alexametrics
samedi 21 mai 2022
Heure de Tunis : 14:00
A la Une
Amnesty International inquiète par la hausse du nombre de civils poursuivis par les tribunaux militaires
10/11/2021 | 14:22
3 min
Amnesty International inquiète par la hausse du nombre de civils poursuivis par les tribunaux militaires

 

L’organisation non gouvernementale, Amnesty International a considéré que les tribunaux militaires tunisiens ciblaient de plus en plus les civils en raison de leurs critiques au président de la République, Kaïs Saïed.

Dans un communiqué de presse du 10 novembre 2021, Amnesty International a rappelé que plus de 10 enquêtes militaires ont porté sur des civils durant les trois derniers mois. L’ONG a cité les exemples des affaires concernant l’animateur de télévision Amer Ayad, les députés Abdellatif Aloui et Yassine Ayari et le blogueur Slim Jebali.

A ce sujet, la directrice régionale pour le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord de l’organisation, Heba Morayef a précisé que les nombre de civils traduits devant la justice militaire au cours des trois derniers mois était supérieur à celui des individus ayant comparu devant ces instances durant les dix dernières années.

Selon le même communiqué, six civils ont été traduits devant la justice militaire pour la période 2011-2018. Depuis l’annonce des mesures exceptionnelles le 25 juillet 2021 par le président de la Républiques, parmi les civils objets d’enquêtes militaires figurent six députés de la Coalition Al Karama. Les poursuites résultent d’une altercation, ayant eu lieu le 15 mars 2021 à l’aéroport Tunis-Carthage, entre les élus et des agents de la police.

 

D’un autre côté, le député Yassine Ayari avait été poursuivi par la justice militaire en raison de ses publications Facebook. Il avait accusé le président de la République de commettre un coup d’Etat militaire planifié et coordonné par l’étranger.

« Ils ont à répondre d’accusations concernant des troubles à l’ordre public et des menaces à la sûreté de l’État, et l’entrave ou l’outrage à des représentants de l’État dans l’exercice de leur travail », a poursuivi le communiqué.

Toujours selon la même source, l’animateur de télévision, Ameur Ayed, a été arrêté par la brigade nationale de lutte contre la criminalité suite à des propos critiques à l’égard de Kaïs Saïed et de la cheffe du gouvernement Najla Bouden.

Par ailleurs, le blogueur Slim Jebali a été traduit le 13 octobre 2021 devant le tribunal militaire du Kef pour outrage au président et atteinte à la dignité de l’armée. Il a été condamné à un an de prison.

La directrice régionale d’Amnesty National a, également, affirmé que des civils ont fait l’objet de poursuites militaires pour avoir pacifiquement critiqué la situation. « Alors que les Tunisiens débattent de l’avenir incertain de leur pays, il est d’autant plus crucial que les autorités protègent leur droit de le faire librement, même lorsque leurs propos sont considérés comme insultants, sans crainte de persécutions », a-t-elle insisté.

Amnesty International a rappelé dans son communiqué les dispositions de l’article 19 du Pacte international relatif aux droits civils et politiques ratifié par la Tunisie et obligeant l’Etat à protéger la liberté d’expression en s’abstenant de sanctionner quiconque émettant des critiques ou se montrant irrespectueux à l’égard de personnalités publiques, de dirigeants et d’institutions.

 

Pour lire l'intégralité du communiqué cliquer ici

 


S.G (D'après communiqué)

 

 

10/11/2021 | 14:22
3 min
Suivez-nous
Commentaires
Dahmani
Amnesty ?
a posté le 12-11-2021 à 07:45
Encore des inutiles grassement payés qui s'expriment pour ne rien dire. Toujours la même rhétorique !
'?lu de la république française
soyez juste pour l'intérêt du peuple tunisien
a posté le 11-11-2021 à 16:36
Amnesty, pouvez-vous aider les familles de Mr Mohamed brahmi et Chokri belaid à trouver les criminels pour cette assassinat horrible , d'après mes informations il y'a un assassinat d'un avocat en ces jours -si ( apparemment c'est un crime politique d'après les déclarations de son propre frère qui est avocat également )
Forza
Les chefs de l'armée devraient réfléchir sur leur rôle
a posté le 11-11-2021 à 08:03
Et leur responsabilité dans ce qui se passe. Le contribuable ne paye pas leurs salaires et leurs équipements pour qu'il soit privé de ses libertés. C'est un scandale de voir la justice militaire poursuivre tous les opposants à Saied. Il faut annuler les cours militaires pour les civils.
VIAN
NON ASSISTANCE
a posté le 10-11-2021 à 19:18
Au moins 20 milles tunisiens sont morts au cours de ces deux dernières années. Plusieurs milliers de vies auraient pu (du) être épargnées si ce n'est la négligence des responsables au pouvoir: gouvernement et députés. Un procès doit être intenté contre ces criminels pour non assistance, négligence et assassinat. Une aggravation doit être prononcée à l'encontre de tous ceux qui se sont faits vaccinés en catimini et ceux qui revendiquaient des dédommagements et butins alors que les dépouilles des citoyens suffoquant jonchaient à même les trottoirs. Ainsi la page de ce régime sera tournée définitivement.
Carthage Libre
Kaies Saied commence à nous faire peur ; il n'a RIEN fait contre Enahdha et les khwenjias depuis 4 mois, RIEN, NADA.
a posté le 10-11-2021 à 18:41
Mes amis, je vais vous dire ; je soutenais Kaies Saied les premières semaines...Plus maintenant, car j'ai compris que nous passons d'un régime Nahdha, vers un régime "INCONNU", un régime qui n'a ni queue ni tête, un régime vers l'inconnu et ça mes amis...ça...ça fait peur.

