alexametrics
mardi 27 février 2024
Heure de Tunis : 05:25
Dossiers
Synthèse des quatre affaires de complot contre l’État
30/05/2023 | 14:36
6 min
Synthèse des quatre affaires de complot contre l’État

 

Après les tentatives d’assassinat visant le président de la République, la mode actuelle du régime consiste aux affaires de complot contre l’État. On en est à la quatrième maintenant. Le conspirationnisme bat son plein et le public consomme sans modération et sans distinction du vrai du faux. Synthèse des quatre affaires de complot contre l'État.

 

Une quatrième affaire de complot contre l’État vient de s’ouvrir. C’est ce qu’a affirmé l’avocat Samir Dilou, mardi 30 mai 2023 au micro d’Elyes Gharbi dans Midi Show sur Mosaïque FM.

La nouvelle affaire, selon Samir Dilou, est instruite par une juridiction militaire, cette fois, et touche, comme les trois précédentes, plusieurs hautes personnalités politiques. Il y aurait même un ancien chef du gouvernement. Me Dilou s’est refusé de dévoiler les identités des personnes citées dans l’affaire, leur évitant ainsi tout préjudice. Cependant, d'après nos soucres, c'est le parquet antiterroriste qui instruit cette nouvelle affaire.

Y aurait-il un semblant de sérieux cette fois dans cette nouvelle affaire de complot contre l’État ? Y aurait-il un vrai projet de complot et non de simples réunions entre opposants qui cherchent à déstabiliser Kaïs Saïed ? Le doute est permis. 

Pour rappel, la première affaire de complot contre l’État est née à la suite d’une réunion virtuelle de 121 députés du parlement gelé le 30 mars 2022. Ils se sont réunis, par visioconférence, pour se pencher sur la situation politique sous la présidence de l’ancien président Tarak Fetiti et visait principalement à faire annuler les décrets émis par le président de la République après son putsch du 25 juillet 2021. C’était suffisant pour Kaïs Saïed pour crier au complot contre l’État et décider, le jour même, de dissoudre le parlement bien que, deux jours plus tôt, il affirmait publiquement que cela ne lui était pas possible constitutionnellement. Dans la foulée, le parquet a ouvert une instruction judiciaire contre l’ensemble des députés présents virtuellement à la réunion.

 

La deuxième affaire est connue sous l’appellation de la liste des 25 ou l’affaire Walid Balti, a été créée en novembre 2022 et touche 25 personnalités politiques et médiatiques. Pour les personnalités citées à comparaitre, on trouve ainsi Fadhel Abdelkefi, ancien ministre de la Coopération internationale et actuel président d’Afek, Hakim Ben Hamouda, ancien ministre des Finances et grand expert économique dans plusieurs instances internationales, Mofdi Mseddi, ancien secrétaire d’État chargé de la communication de trois chefs du gouvernement et d’un président de parlement, Maya Ksouri, grande avocate et célèbre chroniqueuse politique, Sawsen Maâlej, célèbre comédienne, Nadia Akacha, ancienne cheffe de cabinet du président de la République, Chahrazed Akacha, Malak Baccari, journalistes et plusieurs hommes d’affaires.

Pour ce qui est des chefs d’accusation, association de malfaiteurs dans l’objectif d’agresser des personnes, complot contre la sûreté de l’Etat, intelligence avec des agents de puissances étrangères dans l’objectif d’atteindre diplomatiquement la Tunisie, offense du président de la République, et faux et usage de faux.

D’après les avocats suivant cette affaire, les faits reprochés sont des plus risibles. Certains se trouvent mêlés dans cette affaire, juste parce que leur nom est inscrit dans le répertoire téléphonique du principal suspect Walid Balti. Ce dernier, lui-même, n’aurait rien fait de concret s’apparentant, de près ou de loin, à un complot contre l’État.

Plus de six mois après le début de l’instruction, l’écrasante majorité des personnalités citées dans l’affaire sont en liberté. Plusieurs suspectent que cette affaire a été créée juste pour faire taire et intimider les opposants, les journalistes et les personnalités citées. Bien vu, plusieurs se tiennent à carreau et sont même devenus de fervents défenseurs du régime.

 

La troisième affaire est la plus complexe et la plus risible. Comme les précédentes, elle touche des personnalités politiques et médiatiques dont plusieurs sont hostiles au régime, à la différence près que la majorité des protagonistes sont sous les verrous depuis février 2023, date du déclenchement des procédures. Parmi les personnalités politiques actuellement en prison, on trouve Issam Chebbi, Jaouhar Ben Mbarek, Chaïma Issa, Ridha Belhaj, Lazhar Akremi, Kamel Letaïef, Abdelhamid Jelassi… En tout, une bonne vingtaine.

