alexametrics
vendredi 24 mai 2024
Heure de Tunis : 17:55
A la Une
Peut-on définir l’attentat de Djerba comme un acte terroriste ?
10/05/2023 | 10:25
6 min
Peut-on définir l’attentat de Djerba comme un acte terroriste ?

 

Les coups de feu nourris, dans la soirée du mardi 9 mai aux alentours de la synagogue de la Ghriba à Djerba, qui ont engendré six morts, seraient un acte isolé d’après les autorités. Pourtant, elles ressemblent à un acte terroriste classique.

 

Les faits. Des tirs ont été entendus et aperçus mardi 9 mai, vers 20h30, aux alentours de la synagogue de Ghriba à Djerba où se déroule le pèlerinage juif annuel. Aussitôt un vent de panique a pris les visiteurs qui se sont dispersés, certains derrière les arbres, d’autres sous les voitures et d’autres encore à l’intérieur du village entourant la synagogue.

La brigade antiterroriste et l’armée étaient sur les lieux rapidement, d’après les visiteurs sur place qui nous ont fait part de leur témoignage en temps réel. Médias et réseaux sociaux ont pris la relève rapidement pour relayer, dès 21 heures, les vidéos où l’on entendait les tirs nourris. Certains parlaient de rafales de tirs et d’autres criaient au secours.

Il a fallu attendre un peu après 23 heures pour que le ministère de l’Intérieur réagisse avec un communiqué, ressemblant davantage à un PV de police qu’à un communiqué d’information, pour dire ce qui s’est passé. « Un agent de la Garde nationale affecté au Poste maritime d’Aghir Djerba, indique le communiqué, avait été tué par son collègue qui s’est emparé de son arme et de ses munitions.

L’auteur de l’attaque a essayé de s’approcher des alentours de la synagogue de la Ghriba (à 20 kilomères d'Aghir NDLR). Il a tiré des coups de feu aléatoires vers les unités sécuritaires installées sur les lieux. Toutefois, les unités sécuritaires déployées l’ont empêché d’y parvenir et l’ont éliminé ».

Le ministère indique que l’opération a fait six blessés parmi les agents sécuritaires, dont un décédé. Il a ajouté que deux visiteurs (Un Tunisien de trente ans et un Franco-tunisien de 42 ans) sont, également, morts et quatre blessés transférés à l’hôpital pour recevoir les soins nécessaires.

Au total des morts, on a les deux visiteurs, les deux agents des forces de l’ordre tués hier soir et l’assaillant. Un autre agent sécuritaire a succombé à ses blessures à l’hôpital ce mercredi matin, ce qui alourdit le bilan total à six morts, dont l'assaillant. Sans l’intervention rapide des forces de sécurité tunisienne, nous aurions vécu un vrai carnage.

Visiblement, ce qui s’est passé à Djerba relève d’un acte purement terroriste. Pourtant, médias et autorités se sont interdits de prononcer ce terme, se suffisant du mot « attaque ».

Sans doute, si l’on a adopté ce champ linguistique dans un premier temps, c’est de peur de dégager une mauvaise image de la Tunisie et de menacer la saison touristique qui s’annonçait bonne.

 

La réaction des autorités ressemble comme deux gouttes d’eau à celle de 2002 à la même Ghriba. À l’époque, le régime despotique de Ben Ali a, lui aussi, parlé d’un acte isolé et d’une simple explosion de gaz au début. Ce 21 avril 2002, un kamikaze de 25 ans d’Al Qaïda, Nizar Naouar, s’est fait exploser dans un camion-citerne de gaz naturel bourré d’explosifs engendrant 19 mors et trente blessés.

La volonté de camoufler ou de maquiller ce qui était évident s’est retournée alors contre le régime Ben Ali qui s’est bien ridiculisé en avril 2002.

21 ans après, les autorités seraient en train de répéter la même erreur en présentant l’attentat du 9 mai 2023 comme un acte isolé au lieu d’appeler les choses par leur nom.

Qu’est-ce qu’un acte terroriste ?

