alexametrics
lundi 22 avril 2024
Heure de Tunis : 22:52
Tribunes
Si Gaza passe, tout passe !
25/02/2024 | 12:20
10 min
Si Gaza passe, tout passe !

 Par Hédi Ben Abbès

Tout le monde dit et répète à satiété que les États n’ont pas d’amis ou d’ennemis permanents, ils n’ont que des intérêts permanents, paraphrasant ainsi Henry John Temple dans son discours devant la Chambre des Communes britannique en 1848. Quel que soit l’angle par lequel on analyse cette citation on finit systématiquement par admettre le caractère direct, froidement pragmatique et d’une certaine manière « honnête » de cette lecture des relations internationales.

Si l’on remonte encore un peu plus dans le temps, les civilisations babylonienne, égyptienne, grecque, romaine et musulmane ont toutes été encadrées par le même paradigme des intérêts permanents. Plus récemment, les Traités de Westphalie (1648) conclus entre empires ennemis avaient démontré qu’une paix n’était possible que quand la guerre ne parvenait plus à garantir les intérêts. Ce qui sous-tend en filigrane ces relations entre États-nations, c’est le principe fondateur des rapports de force. Les Empires se font et se défont en fonction des rapports de force.


Rapports de force vs émotions, principes, valeurs, droit, ….

La citation de Henry John Temple, heurte la conscience humaine fondée sur la prévalence des droits. Depuis la révolution française et la Déclaration des droits de l’Homme de 1789 renforcée le 10 décembre 1948 à l’issue de la 2e guerre à travers l’ajout du concept d’universalité (homme et femme) et de citoyenneté, les valeurs, les principes et le droit étaient censés immuniser l’humanité contre toutes les formes d’abus et de violations de l’intégrité physique ou morale des humains. Henry John Temple nous extirpe à nos illusions sur les humains et les valeurs qui sont censées régir les rapports entre eux. Il nous ramène à une réalité crue, brutale et hautement réaliste, non sans un certain cynisme venant d’un chantre de l’impérialisme britannique.

En nous administrant un tel choc émotionnel, Temple nous rappelle, néanmoins, le principe fondateur des relations internationales qui est la force. Une force qui aujourd’hui peut revêtir plusieurs formes : militaire, politique, médiatique et financière. L’irruption fulgurante du médiatique comme paramètre fondamentale dans la gestion des rapports de forces, change toute la donne en raison des bouleversements économiques et sociaux que l’humanité a connus/subis depuis le début du 20e siècle.

Cet arrière-fond historique illustre l’ampleur du décalage dans la compréhension des relations internationales entre, sommairement et sans nuances, un Occident, héritier de Machiavel, froidement rationnel, obsédé par l’accaparement et la conservation des richesses d’un côté et un Orient faisant la part belle à l’émotion. Un Occident schizophrène revendiquant haut et fort les valeurs et les principes pour mieux les contourner ou les utiliser selon les circonstances sans jamais se départir du principe de « l’intérêt » permanent. Merci M. Temple de nous avoir ramené aussi brutalement sur terre et d’avoir dissipé l’écran de fumée appelé droits de l’Homme qui nous empêchait de lire le monde tel qu’il a toujours été.

Une fois qu'on a admis cette réalité où l’émotion, les belles paroles, les valeurs et même le droit, ne peuvent rien changer à un « ordre » mondial basé depuis des siècles sur les rapports de forces, on va pouvoir comprendre et analyser ce qui se trame devant nos yeux écarquillés à Gaza et bien au-delà des frontières de la Palestine.

 

L’Occident en ligne de mire

Le génocide en cours à Gaza et le cortège d’indignation, de protestation, de révolte émotionnelle aussi bien en Occident que dans le reste du monde, ne changent rien à la règle des rapports de forces et la protection des intérêts des États-nations et de l’oligarchie mondialiste. Il est à noter que même le principe des États-nations est remis en question en faveur d’un mondialisme qui déconstruit les derniers remparts contre l’avènement du nouvel ordre oligarchique.

À Gaza, les sionistes s’emploient pour parachever l’effondrement de toutes les valeurs universelles et principalement le Droit et le respect de la vie humaine. Tout doit s’effondrer en même temps pour qu’émerge sur les décombres de Gaza un nouvel ordre oligarchique régi plus que jamais par les rapports de forces. L’enjeu va bien au-delà d’un conflit territorial et économique. Il s’agit d’une réorganisation des rapports de forces et d’une redistribution des zones d’influences. Soumettre le Moyen-Orient dans son ensemble à l’hégémonie d’un Occident agressif parce qu’il redoute l’émergence d’un monde multipolaire et donc la remise en question de ses intérêts, n’est pas une tâche facile, mais elle est néanmoins faisable. En revanche, soumettre un Occident qu’on a biberonné aux valeurs des droits de l’Homme et à la contestation, voire la révolte, est une tâche bien plus ardue qui nécessite le déploiement de tous les leviers que le sionisme messianique détient, à savoir : le pouvoir médiatique, financier et politique dont la puissance militaire n’est que le bras exécutif.  Le véritable enjeu consiste à faire taire, voire faire admettre à une opinion publique occidentale censée être réfractaire à toutes les formes de violation, une injustice qui heurte les rares consciences encore libres.

