alexametrics
mercredi 05 octobre 2022
Heure de Tunis : 22:20
Dernières news
Les pro-Saïed fêtent déjà la victoire
25/07/2022 | 20:25
2 min
Les pro-Saïed fêtent déjà la victoire

 

Plusieurs partisans du président de la République, Kaïs Saïed, ont commencé à célébrer leur victoire sur les réseaux sociaux avant la fermeture des centres de vote. Ils se sont exprimés au sujet de la Tunisie d'après le 25 juillet 2022. Ils ont évoqué la fin de la décennie noire et le début d'une nouvelle ère. Celle-ci coïnciderait avec la fin de Rached Ghannouchi, président du mouvement Ennahdha et de ses sous-fifres.

 

Une partie a même commencé à rêver du contrôle qu'ils auront sur les institutions de l'Etat et sur son administration. Évidemment, leurs projets portent essentiellement sur les nahdhaouis et les islamistes. Les pro-Saïed ont parlé d'un débarrassage de l'administration des affiliés au mouvement Ennahdha.

 

 

Riadh Jrad, connu pour son soutien inconditionnel à Kaïs Saïed, avait même considéré que les islamistes seraient démasqués en raison de l'absence d'encre sur leurs mains, en référence au boycott du référendum annoncé par Ennahdha.

 

 

Une page Facebook soutenant le président de la République a exprimé son refus à la démocratie considérant que cette expérience s'était avérée inapplicable durant les dix dernières années. Mondher Guefrachi, activiste politique, a appelé le peuple à fêter la tenue du référendum et de l'adoption du projet de la nouvelle constitution. 

 

 

Une attitude digne d'une véritable campagne de haine fasciste. Ces pro-Saïed devraient rapidement revoir leur position et veiller à la préservation de ce qui reste de la République et des institutions de l'Etat. 

S.G

25/07/2022 | 20:25
2 min
Suivez-nous
Commentaires
Nephentes
@BORHAN
a posté le 26-07-2022 à 09:46
Je suis moi aussi défenseur d'une certaine légitimité de la famille beylicale - malgré des erreurs impardonnables -

Je défends cette légitimité parce que c'est sur les 8 derniers siècles que reposent l'Etat et la Nation tunisiennes

Kaes Saed , tout comme ces islamistes a la con, constitue l'avatar de la dictature benaliste

il est l'expression de la déchéance radicale que connait cette nation depuis 40 années et qui fait de la Tunisie d'aujourd'hui une poussière de zombies


Rappelez vous cette réflexion, si essentielle, de Luis Borges :

Les dictatures fomentent l'oppression, la servilité et la cruauté ; mais le plus abominable est qu'elles fomentent l'idiotie.
BORHAN
PITOYABLE...!
a posté le 25-07-2022 à 22:37
Décidément, l'histoire politique de la Tunisie est maudite.
Effectivement, après l'espoir c'est le désespoir.
Ce jour du 25 juillet 2022 restera une journée noire dans notre histoire.
Ce jour consacrera sûrement l'avènement d'une nouvelle dictature pour un peuple immature.
Un peuple qui n'arrivera pas à se débarrasser et de la carotte et du bâton.
Un peuple qui savoure se courber l'échine et marcher tête baissée et dos courbé.
Quant à moi, je célèbre et je fête avec une immense fierté ma nostalgie de la monarchie beylicale dont je rêve son retour un jour.
Bourguiba a "tué" notre roi bien aimé, LE BEY.
Ben Ali a "tué" son maître le dictateur Bourguiba.
La révolution brouette a "tué" le despote Ben Ali.
Saied a "tué" notre révolution.
Alors, j'attends la suite avec impatiente car à toute trahison il y'a toujours une fin , une fin pitoyable.
L'histoire universelle nous a toujours enseigné que tout usurpateur finira sous la guillotine.
Robespierre en connaît quelque chose.
Triste de mon pays.
Fares
Saïed - Le diable s'habille en Gucci
a posté le 25-07-2022 à 22:07
L'histoire de Saïed rappelle celle de Maurizio Gucci, petit fils du fondateur de la maison Gucci et dernier dirigeant de cette maison faisant partie du clan Gucci.