Selon le Larousse, il s’agit d’un ou d’actes « de violence (attentats, prises d'otages, etc.) commis par une organisation ou un individu pour créer un climat d'insécurité, pour exercer un chantage sur un gouvernement, pour satisfaire une haine à l'égard d'une communauté, d'un pays, d'un système. »

Selon Wikipédia, il s’agit de « l'utilisation de la violence intentionnelle pour atteindre des objectifs idéologiques, qu'ils soient politiques ou religieux. »

L’Onu et l’Union européenne ont des définitions plus précises, mais qui restent de la même nature que celles présentées ci-dessus.

La loi tunisienne, loi organique 2015-26 du 7 août 2015, relative à la lutte contre le terrorisme et à la répression du blanchiment d’argent, ne définit pas d’une manière précise ce qu’est une infraction terroriste, mais donne, en revanche, une idée sur les actes dont sont coupables les coupables d’infractions terroristes. Dans son article 13, modifié par la loi organique 2019-9 du 23 janvier 2019, « Est coupable d'infraction terroriste, quiconque commet, par quelque moyen que ce soit, pour l'exécution d'un projet individuel ou collectif, l'un des actes objets de l'article 14 et des articles de 28 à 36 de la présente loi et que cet acte soit destiné, par sa nature ou son contexte, à répandre la terreur parmi la population ou à contraindre un Etat ou une organisation internationale à faire une chose relevant de leurs prérogatives ou à s'en abstenir. »

Dans son article 14, « Est coupable d'infraction terroriste, quiconque commet, l'un des actes suivants : Premièrement : un meurtre ; Deuxièmement : Faire des blessures ou porter des coups ou commettre toutes autres violences prévues par les articles 218 et 319 du code pénal ; Troisièmement : Faire des blessures ou porter des coups ou commettre toutes autres violences, non prévues par le deuxième cas ».

 

Qu’en est-il de l’attentat du 9 mai ? Nous avons une personne qui a pris délibérément une arme et s’est dirigée délibérément vers un lieu de pèlerinage pour cibler une communauté bien particulière de civils.  Il s’agissait donc d’atteindre des objectifs idéologiques et de manifester sa haine à l’égard d’une communauté, comme dans la définition.

Les mots ont un sens, les actes aussi. Si l’on se réfère aux différentes définitions, nationales et internationales, ce qui s’est passé hier serait un acte terroriste.

Le fait que les autorités choisissent un lexique différent et évitent de qualifier les actes d’hier comme étant des infractions terroristes est une vision de court-terme qui a montré ses limites et ses conséquences en 2002.

Il faut appeler un chat un chat, il ne sert à rien de maquiller la réalité, c’est contre-productif.

Le ministère de l’Intérieur a mis, hier, plus de deux heures pour communiquer au public ce qui s’est passé en minimisant les faits, pourtant très graves. Le dernier mot, concernant la qualification juridique de cet acte, revient toutefois au ministère public.

Or, si les faits tels que présentés par ce même ministère et tels que les témoins les ont vécus, répondent clairement à la définition d’infractions terroristes, il est impératif que les autorités leur donnent la qualification adéquate afin de ne pas se ridiculiser comme c’était le cas en 2002.

Un attentat terroriste est mal venu pour l’image de la Tunisie et son tourisme, c’est une évidence, mais un mensonge d’État est pire.

 

Raouf Ben Hédi

10/05/2023 | 10:25
6 min
Suivez-nous
Commentaires
Carthage Libre
Aucune solidarité du Malade de Carthage pour nos frères Tunisiens juifs.
a posté le 12-05-2023 à 11:57
Passons sur les catastrophes de la communication. ça ne sert à rien d'en débattre, tout à été dit.

Ce que je retiens, c'est l'absence de "compassion" de Kaies saied pour la communauté juive tunisienne (outre nos sécuritaires décédés) ; même s'il est aussi malade que le salopard qui a fait le coup, il aurait pu être hypocrite et dire un mot sur cette communauté historique, ce qui sera relayé par le monde entier.