Médias contrôlés, voix dissidentes harcelées et muselées, des législations liberticides envisagées et mises en œuvre, les fondamentaux d’une démocratie représentative déjà chancelante et à bout de souffle, sont remis en question. Après les privations de liberté sur fond de lutte contre le terrorisme et la sécurité sanitaire contre un virus, l’Occident est aujourd’hui face à une privation de la liberté d’opinion tout simplement. Le monde doit être lu et vu à travers la « pensée officielle », celle qui est fabriquée dans les officines des Spin Doctors et des agences de relations publiques. Si Gaza passe, tout passe. Plus rien, ni personne ne pourra alors se mettre au travers d’un nouvel ordre mondiale oligarchique rampant. La prédiction envisagée par Gilbert Achkar prend ainsi tout son sens, quand il a parlé dans son livre au titre prémonitoire de: « Domination totale ». On y est presque.


Ingénierie sociale 

Après l’abrutissement généralisé des masses à travers un système éducatif soumis à l’impératif de la rentabilité et de l’utilitarisme, on a fabriqué des personnes qui au lieu de lire le monde et le faire passer au filtre de la pensée critique, sont devenues spectatrices faisant défiler le monde en mode « scroll » sans jamais s’arrêter. On a remplacé le penseur par le cliqueteur (the thinker vs the clicker) soumis à la cadence d’une machine de plus en plus performante qui fixe le tempo et mène la danse. « Rattrape-moi si tu peux » disait Leonardo Di Caprio dans le film du même nom, c’est bien ce monde de la vitesse et de la désynchronisation qui nous déshumanise et rend l’impensable possible. C’est bien cette déshumanisation, cette chosification de l’Homme que dénonçait Heidegger dans « L’être et le temps » que nous subissons aujourd’hui.

Qu’importe le cri d’alarme lancé par M. Edgar Morin dans la cacophonie organisée par les ingénieurs de la manipulation des masses. Une telle voix est noyée dans une babelisation mondialisée qui empêche la pensée de germer. Rappelons-nous le mythe de la Tour de Babel et la sanction infligée par Dieu aux humains qui pensaient rivaliser avec lui. Au lieu de les empêcher de parler, il a multiplié les voix et les langues pour que les humains ne puissent pas parler d’une seule voix, défendre les mêmes principes et atteindre le même objectif. Il suffit de se connecter aux réseaux sociaux pour se rendre compte de cette babélisation, de cette cacophonie qui organise la division et empêche l’union des Hommes face aux nouveaux maîtres du monde propriétaires de ces mêmes médias.

Deux siècles d’exercice des libertés, de déconstruction en vue de progresser sur le chemin de la justice et de la paix sont en passe d’être balayés et avec eux le peuple palestinien bouc-émissaire qui doit servir d’exemple à toutes les formes de résistance à l’avènement de ce nouvel ordre mondial oligarchique dominé par les « happy few ». Si Gaza passe, tout passe. Oubliez les institutions internationales, oubliez le droit international, oubliez les valeurs, les Traités, les Accords et surtout oubliez l’escroquerie du siècle appelée « communauté internationale ».

Cet oxymore, cette aberration langagière, cette chimère, ce concept creux et difforme dont tout le monde parle et dont on n’a jamais vu ni les contours, ni la couleur, ni l’odeur et encore moins la substance. Mort-née et aujourd’hui bien enterrée sous les décombres de Gaza cette « communauté » de l’impuissance et de la soumission. Encore un autre qui doit se retourner dans sa tombe. Etienne de la Boétie qui croyait qu’il était possible d’être résolu à ne plus servir pour être libre. Il n’avait pas envisagé l’avènement d’Edward Bernays et sa Propaganda, de Facebook, de Twitter (X), de Tik Tok, d’instagram et de l’industrie du loisir (entertainment), des machines à broyer et aplatir les consciences et les empêcher de se forger.