Donc, Abir Moussi a bel et bien raison, vous qui l'insultiez.
Citoyen_H
LA PATIENCE EST UNE VERTU
a posté le à 21:19
Tout vient à point à qui sait attendre.
Le terrain est miné de toute part et K.S est seul contre tous les chacals de la place !!
La prudence est de rigueur.







BOUSS KHOUK
JINA HECHI , ELLE EST LA SEULE ( PDL )
a posté le à 19:46
à commencer à bosser immédiatement elle connait touts les dossiers et LE RESTE !
Raad
CONFUSION
a posté le 10-11-2021 à 18:40
Amnesty international a beau relevé des critiques sur l'état actuel des choses, mais où étiez vous avant le 25 juillet....
Ces critiques sont mal tombés, alors que tous ce qui se passe en Tunisie aujourd'hui se sont des manipulations venant de qui vous savez, pour mettre le pays à feu et à sang.
Le laissé aller depuis onze années ou rien n'a été réalisé pour que le spectacle qui se présente à nous aujourd'hui aurait dû être solutionné depuis des années.
Ces politicards à deux sous on préféré dilapidé l'argent de l'état à leurs profits, au lieu de réaliser ce qu'il devait être fait.
Le gouvernement actuel doit pas cédé autrement c'est la mort subite.
Quant à vous Amnesty vous devriez changer votre fusil d'épaule, et regarder ce qui se passe ailleurs, vos critiques envers le Président ou son gouvernement ne sont pas crédibles.
Il est tout a fait normal que les personnes ayant dilapidé les biens de l'état doivent être jugés et sans relâche jusqu'au derniers.
Ce qui se passe à Agareb et la mort du jeune homme n'est autre que l'oeuvre de certains partis politiques y compris L'UGTT qui ne sait plus sur quelles pieds dancer.
Les commentaires acerbes et insultants envers le Président et son gouvernement sont indigne et ne mérite pas l'attention d'être commenté.
Hallali
dictateur poursuivi
a posté le 10-11-2021 à 17:49
QAYS le seul qui doit ètre relevé de ses fonctions par l'armée. jugé pour haute trahison d'avoir violé la constitution, il encourt la peine de mort.
bon débarras.
DIEHK
Amnesty, le coup de grâce .......
a posté le 10-11-2021 à 17:24
Bientôt, on parlera au passé simple de la seconde "Medolution" initiée un 25 juillet 2021 comme ils disent ?
Les "Echaabou Youridou" 1 bande de pieds nickelés doubleé de "Daltons" !!
Ha Ha Ha !
Anesty est là
Ha Ha Ha
Amnesty dit Holala
Robocop éberlué
Par Agareb Polluée
Nom de dieu
couve le feu
Echaabou Youridou l'a dans le baba
Gauche,Droite, robocop ou Islamiste"TOUS" même combat
Pour finir M Robocop ou M le prof-Assistant mais en mieux je peux dire:
M le Président : Il y a comme 1 pb de fond ?
Le costume de président ne vous sied pas finalement par manque de constance politique, par manque de sérieux dans vos déclarations éphémères.
RIEN NE VA PLUS
Echec et Mat
Au suivant, vous êtes dans l'oeil du cyclone "Amnesty" ....................
Bon courage pour la suite des événements ! ! !
Avec toute la bonne volonté de nos compatriotes, on ne fait pas le poids devant "Anesty"...


zozo Zohra
Ong
a posté le 10-11-2021 à 15:44
Ils travaillent pour qui les ONG ?
ya tara ?
'?lu de la république française
où étiez -vous depuis 2011
a posté le 10-11-2021 à 15:32
Bon réveil, je vous signale que la classe moyenne n'existe plus en Tunisie depuis 2011 , je vous demande de trouver les coupables
BOUSS KHOUK
AMNESTY INTERNATIONAL
a posté le 10-11-2021 à 14:41
ou étiez vous ces 10 DERNIERES ANNEES ? veuillez replier bagages on bous fera signe .