alexametrics
dimanche 03 mars 2024
Heure de Tunis : 13:59
A la Une
Attaque de Djerba - Ce que l’on sait
10/05/2023 | 00:30
3 min
Attaque de Djerba - Ce que l’on sait

 

Il était presque 20h30. Des coups de feu retentissent aux alentours de la synagogue de la Ghriba à Djerba dans la soirée du mardi 9 mai 2023, au lendemain du coup d’envoi du pèlerinage. Un témoin sur place a affirmé à Business News qu'il a dû se cacher sous sa voiture pour éviter les tirs nourris.

A 21h, la Brigade antiterroriste et les militaires sont intervenus et un hélicoptère a sillonné le ciel. Les forces de sécurité ont confiné visiteurs et pèlerins dans la synagogue et ont encerclé les lieux en prévision d’un autre assaut.

Plusieurs vidéos provenant de l’intérieur de la synagogue ont commencé à être publiées sur les réseaux sociaux, mais aussi par plusieurs médias internationaux. Un état de panique général était clairement visible et les coups de feu bien audibles. 

Face à cette situation Business News a essayé de joindre des responsables du ministère de l’Intérieur pour avoir de plus amples détails, sans succès. 


Du côté du service public, la chaîne La Watania a publié un bulletin spécial, mais sans pouvoir fournir des détails officiels sur l’attaque, puisqu’elle n’en avait pas, également. Un aperçu de la situation a été filmé par son correspondant présent sur les lieux, sauf que sa caméra était à court de batterie. La chaîne a pu tout de même joindre, le président de l’Association El Ghriba à Djerba, Perez Trabelsi, qui avait rassuré sur la situation des visiteurs, félicitant les efforts déployés par les forces de l’ordre pour sécuriser les lieux. 


Face à cette opacité et au manque d’informations, notamment, en cette situation de crise, une nouvelle nous parvient du chroniqueur Riadh Jrad, connu pour être proche des cercles du pouvoir. Ce dernier s’est exprimé à travers sa page Facebook, pour annoncer que, contrairement à ce que prétendent certains, il ne s’agit nullement d’une opération terroriste, mais d’un règlement de comptes entre deux agents sécuritaires, où l’un a tué son collègue. Rien de plus ! 


Ce n’est que, pratiquement, deux heures après, que le ministère de l’Intérieur publie un communiqué pour revenir sur l’attaque, son auteur et le bilan des victimes. 

Le ministère a indiqué qu’un agent de la Garde nationale affecté au Poste maritime d’Aghir Djerba avait été tué par son collègue qui s’est emparé de son arme et de ses munitions.

L’auteur de l’attaque a essayé de s’approcher des alentours de la synagogue de la Ghriba. Il a tiré des coups de feu aléatoires vers les unités sécuritaires installées sur les lieux. Toutefois, les unités sécuritaires déployées l’ont empêché d’y parvenir et l’ont éliminé. Un deuxième agent a été tué lors de l'attaque.

Le ministère a indiqué que l’opération a fait six blessés parmi les agents sécuritaires, dont un décès. Il a ajouté que deux visiteurs sont, également, morts et quatre blessés civils transférés à l’hôpital pour recevoir les soins nécessaires.

Le département a assuré que la synagogue a été encerclée, soulignant que les visiteurs ont été mis en sécurité. Cependant, les enquêtes sont toujours en cours pour connaître les causes de cette attaque lâche.


Suite au communiqué du ministère de l'Intérieur, le ministère des Affaires étrangères a annoncé les nationalités des victimes tués lors de l'assaut. Il s'agit de deux victimes parmi les visiteurs de nationalité tunisienne âgée de trente ans et française de 42 ans.


Sarra HLAOUI


10/05/2023 | 00:30
3 min
Suivez-nous
Commentaires
takilas
Ce que l'on doit savoir
a posté le 10-05-2023 à 20:27
Comment, quand et par qui a été recruté ce traître ?
Comment et où il a été formé ?
Il est certain par contre qu'il y a des commanditaires qui l'ont incité à commettre cet acte barbare.
bennys
takilas
a posté le à 22:29
purquoi le complotisme toujours le complotisme