En dépit de la grosse polémique entourant cette affaire, le parquet ne s’est toujours pas prononcé dessus et n’a toujours pas présenté un seul fait concret qui puisse montrer en quoi les prévenus ont comploté contre l’État.

Le paradoxe est que ce même parquet a disculpé les diplomates cités dans les actes d’accusation, alors que c’est ce qu’on reprochait aux prévenus, des réunions avec des étrangers dans l’objectif de comploter contre l’État.

En réalité, d’après les avocats, il s’agissait de simples réunions de politiques cherchant comment affronter le régime de Kaïs Saïed et sa mainmise sur l’État et ses institutions.

Ça a tourné au ridicule après la fuite, sur les réseaux sociaux, de PV d’interrogatoires. On apprend ainsi que la procédure a été lancée suite à de délations de deux personnes anonymisées par le juge d’instruction. Une de ces deux personnes est Chafik Jarraya en prison depuis 2017 et c’est lui qui témoigne d’un hypothétique complot se déroulant en 2023 et touchant un de ses principaux ennemis. L’avocat de M. Jarraya s’est défendu de toute délation, affirmant que son client a déposé plainte en 2018 contre plusieurs personnalités, qu’on a réorienté sa déposition à des fins politiques et qu’il n’a jamais parlé de complot.

Le second témoin anonyme est encore plus ridicule. Il cite des rumeurs que lui aurait raconté un de ses amis en Belgique qui, lui-même, a appris des informations venant d’une amie (sans nom) vivant à Londres. Non seulement, il ne présente aucun témoignage direct et aucun fait tangible, mais sa déposition devant le juge comprend plusieurs intox et approximations et cite même un protagoniste, un célèbre syndicaliste, décédé depuis 2020.

 

Quel sera le contenu de la quatrième affaire ? Au vu des précédentes, le risque est gros que les dossiers soient aussi vides que les précédents.

Depuis son élection en octobre 2019, Kaïs Saïed ne cesse de voir partout du complot et des tentatives d’assassinat. Féru de ce genre d’histoires, il s’est même déplacé une nuit pour voir un trou dans le jardin d’une villa, présenté par la présidence de la République comme un tunnel menant à la résidence de l’ambassadeur de France à la Marsa.

Il a été aussi question de pain empoisonné et de lettre empoisonnée envoyée par la poste au palais de Carthage. Les enquêtes menées par la suite ont toutes conclu à la légèreté des faits présentés. Mais ça, c’était avant le putsch. Plus personne, depuis, n’ose contredire le président de la République qui a continué ses histoires de tentatives d’assassinat et de complot, et toujours sans preuves et faits tangibles.

L’avantage de toutes ces histoires, que ce soit celles du complot ou des tentatives d’assassinat, est qu’elles suscitent de la sympathie auprès du grand public. Les Tunisiens qui ne suivent pas les affaires de près croient vraiment que le Président subit toutes ces conspirations, juste parce qu’il est en train d’assainir le pays de tous les corrompus. La présomption d’innocence et le principe indiquant que « la liberté est la règle et la détention, l’exception » sont totalement bafoués pour le grand plaisir des partisans de Kaïs Saïed.

L’autre avantage de ces affaires est qu’elles font oublier l’inflation et la pénurie qui s’aggravent de plus en plus ces derniers mois. 

 

Raouf Ben Hédi

 

 

30/05/2023 | 14:36
6 min
sur le fil
Tous les Articles
Suivez-nous
Commentaires
chtioui
info au president
a posté le 08-07-2023 à 11:20
l'information que nous avons, est toujours virtuel par qui!! il faut le prouver et réagir sans plus attendre a ces espèces humaines dote d'un esprit destructeur , les droit de l'homme et d'autre organisation du genre on s'en fou intérêt national qui prime balayer devant porte avant et on parle après continuez
Jendoubi mehdi
Version tunisienne du débat sur le sexe des anges
a posté le 01-06-2023 à 05:52
Bien sur que c'est serieux, c'est le génie politique tunisien du moment, qui nous lance une nouvelle version du débat qui a passionné les élites du moyen âge sur le sexe des anges. Qui serait plus comploteur que son voisin?
Nous savons après Marx, que les sociétés ne se posent que les questions qu'elles peuvent résoudre.

Incapables d'affronter les questions concrètes de la propreté des rues, du respect des feux rouges, et d'autres encore plus complexes comme le chômage ou la diversification des marchés d'exportation, ou de l'animation culturelle et sportive des quartiers populaires, et j'en passe, nous nous attaquons à des serpents de mer, comme les complots qui nécessiteront des tonnes de rapports, pour conclure en fait, que la Tunisie depuis Carthage a été un objet de convoitises des puissances géopolitiques, et que ciroter un verre de thé avec un ambassadeur, ne fait pas de vous un comploteur.
Jendoubi mehdi
Version tunisienne du sexe des anges
a posté le 01-06-2023 à 05:50
Bien sur que c'est serieux, c'est le génie politique tunisien du moment, qui nous lance une nouvelle version du débat qui a passionné les élites du moyen âge sur le sexe des anges. Qui serait plus comploteur que son voisin?

