alexametrics
dimanche 28 novembre 2021
Heure de Tunis : 15:45
Dernières news
6268 dossiers terroristes étouffés, une députée agressée : la Tunisie et sa justice malmenées
01/07/2021 | 11:36
5 min
6268 dossiers terroristes étouffés, une députée agressée : la Tunisie et sa justice malmenées

 

La journée du mercredi 30 juin 2021 est une nouvelle journée noire dans l’Histoire de la Tunisie post-révolutionnaire. Encore une. Si l’on ne déplore pas de victimes d’assassinat ou d’acte terroriste, il n’en demeure pas moins que les péripéties de cette journée restent d’une gravité extrême et n’annoncent rien de bon.

La matinée d’hier était caractérisée par la conférence de presse du comité de défense des martyrs Chokri Belaïd et Mohamed Brahmi. Les avocats du comité annoncent au public que l’ancien procureur de la République, Béchir Akremi, aurait étouffé quelque 6268 dossiers terroristes. Excusez du peu. Le bonhomme est en liberté totale malgré les griefs et continue d’exercer sa profession de juge le plus naturellement du monde.

Le comité annonce, dans cette même conférence, qu’il a pris possession du rapport d’enquête établi par l’Inspection générale relevant du ministère de la Justice et que ce rapport, confidentiel, sera dévoilé au public, dans le détail et dans plusieurs langues, à partir de la semaine prochaine et par épisodes.

Pourquoi ne pas divulguer le tout maintenant ? Pourquoi ne pas avoir attendu la semaine prochaine ?

A cette question, un membre du comité répond à Business News par ce qui suit. L’inspection générale a décidé de traduire Béchir Akremi devant le conseil de discipline pour le 1er juillet 2021 et tout indique que ce conseil fera de telle sorte que l’ancien procureur en sorte indemne. Il fallait donc informer le public et faire pression.

« Quant à la stratégie de le dévoiler par épisodes, on craint fortement que l’histoire soit rapidement banalisée par d’autres événements susceptibles de braquer l’attention de l’opinion publique », nous répond notre interlocuteur.

 

Il ne croit pas si bien dire, car l’après-midi même de cette conférence de presse, l’attention du public a été détournée par un grave incident au sein du Parlement.

Le député indépendant, et ex Karama, Sahbi Smara se lève de son siège et se dirige vers la présidente du PDL Abir Moussi pour lui asséner trois gifles.

Plus tard dans la soirée, le président du bloc Karama, agresse une nouvelle fois Mme Moussi en la frappant d’un coup de pied et ce après un florilège d’insultes et d’insinuations sexistes tout au long de la journée.

Jamais, sous l’hémicycle, on a eu droit à une telle scène de violence. Un seul précédent a eu lieu, et c’était dans les couloirs du Parlement, on a violenté Samia Abbou, députée d’Attayar, pour la pousser par terre. A l’origine de l’agression de Mme Abbou, des députés d’Al Karama.

Cette violence récurrente, physique et verbale, d’Al Karama n’étonne plus personne. Mais que cette violence ait lieu au cours de la journée d’hier, ceci interpelle.

 

Il se trouve que les députés d’Al Karama ont pour manie de nager en eaux troubles. Leur député Maher Zid a publié plusieurs articles, et dernièrement un livre, dans lesquels il accuse des services de renseignement étrangers d’être à l’origine des actes terroristes. Leur président Seïf Eddine Makhlouf est avocat et a défendu des dizaines de suspects de terrorisme. Il a fait un forcing pour faire entrer de force à l’assemblée une personne fichée par la police pour suspicion de terrorisme. Il a fait un forcing à l’aéroport pour tenter de faire voyager de force une femme fichée par la police pour suspicion de terrorisme.

