alexametrics
mercredi 05 octobre 2022
Heure de Tunis : 22:42
Dernières news
Quelle suite après le mandat d’amener contre Rached Khiari ?
22/04/2021 | 14:40
7 min
Quelle suite après le mandat d’amener contre Rached Khiari ?

 

Un mandat d’amener aurait été émis par le parquet militaire à l’encontre du député islamiste radical Rached Khiari. C’est ce qu’ont relayé plusieurs médias dont Mosaïque FM sans qu’aucune source officielle ne se prononce encore sur le sujet.

Juridiquement, un mandat d’amener est émis quand le prévenu ne répond pas à la convocation du juge. Dans le cas présent, et dans le cadre de l’instruction ouverte dans ce dossier, le parquet militaire a convoqué Rached Khiari, mais ce dernier a refusé de se présenter estimant qu’il est un civil et que ce n’est pas au Tribunal militaire de le juger.

A lire également

 

On rappelle que l’instruction ouverte est en rapport avec la vidéo diffusée lundi par le député islamiste et dans laquelle il accuse le président de la République de haute trahison et d’avoir reçu des financements du gouvernement américain pour sa campagne de la présidentielle 2019. Il a cité, dans sa diatribe, Faouzi Daâs, membre de la campagne électorale de Kaïs Saïed.

M. Daâs a également été convoqué par le parquet militaire et il a répondu favorablement à la convocation. Il a été interrogé hier. Il a fait part, par ailleurs, de son intention de déposer une plainte pour diffamation contre Rached Khiari le défiant de montrer une quelconque preuve de ses dires.

Pour pouvoir trancher sur la question, et sur la véracité des propos inclus dans la vidéo, le parquet se devait donc d’auditionner Rached Khiari et de recevoir les preuves dont il a parlé, si jamais ces preuves existent. Rached Khiari lui-même a d’ailleurs fait part de sa volonté de se présenter devant le parquet. Sauf qu’il s’est dérobé et s’est évanoui dans la nature après avoir été convoqué comme témoin par le parquet militaire. Ce comportement ne laisse aucune marge de manœuvre au parquet militaire qui se trouve ainsi obligé d’émettre un mandat d’amener afin de pouvoir l’auditionner. A ce stade, Rached Khiari n’est pas considéré comme accusé ou mis en examen. Il reste un prévenu.

Ce n’est pas la première fois qu’un député refuse de se présenter devant le parquet. Le mois dernier, ses anciens camarades de la coalition El Karama ont également refusé de se présenter devant le procureur de la République près du tribunal de première instance de Tunis, suite à l’affaire de l’invasion de l’aéroport et de leur volonté de faire voyager de force une dame interdite de voyage.

Le parquet du tribunal civil de première instance de Tunis n’a cependant pas appliqué la loi à la lettre et n’a pas émis un mandat d’amener contre ces députés d’El Karama.

 

Que va-t-il se passer ensuite ?

Si le parquet militaire veut poursuivre l’instruction ouverte dans cette affaire de la vidéo de Rached Khiari, il se doit d’abord de l’interroger pour savoir s’il y a matière à le mettre en examen ou pas. Peut-être que Rached Khiari a vraiment les preuves dont il parle, on ne sait jamais, et, dans ce cas, Rached Khiari sera libéré et c’est le président de la République qui devra être interrogé à son tour ! Mais si c’était vraiment le cas, Rached Khiari se serait déjà présenté devant le parquet militaire et aurait déjà donné les preuves dont il a parlé.

Dans ce cas là, c'est-à-dire que les propos du député islamiste radical étaient du pipeau, et puisque la vidéo est considérée comme étant un flagrant délit et ne nécessitant pas une enquête préalable pour confirmer son authenticité, le parquet peut l’arrêter puisque l’article 69 de la constitution le permet.

Cet article énonce ce qui suit : « Si un député invoque l'immunité pénale par écrit, il ne peut être poursuivi ou arrêté pour crime ou délit, pendant son mandat, tant que l'immunité qui le couvre n'a pas été levée. En cas de flagrant délit, il peut être procédé à son arrestation. Le président de l'Assemblée doit en être immédiatement informé et il est mis fin à la détention si le bureau de l'Assemblée le requiert ».