Nous savons après Marx, que les sociétés ne se posent que les questions qu'elles peuvent résoudre.

Incapables d'affronter les questions concrètes de la propreté des rues, du respect des feux rouges, et d'autres encore plus complexes comme le chômage ou la diversification des marchés d'exportation, ou de l'animation culturelle et sportive des quartiers populaires, et j'en passe, nous nous attaquons à des serpents de mer, comme les complots qui nécessiteront des tonnes de rapports, pour conclure en fait, que la Tunisie depuis Carthage a été un objet de convoitises des puissances géopolitiques, et que ciroter un verre de thé avec un ambassadeur, ne fait pas de vous un comploteur.
Nephentes
La debilite agissante
a posté le 31-05-2023 à 06:42
Il est criminel de recourir a de pareilles fariboles a la fois debiles et maladives

pour tenter de distraire une opinion publique credule desemparee et a la recherche de boucs emissaires faciles

lorsque le loup veritable sera la plus personne ne donnera credit aux propos de Kaes Saed
Mourad
Une société secrète est derrière Kais Saïed?
a posté le 30-05-2023 à 21:16
La première fois qu'un ami m'a raconté cette histoire, j'ai rit jusqu'aux larmes. Les francs maçons ou la scientologie est derrière la montée rapide et inexpliquée de Kais Saïed. Mais, j'avoue que les discours de Kais Saïed et sa conviction qu'il est investi d'une mission pour toute l'humanité donne du poids à cette hypothèse. Pauvre Tunisie elle a échappé des frère musulmans pour tomber dans les bras des sataniques ou d'une autre secte plus dangereuse.
riri
n'importe quoi
a posté le à 12:09
Les francs maçons sont des gens sérieux, aucune chance que Saeed soit leur poulain ou quoique ce soit en rapport avec eux.

Lui il viens de la fac tunisienne, un ramassis de gauchiste maoiste trotskiste islamistes nationalistes arabes baathistes.
Des looser qui ont grandis à l'ombre de ben ali avec leurs idées farfelues déjà abandonnées partout sur terre.

Nos étudiants attardés des années 70 et 80 + la dictature qui les gardé au frigo, nous a donné cette classe politique archi nulle, démagogique, totalement déconnecté des réalités et sui se croit à Cuba en 1960.
Salim
Pourquoi non?
a posté le à 22:33
Un peu tiré par les cheveux l'histoire de sataniques, mais peut-être.
Tunisino
Gagner du temps!
a posté le 30-05-2023 à 18:22
Gagner du temps en détournant l'attention des citoyens ou en mendiant leur empathie par des techniques bien connues, conduira finalement à quoi? A rien si le pouvoir n'arrive pas à agir sur les causes qui ont produit les effets actuels de faillite de l'Etat et de misère des citoyens. Saied doit s'arrêter un moment pour réfléchir, quelle sera la réaction des tunisiens lorsqu'ils découvrent qu'ils ont été arnaqués, par bonne ou mauvaise fois? Quelle est la responsabilité d'un Etat envers les citoyens, dans le présent et pour le futur? Consulter des experts en sociologie pourraient certainement aider, la vraie prise de conscience est le départ de tout changement stratégique.
Citoyen_H
QUI les a arnaqué
a posté le à 21:21
"quelle sera la réaction des tunisiens lorsqu'ils découvrent qu'ils ont été arnaqués"

Qui avait meuglé en tant que baudet, Khobz et mè et ZABA, lè ?
Attendant voir l'épilogue des aventures des traitres et des conspirationnistes, actuellement au frigo.
On a un dicton qui dit : Chid mchoumék wèllé i ji mè ach'woume (2011).
Il faudra faire avec, en nous remémorant sans cesse du chaotique épisode du khobz ou mè.
La patience est une vertu.

le révolté
à lattention de "Citoyen_H"
a posté le à 10:51
Arrêtez de consommer du "foin" présidentiel !
BOBBY
les "théories du complot" sont souvent vraies..
a posté le 30-05-2023 à 17:25
les "théories du complot", concept inventé par l'oligarchie qui veut dire circulez y a rien à voir, et que les pantins du système utilisent à tort et à travers , et souvent, ces soit disant "théories du complot" se sont souvent avérées bien vraies.. rappelons aux ignares:
1) les soit disant armes de destruction massives en Irak (pour couvrir une guerre ignoble de destruction du moyen orient)
2) le soit disant Pangolin qui aurait été la source du COVID ***
3) les prétendus "printemps arabes" visant à détruire en réalité à détruire le triangle chiite
et les pays arabes progressistes toujours en faveur du sionisme destructeur,
etc... De nos jours , être traité de "complotiste" me semble bien élogieux, et je dirai que les anti complotistes sont soit des ignares soit de vils agents au services d'un système ..