Tout le système concourt à fabriquer de l’impuissance pour que règnent les puissants. Nietzsche doit se retourner lui aussi dans sa tombe. Un Occident soumis et servile, témoin impuissant de la fin d’un cycle de l’histoire et l’avènement du temps de la soumission et d’un esclavage enrobé du miel de la consommation rapide : fast food, fast love, fast thinking, fast life. Pris dans ce tourbillon de vitesse cette supposée « communauté internationale » assiste impuissante à son enterrement et voit s’ériger devant elle le spectre de cette oligarchie mondialiste qui se paie le luxe de ne plus cacher ses intentions hégémoniques et tente même de les faire admettre comme l’unique ordre à même de garantir la survie des plus forts et des plus adaptés selon le principe du darwinisme sociale et économique.

Si Gaza passe tout passe, une vérité qui dérange davantage en Occident que dans un Orient habituait depuis le dépeçage de l’Empire Ottoman à toutes les formes d’injustice et de domination. C’est en Occident que se jouent le nouvel ordre mondial et les nouveaux rapports de forces pour au moins les décennies à venir. Un Occident piégé par l’infamie de l’équation États-unienne du « avec moi ou contre moi », celle qui élimine les nuances et empêche l’émergence d’autres possibilités d’être. Un Occident sommé à renoncer à ses libertés pour « être du bon côté du manche ». Ce manche qui frappe sans vergogne ni limite à Gaza, en Irak, en Libye, au Yémen, en Afghanistan et demain peut-être en Occident lui-même. Vous êtes sommés de choisir votre camp, de quel côté de la barricade se tenir, parce que le rapport de force est binaire et sans équivoque.

Plus concrètement, l’émotion, voire l’indignation ressenties à travers le monde n’ont d’équivalent que l’impuissance et la résignation qui nous affligent mais ne nous révoltent pas. Faute de révolte, le mieux qu’on puisse espérer, c’est de dorloter notre conscience étouffée. Dans quelques mois, le monde va passer à autre chose, l’épuration ethnique sera terminée, les survivants palestiniens déportés et relocalisés ailleurs, leur problème exporté chez les voisins. Seules les cicatrices vont subsister er serviront de matière à fabriquer d’autres narratifs rédigés par les « vainqueurs ».

Les nouvelles zones d’influence vont se redessiner et les pays de la région du Moyen-Orient vont être sommés de choisir leur camp si ce n’est déjà fait. Le « remapping » géopolitique est en cours. Occident élargi à l’Australie et le Japon d’un côté, Chine et Brics de l’autre avec comme enjeu principal, les richesses du Moyen-Orient et de l’Afrique. Telle est la direction que prennent les affaires du monde malgré, bon gré et qui sous-tend les nouveaux rapports de forces. A moins d’un sursaut mondial capable de bouleverser la donne, rien ne pourra arrêter cette marche forcée vers l’instauration de l’ordre oligarchique. Cependant, il y a longtemps que j’ai cessé de croire aux miracles. Persiste alors, une vérité incontestable : si Gaza passe tout passe.

 

N.B. si vous avez lu cet article jusqu’au bout, c’est que vous êtes encore immunisé contre la dictature de l’image. Félicitations !