Ce pays part en **...sur tous les plans... On survit dans "dawlet" kaies saied. . La tunisie ne me dit plus rien désormais, moi qui l'ai défendu bec et ongles dans le monde entier depuis des décennies. Plus rien.
DHEJ
C'est quoi ça?!
a posté le 12-05-2023 à 09:47
pour l'exécution d'un projet individuel ou collectif...
Amel
Effondrement
a posté le 11-05-2023 à 22:01
Ben non puisque du point de vue officiel c'était dirigé contre une synagogue donc contre des juifs donc pas terroriste
La seule réussite de ces abrutis est de nous faire regretter Ben Ali qui savait entretenir avec nos frères juifs une vraie amitié
Mais pour robocop amitié n'existe pas dans son vocabulaire
Nephentes
Il fzut saluer la clairvoynce de Monsieur le Président de la République
a posté le 11-05-2023 à 08:31
Son Excellence Mr Kaes Saed avec sa sagacité et lucidités habituelles a mis définitivement les choses au point et il faut le remercier

il s'agit d'un acte criminel et non pas d'un acte terroriste, et encore moins un acte antisémite

le motif était malheureusement l'appât du gain, en particulier dans un contexte socialement et psychologiquement difficile pour ce sécuritaire menacé directement de licenciement

Sous pression depuis plusieurs semaines l'intéressé a malheureusement pété un plomb.

Nous sommes des êtres humains et avons tous besoin d'un moment de sérénité et de méditation

Grand amateur de bijoux et de dentiers en or notre fautif a donc eu la regrettable idée de vouloir cambrioler la synagogue d'El Ghriba , comme il aurait pu s'en prendre au temple zoroastrien ou au local de l'amicale des éleveurs de flamants roses de Ras Rmal

il n'était bien sur pas au courant qu'en ce moment il y avait le pèlerinage annuel a la synagogue d'El Ghriba

Donc ainsi que l'a expliqué Monsieur le Président de la République tout caractère antisémite lié a cet acte doit être exclu,

Et ce qu'ont bien compris nos partenaires internationaux

Pierre
Humour Noor
a posté le à 20:26
J'aime ton second degré et ton humour noir. Bravo
Bec bec
To be or not to be
a posté le 11-05-2023 à 08:12
Quand il n'y a rien à raconter on écrit ce genre d'article
Rimel
At Zarbout
a posté le 11-05-2023 à 06:28
Il se fait licencier, il s'attaque à la synagogue pour se venger. Drôle de vengeance !
Tounsi
Ya rien de plus intéressant à raconter?
a posté le 10-05-2023 à 22:41
Acte terroriste ou pas terroriste.... qu'est-ce qu'on s'en fiche!
Allez sur le terrain, faites votre travail de journaliste, essayez de comprendre pourquoi un tunisien a tué son collègue. Fournissez de l'information plutôt que de nous servir du pâté anti système
Abir
Allah yar7am nos martyres sécuritaires wa rabi m3a les vivants
a posté le 10-05-2023 à 19:39
Une chose qui fait mal et ce ne pas la moindre, ce que nos forces sécuritaires ,sont victimes trois fois: par leurs "collègues" terroristes, par les terroristes engagés et par l'Etat qui est trop laxiste et n'est pas sérieux en traitant le terrorisme , les commanditaires, les mercenaires traitres nationale et internationale et aussi les boites des productions de terrorisme comme les boites de kardaoui et 7ezb etta7rir! Rabi m3a Tounes wa m3a nos forces sécuritaires sécuritaires
Ntc
'?pargner la Tunisie
a posté le 10-05-2023 à 19:13
De grâce épargner la Tunisie par vos commentaires. Vous êtes contre le pouvoir c'est votre droit, mais ne traînez pas la Tunisie dans la boue..
saz
Que de questons!
a posté le 10-05-2023 à 18:34
Pas le moindre responsable politique sur place 24 heures après l'abominable acte terroriste; une communication lapidaire du MI! aucune investigation journalistique! un agent sécuritaire qui tue par arme à feu un collègue et fait 20 km en quad sans être inquiété! que de questions en attente d'une réponse.
Un lecteur
Attaque ou terrorisme le résultat est le même c'est le pays qui en souffre !
a posté le 10-05-2023 à 17:43
.
Zarbout
@Raouf Ben Hédi: Arrêtez avec vos spéculations enfantines et malsaines : voilà une autre version du Monde qui est plus raisonnable
a posté le 10-05-2023 à 17:21
( posté déjà le 10-05-2023 à 11:44)

