rencontrer et pour utiliser notre misère pour essayer de réparer sa popularité. Les pénuries sont bien réelles et les mensanges du palais sont inacceptables et sont un manque de respect envers nous.
Naim
Eh oui ! La roue tourne.
a posté le 02-01-2023 à 12:06
Ceci n'est que le début du programme destructeur élaboré par taboubi et sa clique avec d'autres traîtres à la nation afin d'essayer d'éviter un passage devant la justice et de se justifier surtout de la provenance de leurs richesse soudaines et nombreux autres dépassements.
stuc
vive la democratie !
a posté le 02-01-2023 à 11:45
ce n est pas grave ,on vous a promis une vie meilleure cette annee ,patientez encore une dizaine d annee et vous aurez le nouveau dubai !l essentiel c est qu on passe le deuxieme tour des elections legislatives !
SALIM
Attachez vos ceintures
a posté le 02-01-2023 à 11:36
On décolle. La vie prospère promise par saied et chaftar. Booonnne année. Dégage.
Observateur réaliste
'?a recommence, comme par hasard.
a posté le 02-01-2023 à 11:32
Que les citoyens qui possèdent un véhicule pour aller rejoindre leur travail ou vaquer à leur occupations (camion, camionnette, automobile, tracteur, triporteur, scooter, moto ou mobylette) veuillent bien faire preuve de fraternité, d'altruisme et de solidarité agissante en proposant à leurs voisins, collègues, parents et connaissances des solutions de co-voiturage ou d'accompagnement, ne serait-ce que pour un trajet partiel.
Faisons preuve de civisme adulte face à la barbarie d'un syndicalisme sauvage qui veut nous prendre de force en otage.
Montrons leurs que notre solidarité est plus forte que leurs actions stériles fomentées par des nostalgiques roitelets de villages, jaloux de leurs petits privilèges mesquins, de passe-droits, abus de pouvoir et corruption devenus monnaie courante par leur seule et unique faute.
Débarassons nous de ces parasites professionnels qui gangrenent la nation et qui veulent faire, coûte que coûte, au détriment d'un pays qu'ils ont mis économiquement et socialement à genoux, un triste et insipide "remake" faussement nostalgique d'un de mois de janvier de revendications.
Abir
Oui, le décollage au sens de ks !
a posté le 02-01-2023 à 11:00
Ya weldi , ks est une catastrophe au bon sens de mot, ajoutant, Quand vous entendez, le nommé chafter, ne vous étonnez pas du discours de son patron ks! Dégagez
C'??est le fameux décollage
Et on y est
a posté le 02-01-2023 à 10:40
C'est le décollage promis par Kais Saied. Et pour une fois la promesse est tenu, alors accrochez-vous bien ça va barder.
Tunisino
La fin de Zakafouna!
a posté le 02-01-2023 à 10:34
La guerre vient de commencer, l'Ugtt devient plus agressive avec l'échec de l'incompétent irresponsable, l'arnaqueur suprême, le psychopathe enragé, le littéraire bête, Zakafouna, à gérer le pays. Ce Janvier sera-t-il le mois de disparition de Zakafoua, espérons le! Les imbéciles le savent, il faut emmerder les tunisiens pour qu'ils se révoltent!
DHEJ
Bonjour...
a posté le à 14:36
Et il gouverne avec un ingenieur BOUDA... qui n'est pas littéraire!


Très cordialement!