alexametrics
vendredi 31 mai 2024
Heure de Tunis : 00:20
A la Une
Liste des candidats déclarés à l’élection présidentielle
12/04/2024 | 13:47
7 min
Liste des candidats déclarés à l’élection présidentielle

 

26 candidats. C’était le nombre de personnes qui avaient été retenues à la course à Carthage en 2019. Pour le scrutin 2024, les jeux ne sont pas encore faits, mais certains candidats ont déjà déclaré, bien assez tôt, leur intention de participer à la course. D’autres, en revanche, font campagne sans pour autant se dire officiellement candidats.

 

« La présidentielle aura lieu à la date fixée », avait déclaré le président de la République en février. Autrement dit, vers octobre 2024, selon l’instance supérieure indépendante pour les élections (Isie). Pour l’instant, l’actuel locataire de Carthage, et favori des sondages, n’a pas encore ouvertement annoncé son intention de briguer un deuxième mandat.

 

Kaïs Saïed

S’il détient actuellement les clés du palais de Carthage, il détient aussi celles du pays. Surnommé « le maitre des horloges » Kaïs Saïed est le seul aujourd’hui à fixer les règles de la course. Une course à laquelle il sera, très probablement, lui aussi candidat.

Élu en 2019, grâce à un large plébiscite, Kaïs Saïed reste aujourd’hui en tête des sondages d’opinion. Ses scores sont cependant loin de frôler les 73% avec lesquels il a été élu au second tour en 2019. Pour l’heure, le président continue à maitriser les règles du jeu et réussit encore à susciter une certaine sympathie populaire à travers ses discours populistes et anti-corruption.

Son programme est fait de slogans et de valeurs qu’il défend au détriment d’une certaine efficacité et efficience. En 2019, il avait bien déclaré qu’il ne présentait point de programme et qu’il se contentera de « honorer la volonté du peuple ».

Si Kaïs Saïed souhaite visiblement prendre tout son temps, un autre a également choisi de le faire, faisant languir médias et adversaires.

 

Mondher Zenaidi

Mondher Zenaidi, ancien ministre (Commerce, Tourisme et Santé) de Ben Ali et candidat malheureux au scrutin de 2014, semble vraisemblablement vouloir concurrencer l’actuel président. S’il n’a pas encore officiellement annoncé sa candidature, il affirme cependant « avoir des choses à offrir à son pays ». L’ancien ministre préfère pour l’instant jouer la carte de la discrétion en distillant les annonces subtiles et entre les lignes.

Mais le semi-candidat va encore plus loin en présentant sa vision pour la Tunisie à venir et même une ébauche de programme. Un programme en cinq points dans lequel il aborde une opération de sauvetage du pays.

Si, tout comme Kaïs Saïed, Mondher Zenaidi garde le mystère sur sa candidature, d’autres candidats en revanche n’ont pas perdu de temps pour se dire officiellement faisant partie de la course.

 

Nizar Chaari

Nizar Chaari a été le premier à se dire candidat à la présidentielle. Depuis 2022, le président du mouvement New Carthage a annoncé sa candidature à la présidence de la République affirmant qu’il quittait toute activité au sein de la société civile pour se consacrer à son ancienne-nouvelle ambition. 

En 2019, rappelez-vous, il avait annoncé sa candidature avant de se retirer au dernier jour du dépôt, se désistant en signe d’appui à Kaïs Saïed. Il avait, depuis, été surnommé « l’ombre de Kaïs Saïed ».

 

Abir Moussi

La figure destoutienne et candidate malheureuse au scrutin de 2019 n’a jamais caché ses chances de briguer un mandat à Carthage. Abir Moussi a toujours été très claire quant à sa volonté de se déclarer candidate à la présidentielle de 2024. Bien avant que les dates du scrutin ne soient confirmées par l’Isie. En octobre 2023, quelques jours à peine après avoir exprimé son intérêt pour Carthage, Abir Moussi se fait arrêter arbitrairement par les forces de l’ordre. Son parti (le Parti destourien libre) continue de la soutenir et affirme qu’elle reste son unique candidate à la présidentielle.

Abir Moussi, une des principales figures de l’opposition, fait aujourd’hui face à trois mandats de dépôt et est emprisonnée depuis maintenant plus de six mois.

 

Olfa Hamdi

La présidente du parti la Troisième République, Olfa Hamdi fait aussi partie des premiers à annoncer sa candidature à la présidentielle. Sure d’elle, Mme Hamdi a fait son annonce en novembre 2023, se présentant comme « une alternative face aux échecs essuyés par la politique du président actuel, Kaïs Saïed » et « assurant qu’elle est capable de répondre aux attentes des Tunisiens et de leur offrir un avenir meilleur ».