Domino
Sage commentaire
a posté le à 20:12
Enfin un commentaire qui a du sens. BN, comme d'autres médias, s'inscrit dans la culture de la masse. Vaccin, conspirationnisme... Ah là là, "le conspirationnisme a encore de beaux jours devant lui"... Restez bien au chaud au fond du chapeau, traitant celles et ceux qui ont un brin de sagesse et d'intelligence de conspirationnistes.
mamadou
nostalgie
a posté le 30-05-2023 à 17:18
oh la belle epoque ou Abir portait son fabuleux casque a mobylette et aboyait dans le megaphone, C`etait l`epoque de la joie et de la distraction , pas comme cette epoque ou Robocop sevit pour ne rien faire?
veritas
Chacun son truc '?'
a posté le 30-05-2023 à 15:18
Les autres criaient matin et soir 24/7 l'islam est en danger (islam fi khatar).
Les Mc do ou plutôt les fameux '?'criaient la démocratie est en danger ,le pluralisme est en danger ou bien il y'a une dictature qui est née et qu'il faut la combattre (du pipeau),
Ou bien ce qui a été jouer contre saddam par la présence d'armes de destruction massive (il en été rien ) ou encore ce qui a été brandit contre kaddafi quand il a osé lutter et combattre les islamistes d'El qu'aida et autres qui été des mercenaires islamistes mandatés par des pays bien connus pour saboter le projet du dollar africain préparé par kaddafi pour faire disparaître le franc CFA pour porter un coup contre la France qui règne sur cette monnaie..et les exemples ne manques pas '?'pour abattre votre chien on l'accuse de rage etc '?'dans tout ce qui est fait par saied il y'a beaucoup de vrais.
Ali
@Veritas
a posté le à 17:54
Aussi faible et parano que ton président.
DIEHK
@Veritas
a posté le à 15:38
@ Veritas Vérité :
à tout 1 chacun son vrai chemin de Compostelle, mais en Tunisie ce chemins on le compte en année...
Do you understand or I make you 1 drawing with 1 sword? !
Lambda
Cher veritas
a posté le à 15:32
Tu as l'habitude de poster des publications de bon sens.
Peux tu me présenter un fait réel, une preuve, un acte, un témoin crédible ? On a quatre affaires, je ne compte plus combien de tentatives dassassinat et zéro procès, zéro preuve, zéro instruction sérieuse. Voilà la vérité. Je veux bien te croire quand tu dis qu'il y a du vrai dans ce que dit Kaies mais qu'il nous done des preuves merde !!
Quand on s'oppose au président cela ne s'appelle pas complot contre l'état et quand il y a un complot et une polémique, le parquet doit faire une conférence de presse pour présenter les faits et les preuves aux citoyens
DIEHK : Et les fools ! ! !
Incultes: On ne vous dit pas TOUT !!!!!!
a posté le 30-05-2023 à 15:02
source : Sputnik Afrique
Selon les médias, une trentaine de pays ont exprimé un intérêt à faire partie de l'organisation. Dix-neuf d'entre eux ont déposé leurs demandes d'adhésion officielles ou informelles. On retrouve notamment sur cette liste l'Algérie, l'Arabie saoudite, le Bahreïn, l'?gypte, l'Iran, le Sénégal, le Soudan, la Tunisie et bien d'autres encore. Une étude de ces demandes sera à l'ordre du jour de la réunion ministérielle en question au Cap, selon l'agence.

Alors, les incultes, vous adhérez aux brics à l'oeuf ou au "BRICS" ?
Quelqu'un peut me rappeler le PIB de la Tunisie classée A ? (for me ziro" !
Je pense aux incultes qui font zamazama, je pense, j'écris, je philosophe en utilisant la langue de
M Molière, J de La Fontaine, mais surtout ne faites comme la grenouille qui veut devenir + grosse qu'1 boeuf !
Mon avis personnel:
Là où les Tunisiens débarquent avec leur sale mentalité, le lieu devient invivable ?
Allez les deep throats :
Puez de la gueule, je porte mon masque à quadruple couches......
1 clin d'oeil à TOUS ceux qui sont contre l'arrivée de Bagla Liha dont PIB est < à 180 milliards de $
Sortez votre Cheikh de taule et il vous rajoutera 5 autres milliards!!!
Wake up fools!