Voilà un extrait du journal Le monde

"En Tunisie, une attaque près de la synagogue de Djerba fait cinq morts
L'assaut perpétré par un gendarme aux motivations inconnues est inédit en Tunisie depuis le pic de la violence djihadiste des années 2015 et 2016. "

Par Monia Ben Hamadi(Tunis, correspondance) et Nissim Gasteli(Tunis, correspondance)

"Deux fidèles, participant au pèlerinage juif de la Ghriba sur l'île de Djerba, dans le sud de la Tunisie, et deux membres des forces de sécurité ont été tués dans la soirée de mardi 9 mai lors d'une attaque qui réveille les douloureux souvenirs des attentats ayant frappé le pays en 2015 et 2016. Mercredi, un autre membre des forces de sécurité a succombé à ses blessures, alourdissant le bilan à cinq morts. L'auteur de l'assaut, un gendarme, a été tué par des tirs de riposte de ses collègues, dont cinq ont également été blessés, selon un communiqué diffusé par le ministère tunisien de l'intérieur. Les deux pèlerins tués sont un « un Tunisien de 30 ans » et « un Français de 42 ans », précise le communiqué, sans plus de détails sur leur identité."

Et un peu plus loin, on évoque les vrais motifs...
"...Selon les premiers éléments fournis par le ministère de l'intérieur, l'attaque de mardi soir s'est déroulée en deux temps. L'auteur de l'assaut, lui-même membre de la garde nationale (gendarmerie), a d'abord tué un de ses collègues sur le port de Djerba. S'emparant de son arme et de ses munitions, il a ensuite parcouru une vingtaine de kilomètres pour se rendre à proximité de la synagogue où il a ouvert le feu sur le dispositif de sécurité avant d'être abattu. Si les motivations du tueur ne sont pas connues à ce stade, des informations non confirmées font état d'une procédure de licenciement qui avait été enclenchée contre lui, ce qui aurait pu provoquer son désir de vengeance."

Moralité: Bien s´informer avec d´écrire des sottises
Ayadi
DE QUEL DROIT ?
a posté le 10-05-2023 à 16:30
Jrad un nain proche du palais de Carthage, avait publié un statut en arabe : un agent a égorgé son collègue,que rien ne c'est passé, d'après lui,faux, , le communiqué de ministère de l'intérieur est autre, alors le ministère de l'intérieur ou de la justice devront appliquer l'article 54 contre ce Jrad est le juger pour avoir diffusé des fausses informations, de quel droit il communique des informations fausses avant les autorités, de quel droit il nous informe sans avoir aucune responsabilité au sein du gouvernement ni le titre de journaliste, d'après ce qui a été écrit dans vôtre article je comprend que c'est un acte terroriste, et après tout toute la presse française ont qualifié les faits à Djerba comme étant un acte terroriste, pourquoi l'état tunisien cache la vérité à son peuple ? Nous sommes tous contre le terrorisme et la criminalité, nous sommes tous contre les attaques de nos hôtes et visiteurs .une goutte de sang sur nôtre terre nous l'a condamnons avec fermeté et force,nous protégeons nos visiteurs avec tous les moyens.
Fares
@Ayadi des usurpateurs
a posté le à 17:50
Les nains comme jrad, dziri, massar le 25... s'improvisent comme portes parole d'un régime autiste. Honte à IFM, à Ettasiaa et aux animateurs qui accueillent ces individus dans leurs équipes. Ce jrad n'a aucune crédibilité, un menteur chronique qui prend les gens pour des cons, à moins qu'il soit un idiot lui même.

