alexametrics
Dernières news

Verdict dans l'affaire des martyrs du Grand Tunis : Première condamnation d'Ali Seriati

Temps de lecture : min
Verdict dans l'affaire des martyrs du Grand Tunis : Première condamnation d'Ali Seriati

Le tribunal militaire de Tunis, sis à Bab Saâdoun, a rendu son verdict, aujourd’hui jeudi 19 juillet 2012, dans l’affaire des martyrs de la Révolution dans les gouvernorats du Grand Tunis, deNabeul, Bizerte, Zaghouan, Sousse et Monastir.
Ces sentences, de première instance donc susceptibles d’appel, sont comme suit :
-Zine El Abidine Ben Ali : prison à perpétuité
-Ali Seriati : 20 ans de prison
-Rafik Haj Kacem : 15 ans de prison
-Adel Tiouiri, Jalel Boudriga, Lotfi Zouaoui, et Mohamed Lamine El Abed (ancien commandant de la Garde nationale) : 10 ans de prison ferme
-Ahmed Friâ : non lieu
D’autre part, des jugements allant de 5 ans de prison ferme à l’acquittement ont été prononcés à l’encontre d’un certain nombre de cadres et d’agents. On citera, parmi les cadres acquittés : Larbi Akrimi (ex-chef de la salle des opérations), Rachid Abid et Charfeddine Zitouni.
A noter, par ailleurs, que des escarmouches ont éclaté, à l’annonce du verdict, entre des familles des martyrs et celles des accusés sans oublier les manifestations de colère enregistrées au Kram par des membres des familles martyrs dans la localité.
On relèvera, enfin, que ce verdict comporte une première, à savoir la condamnation du général Ali Seriati, ancien directeur de la sécurité présidentielle sous le régime de Ben Ali.

M.G

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires

Commenter

Tounsi
| 20-07-2012 13:56
Ahmed Friaa est devenu le 12 janvier MI sous les conseils d'Eltaief à BenAli, c'est donc normal qu'il y a un non lieu à son encontre. Franchement, Il a accepté le poste le 12 jan pour faire quoi ??? Il ne savait pas qu'ils y avaient des morts et que la police et les snipers tirés à balles réelles. Donc le seul tunisien qui ne le savait pas été le nouveau ministre de l'intérieur. Et dire qu'aujourd'hui on nous parle d'indépendance de la justice ? Avec les mêmes juges le résultat ne changera pas et les injustices seront toujours au rendez-vous. C'est facile de mettre tout sur le dos d'homme en fuite et les autres!!! et le système !!! et les snipers !!!

joumjouma
| 20-07-2012 10:49
Arretez le delire !Tous ces candamnes meritent leurs candamnations.la justice a prouve qu ils ont ete responsables de leurs crimes.Un Etat de droit se doit d appliquer la legislation et proteger les faible des mefaits des forts et de ceux qui abusent du pouvoir.Ils ont ete des collaborateurs d une dictature atroce et d une famille de mafiosis,ils ont recolte ce qu ils meritent.

HR
| 20-07-2012 09:00
Ils doivent être aux anges les nadhaouis. Il est au trou pour de longues années et ils n'auront plus peur même de son ombre. Grand homme !!! qui a protégé son pays dans les moments les plus durs.

ss
| 20-07-2012 08:35
encore une fois l'histoire se recopie à lui même; des innocents sacrifiés par des jugements fantoches et des familles meurtries à assister impuissantes à des jugements massacres mais constituant la germe de révolte, de rancune pour la future résistance car l'INJUSTICE EST INTOLERABLE. Mr Med Lamine EL ABED est un homme patriote qui a démontre tout le long de son parcours des qualités hautement humaines, un attachement aux valeurs d'ouverture, de civilité et de penchant aux plus démunis.
son impact distingué a marqué tous les environnements de travail par lesquels il est passé.
Au lieu d'être honoré en fin de sa carrière, il est condamné comme un vulgaire criminel malgré tous les faits tangibles qu'il a démontrés pour prouver son acquittement.
A tous les gens libres et honnetes de ce pays, lance un appel fervent à faire valoir la justice de nouveau et soutenir les nouveaux detenus politiques;

PN
| 20-07-2012 07:44
un gouvernement de coalition nationale aurait pu prendre des décisions justes et courageuses , mais la soif du pouvoir et les calculs électoraux,ont été la priorités d'ennahdha et compagnie , aux dépends de la justice et du droit .Et c'est les innocents qui en paient le prix et on parle au nom de la religion...

Filo Tn
| 19-07-2012 23:49
Malheureusement cette affaire est entre les mains de la justice militaire. c'est trés déssovant de sa part de jouer le même jeux que cette merde de TROAICA. Enfin on arrête de dire il ya déja un changement
Les mm noms ne sont plus la ( Est c'est pas vous que vous avez fait ce changement) et c'est le même système qui vous guide. mmmmmmmmmmmmrde Yeziw melkekheb 3lina

Révolté
| 19-07-2012 22:15
20 ans pour Ali Sériati! Pourquoi?! C'est lui qui a tiré sur la foule? Ou bien craint-on que la foule se soulève et on lui donne ce qui pourrait lui faire plaisir?
On cherche à gagner la sympathie des petites gens et à protéger les véritables criminels. On nous sous estime et on croit pouvoir s'en sortir en sacrifiant des noms connus, peu importe qu'ils soient coupables ou non!
L'indépendance judiciaire dites vous? Un rêve qui n'est pas prêt de se réaliser malheureusement pour nous tous!!

Karim
| 19-07-2012 21:46
hahahahhahaha un non lieu pour Friaa et un 20 ans a Seriati. Une Justice de république bananière, il n'y a vraiment rien de surprenant. entre temps ceuil sur qui tous les soupsons pèsent est encore bien en poste wil fahim yifhim

ben
| 19-07-2012 19:23
Des familles entières massacrées et des dizaines de criminels libérés!!!!!!!!!
Toujours pas de justice dans ce monde Arabe qui a besoin encore d'un siècle au minimum n après "ses révolutions" pour connaitre le vrai sens de LA JUSTICE.

averti
| 19-07-2012 19:15
vraiment desolant ce verdict , faites une Reconciliation Nationale et unissez les forces autour de la relance de ce pays non a sa faillite ! la sagesse ou est elle ? Ou sont les sages et les conscients de ce pays ?
Seul une Reconciliation Nationale pourra faire front et arreter cette hemorragie d'injustice ...
Que fait le ministere des Droits de l'Homme et de la justice de Transition ???

A lire aussi

« Les valeurs démocratiques et la loi doivent être respectées

24/09/2020 09:41
1

"Il était un briseur de grève et n’est que le fruit d’une coïncidence

24/09/2020 09:38
1

L’Association des magistrats tunisiens a rendu public, ce mercredi 23 septembre 2020, pour répondre

23/09/2020 22:42
4

Il avait été en contact avec une personne infectée

23/09/2020 21:39
2