alexametrics
vendredi 14 mai 2021
Heure de Tunis : 16:54
BN TV
Hédi Oueslati : L’application des mesures sanitaires est notre meilleure arme pour contrer la pandémie
28/04/2021 | 10:02
3 min
Hédi Oueslati : L’application des mesures sanitaires est notre meilleure arme pour contrer la pandémie

Alors qu’on attendait l’annonce des mesures proposées par la commission scientifique de lutte contre le Covid-19 à la commission nationale de lutte contre le coronavirus, le président de la commission scientifique et pharmacologue Hédi Oueslati s’est contenté ce mercredi 28 avril 2021 de souligner la nécessité d’appliquer les mesures en place et de les renforcer au besoin.

 

Ne voulant pas jeter de l’huile sur le feu et estimant que les polémiques n’arrangent pas les choses, M. Oueslati n’a pas voulu révéler les mesures soumises à la commission nationale.

Pour lui, le plus important est de se focaliser sur le message essentiel : Les Tunisiens doivent respecter les mesures sanitaires à la lettre pour limiter le nombre de contaminations et retrouver une vie normale.

 

Au micro de Wassim Ben Larbi dans l'émission Expresso sur Express Fm, Hédi Oueslati a souligné la nécessité de soutenir le système de santé, qui est en première ligne, en demandant aux citoyens de s’entraider pour diminuer la pression sur les établissements de santé. Et de marteler qu’avec la prévention, on pourrait sauver dix fois plus de personnes car la prévention donne un meilleur rendement que le traitement.

Le pharmacologue a noté ainsi que là où la prévention a été bien appliquée, on a observé une baisse du nombre de contaminés et on a vu les courbes changer en fonction de l’application des mesures de prévention.

 

 

« Je suis optimiste et si j’ai accepté de passer aujourd’hui sur vos ondes c’est pour parler aux Tunisiens et faire appel à leur conscience. (…) Je ne désespère pas… le Tunisien doit comprendre que le plus gros de la solution est entre ses mains et ce n’est pas difficile », a affirmé Dr Oueslati en précisant que le taux de positivité des tests RT-PCR à la onzième semaine était à 10% et qu’on est passé à la quinzième et seizième semaine à 28% et 29%. Ce qui reflète une propagation importante.

Pour lui, il faut faire attention pour ne pas envenimer les choses, rappelant que la saturation des hôpitaux est presque complète et que la tension est devenue insupportable aux urgences : les médecins et le personnel de santé étant fatigués moralement.

« Si le citoyen nous aide, il se peut que dans les trois à quatre prochaines semaines, on pourrait éviter 1.500 décès. Il suffit d’appliquer les mesures de base : le port de masque, la distanciation physique, l’aération des espaces, pas de rassemblements, … . L’application de ces mesures demeure notre meilleure arme pour contrer la pandémie », a-t-il souligné.

 

Par ailleurs, le pharmacologue a demandé le soutien des laboratoires pour qu’ils puissent avoir les moyens pour détecter toute introduction d’un nouveau variant, pouvoir l’isoler aussitôt et empêcher sa propagation dans le pays.

 

Rappelons qu’une réunion de la commission nationale de lutte contre le coronavirus est prévue ce mercredi et que de nouvelles mesures sanitaires pourraient être annoncées.

 

 Tous nos articles sur la pandémie Covid-19

I.N

28/04/2021 | 10:02
3 min
Suivez-nous
Commentaires
Vacciné
Mr Oueslati n'a pas prononcé le mot vaccin
a posté le 28-04-2021 à 13:37
Ou est-ce que je me trompe ?
Tunisino
La lutte
a posté le 28-04-2021 à 12:28
La lutte contre la pandémie est une vrai guerre, elle ne peut pas être réussie par du n'importe quoi. De toute façon, les trois présidences et les élus du peuple ne s'intéressent ni à la pandémie ni à l'économie, l'essentiel pour eux est le pouvoir!
Si
Il est temps d´agir M. Hichem Mechichi!
a posté le 28-04-2021 à 12:28
L' argent est là et si vous ne le récupérez pas auprès des riches, il en sera encore moins pour ceux qui souffrent vraiment de la crise.

La demande d'un impôt foncier unique sur tous les actifs supérieurs à un million de TDN par exemple et une réintroduction de l'impôt sur la fortune ordinaire sur tous les actifs supérieurs à un million de TND.

Un prélèvement sur la richesse ne submergerait personne des super riches surtout de la dictature de Bourguiba et Ben Ali et il y aurait bien sûr des exemptions pour les actifs commerciaux. Mais ici aussi, si l'état n'avait pas sauvé l' économie et le tourisme avec ses moyens, de nombreuses entreprises n'auraient pas survécu. Il est donc temps pour un pour cent des super-riches de redonner quelque chose à la société.

Il faut différencier la richesse gagnée par un travail honnête et la responsabilité des entreprises doit être évaluée par rapport à la richesse des spéculateurs.
Regardez la bourse, les banques, les assurances, les spéculateurs et les sauterelles!

Attention M. Hichem Mechichi: Vous pouvez vous faire vacciner contre Corona mais pas contre la folie de Carthage !

Bon vent!
Alya
Hedi ouestlati est un piler de la sp
a posté le 28-04-2021 à 12:10
Hedi ouslati est un pilier de lafmt et de la sp, et a déjà occupé des fonctions de tres haut responsable. La n est pas la question. Il a relate en fait des faits récents qui se sont produit dans certaines délégationsqui se sont imposes une fermeture . Les patients covid ont été isolés et pris en charge par des patients ayant déjà contacté le covid. Les résultats viennent d être rapportes par hedi ouslati
SI
Pardon c´est quoi " lafmt et de la sp"
a posté le à 13:03
Nous les pauvres on se connait pas de tout avec " lafmt et de la sp",
nous ne sommes pas assez informés !

Saa3dou Alinè choyè !
Alya
Pardon pour le retard
a posté le à 22:53
Fut est la faculté de médecine de tunis sp c était pour le ministre de la santé publique. Normalement, il s agit du ministère de la santé et tout court. La gestion du covid, a demontre que le secteur privé est à part
DHEJ
Monsieur il faut tout nous dire
a posté le 28-04-2021 à 11:42
"Que ton alimentation soit ta première médecine" disait Hippocrate.

Alors la nourriture parlons-en.
BIEN
Vous pouvez être drôle M. @DHJE.
a posté le à 12:41
Votre médecin généraliste ou spécialiste a eu un maximum de 15 heures de cours sur la nutrition et vous attendez maintenant d'un pharmacien qu'il nous apprenne l'importance de la bonne nutrition pour la santé des Tunisiens.
Vous pouvez tout demander à un médecin en Tunisie, mais pas les bonnes connaissances en médecine nutritionnelle moderne.

Oubliez ça, cher @DHEJ!
DHEJ
Un bon point
a posté le à 17:51
Merci
SI
Un pharmacologue qui nous parle de Corona!
a posté le 28-04-2021 à 10:47
C´est pourquoi nous devont montrer le plus haut niveau d'intérêt et de concentration!

PS: le président de la commission scientifique de lutte contre le virus du covid-19 est pharmacologue !?