Est-ce que jrad et dziri travaillent pour le MI? Il est où le premier versement du FMI prévu pour le 20 avril dernier? Ilam el aar.
Abir
Avec grande tristesse pour cet attentat sauvage
a posté le 10-05-2023 à 13:54
Je voudrai répondre à kays, qui dit: il faut que ks aille à Djerba, mais vu que chaque fois que ks rend visite à un lieu , ce lieu ferment ses portes, donc , pour que la Ghriba ne fermera pas ses portes, pas besoin qu'il s'y rend! On a assez de ce qu'on a
Fares
Il n'ira pas
a posté le à 15:41
ks n'ira jamais à El Ghriba et ce pour au moins trois raisons, à mon humble avis:

1- ks est un adepte de la politique de l'autruche, il n'affronte jamais les problèmes, mais choisit de les ignorer, prétendre que lesdits problèmes n'existent pas (par exemple: la pénurie des produits essentiels est une rumeur) , se persuader de l'existence d'une solution miracle (par exemple: nous allons compter sur nous mêmes) ou encore que des
Projets enfantins resolveront tous les problèmes (par exemple: sociétés citoyennes, réconciliation pénale...)

2- Le racisme de ks ne se restreinderait pas uniquement aux noirs. Ks camouflerait un antisémitisme sous le couvert de la fameuse cause palestinienne.

3- ks souscrit à une version rigoriste, voire même salafiste de l'islam. Donc, il est fort probable qu'il considère la visite d'une synagogue ou d'une église comme un péché punissable par un séjour éternel à jhannam al hamra par vous savez qui.
Casse toi pauvre con
Bye bye les euros
a posté le 10-05-2023 à 12:51
Coup de grâce à la prochaine saison touristique. L'image de la Tunisie est déjà ternie par les propos racistes de ks et la crise des subsahariens.
Citoyen_H
LE MONDE EST SURTOUT ET ENCORE TRAUMATISé
a posté le à 17:35
par le massacre, par le carnage, la boucherie effectuée par l'enfoiré embauché par les chameliers imposteurs traitres à la NATION, qui tira à bout portant en vidant plusieurs chargeurs de AK 47 sur une quarantaine de touristes qui bronzaient tranquillement au soleil.
Cela se passa, entre autres, durant la période chaotique, qui s'était étalée de 2011 à 2021,
sous la gouvernance des pingouins bédouins, dont une bonne partie est au frais actuellement.
Rien, absolument rien, ne pourra faire de l'ombre ni faire oublier au reste de la planète, ce catastrophique événement, n'est-ce pas, la tap**te !!!
Et le massacre au musée du Bardo où plus d'une vingtaine d'innocentes personnes perdirent la vie, ça te parle, le péquenot !!!
Calme-toi et mets-toi en veille. Tu nous pollues l'air avec tes flatulences orales.

Radhwane
C'est très triste
a posté le 10-05-2023 à 12:34
Quelque soit acte isolé ou terroriste le mal a été fait malheureusement
'? chaque fois que ce pauvre pays paisible voit la lumière un acte odieux lâche survient d'une brutalité étonnante pour détruire tout
Donc c'est un acte qui frappe les intérêts de notre pays au déterminant de nos frères et amis les juifs que nous respectons et qu'on les considères même comme nos cousins
Vive la Tunisie we rabbi yarham les martyrs nos sécuritaires et nos frères
JTG
2 poids, 2 mesures
a posté le 10-05-2023 à 12:23
Donc si je comprends bien, ça fait des mois que Carthage et le gouvernement tunisien accusent tout opposant politique/journaliste/avocat de la défense...de "terroriste" sur la base de dossiers vides et de documents apparemment falsifiés selon certaines sources... on va rester dans la limite de ce qu'autorise le décret 54...Bref et là on a un type qui attaque et tue des personnes en choisissant pour cible un lieu hautement symbolique et pour le coup ce n'est pas un "terroriste"? Oui, le journaliste a absolument raison "les mots ont un sens" et les faits doivent être qualifiés pour ce qu'ils sont. Tous les faits.
1/3i
pourquoi le ministère n'a pas parlé de cette potentielle vengeance suite à un probable licenciement ?
a posté le 10-05-2023 à 12:21
si le gouvernement avait mentionné une partie du dossier du terroriste ou assassin, cela aurait pu justement ouvrir la porte aux questions.