 

Que Seïf Eddine Makhlouf et son ancien camarade Sahbi Smara commettent un acte de diversion pour détourner l’attention de l’opinion publique sur les révélations du matin du comité de défense de Belaïd et Brahmi est plus que probable. Le résultat est en tout cas bien là, car depuis hier soir on ne parle que de l’agression de Abir Moussi. Plus personne, ou presque, ne parle des 6268 dossiers de terrorisme étouffés et encore moins du conseil de discipline censé trancher, aujourd’hui, sur le dossier de Béchir Akremi.

 

Les péripéties de ce mercredi 30 juin sèment le trouble dans un Etat déliquescent à la justice fortement éprouvée.

Jamais la Tunisie n’a atteint ce bas niveau. Son économie est chancelante, sa situation sanitaire est alarmante et ses politiques naviguent à vue.

L’attention du président de la République Kaïs Saïed est axée sur la constitution de 1959 et ne se préoccupe guère du marasme économico-politico-sanitaire du pays. Sa popularité est d’ailleurs en chute, passant de 44% en avril à 38% en juin, d’après les sondages établis par Emrhod pour Business News.

Atteint par le Covid-19, le chef du gouvernement Hichem Mechichi travaille depuis son domicile et ne réussit quasiment rien depuis qu’il est à la Kasbah.

Sa popularité est également en chute passant de 18% à 16% à la même période. Le soutien politique que lui offrent les islamistes d’Ennahdha et les islamistes radicaux d’Al Karama fait que M. Mechichi devienne une sorte de marionnette entre leurs mains. Il n’hésite même pas à se rendre complice de certains actes répréhensibles, comme le fait de laisser en état de liberté le député islamiste radical Rached Khiari (élu sur les listes d’Al Karama) malgré le mandat d’amener émis à son encontre par le parquet militaire.

Quant à Rached Ghannouchi, président du Parlement, il reste toujours impopulaire avec ses 7% (en chute de trois points depuis le début d’année). Sa passivité devant les députés islamistes radicaux d’Al Karama devient légendaire. Jamais, au grand jamais, la Tunisie n’a eu un président de parlement aussi faible et aussi controversé.

 

Avec cet état de faits, on ne présage rien de bon pour l’avenir de la Tunisie. La révolution, supposée mettre fin à la dictature et la répression, a ouvert les portes à des « terroristes » en col blanc qui siègent au parlement et des gouvernants inexpérimentés et médiocres au gouvernement et à la présidence de la République.

 

R.B.H.