Ancienne PDG de Tunisair, Olfa Hamdi a d’ailleurs présenté une proposition de noms pour le gouvernement qui devrait gérer la période à venir.

La candidature d’Olfa Hamdi présente cependant un défi de taille : celui de son âge. Le scrutin étant prévu avant la fin de l’année en cours, Olfa Hamdi devra avoir au moins 40 ans afin d’être en mesure de déposer sa candidature auprès de l’Iise. Nâtive de 1988, la jeune femme aura seulement 36 ans en juillet. Or, la constitution de 2022 dispose dans son article 89 que « le candidat ou la candidate doit être, au jour du dépôt de sa candidature, âgé(e) de quarante ans au moins et jouir de ses droits civils et politiques ». Un article qui barre donc la route à Olfa Hamdi. Cependant, la loi électorale, elle, dit tout autre chose, donnant comme 35 ans l’âge minimal de dépôt de candidature.

 

Issam Chebbi

Autre candidat en prison, Issam Chebbi a été proposé à la présidentielle par son parti Al Joumhouri. Le secrétaire général d’Al Joumhouri et ancien député est en effet détenu depuis février 2023 dans le cadre de l’affaire de complot contre la sûreté de l’État. Le bureau politique de son parti a tout de même décidé, en mars 2024, de le proposer comme candidat.

 

Lotfi Mraihi

Candidat malheureux au scrutin de 2019, Lotfi Mraihi, secrétaire général de l’Union populaire républicaine (UPR), a annoncé sa candidature via une vidéo publiée le 2 avril sur sa page Facebook.  

Lotfi Mraihi a tenu le président Saïed pour responsable de « la dégradation de la vie politique, économique et sociale, ainsi que du recul des droits et des libertés acquises lors de la révolution ». Il l’a également appelé à annuler les décrets et les lois qu’il avait mis en place pour s’octroyer une immunité.

Il s’agit du deuxième essai du médecin pneumologue Lotfi Mraihi de devenir président. En 2019, sous la bannière de l’UPR, il n’avait réussi à collecter que 6,5% des voix au premier tour.

 

 

Dhaker Lahidheb

Dhaker Lahidheb, médecin cardiologue et ancien dirigeant à Attayar, avait annoncé sa candidature le 7 avril courant. Une candidature qu’il avait cependant conditionnée par « l’existence d’un candidat incarnant sa vision et ses idées ». La vision de Dhaker Lahidheb se rapprocherait de celle de son ancien parti Attayar, à savoir un intérêt particulier à la lutte contre la corruption. Le candidat n’a cependant pas encore annoncé de programme.

 

Najwa Miled

La plus récente candidate jusqu’à l’heure de la rédaction de cet article est celle de la comédienne et chroniqueuse Najwa Miled. L'actrice a a annoncé sur le plateau de la chaîne Tunisna sa candidature à l’élection présidentielle, assurant qu’elle assume son choix jusqu’au bout, peu importe le résultat. 

Une décision « mûrement réfléchie » selon elle et « prise à la suite de la dégradation de la situation dans le pays, notamment, le blocage du projet de loi criminalisant la normalisation, et la prolifération de la spéculation et du monopole ».

 

Pour l’instant, si la liste des candidats s’allonge doucement mais sûrement, les règles du jeu ne sont pas encore définies. Plusieurs interrogations subsistent autour de ce scrutin auxquelles le seul à pouvoir répondre sera Kaïs Saïed, à la fois juge et partie…

 

Synda Tajine

 

12/04/2024 | 13:47
7 min
Suivez-nous
Commentaires
Olfa
Election tunisienne 2023 2024
a posté le 16-05-2024 à 04:47
Le nom de Mr Fathi Hachicha n'est pas proclame dans la liste des candidats de l 'election electorial de la T unisie 2023 2024 pourtant il envisage faire partie de cette derniere. Si non je voterai pour lui du a sa legitimite electoriale.