Mais ils ne semblent pas vraiment communiquer les informations...
Nephentes
Un acte terroriste expression d'une volonté collective
a posté le 10-05-2023 à 12:16
La violence envers des civils est toujours atroce ; la violence a justificatif pseudo-politique contre des civils désarmée est encore plus atroce et aveugle

Mais ne nous trompons pas : l'acte terroriste perpétré contre des compatriotes pèlerins est largement approuvé par les tunisiens toutes catégories confondues

Beaucoup de sécuritaires, et je l'ai constaté ce matin même, considèrent l'auteur de l'acte répugnant come un héros ; ils l'admirent en silence, mais ils l'admirent tout de même

Nulle compassion envers les victimes; les juifs tunisiens ne sont pas des tunisiens

ce sont ceux -là qui ont élu Kaes Saed

La responsabilité directe de cette énième atrocité contre des juifs désarmés est la politique ignoble et criminelle de l'état sioniste qui fait des conséquences de la Shoah une horreur quasi-satanique comparable a beaucoup d'égard aux atrocités perpétrées par le 3eme reich
Zarbout
Nos Tunisiens de confession juive sont des Tunisiens à part entière.
a posté le à 17:26
Vous n´avez rien compris. Sinon vous confondez les torchons!

Lire le monde d´aujourd´hui et vous aurez d´autres informations plus sérieuses que celles présentées ici.
oscar
Ignorant islamiste
a posté le à 13:47
Les juifs se trouvent en Tunisie ,depuis 26 siècles ,soit 12 siècles avant l'islam.
Ils sont plus tunisiens que nous tous.
Compris lakhmar.
Juan
peuple élu de dieu et de mes
a posté le à 18:12
ils sont là, avant la création du monde. ne sont-ils pas le peuple élu de dieu et de mes ....
Judili58
NOS RESPONSABLES SE TROMPENT D EPOQUE !!!!
a posté le 10-05-2023 à 12:08
Dans cette affaire on s'adresse à l'opinion internationale. Par conséquent il faut adopter les codes admis internationalement. Nous sommes à plus de 16 heures du crime et toujours pas de photos du criminel alors qu'on sait qu'il s'agit d'un sécuritaire ! Depuis 16 heures le parquet n'a pas encore jugé utile d'ouvrir une procédure judiciaire ! Depuis 16 heures on n'a pas trouvé le temps de communiquer des images reconstituants l'itinéraire qu'a emprunté le meurtrier ni le lieu où il a été intercepté et abattu par les forces de l'ordre ! Au lieu d'opter pour la transparence et la rapidité nos responsables préfèrent la manipulation. Ils vivent dans une autre époque bien avant 2002. Ils nous font mal très mal
veritas
RBH
a posté le 10-05-2023 à 12:04
vous n'avez pas honte de dire régime despotique '?'? Le régime des criminels islamistes vous va très bien .
pompe
titre incroyable
a posté le 10-05-2023 à 12:04
peut on définir l'attentat de Djerba comme un acte terroriste ?
non vous plaisantez ?
comment votre journal réputé sérieux peut il afficher un tel titre
c'est quoi alors ? un attentat pour rigoler ?
cet attentat est clairement terroriste et antisémite !!!
c'est même dingue de se poser la question....
Malheureusement ce sont nos frères Tunisiens tolérants, cultivés et civilisés qui vont encore souffrir et en payer les pots cassés, car la saison touristique tant attendue démarre vraiment très mal
Judili58
@POMPE
a posté le à 18:14
Prière pas d'amalgame. Nous tunisiens ne sommes pas antisemites . Anti sionistes. Sûrement. Nous ne faisons pas d'amalgames. Les tunisiens de confession juive sont aussi tunisiens que leurs compatriotes d'autres confessions avec les mêmes droits et les mêmes devoirs.
Citoyen_H
ON NE PEUT PLUS CLAIR
a posté le à 12:29
"cet attentat est clairement terroriste et antisémite !!!"
Moi, je dis tout simplement que : héz'na él mè.