25/02/2024 | 12:20
10 min
Suivez-nous
Commentaires
Béchir Methlouthi
Et votre Mea Culpa !
a posté le 08-03-2024 à 21:24
Votre article est très bien structuré mais je pense que vous auriez dû faire votre propre mea culpa pour avoir servi Moncef Marzouki, celui qui a obéi aux ordres des Américains pour organiser à Gammarth le tristement célèbre Congrès de l'opposition syrienne, c'est-à-dire un ramassis de mercenaires et de traitres au service de l'Occident et d'Israel que vous dénoncez. Trop facile aujourd'hui de vous ériger en donneur de leçons.
Mansour Ben Yedder
Pour mémoire
a posté le 08-03-2024 à 21:08
Vous écrivez : « Ce manche qui frappe sans vergogne ni limite à Gaza, en Irak, en Libye, au Yémen, en Afghanistan » ! Je crois monsieur que vous avez oublié le pays qui a le plus été victime de cet Occident que vous dénoncez, à savoir la Syrie. Simple oublie ou omission volontaire ? N'avez-vous pas été secrétaire d'Etat chez Hamadi Jebali ensuite conseiller chez Moncef Marzouki, à l'époque où leurs gouvernements envoyaient des milliers de racailles tunisiennes pour massacrer nos frères syriens ?
Mansour Ben Yedder
Pour mémoire
a posté le 08-03-2024 à 21:06
Vous écrivez : « Ce manche qui frappe sans vergogne ni limite à Gaza, en Irak, en Libye, au Yémen, en Afghanistan » ! Je crois monsieur que vous avez oublié le pays qui a le plus été victime de cet Occident que vous dénoncez, à savoir la Syrie. Simple oublie ou omission volontaire ? N'avez-vous pas été secrétaire d'Etat chez Hamadi Jebali ensuite conseiller chez Moncef Marzouki, à l'époque où leurs gouvernements envoyaient des milliers de racailles tunisiennes pour massacrer nos frères syriens ?
Faycal M.
Hypocrisie?
a posté le 26-02-2024 à 15:05
Apres les attaques meurtrieres du 7 octobre menées par
le Hamas, à quoi s'attendait le monde?
Qui pouvait croire que le géant sioniste allait rester les
bras croisés ?
Le Hamas a ouvert l'enfer à Gaza et la première victime est
comme toujours le pauvre peuple de Gaza enfermé entre
Israel et l'Egypte et soumis aux fous d'Allah du Hamas
oscar
N'importe quoi
a posté le 26-02-2024 à 10:42
Si le terrorisme passe tout passe..
'Gardons un minimum d'honnêteté!
@Mr. Ben Abbès && @Mr. Ali
a posté le 26-02-2024 à 10:15
a) L'article de Mr. Ben Abbès,
c'est un article pessimiste, il est un appel au désespoir , à l'alarmisme, à la renonciation à la vie, à la résignation et à la capitulation --> Mr. Ben Abbès fait référence à de grands philosophes en hors contexte et qu'il ne cite même pas afin de donner de la valeur à son article. Il fait référence à Heidegger, Nietzsche, Machiavel qui n'ont jamais été des adeptes du pessimisme.
-->
L'article de Mr. Ben Abbès n'est rien que du pessimisme à L'Arthur Schopenhauer, ce dernier (Schopenhauer ) fait même appel implicitement au suicide collectif--> Que c'est triste pour la Tunisie d'avoir un pareil prof. Universitaire qui propage ce que l'on appelle "Learned helplessness"


b) @Ali. avec tout le respect que je vous dois, vous n'avez rien compris au développement (à l'histoire) des sciences.

Les sciences et la technologie ne sont pas le "produit" d'un seul peuple ou de quelques personnes juifs ou arabes. --> Non, les sciences sont le résultat de l'effort collectif de toute l'humanité le long de millions d'années.

Sans l'oeuvre de ses prédécesseurs, Einstein n'aurait jamais pu concevoir sa théorie: Galilée et la relativité des mouvements, Newton et la gravitation, Maxwell et l'électromagnétisme, etc., etc. , etc.
-->
Trois siècles séparent Einstein de Galilée. Malgré tout, Galilée est, pour Einstein, un compagnon de route très présent dans sa théorie de la relativité. Et pour cause : il est l'inventeur du principe de relativité des mouvements.
-->
Je cite Galilée: "faites avancer un bateau à l'allure qui vous plaira, pourvu que la vitesse soit uniforme et ne fluctue pas de part et d'autre. Vous ne verrez pas le moindre changement dans aucun des effets mentionnés et même aucun d'eux ne vous permettra de dire si le bateau est en mouvement ou à l'arrêt'?' » Autrement dit, dans un repère en déplacement rectiligne uniforme (trajectoire droite et vitesse constante), les lois du mouvement sont les mêmes que si le repère était fixe, et l'observateur peut croire qu'il est immobile. Le principe posé, Galilée établit la loi de composition des vitesses qui permet par l'imagination (et les mathématiques) de passer d'un observateur à l'autre. Il se figure ainsi deux individus décrivant le mouvement d'un boulet de canon lâché du haut du mât du navire. Si le premier, sur le bateau, le voit tomber en ligne droite, le second, depuis le rivage, le voit décrire une parabole résultant de la superposition des deux mouvements du boulet : celui, horizontal, lié au déplacement du navire, et celui, vertical, lié à l'attraction terrestre. Einstein sera tout aussi inspiré par l'expérience de pensée « de la tour de Pise », tirée du Discours concernant deux sciences nouvelles de 1638. Galilée y prouve par le pur raisonnement que tous les corps chutent avec la même vitesse accélérée, quelle que soit leur masse." (Galilée, Discours concernant deux sciences nouvelles de 1638)
-->
Une étrangeté physique qu'Einstein a pu expliquer sur la base des travaux de Galilée...

Encore un exemple:
"L'espace absolu, sans relation aux choses externes, demeure toujours similaire et immobile" écrivait Newton dans son ouvrage de 1687, les Principia.
-->
ce qui signifie que tous les phénomènes physiques se déroulent dans un espace et un temps absolus --> ce qui a été réfuté entre autre par Leibnitz: "un espace et un temps absolus sont uniquement justifié par l'intuition de Newton, d'ailleurs la troisième loi de la mécanique d'action-réaction (que Newton a lui-même a découverte !) serait réfuté"
-->
Et voilà qu'Einstein démontre que Seul l'espace-temps a une réalité physique, etc.