e election octobre novembre 2024
Ancien '?lu de la république française d'??origine tunisienne assil iRRiF luid ETTABOUNA
Le mensonge ne sert à rien et la vérité est une qualité
a posté le 15-04-2024 à 03:20
Voilà la bande à bazil, je m'adresse aux vrais patriotes, ils vont se rassembler pour éliminer Mr Kaïs Saïed, il ne faut jamais faire confiance aux menteurs, ils ne feront rien, mes chers compatriotes souvenez-vous des islamistes, ils ont promis la lune au peuple tunisien, nous avons tous et toutes constaté le résultat des marchands de religion, ils ont détruit le pays économiquement, ils ont ruiné le pays complètement, ils ont fermé les yeux sur la corruption, ils ont détruit la scolarité des enfants des familles pauvres et les plus démunis, ils ont envoyé 5300 tunisiens et tunisiennes pour le jihad ENNIKAH ( se sont les statistiques de l'ONU je n'ai pas inventé ce chiffre) en Syrie, en Irak, en Libye et en Afghanistan pour aider américains à la destruction de la Syrie pour l'intérêt des sionistes, mes chers compatriotes méfiez -vous des bons parleurs sur les plateaux de télévision et les stations de radio, je m'adresse aux personnes qui ont gouverné de dire au peuple tunisien leurs infrastructures, je m'adresse au peuple tunisien edahrou taouil et entre nous nous les conseilleurs ne sont pas les payeurs , le mensonge ne sert à rien et la vérité est une qualité
Bendali
Comme
a posté le 14-04-2024 à 22:40
Aucun chef d'Etat arabe n'a la légitimité populaire de Kais Saied.
Fares
Le candidat K
a posté le 13-04-2024 à 12:44
Le choix sera très difficile avec tant de candidats. Si K se présente, alors je voterai pour lui, sinon on verra bien.

PS K comme K2Ryme
PPS par défaut, je vais boycotter ces élections, avec tout ce manque de transparence de la part du régime, des conflits d'intérêts qui n'augurent rien de bon....on ne connaît même pas la date des élections, qui doivent se tenir au plus tard au mois d'octobre 2024, c'est la date de fin de bail de ks (entre nous son bail n'est plus valide depuis le 26 juillet 2021, ce qui ne l'a pas empêché d'écrire une constitution tout seul, quel foutoir. Vivement la fin du cauchemar said.
Abir
Ghib ya 9et al3ab ya far! En l'absence de la grande compétente, abusez vous bien
a posté le 13-04-2024 à 11:52
Puisque vous mélangez les sérieux ou plutôt la sérieuse@ABIR MOUSSI avec les amateurs_ices, il faut terminer la photo et mettre ks, il n'est pas meilleur que les 8 autres ! Mais Comme la présidence tchallket comme ont voulu elmohandissine et le pouvoir ! rira qui rira le dernier
Salafiste
Je me présente
a posté le 13-04-2024 à 09:55
BN, vous pouvez m'ajouter à votre liste. En effet j'ai décidé de me présenter aussi, et vais bientôt déposer ma candidature.
Je demande à toutes les s'?urs et à tous les frères de me soutenir.
J'instaurerai la charia comme unique destour, et permettrai la polygamie.
Je remettrai la peine de mort pour les violeurs de mineurs, les trafiquants de drogue, les braqueurs avec violence ainsi bien entendu les criminels de sang.
Votez pour moi, vous ne le regretterez pas.
Zied
Mon choix sera Olfa Hamdi
a posté le 12-04-2024 à 23:09
La candidature de Olfa Hamdi est de loin la meilleure pour la Tunisie à mon avis. Elle est la plus éduquée et la plus connectée à l'international, elle travaillera avec les compétences du pays et n'a pas de complexes. Elle maîtrise le côté légal (a ma surprise) l'économie, la gestion mais aussi elle est belle et donc donnera une belle image du pays. Et enfin, elle n'est pas à la recherche d'un pouvoir absolu, elle compose déjà avec tout le monde, elle est donc une politicienne et non une démagogue comme Saied ou abir moussi. Et enfin, elle est jeune et capitaliste! Et la populace l'aime de part son accent. Que veut le peuple! Si elle ose la communication un peu scandaleuse, je pense que ça se corrige facilement
Je vote pour elle.
Pour le reste, c'est un bon signe de voir des candidats '?' au moins la démocratie n'est pas morte
Bta
American show
a posté le à 09:35
@Zied
Olfa Hamdi une tete bien faite et "pleine" qui fait son show à l'américaine. Je doute fort qu'elle va nous sortir de la situation actuelle.
citoyen
Marouane ABASSI
a posté le 12-04-2024 à 22:01
La Tunisie ne pourra pas tenir une année de plus dans ce cauchemar et ce marasme. Malheureusement KS n'a aucune solution pour sauver la Tunisie. Des candidats serieux et integres devraient se manifester sans crainte. Un Grand commis de l'Etat comme Marouane ABASSI devrait etre encouragé à assumer cette noble mission. Les journalistes ont une mission pour eclairer la population sur le potentiel reel de chaque candidat (MA, MZ, AM, IC,...) et ne pas tomber dans le populisme suicidaire qui entrainera tout le pays dans le gouffre y compris les journalistes inconscients et leurs descendances. Rabi Yahmi Bledna
Bta
Bien vu
a posté le à 09:32
@citoyen
Je suis tout à fait d'accord. Il faut voter pour un Président valable, qui va sauver la Tunisie de tous les points de vu.
najjjar@gmail.com
Réponse
a posté le 12-04-2024 à 20:24
Croyez moi c'en est foutu de la Tunisie. Dieu nous préserve et nous accepte en sa miséricorde. Les mongoliens deviennent de plus en plus nombreux.
le Révolté
Les MONGOLIENS ?
a posté le à 10:15
Apparemment tu ne t'es pa vue dans une glace !
Juan
concours de beauté
a posté le 12-04-2024 à 19:13
Olfa l'emporte.
mais pour le reste ...
Be zen
Juan et chater champions !
a posté le à 21:52
S'i y avait un concours de fascislamisme, de terrorisme verbal, de haine, de racisme, de bêtise, et de propos horribles et insoutenables vous seriez mon "cher" juan avec votre alter ego le chater (ex aequo) un champion, toutes catégories confondues.
BRAVO CHAMPION(S) !
Juan
va faire ton aliah avant qu'il soit trop tard : les iraniens arrivent ...
a posté le à 13:54
je parle de beauté pas de religion ...
GROW UP !!
Ok
Le meilleur c:"est Dr dhaker lahidheb
a posté le 12-04-2024 à 17:37
Son seul tord c'est d'avoir adhérer au tayara le parti des habbou et de la bicyclette.
Les autres c'est un ramassis de azlems, d'opportunités qui ont pactisé avec le diable ou de clowns.
Tous ces candidats feront le bonheur de l"occupant actuel de Carthage qui l'emportera haut la main.
Comme dit le proverbe tunisien : " sépares tu gagne" ferrek tassod.
Voltaire
Correction
a posté le à 19:40
Seul tort avec un t à la fin du mot
Voltaire
Correction
a posté le à 19:39
Son seul tort avec un t à la fin du mot
Salah HORCHANI
Modernistes tunisiens de tous bords, unissez-vous !
a posté le 12-04-2024 à 17:20
Et, pour, terminer
Je reproduis ci-dessous un post publié
Sur ma page FB, il y a trois semaines passées
Invitant le lecteur à écouter
Une chanson, toujours d'actualité
L'estaque intitulée [7] :

