alexametrics
samedi 25 juin 2022
Heure de Tunis : 02:08
Dernières news
Brahim Bouderbala : L'opposition n’a qu’à mobiliser les électeurs afin de voter contre la proposition de révision de la Constitution
16/05/2022 | 09:26
4 min
Brahim Bouderbala :  L'opposition n’a qu’à mobiliser les électeurs afin de voter contre la proposition de révision de la Constitution

 

Le président de l’Ordre national des avocats de Tunisie, Brahim Bouderbala, a assuré que le quartet du dialogue national de 2013 (l'Union générale tunisienne du travail, l'Union tunisienne de l'industrie, du commerce et de l'artisanat, l'Ordre national des avocats de Tunisie et la Ligue tunisienne des droits de l'homme) participeront au dialogue national organisé sous la tutelle du président de la République, Kaïs Saïed.

 

Invité le 16 mai 2022 par Hatem Ben Amara sur les ondes de la radio nationale, Brahim Bouderbala a assuré que les organisations nationales, dont l’Ordre national des avocats, cherchaient à exprimer leurs positions et à présenter des propositions dans le cadre du dialogue national. Il a estimé que l’acharnement des opposants était prévisible et a nié la tenue d’un dialogue afin d’adopter une proposition prête rédigée au préalable par le président. « Le peuple a exprimé son opposition quant à la dégradation de la scène politique et des événements survenus au sein de l’Assemblée des représentants du peuple… L’adoption d’un régime présidentiel présentera le chef de l’Etat comme unique responsable de la situation politique en cas d’échec du gouvernement… Le référendum portera sur la modification du système politique… Les opposants n’ont qu’à mobiliser les électeurs pour voter contre la proposition… Le taux de participation doit dépasser les 50% des électeurs inscrits… La révision de la Constitution préservera les acquis en matière de droits et libertés et d’indépendance de la justice », a-t-il déclaré.




Brahim Bouderbala a expliqué que les partis politiques et les composantes de la société civile ayant affirmé leur opposition aux mesures exceptionnelles du 25 juillet 2021 seront exclus du dialogue national. Les opposants au président, selon lui, continuent à s’exprimer dans les médias et à organiser des manifestations. Il en a déduit l’absence de menaces concernant les droits et les libertés. Il a affirmé que la création des commissions chargées des questions d’ordre économique et politique annoncées par le chef de l’Etat aura bientôt lieu.

« Le président de la République a présenté tout un plan incluant une consultation, un référendum et des élections législatives. La consultation a eu lieu et elle a porté sur des idées présentées au peuple pour en débattre… L’Ordre national des avocats de Tunisie a expliqué sa position dans un communiqué du 27 juillet 2021. On y a affirmé notre soutien aux mesures tout en soulignant l’importance de préserver les libertés et les acquis de la Révolution du 14-janvier… En raison de ses responsabilités et de ses engagements patriotiques, le chef de l’Etat est le président de tous les Tunisiens. Selon son interprétation, l’opinion publique soutient l’adoption d’une approche de lutte contre la corruption… La justice doit fonctionner correctement afin de réaliser cela. Néanmoins, il y a un problème au niveau de la lenteur des procédures », a-t-il ajouté.


Brahim Bouderbala a insisté sur la participation des organisations et composantes de la société civile ayant soutenu les mesures du 25 juillet 2021 dans les débats portant sur les questions d’ordre économique. Il a évoqué le rôle de l’UGTT, de l’Utica et de l’Utap à ce sujet. Il a, d’un autre côté, évoqué les réformes économiques et les contraintes auxquelles fait face la Tunisie.

Evoquant l’indépendance de la justice, Brahim Boduerbala a affirmé que seulement quelques magistrats avaient perçu des pots-de-vin ou étaient sous l’influence d’un courant politique. Le reste, selon lui, essaie d’appliquer la loi malgré le manque de moyens et les conditions déplorables. Il a insisté sur la révision de la législation en vigueur.

Par ailleurs, Brahim Bouderbala a critiqué l’attitude de l’avocat et secrétaire général du parti Attayar, Ghazi Chaouachi. Ce dernier avait affirmé que la cheffe du gouvernement, Najla Bouden, avait présenté sa démission. Cette déclaration a conduit à l’ouverture d’une enquête contre son auteur. « Ce comportement peut être qualifié d’irresponsable », a déclaré Brahim Bouderbala.