De même, Georg Riemann est le premier mathématicien qui a apporté à Einstein les outils formels pour penser la relativité générale. Il est en effet celui qui a élaboré, en 1854, le concept d'espace courbe dont Einstein montrera en 1915, à l'étonnement général, qu'il s'applique à la topologie de notre espace et de l'Univers.

De même, Maxwell a accomplit en 1865 l'union de l'électricité et du magnétisme. Sa théorie de l'électromagnétisme est un système de 4 équations dont chacune mêle des grandeurs électriques et magnétiques. Les équations sont courtes et les rôles qu'y jouent les grandeurs magnétiques et électriques sont quasiment symétriques, d'où la beauté de cette théorie synthétique, englobant tous les phénomènes magnétiques et électriques.
-->
C'est en se basant sur les travaux de Maxwell qu'Einstein a rédigé son article sur la relativité restreinte, intitulé: "De l'électrodynamique des corps en mouvement . Une nouvelle unification."

voir le lien web:
***

Fazit: les sciences n'ont pas de nationalité et non pas de religions!
Gardons un minimum d'honnêteté!
Je réécris un passage un peu confus de mon commentaire ci-dessus!
a posté le à 12:46
Je réécris un passage un peu confus de mon commentaire ci-dessus:

Trois siècles séparent Einstein de Galilée. Malgré tout, Galilée est, pour Einstein, un compagnon de route très présent dans sa théorie de la relativité. Et pour cause : il est l'inventeur du principe de relativité des mouvements.

Je cite Galilée: "faites avancer un bateau à l'allure qui vous plaira, pourvu que la vitesse soit uniforme et ne fluctue pas de part et d'autre. Vous ne verrez pas le moindre changement dans aucun des effets mentionnés et même aucun d'eux ne vous permettra de dire si le bateau est en mouvement ou à l'arrêt"
-->
Autrement dit, dans un repère en déplacement rectiligne uniforme (trajectoire droite et vitesse constante), les lois du mouvement sont les mêmes que si le repère était fixe, et l'observateur peut croire qu'il est immobile. Le principe posé, Galilée établit la loi de composition des vitesses qui permet par l'imagination (et les mathématiques) de passer d'un observateur à l'autre. Il se figure ainsi deux individus décrivant le mouvement d'un boulet de canon lâché du haut du mât du navire. Si le premier, sur le bateau, le voit tomber en ligne droite, le second, depuis le rivage, le voit décrire une parabole résultant de la superposition des deux mouvements du boulet : celui, horizontal, lié au déplacement du navire, et celui, vertical, lié à l'attraction terrestre.

Einstein sera tout aussi inspiré par l'expérience de pensée « de la tour de Pise », tirée du Discours concernant deux sciences nouvelles de 1638. Galilée y prouve par le pur raisonnement que tous les corps chutent avec la même vitesse accélérée, quelle que soit leur masse.

voir le lien
***

Fazit: les sciences n'ont pas de nationalité et non pas de religions!

bonne journée
Gardons un minimum d'honnêteté!
Excusez moi pour les fautes de frappe!
a posté le à 19:02
les sciences n'ont pas de nationalité et n'ont pas de religions!
Lucky Luke
FAZIT, Einstein a fait un travail de synthèse !
a posté le à 11:25
Les sciences n'ont pas de nationalité et n'ont pas de religions, mais les scientifiques eux en ont !
La prolifération de génies juifs ou d'origine juive n'est un secret pour personne et trouve explications dans l'Histoire de ce peuple, dans les choix qu'ils ont ou/et étaient forcés de faire..
Les sciences et les technologies aiment ceux qui les respectent et leurs consacrent des dépenses sans compter.. c'est là une caractéristique des peuples développés, parmi lesquels nous ne pouvons malheureusement pas revendiquer place.. Averroès dernier savant arabe connu vivait au 12ème siècle et a fini ces jours persécuté par des têtes fermées et calcinées ! Depuis c'est le silence radio !
'? quand notre renaissance ?
Gardons un minimum d'honnêteté!
Lucky Luke qui tire même sur son ombre:)
a posté le à 13:44
Notre planète terre est entrain de se faire abîmer par le pseudo-génie de l'être humain:
- le cancer non génétique fait des ravages partout dans le monde sans épargner aucun pays, à la suite de la dégradation environnementale.
- des bébés nés malades et handicapés à la suite de la dégradation environnementale.
- à force d'extraire quotidiennement des milliards de barils de pétrole et des milliards de m3 de gaz naturel, c'est notre planète terre qui perd de son poids en créant simultanément un énorme vide sous-terrestre qui va craquer un jour ou l'autre et faire ainsi place aux océans et à la mer:
--> Jérusalem et les terres de cultes de plusieurs religions disparaîtraient en mer....
--> le risque de la faille de San Andreas, située en Californie, s'aggrave de plus en plus avec les extractions abusives de milliards de barils de pétrole et de m3 de gaz naturel.
- l'invasion de l'arme nucléaire à travers notre planète terre. En effet, la fuite partielle des cerveaux des pays développés vers la concurrence a permis la propagation du savoir et des technologies de toute sorte...