Une chanson sur la liberté
Le rassemblement et l'unité
Pour que la victoire soit assurée
Plus que jamais d'actualité
Dans tous les pays et les contrées
Où la dictature s'est installée
Où la patrie se trouve en danger

Une chanson sur la liberté
Que je ne cesse de fredonner
'? la veille d'un grand échéancier
Pour l'automne prochain, planifié
Reste à trouver la personnalité
Qui pourrait conduire à cette unité

Une chanson à faire écouter
'? toute personne éprise de liberté
Et combattant pour y arriver
Frissons garantis, c'est assuré

EXTRAIT de :

***
*******
Une mascarade
a posté le 12-04-2024 à 16:10
Une brochette politicienne, un four-tout aucun charisme, aucun homme d'état. Des rescapés, une brochette de bras cassés.
Souad
Diversion
a posté le à 19:36
Tous ces candidats ***pour disperser les voix et donner au président sortant toutes les chances de l'emporter dès le premier tour. Leur mégalomanie les empêche de raisonner intelligemment
Ridha
La machine à perdre
a posté le 12-04-2024 à 15:50
La machine à perdre ou comment se donner un coup de fusil dans le pied, au lieu de se rassembler autour d'un candidat consensuel pour écarter leur concurrent commun, ils se divisent et apportent le bâton avec lequel ils vont être battus.
TRE
Si j´étais Sakhafounien
a posté le 12-04-2024 à 15:12
je ne conseillerais jamais au grand jamais au Président Kaiis Saied d´organiser ou acceptier le moindere debat avec ces 26 candidats à la presidentielle de 2024: Il ne peut que perdre haut la main.
le financier
Tous ces rigolos ne font qu aider KS
a posté le 12-04-2024 à 15:04
Tous ces rigolos ne font qu aider KS a paraitre le plus competent .
Face a KS il faut un economiste un vrai pas ceux intervieuv2 ou un financier un vrai et sans doute un qui a reussi a l etranger qui ne trompe pas dans leur corruption et qui n as faim d argent .

et la c est sur KS aura du soucis a se faire face a un homme competent en eco finance
DHEJ
A la pelle
a posté le 12-04-2024 à 14:25
Des Zelensky!
le financier
tout a fait des zelensky motiv2 par qui
a posté le à 15:23
tout a fait des zelensky motiv2 et financ2 par qui ?
Qui les a pouss2 a se presenter sachant qu ils ont autant de competence en economie que KS a savoir aucune .