alexametrics
mercredi 20 janvier 2021
Heure de Tunis : 12:11
A la Une
Chebba s’embrase, Wadiî Jari sous le feu des critiques
19/10/2020 | 19:59
6 min
Chebba s’embrase, Wadiî Jari sous le feu des critiques

   

Un club sportif suspendu et c’est toute la ville de Chebba qui s’embrase. La décision prise par la Fédération tunisienne de football (FTF) – et à sa tête Wadiî Jari – a engendré des tensions dans la ville de Chebba. Elle a aussi été très critiquée dans le milieu sportif et politique. S’en sont suivis les démissions du maire de Chebba et de tout le conseil municipal et des appels à limoger Wadiî Jari.

 

« Nous avons peur que la situation échappe à tout contrôle », a déclaré le maire de Chebba. Ce matin, une grève générale a été observée dans la ville. Les entreprises et institutions ont toutes fermé leurs portes, à l’exception des services de première nécessité.

Depuis hier, les habitants de la ville de Chebba (Gouvernorat de Mahdia), agitent la menace d’une désobéissance civile en brulant des pneus et en bloquant toutes les routes qui mènent à la ville. Ce matin, le membre de la coordination du Croissant sportif Chebien (CS Chebba) a lancé, dans une déclaration à Shems Fm, un appel au chef de l’Etat et aux autorités compétentes pour intervenir afin de débloquer cette situation affirmant que, dans le cas contraire, les habitants quitteront massivement la ville.

 

Le maire de Chebba Houcine Nasri a affirmé que la décision prise par la FTF de suspendre le Croissant sportif Chebien (CS Chebba) a été perçue comme un véritable « coup de tonnerre ». « Cette décision nuira à tout le pays et non seulement à la ville de Chebba. Cette équipe est vieille de plus de 60 ans et a plus de 30.000 supporters, que vont-ils devenir ? Il ne s’agit plus d’une simple affaire de sport, ceci touche la dignité de tous les habitants de Chebba », a-t-il dit, très affecté hier au micro de Shems Fm avant d’annoncer sa démission et celle de tout le conseil municipal.

 

Samedi 17 octobre, la FTF a décidé de geler les activités du CS Chebba lui interdisant ainsi de s’inscrire pour la saison 2020-2021. La fédération lui reproche de ne pas avoir finalisé, dans les temps, son dossier d’inscription.

Une décision que le club juge « illégale » et même « scandaleuse ». Taoufik Mkacher, président du club CS Chebba, a réagi à la décision de gel sur Mosaïque Fm, qualifiant la situation de « mascarade » et faisant porter la responsabilité des tensions dans la ville à Wadîi Jari, président de la FTF. « Wadiî Jari se croit plus fort que l’Etat, le président de la République, le chef du gouvernement et tout le monde », a-t-il dit évoquant un règlement de comptes personnel.

Le club considère, en effet, que le président du FTF règle ses comptes avec Taoufik Mkacher en se montrant moins conciliant qu’il ne l’a été avec d’autres clubs. On dénonce, ainsi « une volonté de viser le CS Chebba et une politique de deux poids-deux mesures dans le traitement de la Fédération avec les différents clubs ».

D’ailleurs, le président adjoint du club, Saber Bouatay explique que le club a déposé son dossier dans les temps mais que la Fédération a refusé de lui donner en retour le reçu de paiement et n'a pas consenti à déduire la somme demandée [180.000 DT] des subventions et des droits TV de diffusion des matchs du club de la saison prochaine.

Saber Bouatay a déclaré ce matin à Assabah News, qu’une conférence de presse se tiendra demain afin de « révéler toutes les preuves de l’illégalité de cette décision ».

  

Les experts expliquent que, d'un point de vue juridique, la FTF a parfaitement le droit d’appliquer les sanctions qui s’imposent, passés les délais légaux. D’un autre côté, les voix contestataires ont affirmé que la fédération n’a jamais été aussi intransigeante dans l’application d’une mesure de ce genre et qu’elle s’est montrée, plus d’une fois, beaucoup plus souple avec d’autres clubs, pointant ici du doigt « un règlement de comptes personnels avec Taoufik Mkacher ». Le président du CS Chebba avait, il y a quelques semaines, publié sur sa page Facebook un statut critiquant la gestion de la fédération et appelant à un audit financier.  Des statuts donc qui attaquent la FTF et, surtout, Wadiî Jari.