Fazit:
- Si les pays soi-disant développés ne prenaient pas conscience de l'extrême fragilité de notre planète terre, ça serait non seulement une fin horrible pour les pays "faibles" mais aussi de l'humanité entière.

- Il y a un changement de paradigme, la conquête et l'esclavage de l'Afrique et du tiers-monde comme aux 20ème, 19ème et 18ème siècles ne sont plus possibles. En effet, les pays soi-disant faibles ne sont plus aussi faibles que l'on croyait. D'après Nietzsche, les plus faibles sont plus intelligents, plus subtils, plus aptes à s'organiser, et par-dessus tout, ils savent mener une guerre de l'esprit : "L'histoire humaine serait une affaire vraiment trop stupide sans l'esprit que lui ont insufflé les hommes dénués de puissance. » (Nietzsche, la généalogie de la morale) "

Sans commentaire: La Russie a été sauvée deux fois par les catastrophes naturelles, une première fois lors de l'agression de Napoléon Bonaparte et une 2ème fois lors de l'agression du IIIe Reich --> y a t-il une force transcendante qui gère notre planète terre (qui dépasse le monde sensible) ?

bonne journée

PS: je suis mathématicien et je travaille avec toutes les nationalités sans passer par les religions et les pays d'origine. J'ai aussi des amis allemands juifs, mon médecin est juif allemand, mon dentiste est juif allemand, etc., etc., etc. --> nous sommes tous des êtres humains, et si un virus comme celui de corona se propageait, toute l'humanité serait concernée sans exception

Mouna = Espoir

Lucky Luke
J'étais sûr que j'avais affaire à un daltonien :)
a posté le à 14:26
C'est qu'en vous lisant, on sort plus bête ! Faut absolument mettre de l'ordre à ces idées en friche.. je continuerai à tirer mes fleurs dès qur je croise ce chaos !

Paix sur l'âme de Monique et bonne journée
Lucky Luke
Ajout
a posté le à 12:11
On pourrait ajouter Isaac Newton, lui aussi n'a fait que du travail de synthèse.. il s'est basé sur les travaux d'autrui.. en somme, rien de très innovant dans ce qu'il a apporté !

Vous savez pertinemment, je suppose, comment fonctionne de nos jours le monde du développement et de la recherche scientifique : publications, brevets, transfert de technologie..
Par honnêteté (intellectuelle), n'induisez pas les lecteurs en erreur, please !
Gardons un minimum d'honnêteté!
@Lucky Luke
a posté le à 14:03
vous abaissez la conversation à un niveau trop, trop bas -->
c'est mon derniers feedback
Scribe TN
Le bon Dieu a d'autres choses à faire..
a posté le 25-02-2024 à 20:26
L'Ukraine comme Gazza ne tombera pas, oui ! Encore faut-il que le palestiniens cessent leurs guerres fratricides qui ne profitent qu'à l'ennemi, éduquent leurs enfants, se mettent à bosser.. Qui en interne est défaillant, n'accepte ni différence ni liberté d'expression et jette ses opposants en prison et réprime ses citoyens de la façon la plus humiliante, ne pourra triompher.. Hamas comme Fatah comme Tunisie.. il restera toujours petit, esclave et marginalisé jusqu'à la fin des temps.. ou son extinction !
Ni Mahdi, ni Jésus ressuscité !
Mohamed Obey
Excellente analyse, vraiment: Je crois encore en la résistance
a posté le 25-02-2024 à 20:26
J'épouse la thèse de l'auteur dans sa totale intégralité. Et partant de toutes les thèses exposées par l'auteur signifiant qu'à Gaza se déploient actuellement toutes les panoplies de guerre militaires, politiques, médiatiques, cybernétiques et économiques en vue d'imposer à l'humanité le Nouvel Ordre Mondial où rien ne compte à côté de la suprématie de la caste du pouvoir de l'élite. Oui, Si Gaza passe, tout passe! Mais, j'assure les Chevaliers pensant avoir mis la main sur la Graal en procédant à ce nettoyage génocidaire méthodique les Squatters Américano-Sionistes se donnent l'illusion qu'ils sont encore les décideurs, oubliant ainsi ces corps déchirés qui crient encore 'Justice!' et qui reçoivent la sympathie des nu-pieds Houthis etc... Non, les oligarques perdront la guerre: il y a encore des hommes et des femmes libres. Les USA et l'UE ne sauront pas étouffer notre humanité. Nous serons le bastion face la barbarie oligarchique yankee et Européiste. Vivra Gaza! Partira Netranyahu...vers la prison et ses semblables emboiteront le pas vers leur fin puante...
Oui, l'auteur a excellé dans le texte ci-dessus.
DHEJ
Oui... rapport de force!
a posté le 25-02-2024 à 18:21
Comme force divine!