"Malheureusement ce sont nos frères Tunisiens tolérants, cultivés et civilisés qui vont encore souffrir et en payer les pots cassés, car la saison touristique tant attendue démarre vraiment très mal "

Le but premier des brouettiste bagla-liha, a toujours été de maintenir le chaos, l'anarchie et la désolation.
C'est uniquement dans cet environnement que leur califat peut être créé.
L'ordre et la justice sont leurs ennemis n° 1, parce que la rigueur révèle au grand jour leurs manigances et leur imposture.
Leur éradication est la seule voie de salut qui prime pour le salut de notre NATION.


Kays
Le Président doit se rendre sur place
a posté le 10-05-2023 à 12:02
Souvent accusé à tort d'antisémitisme et de racisme, le Président gagnerait à se rendre sur place et affirmer haut et fort les valeurs de la Tunisie et sa lutte acharnée contre le racisme, l'antisémitisme et le terrorisme.


TAHYA TOUNES
plume
oui
a posté le 10-05-2023 à 11:47
l'imam hassen chalroumi etait présent donc oui .cette homme religieux musulman de surcroît et modéré qui oeuvre pour la fraternité entre les religion et les peuple etant présent avec des Rabin et des fidel juif et musulmans cela ne fait aucun doute .reste a le prouver et a punir les commanditaires. cela reste mon opinions et mon droit de penser.
Gg
Bien sûr c'est un acte terroriste!
a posté le 10-05-2023 à 11:47
Ces derniers temps, on pouvait espérer que renaissait la Tunisie ouverte, tolérante, d'avant 2010.
Les rencontres oecuméniques de Djerba se passaient bien...
Et voila, tout à coup on constate que Ghannouchi et ses acolytes, cette sale engeance islamiste, sont toujours bien présents au plus profond de l'état tunisien.
On ne peut que donner un conseil, un seul, aux éventuels visiteurs: fuyez, vous n'êtes pas en sécurité dans ce pays.
Zarbout
@Raouf Ben Hédi: Arrêtez avec vos spéculations enfantines et malsaines : voilà une autre version du Monde qui est plus raisonnable
a posté le 10-05-2023 à 11:44
Voilà un extrait du journal Le monde

"En Tunisie, une attaque près de la synagogue de Djerba fait cinq morts
L'assaut perpétré par un gendarme aux motivations inconnues est inédit en Tunisie depuis le pic de la violence djihadiste des années 2015 et 2016. "

Par Monia Ben Hamadi(Tunis, correspondance) et Nissim Gasteli(Tunis, correspondance)

"Deux fidèles, participant au pèlerinage juif de la Ghriba sur l'île de Djerba, dans le sud de la Tunisie, et deux membres des forces de sécurité ont été tués dans la soirée de mardi 9 mai lors d'une attaque qui réveille les douloureux souvenirs des attentats ayant frappé le pays en 2015 et 2016. Mercredi, un autre membre des forces de sécurité a succombé à ses blessures, alourdissant le bilan à cinq morts. L'auteur de l'assaut, un gendarme, a été tué par des tirs de riposte de ses collègues, dont cinq ont également été blessés, selon un communiqué diffusé par le ministère tunisien de l'intérieur. Les deux pèlerins tués sont un « un Tunisien de 30 ans » et « un Français de 42 ans », précise le communiqué, sans plus de détails sur leur identité."

Et un peu plus loins, voilà less vrais motifs...
"...Selon les premiers éléments fournis par le ministère de l'intérieur, l'attaque de mardi soir s'est déroulée en deux temps. L'auteur de l'assaut, lui-même membre de la garde nationale (gendarmerie), a d'abord tué un de ses collègues sur le port de Djerba. S'emparant de son arme et de ses munitions, il a ensuite parcouru une vingtaine de kilomètres pour se rendre à proximité de la synagogue où il a ouvert le feu sur le dispositif de sécurité avant d'être abattu. Si les motivations du tueur ne sont pas connues à ce stade, des informations non confirmées font état d'une procédure de licenciement qui avait été enclenchée contre lui, ce qui aurait pu provoquer son désir de vengeance."