En clair, le parquet peut procéder à l’arrestation, mais celle-ci sera de courte durée si jamais le bureau de l’assemblée (que préside Rached Ghannouchi) demande au parquet de le libérer.

Pour le moment, et d’après les déclarations du député Néji Jmel aujourd’hui sur Mosaïque FM, le parlement n’a reçu aucune demande de levée d’immunité relative à Rached Khiari.

Le même Néji Jmel ose remettre en question la procédure en contestant le fait que c’est le tribunal militaire qui s’est saisi du dossier et non un tribunal civil. Le même Néji Jmel rappelle que Rached Khiari a accusé le candidat Kaïs Saïed et non le président Kaïs Saïed. Ca en dit long sur la volonté d’Ennahdha, dont Néji Jmel est issu, de protéger le député islamiste, puisqu’il lui cherche déjà une porte de sortie avec des vices de procédure.

Pourtant, et vu le contenu de la vidéo, il n’y a pas de doute que c’est au tribunal militaire de se saisir de la question. Rached Khiari, à de multiples reprises, a accusé le président de la République de haute trahison et d’avoir offert ses services à la France. Vu que le président de la République est également chef suprême des armées, c’est normal que ce soit une juridiction militaire qui prend les devants et ouvre l’instruction, en parallèle de la juridiction civile. Ce qui est le cas dans ce dossier.

Il faut noter ensuite que le parquet militaire semble bien plus réactif que son homologue civil. En moins de 48 heures, le parquet militaire a convoqué les deux prévenus dans le dossier et a émis un mandat d’amener. Plus d’un mois après l’affaire de l’aéroport, le parquet civil n’a pas donné l’impression d’avoir réagi au mépris que lui ont opposé les députés d’El Karama en ignorant sa convocation.

Vu la dangerosité des propos et des accusations proférées par Rached Khiari, il semble donc que la convocation par un tribunal militaire soit la plus indiquée si on veut connaitre la vérité dans cette affaire. D’autant plus que Rached Khiari n’a pas été convoqué en tant qu’accusé, mais en tant que témoin pour remettre les preuves dont il a parlé dans sa propre vidéo et conformément à sa propre volonté.

A moins de s’être évadé à l’étranger, ce qui est peu probable, Rached Khiari ne peut pas rester en fuite trop longtemps. Il est actuellement l’homme le plus recherché de Tunisie. Tôt ou tard, il finira par être arrêté ou par se présenter de son propre chef devant le parquet militaire.

C’est alors qu’on saura ce que décidera le parquet à son encontre et c’est alors qu’on saura si le bureau de l’assemblée va décider de le libérer ou pas.

Si l’issue du premier point est pratiquement connue, il n’en est pas de même pour le second. Le bureau de l’assemblée est bien hétérogène avec des membres d’Ennahdha et d’El Karama, qui voteront pour la libération à coup sûr, et des membres d’Attayar et du PDL qui exigeront, sans aucun doute, que la justice suive son cours et que Rached Khiari assume ses responsabilités.

 

Raouf Ben Hédi

 