Histoire de sémite, mzis pas Jésus!

Aux juifs leur dieu, à Gaza son dieu; lequel est le plus fort!

Derrière eux, il y a les new born Christian's... à l'attente de Jésus comme l'Iran qui attend son Mahdi...


Qui est le plus fort!.


N.B des nouvelles de ton frère Lotfi espérant qu'il se porte bien.
Scribe TN
Notre avenir est une nième répétition d'un long passé !
a posté le 25-02-2024 à 17:53
Voilà ce qui arrive à ceux qui ne prennent jamais leçon de leur passé et continuent ainsi, impulsifs et guidés par les émotions et le ressentiment, dans leur entêtement aveugle.. on a déjà oublié les défaites de l'Islam et des Turcs dont le résultat était la découpe progressive de l'empire jusqu'à l'Anatolie à l'issue de la 1ère.. on a oublié l'alliance fatale avec les Allemands pendant la 2ème, Husseini le mufti de Jérusalem et dignitaire en chef de la Palestine émettait depuis la radio arabe à Rome et à Berlin chez ses protecteurs le Führer et Mussolini en sa qualité d'attaché aux affaires arabes.. Des dictateurs qui ont mené leurs pays à la défaite, la destruction et l'humiliation.. Ainsi les arabes avaient choisi leur camp, Bourguiba était parmi les rares voix à mettre en garde contre cette attitude et stratégie téméraire qui fait de l'ennemi de mon ennemi mon ami et allié..
La Chine et La Russie, essayeront certes de rendre quelque peu d'équilibre dans ce monde déséquilibré depuis la chute de l'URSS, l'Allemagne n'a elle pas fait de même pendant l'entre-deux-guerres ! Les suivre aveuglément et choisir ce camp des dictatures, de l'absolutisme et de l'arbitraire serait sans doute le coup de grâce à ce qui reste de la Palestine et du monde Arabe.. Car, voyez vous, le monde libre triomphe toujours sur le totalitarisme.. n'importe le temps, le rapport de force bascule toujours du côté de ceux qui sont (plus) libres.. !
Mouhlay
DDH
a posté le 25-02-2024 à 17:22
Ah la DDH et du citoyen ... et son Universalisme '?
C'est quasiment mort en France.
L'extrême gauche soutien les islamistes, se fait détester et du coup les français dits "moyens" amalgament islamisme et tout ce qui de près ou de loin ressemble à un arabe.
L'extrême droite va sans doute remporter les européennes, et l'actuel gouvernement rame pour garder un électorat.
Dernier truc en date le retour au pays de cet iman tunisien (80% des français approuvent), qui, l'histoire le dira, aura peut-être été le 1er d'une longue série.
Investissez dans le bâtiment.
BOUSS KHOUK
MAIS TOUT PASSE SI
a posté le 25-02-2024 à 17:20
si les auteurs de la corruption seront exemplairement PUNIS , , les marchands de religion tels que le ghanouchien et sa smala également sévèrement punis , récupération et saisie de tout ce qu'il leur appartient ainsi qu'aux prête-nom (( ALA BAADHOU - LA CHAFKA WALA RAHMA )) nettoyage en masse de l'administration publique des parachutés. surtout de ceux embauchés à compter du début de l'air des destructeurs 2011 et leurs ramasses miettes (( KALLEBIT IL VISTA )) et pour finir BIEN '?
Mansour Lahyani
J'ai rarement lu un titre aussi bête !
a posté le 25-02-2024 à 17:04
Sans autre commentaire !
Hamadi
3 puissances nucléaires
a posté le 25-02-2024 à 17:02
Je précise un détail::15millions de juifs ashkénazes ceux qui ont créés Israël.je précise que les ashkénazes considèrent les juifs séfarades :des arabes.!!!!!souvenez-vous,le seul ministre séfarade fut Sylvain shalom qui a ete débarqué par les orthodoxes .il n y a aucun cadre supérieur séfarade dans l administration .le monde sera divisé en 3 puissances nucléaires.
Juan
le monde refuse la domination des juifs.
a posté le 25-02-2024 à 16:47
l'auteur oublie un détail important : la min mise de la juiverie sur l'occident judéo-crétin !!
qui sont derrière tous les troubles dans le monde ?
qui sont les plus gros escrocs ?
qui a forcé la BoE à dévaluer le Sterling ?
une seule réponse. vous la connaissez.