la main de l étranger et toujours l américain le juif évidement
Faycal
LA DIFFERENCE
a posté le 10-05-2023 à 10:21
Que se passe t'il en Tunisie ?
Pourquoi notre ami et voisin marocain n'a pas de problèmes
avec les juifs et pourquoi en avons nous en Tunisie?
Cet attentat visait des juifs puisque c'est la synagogue de
hriba a Djerba qui a ete attaqué
Si nos dirigeants n'aboyaient pas du soir au matin contre
Israel il n'y aurait pas cette haine d'etat contre les juifs
J'étais au Maroc en février et j'ai vu à Agadir des centaines
de touristes israeliens accueillis dans la joie et la bonne humeur
Que se passe t'il en Tunisie ?
GZ
@ Fayçal
a posté le à 17:19
Il se passe que nous sommes une sous-espèce faite d'indécrottables racistes, négrophobes et antisémites. Pour certains, totalement revendiqués et décomplexés.
Il ne faut pas chercher midi et quatorze heures ni se cacher derrière son petit doigt.
Il suffit d'écouter le discours officiel, politique, académique, celui de la rue et du café du commerce. Il y est question de criminalisation de toute normalisation, de hordes d'envahisseurs sauvageons déterminés à "travestir" l'identité arabo-machin.
Retour de boomerang.
Qui sème le vent...
Le vent a pour l'heure emporté des victimes innocentes qui ne demandaient qu'à vivre. Qu'elles reposent en paix.
Nous payerons la note. Ce ne sera volé.
Agatacriztiz
Travail minutieux et de longue haleine
a posté le 10-05-2023 à 10:19
Tout recrutement de garde national, policier, militaire, officier du renseignement survenu après 2011 doit être passé au "peigne fin".
C'est peut-être un travail de longue haleine, mais c'est un travail silencieux, "en sous marin" si j'ose dire, nécessaire pour débusquer à la longue toutes les "taupes" ou "agents dormants" aux ordres du gourou et de sa secte ou de ses "sympathisants" (un plus antipathique que l'autre) ou de toute autre association ou organisation malfaisante interne ou manipulée de l'étranger.
'?galement, tout recrutement, survenu après cette date de 2011, de fonctionnaire public aux prérogatives dites "sensibles" doit faire l'objet d'une enquête aussi discrète que minutieuse.
Il en va pour les juges et magistrats, directeurs ou cadres d'établissements penitenciers, cadres supérieurs de ministères (Télécom notamment) ou d'entreprises publiques (STEG, Sonede, Stés nationales de transport public, etc.) et finalement toute cette flopée de "taxis collectifs" et surtout de "transports clandestins" qui pullulent dans les principales villes du pays.
On va peut-être créer une atmosphère "d'état de siège", mais c'est un mal nécessaire pour assenir le pays au maximum de toutes crapule haineuse et criminelle.
Et que les occidentaux ne viennent pas nous emmerder après de "dérives autoritaires" ou de "recul de démocratie", eux qui mettent des caméras partout dans les rues, espionnent pratiquement n'importe quel téléphone mobile ou ordinateur ou placent des "puces" dans n'importe quel véhicule pour savoir pratiquement tout sur n'importe quel citoyen sur leur territoire.
takilas
Tout le monde sait l'origine de ces assassinats
a posté le 10-05-2023 à 10:06
Pourtant ...mais l'auteur peut apporter des indications sur ses commanditaires et les...appels téléphoniques, voire les entrevues dans les cafés certainement remarquées par les gérants et leurs personnels.
Ancien '?lu de la république française
il faut désinfecter et nettoyer le pays comme il faut, il y'a encore énormément des islamistes et des traîtres parmi nous
a posté le 10-05-2023 à 10:05
depuis longtemps je disais, il faut nettoyer et désinfecter le pays comme il faut, il y'a encore des islamistes partout
à la police
à sûreté nationale
à l'armée
à la justice
à l'administration aux postes clef
Je m'adresse au président de la république Tunisienne, il faut évincer toutes les personnes qui ont obtenu des grandes postes depuis la révolution, Mr le président de la république Tunisienne, il faut écouter la société civile, Mr le président de la république Tunisienne il faut mettre un Numéro vert à la disposition du peuple pour dénoncer les islamistes, les corrompus et les traîtres, en France il y'a un Numéro vert pour dénoncer la radicalisation , Mr le président de la république Tunisienne les islamistes ont affecté les postes clef aux islamistes pendant les 11 années noires, Mr le président de la république tunisienne la tâche sera rude pour vous, je m'adresse au peuple tunisien il faut rester unis derrière KASSOUN
takilas
Des khounajias armés ?!
a posté le 10-05-2023 à 10:02
Des armes sont cachées depuis des années par des parties connues par tout le monde et avec l'appui de bandits connus de même par tout le monde.
D'ailleurs il y a eu plusieurs assassinats et des explosifs multivariée durant les dixvans de malheurs socio-économiques de la Tunisie.
N'est-ce pas ?
Nephentes
Une fonction publique gangrenée et toxique
a posté le 10-05-2023 à 09:45
L'épuration des corps sécuritaire aurait du se produire en 2012 et 2013 comme cela a été fait en ex_RDA
l'exemple de l'ex_RDA est significatif puisque l'appareil sécuritaire de référence du MI tunisien est la STASI de triste réputation