01/07/2021 | 11:36
5 min
Suivez-nous
Commentaires
Cerruti
Commentaire
a posté le 02-07-2021 à 19:07
J'exprime mon indignation sur ce député SMARA , que je n'appellerais pas monsieur car agresser une femme n'est pas digne d'un homme. Il va rien dans le pantalon et il doit avoir le QI d'un coton tige et le cerveau dans les coucougnettes si toutefois il en a.
Qu'il aille vivre au Quatar.
RAFIK DE JENDOUBA
@A4
a posté le 02-07-2021 à 00:16
Tu es sublime et tu mérites l'ordre suprême des chevaliers d'honneur qui t'es décernée par tous ceux qui souffrent de la débilité de ces gouvernants sans vergogne qui vivent reclus dans une caverne obscure ils ne voient même pas leur ombre
le spectre de ceux qui ont été assassinés par les forces du mal hante leur conscience
le spectre de ceux qui meurent et souffrent dans le silence et l'indifférence effraie leur existence
ils nous ont poussé dans l'abime de l'ignorance et l'obscurantisme, leur demeure de prédilection.
ils ne savent pas que les peuples peuvent tomber à un moment de leur histoire
ils ne savent pas que la gloire des peuples est qu'ils savent se relever chaque fois qu'ils tombent.
ils ne savent pas non plus que la souffrance d'aujourd'hui n'est autre que la force de demain.
mansour
Etre anti-islam politique des frere musulman Rached Ghannouchi-Ennahdha
a posté le 02-07-2021 à 00:14
est une question de survie pour une Tunisie indépendante, souveraine sans les procédés de terreur islamiste, menaces, coups de mains et chantage politique pour asseoir la dictature islamiste des freres musulmans salafiste de Rached Ghannouchi et Ennahdha
MH
Bel article
a posté le 01-07-2021 à 18:51
Bravo RBH. Avec vous on peut s'attendre à tout. Demain vous pourrez faire un virage de 180 degrés.
retraité
la justice de la secte ne fait pas pas honneur notre justice
a posté le 01-07-2021 à 18:29
la justice des khwanjias ne fait pas honneur au pays c'est pour cette raison que les justices internationales ne veulent pas délivrer les fugitifs de l'ancien régime et ne délivrent pas leurs argents placés dans leurs pays parce qu'ils n'ont pas confiance dans la justice tunisienne le cas de Bel Hassan Trabilsi est édifiant il est arrêté en France et les autorités tunisiennes n'arrivent pas à le rapatrier au pays pour être jugé les assassinats des feux Bel Aid et Brahmi au temps de la troïka au pouvoir leurs assassins et leurs commanditaires courent toujours il semblait que 6268 dossiers terroristes étouffés par l'ancien procureur général de la république.
retraité
il ne fait honneur à notre pays et aux tunisiens
a posté le 01-07-2021 à 17:48
tous les médias internationaux parlent de la situation sanitaire économique et sociale du pays ainsi ce qui se passe à l'ARP ou la violence verbale et physique des députés est de mise la vidéo de l'agression du députée Abir Moussa est diffusée dans toutes les télévisions occidentales ce qui se passe actuellement dans notre pays autrefois laborieux et en de développement à pas géants avec une croissance supérieure à 5 % vit actuellement dans l'anarchie, l'endettement, la charité internationale et la crise politique sociale et économique qui perdure depuis 10 ans que les bailleurs internationaux ne veulent pas aider ce pays meurtri sans conditions l'exemple de la Grèce qui a appliqué les conditions des bailleurs internationaux pour recevoir de l'aide et des crédits en 2013 se porte mieux maintenant .
okba
Tunisie post-revolutionnaire
a posté le 01-07-2021 à 17:21
de quelle révolution vous parlez ! vous croyez vraiment qu'il y a eu révolution
Mon.
comment
a posté le 01-07-2021 à 17:07
Bravo RBH, vous avez mis à nu tous les problèmes graves qui minent la Tunisie, on ne s'en sortira pas sans dégâts graves. Adieu mon pays!
Le Baron
Du Gort bien frais
a posté le 01-07-2021 à 15:41
Arrivée de nouvelles Bala gort pour les amateurs et les habitués, fournisseur habituel comité de la défense des martyres, bon appétit...
saga
ça c pour le 9ati3
a posté le à 18:08
ça c pour le 9ati3
Citoyen de Tunisie
Khouanjias de malheur
a posté le 01-07-2021 à 15:18
Tout ce que nos ancêtres avaient bâti, ils le détruiront ces frères du mal
Ils ne laisseront que le chaos.
Ahmed
Il y a de quoi faire une armée
a posté le 01-07-2021 à 15:05
Ou peut-être c déjà fait?
veritas
Rien de nouveau'?'
a posté le 01-07-2021 à 14:18
Depuis les assassinats politiques tout le monde savait qu'ils allaient s'accaparer des ministères régaliens puis de tout les autres '?'leur bête noir et leur plus grand complexe est de faire à la puissance les pratiques du Rcd pour se venger et assouvir leur besoins haineux ,tout été prévisible des le début avec la complicité de leurs sponsors '?'au jour d'aujourd'hui il faut s'attendre encore à d'autres catastrophes pire qu'avant'?'le pire est encore à venir .
BOBBY
tous les problème nous orientent vers la justice..
a posté le 01-07-2021 à 13:39
Tous les problème du pays nous orientent et nous remmènent vers la question persistante de la justice et la corruption..
je le répète toujours et encore tant que les juges ne réagissent pas en dégageant par eux mêmes les brebis galeuses de manière définitive et radicale dans le cadre de la loi, c'est à dire en mettant sur la table tous les dossiers de corruption en leur sein, preuves à l'appui, et reprenant possession de leur haute instance et en y installant des gens intègres et courageux , si cela n'est pas fait dans les 3 mois, tout le pays basculera dans un chaos total imprévisible ou sous la coupe d'un groupe que l'on nous sortira comme par magie à la dernière minute pour éviter la catastrophe (si l'Europe et les US l'estiment utile encore). Car le problème en Tunisie à la base n'est ni économique ni sanitaire mais est clairement un problème de corruption généralisée servant les intérêts des barbus et leurs acolytes, que seule une justice intègre menée par des magistrats courageux (et indépendants du pouvoir exécutif et sous contrôle du parlement, théoriquement) peut résoudre et relancer ainsi la confiance dans les institutions de l'état, tout cela n'aura pas lieu (ou difficilement )avec un tel gouvernement de fantoches, évidemment...sauf si les magistrats audacieux et patriotes décident du contraire.
Fares
Criminels en puissance
a posté le 01-07-2021 à 13:38
Le 30 juin 2013 l'armée à éliminé les ikhwan. Notre 30 juin était à notre image, un peuple majoritairement con, irresponsable et égoïste. Savourez bande de gueux comme disait feu John Wayne.
bbaya
BN vous devez vérifier avant publier
a posté le 01-07-2021 à 13:31
BN est facile à manipuler!
Carthage Libre
Business News se REVEILLE ENFIN et nous dit enfin les vérités sur les Terroristes et les Khwenjias qui ont la destiné de notre pays depuis 10 ans. On veut un article sur la nouvelle COLONISATION de Qatar, suite visites Méchichi/Khriji là bas.
a posté le 01-07-2021 à 13:05
Il ne faut pas avoir peur des Khwenjias ya Business News, une race pire, de très loin pire que le Dictateur Ben Ali.