Moralité: Bien s´informer avec d´écrire des sottises
FrancoisD
J'ai du mal a comprendre votre déni
a posté le à 12:33
Vous évoquez de 'vrais motifs', le licenciement possible de l'individu.... Est ce que cela discrédite un principe terroriste ? Car tuer un collégue à l'annonce de cela, passerait pour une réaction extréme, mais s'armer en conséquence et parcourir 20km pour massacrer des inconnus dont le point commun est d'être d'une autre religion, semble établir une bien sale mentalité et motivation, que peux sans conteste qualifier de terroriste...
VOILA
l'islam politique est fini ?
a posté le 10-05-2023 à 11:35
L'opération Djerba est la réponse la plus forte au mensonge sur la fin de "l'islam politique" en Tunisie.

Les pieux et les fanatiques existent aussi dans la junte militaire, dans la police, dans toute l'administration et meme à Carthage!
DIEHK : Furax!
Si RBH....
a posté le 10-05-2023 à 11:25
C le genre de question qui me démontre le haut degré de la valeur JOURNALISTIQUE du journaliste qui se pose la question, genre :
Peut-on définir l'attentat de Djerba comme un acte terroriste ?
Etes-vous sérieux en vous posant cette question?
Etes-vous sérieux de poser cette question dans 1 pays d'incultes ?
Pour info: Vous avez déjà répondu à la question et votre question est hors sujet.
Je vous confirme que c'est 1 attentat terroriste et le meilleur est à venir tant que que les autistes maintiennent et maintiendront le Cheikh dans 1 geôle Tunisienne et vous savez que je suis 1 nanti islamiste primaire-secondaire et tertiaire!!! ( jeu de mot anti-nanti!).
Bien à vous

Patient jusque quand
SURTOUT PAS DIRE C'EST UN ATTENTATco
a posté le 10-05-2023 à 11:14
Surtout pas ca gacherais la saison touristique
Evidement que c'et un attentat mais on dira
qu'il etait fou ou sinon pas de devises
on crache sur les devises mais on les aime
quand meme
Jha
Question
a posté le 10-05-2023 à 11:12
Quelqu'un peut expliquer pourquoi il n'y a pas eu d'alerte entre l'attaque d'Aghir et celle de la Ghriba ?
Normalement toutes les unités sécuritaires auraient été au courant avant que cet abruti ne fasse tout ce chemin.
Tunisino
De quel pays parlez-vous?
a posté le à 17:11
D'un pays culturel qui sécurise un évènement qui attire l'attention et touche l'économie par des policiers amateurs en jeans, sans protection, avec des carabines, et totalement exposés, pour effrayer les touristes et avertir les terroristes? Aucun respects, ni aux touristes, ni aux policiers! Toute une Tunisie est en difficulté, suite à l'incompétence des opportunistes et des imbéciles.
Mozart
"Attaque" ou "attentat" ? Contrairement à ce que vous avancez à la va-vite, ce n'est pas encore tranché !
a posté le 10-05-2023 à 11:04
D'habitude prompte à parler d'attentat, la presse étrangère, pour l'heure, s'en garde bien.

Et pour cause, ce qui compte c'est L'INTENTION de l'auteur de l'attaque qui permet d'orienter la qualification de l'acte.

En l'occurrence, c'est l'hypothèse d'une vengeance personnelle du gendarme suite à une notification de licenciement par son employeur, la Garde nationale, qui est privilégiée pour rendre compte des événements meurtriers à la Ghriba.

Il ne faut donc pas se précipiter.

Il s'agit avant tout de connaître les MOTIVATIONS de l'auteur de l'attaque pour lui donner ou non une qualification terroriste.
Tunisino
Garde nationale!
a posté le 10-05-2023 à 11:03
Ceci ressemble t-il à l'attentat de l'hôtel de Zohra Idriss à Sousse, où les autorités britanniques ont insisté que l'opération était orchestrée par les autorités tunisiennes?!
Jaafar
Très bien vu !
a posté le à 11:55
Exactement .........................