S.G

16/05/2022 | 09:26
4 min
Suivez-nous
Commentaires
Mad
Ce beau-gosse me rappelle la horde des cellules rcedistes
a posté le 17-05-2022 à 06:01
qu`on appelait lors des meetings et discours de Bourguiba et B.Ali pour chauffer l`ambiance et amuser la galerie.
Cho3ba.
AE
Bien dit
a posté le 16-05-2022 à 18:49
Le rendez vous electoral du 25 juillet prochain est la seule solution pour la tunisie.Il s'agit de permettre au peuple tunisien de trancher entre le projet de Kais said et les acteurs d'avant 25 juillet. Est ce que l'opposition que guide Ennahda va accepter ce defi electoral? les vrais democrates acceptent ce defi.
Tunisino
Selon qu'elles règles?
a posté le 16-05-2022 à 18:21
Selon qu'elle règles monsieur l'imbécile heureux? Après, il reviendra pour nous dire qu'il a été arnaqué, qu'il est patriote et a agit en toute spontanéité, qu'il a été trop bête pour se projeter dans le futur, et que les erreurs ne sont que tolérables en politique, la politique des imbéciles, des traitres, et des irresponsables.
retraité
il a raison le batonnier
a posté le 16-05-2022 à 17:28
si l'opposition est crédible elle n'a qu'à faire une campagne pour le non au référendum et on verra bien qui est crédible l'opposition une ramassis de partis et des hommes politiques de tout bord ou le président qui raison selon les résultats du oui et du non , si le non l'emporte le président doit revoir sa copie mais il ne doit pas démissionner feu le président CHIRAC a organisé un référendum sur les contrats d'embauche des jeunes le non est majoritaire le projet tombe à l'eau et il n'a pas démissionné dans notre cas le président Saied a un projet politique si le non l'emporte son projet tombe à l'eau et il doit revoir sa copie c'est la démocratie que chantent les hommes politiques et qui veulent l'appliquer à leur convenance
DIEHK
Si SG: Il fallait commenter cette déclaration !!!
a posté le 16-05-2022 à 15:40
C là où on constate le manque de "professionnalisme" des UNS et des Autres.
C bien de présenter qui pour moi est 1 fausse déclaration qui méritait un commentaire de votre part M SG,
S'il vous plait, BN n'est pas une boite postale pour publier 1 fausse déclaration :
l'UGTT pense le contraire de cette déclaration car elle veut que les partis politiques ne soient pas exclus (à part la Troika qui nous amené là où nous sommes)!!!
L'ordre des Avocats dit la même chose que l'UGTT !
L'organisation de défense des droits de l'homme dit la même chose que l'UGTT !
L'organisation du Patronale dit la même chose que l'UGTT !
Si SG : Soit vous faites votre devoir convenablement ou bien ne pas le faire ?
Nous attirons l'"attention de BN sur ce genre d'information qyu peut vous discréditer à la longue.
Ce n'est pas sérieux par rapport à vos autres articles virulents contre KS et sa démarche politique !!!
Le métier d'information est 1 long fleuve qui peut engloutir tout 1 journal comme qui peut le glorifier davantage....
Sincèrement votre...

Arbitre
Curieux
a posté le 16-05-2022 à 15:19
En même temps,cette proposition de la part du porte-parole BB (mobiliser l'opposition pour voter contre la révision de la Constitution) a quelque chose de curieux;
Personnellement,j'y vois un rétro-pédalage de KS qui ne dit pas son nom,quelque part Mèwlènè el Emir qui jure sur ses grands dieux qu'il ne fera jamais marche arrière,tend la perche aux partis de l'opposition pour voter contre le projet de révision de la Constitution,sans perdre la face et ce partant, se dotant de l'étiquette de grand Démocrate puisqu'il aura consulté et respecté la volonté du peuple*.
Notez qu'au passage et durant une année,il aura phagocyté et Parlement et gouvernement et conseil de la magistrature et ISIE,donc quelque part peut-être que Mèwlènè el Emir bréd.....
JUDILI58
ORDRE DES AVOCATS DEJUGE PAR SON PROPRE BATONNIER
a posté le 16-05-2022 à 14:38
Ce bâtonnier est en totale contradiction avec son propre conseil. Puisque manifestement il n'a pas la décence de partir qu'attendent les avocats pour dégager cet avocat qui jette l'opprobre sur toute leur profession ?
retraité
vous n'imposez vos idées à une corporationn dont vous n'etes pas membre
a posté le à 18:02
si les membres de sa corporation ne sont pas d'accord avec lui ils provoquent une assemblée extraordinaires pour le remplacer ou changer sa politique ce n'est pas vous de leur demander ce qu'ils doivent faire mais vous n'êtes pas démocrate vous avez une opinion contraire vous faites campagne pour le non et vous verrez les résultats du référendum .
VOILA
A tous les avocats tunisiens honorables.
a posté le 16-05-2022 à 12:25
Les avocats, s'il y en encore en Tunisie, doivent aujourd'hui exiger sa démission volontaire, faute de quoi son poste devra être révoqué à la majorité des membres...
Abel Chater
La trahison possède sa propre éducation, son propre physique, sa propre anatomie, sa propre logique de malhonnêteté, et son propre langage sans foi ni loi et même son propre contour du visage.
a posté le 16-05-2022 à 11:38
La question qui s'impose d'elle-même: "si cet individu Bouderbala", trahit le principe du militantisme historique des avocats tunisiens contre la dictature et contre le despotisme, pour son propre intérêt personnel, par son lèche-bottisme clair et net, pourquoi ne pas le destituer de son poste de leur faux-représentant, pour haute trahison contre la déontologie et contre l'éthique des avocats tunisiens, puisqu'il leur salit tout leur honorable passé aux côtés du peuple tunisien"!!!
Allah yèhlik Ass-hab el-charr.
Bbaya
Le porte parole du gouvernement!
a posté le 16-05-2022 à 11:28
Combien est payé pour ce poste?
Ben ali disait la même chose! Vous pouvez aller voter contre car il est sûr que les votes seront manipuler comme il souhaite! Sans même intervenir car il a déjà mis en place ses pions et a instauré la peur aux administrations! (Ce n'est pas un hasard meme scénario)