Ce sont des gens TRES dangereux pour la Tunisie, pour notre Patrie, pour nos enfants.

Les CRIMES commis par ces Khwenjias, à leur tête la Maison Mère, ceux qui donnent les ORDRES, ceux qui organisent TOUT, l'Organisation Ennahdha, veulent démembrer, démolir, DETRUIRE l'édifice Tunisie ; je ne crois pas que cela soit une vengeance de leur part, mais c'est dans leur ADN de détruire la Civilisation.

DONC, puisqu'ils continuent à détruire notre pays, Business News est TENUE d'en parler, c'est son DEVOIR de Journalisme.

Business News serait TRES TRES bien inspirée de nous faire part du COMPLOT en cours de "Qatar Charity", comme expliqué par Tunisie Focus, vos confrères, avec la plume d'un grand commis de l'Etat et diplomate, qui nous a expliqué en quoi consiste cet accord suite aux visite de Hichem Mechichi et de Férid Khriji, alias Rached Ghannouchi au Qatar récemment : c'est une COLONISATION de la Tunisie, ni plus, ni moins.

Vous voulez vomir mes chers compatriotes? LISEZ ceci :

https://www.tunisiefocus.com/economie/la-secte-nahdha-nous-prepare-a-un-protectorat-des-chameliers-256305/?fbclid=IwAR1tnN3WlzRNZTm5cyzfFM-dgL1DAnsW2rc1HBXm-0jGNCY1WYBO8FsxJwQ
Jupiter
Médias de propagande
a posté le 01-07-2021 à 12:42
Les médias rcdiste contenus leurs propagande
bml
AFFLIGEANT
a posté le 01-07-2021 à 12:21
Ce constat bien élaboré et traduisant une réalité pénible et lamentable , est consternant et n'augure rien de bon pour ce pays en souffrance . Depuis l'avènement des nouveaux dirigeants intronisés par des procédés pseudo démocratiques en façade mais réellement parvenus par des moyens mafieux et de corruption à outrance, le pays sombre dans l'anarchie , le banditisme ,la goujaterie et l'incivilité . Les islamistes pillards et terroristes ,aidés par des voyous et des girouettes opportunistes sans scrupules et cupides ,ont détruit tout ce qu'a été réalisé depuis l'indépendance malgré les dérapages commis sous Bourguiba et surtout sous Ben ali.
Le pessimisme et le catastrophisme a gagné la population qui ne sait plus à quel saint se vouer. Vivement une solution à l'égyptienne ,qui a montré son efficacité, pour sauver ce pays et redonner espoir au peuple tout en nous débarrassant de ces parasites nuisibles sans foi ni loi .
AN
@bml: Incitation à la haine et à la violence.
a posté le à 13:46
Attention!