 

Le député indépendant Yassine Ayari a affirmé hier, dimanche, sur sa page personnelle, avoir envoyé une correspondance au ministère la Jeunesse et des Sports lui demandant de limoger le président de la fédération tunisienne de football, Wadii Jari, en application de l’article 21 de la loi 11 de 1995. L’article énonce que « le ministre a la possibilité de mettre fin aux fonctions à un ou plusieurs membres de fédération avec une décision argumentée en cas de manquement ou de mauvaise gestion ». « La FTF n’a pas respecté le protocole sanitaire défini par le ministère de la Santé, ce qui met en danger la vie des joueurs, responsables, arbitres et supporters », lit-on dans la correspondance.

 

Réélu à la présidence de la Fédération tunisienne de football (FTF), en mars 2020, Wadiî Jari, est à son troisième mandat depuis 2012. Lui qui se porte candidat, face à Tarek Bouchamaoui, à la présidence de la CAF (Confédération africaine de football) a même été qualifié de « pharaon » et comparé à Ben Ali par l'ancien juge administratif, Ahmed Souab. Sur Echaraâ al Magharibi aujourd’hui, lundi 19 octobre, Ahmed Souab a affirmé que Wadiî Jari est « la corruption incarnée » et qu’il « exerce une grande influence sur les clubs sportifs à travers des moyens douteux ».

« Wadiî Jari fait partie de l’ancien système corrompu, il a suivi le même chemin après la révolution et a même plébiscité Rached Ghannouchi en 2012 », a écrit l'ancien magistrat, appelant le gouvernement à auditionner la fédération à la lumière de soupçons de corruption administrative et financière.

 

Les appels à soutenir La Chebba et à revoir la décision de la Fédération ont fusé depuis dimanche. Des personnalités du monde sportif et politique se sont indignées contre ce qu’elles ont estimé être « une injustice commise contre un club sportif » et « un règlement de comptes personnel ». Plusieurs clubs sportifs se sont élevés contre la décision de la FTF et ont soutenu le club de Chebba. Parmi eux l’Union sportive de Ksour Essef et l'Etoile sportive du Sahel. Après ce soutien, l'ESS a, d'ailleurs, reçu aujourd'hui, un notification de la FTF l'appelant à régulariser ses impayés, sous peine de se voir interdit de participation à la CAF 2020/2021.


Les tensions à Chebba ont dépassé la sphère sportive. Aujourd’hui, le chef du gouvernement a décidé d’intervenir. Lors de la réunion périodique de la Kasbah, Hichem Mechcihi s’est réuni avec le ministre de l’Intérieur, Taoufik Charfeddine, et des hauts cadres sécuritaires du ministère, autour de plusieurs sujets dont les événements survenus à Chebba et les tensions qui font suite aux décisions de la fédération tunisienne de football.

 

Synda Tajine

 

19/10/2020 | 19:59
6 min
Suivez-nous
Commentaires
ntc
Grand tacticien et fin stratège...
a posté le 20-10-2020 à 18:29
Incontestablement Dr Wadii Eljari est un grand politicien et Tahya Tounes n'ont pas vraiment tort de le proposer comme candidat au poste de chef de gouvernement.... Bref la prochaine saison footballistique sera composée de 16 équipes et non 14......Wait & See.
Nephentes
Waadi le fou
a posté le 19-10-2020 à 21:21
Cet énergumène complexé par ses origines risque de mener le pays a un conflit interne sanglant

C'est un danger public qu'il dégage au plus vite
MFH
Quand la rancune s'ajoute au pouvoir.
a posté le 19-10-2020 à 21:19
A circonstances exceptionnelles, mesures exceptionnelles. El Jari joue à l'innocent.
Foued
Sheba
a posté le 19-10-2020 à 21:03
C une magnifique région , plage turquoise , maldive de la Tunisie , je souhaite que le problème de l équipe sportive sera résolu dans le plus bref délai .
takilas
L'obsession de ce type cest l'équipe de Ben Gurrdene
a posté le 19-10-2020 à 20:20
Cette équipe dispose d'énormes sommes d'argent dont on ne sait la provenance.
Et puis les corruptions des arbitres et autres joueurs d'équipes adverses, ont été flagrantes et une honte pour le football.
Il a commis toutes ces dericnves rien que pour avoir plus de votants pour nahdha.
DHEJ
Oui il est le seul capable à...
a posté le 19-10-2020 à 20:13
A régler les comptes de ce cxxx...

Action