Ce darbeka veut nous prendre pour des débiles mais plus con et lâche ça n'existera jamais à son poste!
adel
Perte de temps
a posté le 16-05-2022 à 11:22
Nous sommes comme les Britanniques, nous n'avons pas besoin de Conne stitution.
D'ailleurs nous n'avons besoin ni de code de la route ni de textes règlementaires ni d'institutions publiques, ni de rien d'autre; nous n'en respectons rien (pas comme les Britanniques cette fois) :)
VOI
Mes dames et Monsieurs ce M. Brahim Bouderbala
a posté le 16-05-2022 à 10:51
est bien le "batonnier" des avocats et pas la cheffe du gouvernement Najla Bouden !

Yitfèfè 3lè Issayèsa, même sans qu'on le lui demande et sans avoir de fonction politique !

Sobhèn Rabbi Al3athiem, Itt7..n wa Ittal7..s sont leur devise quotidienne dans le Bled !
jilani
Ces manifestants sont rémunérés pour faire cette mascarade
a posté le 16-05-2022 à 10:25
Islamistes, opportunistes, les moutons de abir manifestent pou faire tomber KS et le gvt et revenir à l'ancien suystème là où ils feront leur cinéma et trouvent leurs intérêts. Dans une démocratie, l'opposition s'organise pour constituer un front comme cela se passe maintenant en France où l'opposition veut prendre le parlement pour avoir à gérer le gouvernement. La charlatante Moussi et ses moutons auront les législatives d'apprès les sondages et pourront prendre le poste de chef de gvt. On ne comprend pas pourquoi ils manifestent tous les jours, juste pour foutre la pagaille et ne pas laisser le pays avancer ...
Mansour Lahyani
Ouh là, Maître : vous auriez dû renoncer à votre temps de parole...
a posté le 16-05-2022 à 10:20
"L'opposition n'a qu'à mobiliser les électeurs afin de voter contre la proposition de révision de la Constitution" !!! Elle n'attendait pas d'y être conviée, l'opposition... Mais c'est une nouvelle preuve que ce Me Bouderbala n'a vraiment rien à voir avec les véritables maîtres que la Tunisie a enfantés et pratiqués en matière de défense des droits de l'homme et, plus généralement, de démocratie !!!
Abir
E5ih 3la erjel elmonbat7a
a posté le 16-05-2022 à 10:12
Ya echesmek , on sait que tu es payé comme en tant que chef des avocats mais on ne sait pas si tu es payé aussi en tant que porte parole de ton patron ks et si tu le fais gratuitement, pour quel but ou intérêt personnel !? Rak zawetelha barcha barcha chay i3aif
Citoyen
Rêver rêver...
a posté le à 11:13
Monsieur boudebala est un ancien rcdiste zélé, qui a plusieurs casseroles, ce qui explique sa servitude à KS, on plus chez ce genre de personnage vu les années de leche sa devient pathologique et obsessionnel. M boudebala pense au font de lui qu'il sera récompensé par le poste de 1er ministre de KS en étant aussi zélé et sans scrupule et moral en défendant l'indéfendable. Au lieu de défendre sa coopération et son confrère maître ghazi chaouachi qui sera traduit en justice sur demande de KS à sa pseudo ministre de la justice en demandant au procureur de porter plainte contre maître ghazi chaouachi pour un simple supposition qui pouvait être simplement démenti par les services de com de la cheffe du gouvernement, monsieur boudebala s'entête a défendre tous les agissements de KS.
En définitif monsieur boudebala n'est qu'un opportuniste zélé avide de pouvoir, servile qui ne fait que défendre le prince et ses desires