Maurizio était un être effacé peut être même gentil. Il s'est métamorphosé après le décès de son père Rodolfo.

Maurizio est devenu un monstre sans scrupules qui a réussi à prendre le contrôle de la maison Gucci suite à une série de trahisons. Arrivé au pouvoir il a conduit la maison au bord de la faillite à cause de incompétence et de son entêtement. Il n'avait aucun sens des affaires. Il a fini abattu par trois balles comme un chien à l'entrée de ses bureaux à Milan
VIO
M. le Président Ikrim Li77itik Bnèfsik Taoua !
a posté le 25-07-2022 à 21:24
Démissionnez aujourd'hui avant d'être expulsé par le peuple tunisien.
Bensa
Le peuple
a posté le à 22:10
Le peuple va expulser ton président ghanouchi
Nephentes
Même pas conscients de leur obscenité
a posté le 25-07-2022 à 21:19
L'Histoire retiendra que ce soi-disant referendum aura été une mascarade obscène et déshonorante

Toute l'intelligence du monde est impuissante contre une idiotie à la mode

Le chiffre de participation réel ne dépasse probablement pas les 16 %

Et toujours les mêmes cloportes répugnants :

ceux qui se prostituaient avant hier chez les trabelsia

se sont prostitués hier pour la clique a Ghannouchi

se prostituent aujourd'hui pour les clowns malfaisants de la clique a Saed
Fares
@Nephentes
a posté le à 21:40
L'intelligence a brillé par son absence aujourd'hui. On dirait que la prostitution politique est transmise de père en fils. A chaque fois que je vois la tronche de ce Bouaskar je ne peux m'empêcher de penser à un mot à deux syllabes, le premier étant "Tah" et le second est "bhim", mais en français.
Zico
vengeance.
a posté le 25-07-2022 à 21:08
La populasse Tunisienne a toujours été animée par un esprit de vangeance. Bourguiba s'est vengé de Lamine Bay et l'a forcé à finir ses jours dans un petit appartement à Tunis. Ben Ali s'est vengé de Bourguiba et l'a forcé a l'exil a Monastir. Le Peuple s'est vengé de Ben Ali et l'a forcé à l'exil en AS. Maintenant les pro Said cherchent une vengeance contre Ghannouchi.
Ces memes idiots utiles qui ont aidé les islamistes a s'accaparer du pouvoir demandent aujourd'hui une vengeance. Une vengeance qui ne viendra jamais parceque KS ne fera rien contre les islamistes, il est lui meme plus a droite du spectre islamiste.
La Tunisie s'enlisera dans la pauvreté et le chaos.
Bonne chance à tous.
Houcine
On ne recule pas devant les approximations.
a posté le 25-07-2022 à 21:00
"une attitude digne d'une véritable campagne de haine fasciste", voilà le pire.
Dans les postes que vous mettez en exergue, je ne lis rien de haineux, ni fasciste.
Qu'ils expriment la joie de se débarrasser de ceux qui ont semé les haines, les terreurs, fait assassiner des leaders politiques, et n'ont pas trouvé fasciste de voir égorgés de pauvres gamins bergers par les "sportifs" de Chaambi, cela est digne de l'expression normale à l'issue d'un processus electoral.
On se calme, personne n'appelle à la guerre civile, ne menace les islamistes forts en menaces, et je n'entends aucun demander la tête de Ghannouchi et ses lieutenants.
C'est dérisoire.
Vous avez la déception mauvaise, et ce n'est pas manqué d'avoir fait tout ce qui était dans vos moyens pour annoncer une déroute.
Vous ne cessez, excusez du peu, d'alimenter les différends par votre choix.
Il faut assumer.
Ceux qui étaient opposés au référendum, dont vous êtes, ont refusé de participer.
Ne venez pas nous raconter que si vous l'aviez fait, vous eussiez remporté le scrutin.
Soyez bons joueurs.