le monde refuse la domination des juifs.
NO PASARAN.
ali
@Juan
a posté le à 22:33
Les juifs ont donné à l'humanité les plus grands génies et grâce à leur génie les juifs sont difficiles à combattre.Trois juifs hongrois de Budapest Teller Szylar et Von Neumann avaient juré en venir à bout de Hitler et avaient fabriqué la Bombe atomique qui avaient mis fin à l'hégémonie nazie!Sana ces juifs vous n'aurez pas eu le loisir d'écrire sur votre ordinateur comme vous le faites maintenant!
Nephentes
Quel avenir ?
a posté le 25-02-2024 à 16:39
Article pertinent.

Toutefois le processus de déshumanisation touche aussi directement l'exercice de la citoyenneté en Occident. Or la praxis citoyenne est une condition sine qua non de la viabilité des sociétés occidentales notamment anglo-saxonnes.

Malgré les apparences la fin du monde occidental, tel qu'il s'est érigé depuis la Grande Rébellion de 1640 et l'avènement de la première république moderne, est ainsi précipitée. Cette accélération de la chute est amplifiée par la propagation fulgurante de la technoscience à visée productiviste et hégémonique.

Malgré les apparences, un nouveau monde se dessine donc dans les ténèbres.
Maya
Bravo
a posté le 25-02-2024 à 16:33
Un grand bravo monsieur. Dans peu de temps le monde, surtout arabe, n'aura pas votre pareil. Tout va être dégommé.
Vladimir Guez
Décevant
a posté le 25-02-2024 à 15:58
L'article part très bien en rapellant que les intérêts et les rapports de force sont la clé de voute des relations internationales.
Vous comprenez ou regrettez que l'Occident a renoncé a l'universalisme des droits humains qu'il professait depuis 1948 et que c'est a présent le choc des civilisations qui est leur grille de lecture du monde.
Par contre la fin est un naufrage. Tout ça pour nous ressortir la tarte a la crème de l'abrutissement des masses (hier par la musique et la télévision qui empêchent de lire et se cultiver au niveau de celui qui délivre cette opinion , aujourd'hui par le scroll sur son portable , demain on nous reservira la meme sur les casques de réalité virtuelle ....) .
Mais les masses seraient aussi instruites et intelligentes que vous , Gaza arriverait de la même façon . Parce que l'occident a profondément changé et que refusez de le voir. Il n'est plus comme il le prétendait sensible a la souffrance et l'injustice de tout être humain sur terre. Il assume ouvertement être plus sensible au sort d'un ukrainien ou d'un israelien que celui d'un gazaoui. En préférant penser qu'il est manipule ou abrutti vous passez a côté de l'essentiel.
Habib Ben Salha
l'invention du lecteur
a posté le 25-02-2024 à 14:58
Bravo
C'est beau, bon et bien...
bien vu
bien lu
bien entendu
bon courage cher Hédi
Svr
Excellentissime
a posté le 25-02-2024 à 14:34
UN GRAND BRAVO à l'auteur...
Tout est y dit sans détour..
Khaled
Tout à fait d'accord
a posté le 25-02-2024 à 14:05
Bonne analyse de la situation locale et internationale. J'ajoute juste que Gaza est le laboratoire du "GREAT RESET".
Gg
Vous êtes aveugle...
a posté le 25-02-2024 à 14:02
...d'un oeil. Votre vision unilatérale des événements est pitoyable Je pourrais développer, mais cela n'en vaut pas peine...
Juan
on connait ta pensée sioniste
a posté le à 16:44
inutile de développer. te fatigues pas.
hamadi
une leçon à tous ceux qui savent vivre
a posté le 25-02-2024 à 13:44
on ecrit toujours israel est le bébé des USA, c est faux .il y a 15 millions de juifs aux states qui financent toutes les élections des élus - municipales,cantonales, regionales,et bien sur presidentielles, l exemple de trump est la meilleure preuve.

le francais n est ma langue maternelle, et mon niveau 2 eme année secondaire au lycée ibn charaf à tunis ou je suis né en 1948.aujourd hui je vis sur la cote d azur.

votre article c est du MOZART.











Mouhlay
15M
a posté le à 17:13
15M c'est le nombre total de juifs dans le monde selon Wikipédia;
1/3 soit 5,7M vivent aux USA et ils ne sont pas tous millionnaires (mais le gendre de Trump l'est).
***