Mr Saed se trompe complètement s'il pense assainir les structures de l'Etat avec le concours des forces sécuritaires tunisiennes

Et au delà même du problème du manque d'intégrité et de compétence s'ajoute le problème réel mais tabou de la santé mentale de nombre de sécuritaires tunisiens
Mozart
Actualisez, svp, actualisez les données d'information !
a posté le 10-05-2023 à 09:33
Bonjour BN,

Votre "Ce que l'on sait" date de 00H30.

Merci d'actualiser les données.
Zarbout
mes condoléances à nos sécuritaires et à nos frères amis de confession juive.
a posté le 10-05-2023 à 09:23
Le Gourou l'avait déjà prédit en disant « il va y avoir une guerre civile » et ses disciples sont passés à l´action. Voilà bien la récolte de l´islam politique en Tunisie : Haine, Division et Corruption.

Il vaut mieux être un hâté Athéiste que d´être un fanatique de Dieu.
frej
le nettoyage des ministères, un impératif national
a posté le 10-05-2023 à 09:11
ON l'a dit et on l'a répété plusieurs fois, le Président KS avait raison de purger tous les services des ministères depuis 2011. Le Gourou l'a dit à ses amis d'Ennahdha dans une vidéo, l'armée n'est pas acquise, il faut du temps. En voilà les résultats, la garde nationale est infiltrée, il faut revenir sur le recrutement après 2010 dans tous les départements en particuliers, la Défense, l'intérieur, la justice, les affaires religieuses, les affaires étrangères, l'agriculture, le commerce, l'industrie,....Un audit cas par cas du personnel recruté après 2010 est nécessaire quoi qu'il en coute, il faut tirer les enseignements de cet acte terroriste et élever la garde sur les cellules dormantes là où elles se trouvent. Vous ne pouvez pas développer l'économie tant que la sécurité n'est pas assurée à 100%, tant que la purge n'a pas été à fond. Il faut commencer par les cas douteux de la sécurité et de la défense, à écarter définitivement des postes de responsabilité. Un tel cas peut agir sur le tourisme et donc sur les recettes touristiques. Le laxisme des responsables n'est plus autorisé, il faut appliquer sévèrement la loi, pas de pitié car l'avenir du pays y dépendra.
EL OUAFI
Epurez les corps de l'état
a posté le 10-05-2023 à 07:19
En ces moments où notre pays se débat par tous les moyens pour sortir de cet empetrement dans lequel la troupe du Machiaval ou le Gourou de la secte nous ont conduit, ce malheur presque quotidien.
Il ne faut pas trop se leurrer, Ghannouchi et son état-major ont '?uvré pour le long terme, des plans bien définis, ils ont infiltré tous appareils de l'état, placer les leurs, leurs sympathisants .
Le résultat est sous nos yeux, GHANNOUCHI a bien placé ses hommes partout, dans les points sensibles .
Il est plus que urgent, de faire le ménage, épurer les corps sensibles, et traduire les malfaisants devant la justice, et qu'ils soient punis à la hauteur de leurs crimes.
Lol
Guantanamo
a posté le 10-05-2023 à 07:17
Il faut faire le nécessaire face a cette attaque. Aucune pitié pour ces terroristes, leurs défenseurs et leurs alliés.
Nephentes
Que cache cet attentat
a posté le 10-05-2023 à 05:13
Simple règlement de compte acte de vengeance d un des nombreux cas pathologiques qui égayent le paysage
Ou bien réponse directe aux velléités du président d assainir le secteur
Admirons au passage la manière dont sont présentés les faits
Hamza Nouira
Et bien....
a posté le 10-05-2023 à 04:32
Encore un énervé de la gâchette.... Si maintenant les forces de l'ordre règle leur compte entre eux le pays est vraiment mal barré.
On est vraiment plus du tout en sécurité dans nos rues.
Un lecteur
Un lâche et minable attentat
a posté le 10-05-2023 à 01:32
Qui démontre que ce pays n'en a pas fini avec ses démons terroristes.
Solidarité aux victimes innocentes et a nos amis de la communauté juive tunisienne qui n'avaient vraiment pas besoin de cela au moment où la saison touristique démarre et où un semblant de reprise commençait à poindre après 11 ans d'errance !