le commentaire de @bml est abject et haineux!
le commentaire de @bml est abject et haineux!
le commentaire de @bml est abject et haineux!
Waterloo
5 ème colonne islamophobe ....
a posté le à 13:02
islamisme pillage, islamo fachisme, islamo terrorisme ....
celà s'appelle: islamophobie , blasphème ...
keep barking. who cares !!
A4
L'Histoire dira ...
a posté le 01-07-2021 à 11:59
L'Histoire dira que les plus grands criminels sont les "juges", ces cabots vêtus en noir !!!

LE ZOO
Ecrit par A4 - Tunis, le 12 Octobre 2020

Mon pays, ce n'est plus un pays
Depuis que des étranges vipères
Débarquant en toute impunité
Ont proposé à des va-t-en-guerre
Leur venin pour traitement de santé

Mon pays, ce n'est plus un pays
Quand dans sa constitution idiote
L'Etat est un ogre à trois têtes
Ayant des mains souffrant de tremblote
Et du courage autant qu'une mauviette

Mon pays, ce n'est plus un pays
Quand les trois têtes de l'ogre débile
Passent le plus clair de leurs journées
A cogner, s'esquinter les profils
A saigner et se bouffer les nez

Mon pays, ce n'est plus un pays
Quand deux cent dix-sept stupides corbeaux
Décident pour orner leur perchoir
De mettre en haut de l'escabeau
Un ignoble vautour charognard

Mon pays, ce n'est plus un pays
Quand du fond de son isolement
Un fou caméléon enragé
Rumine dans un langage véhément
Des chansons vieilles et usagées

Mon pays, ce n'est plus un pays
Quand des chacals toujours affamés
Forment des hordes, posent des chicanes
Devant une armée de malformés
Qui ne sait pas réouvrir la vanne

Mon pays, ce n'est plus un pays
Quand les cabots noirs de la justice
Ferment à double tour tous leurs tiroirs
Pour protéger leurs odieux complices
Des assassins, voleurs et pillards

Mon pays, ce n'est plus un pays
Quand les rats de la médiocrité
Se sont emparés de ses rouages
Pour, dans un acte prémédité
Le conduire tout droit vers le naufrage

Mon pays, ce n'est plus un pays
Quand les ratés veulent faire la cigale
Quand les fourmis lasses et épuisées
Par ces fainéants qui se régalent
Choisissent de se volatiliser

Mon pays, ce n'est plus un pays
Ce n'est qu'un zoo sans porte ni mur
Où ne survivront plus que les loups
Où la parole n'est plus qu'un murmure
Et les horizons sombres et flous

Mon pays, ce n'est plus un pays !
nazou de la chameliere
Le rédacteur ou rédactrice
a posté le 01-07-2021 à 11:58
Devrait se poser la question du pourquoi KS a reçu la veuve de Brahmi .
Mais pas la veuve de Belaid .
Moi je dis simplement que "la vérité est toujours ailleurs ".
Célèbre phrase d'une série télé.
N'attendez rien de ce comité.
En tout cas. Ce ne sera jamais la vérité.
Alya
Reponse a Nazou
a posté le à 14:33
Je pense que maître Basma est partie vivre en France avec ses 2 filles
nazou de la chameliere
Alya
a posté le à 20:00
Meme si elle est partie ,il peut (KS) lui offrir le billet aller retour .