22/04/2021 | 14:40
7 min
Suivez-nous
Commentaires
Yezzi
Une blague qui tourne court
a posté le 23-04-2021 à 11:22
Ca sentait déjà le mensonge à 100 kilomètres.
La CIA n'est pas amateur au point d'envoyer 5 millions de dollars via western Union. Une valise diplomatique aurait suffi. Ca ne laisse pas de traces et c'est nickel.
Puisque cette probabilité est écartée, il ne me reste plus qu'a penser que le reste des accusations de cet énergumène sont aussi fausses qu'une rolex fabriquée en Chine..
MFH
Abel chatre
a posté le 23-04-2021 à 08:11
Khrairi n'est pas le genre qui dit la vérité. Plutôt le genre qui dénigre toute vérité venant d'autrui. Plus psychopathe qu'autre chose (indifférent, irresponsable, tendances à blâmer les autres .....)
MFH
A ceux qui l'auraient cru...
a posté le 23-04-2021 à 07:47
Celui qui prétend être en possession de preuves écrites ou sous forme d'enregistrements, suffisamment probantes et convaincantes procéde à découvert en allant en personne chez le juge et lui présenter les preuves compromettantes en sa possession, pas des preuves bidon.
Au lieu de ça, le protégé des traîtres islamistes est allé tout droit se cacher dans son égout comme un rat ça qui confirme le mensonge auquel 90% des Tunisiens n'y ont jamais cru ni pris au sérieux. Si ces preuves étaient authentiques, on n'en fait pas tout ce cinéma, on les diffuse et l'internet aidant, seront sûes du monde entier en un quart d'heure. Seuls les crédules et faux croyants avaient cru à la supercherie.
souilem
kallou preuves ! c'est un menteur, u n traitre de la nation
a posté le 22-04-2021 à 21:17
Si ce voyou islamiste ***est convoqué par le parquet militaire et que ce dernier a refusé de se présenter il faut appliquer la loi en utilisant la forcepour le ramener. On dit qu'il a des preuves, quelles preuves ? ya weldi, c'est un menteur, il n'a aucune preuve. il est entrain de gagner du temps, a-t-il un plan contre les institutions militaires ? Qui le soutien ? le Gourou ? Ces gens ont été les initiateurs de l'assassinat de Chokri Belaid et Brahmi, ils étaient les initiateurs de l'assassinat de nos militaires et nos policiers et garde nationale. Pourquoi on oublie rapidement les événements malheureux. Ce sont les architectes de ces assassinats, même les civils n'ont pas été épargnés. Rappelez-vous de la main de Rabaa levée par son ami Makhlouf dans l'assemblée nationale devant Abir Moussi. Ces criminels terroristes doivent payer cash leurs actes de traîtrise. Qu'attend la justice pour le capturer et le juger sur tous ses actes et mensonges, ce personnage est très, très dangereux pour notre nation, il a sali à l'extérieur et à l'intérieur l'image de notre présidence et a détruit l'image de marque de la Tunisie. Il doit être pendu à la place de la république pour donner l'exemple à ses coéquipiers d'Al Karama et particulièrement seifeddine makhlouf. L'immunité parlementaire doit être rapidement enlevée pour ne pas l'utiliser à l'étranger.
Abel Chater
Rached Khiari est devenu l'héros de la nation.
a posté le 22-04-2021 à 20:23
Rached Khiari ne risque rien du tout. Notre armée nationale est la protectrice de notre Révolution et de notre transition démocratique. Notre armée nationale ne pourra en aucun cas être manipulée par l'arriviste président Kaïs Saïed. L'essentiel, c'est que Rached Khiari dit la vérité preuves à l'appui.
Attendons la suite de l'enquête et préparons-nous à la destitution du président Kaïs Saïed. Des élections présidentielles anticipées nous attendent.
Vive la Tunisie. Vive la Révolution tunisienne. Falè aâcha fi Tounes Mèn khanèha.
Abderrahim
@ Abel Chater
a posté le à 23:56
D'après votre commentaire, nous pouvons conclure que vous n'êtes que le complice de ce traître ignoble, sans foi ni loi. Par conséquent, vous devrez être questionné par les autorités compétentes pour tous vos propos.
Fares
Hahaha
a posté le à 23:37
Héro!!! heureusement que le ridicule ne tue pas, hahahahaha. Merci pour ce fou rire.
OUI
vous avez raison!
a posté le à 22:11
Il suffit de faire un tour sur internet.. Ces papys et mamies ici n´ont certainement pas accès .. mais ils regardent le vieux jambon des Papys Bourgúiba et Zaba, avant de prendre les derniers comprimés de la journée..

Rabbi ifarrej I3lihim !
Carthage Libre
WINOU el Kharya, JIBOUH JARBOU3 ENNAHDHA
a posté le 22-04-2021 à 18:38
WINOU WINOU ? Ahrab AHRAB !

Allez, ACTION : il est temps d'agir contre les FASCISTES, contre le fascisme vert, contre Lekhwenjia.

Kharya n'est QU'UN executant des plans d'Ennahdha.

Mais sait il seulement que la Secte Islamique Ennahdha lâche tous ceux qui ont servi son agenda? Même ceux qui sont islamistes extrémistes wahhabites comme eux!

Bientôt, Mechichi bech i MECHMCHOUH.

Début de la Fin de l'Islam Politique en Tunisie et dans le monde démocratique.
takilas
De toutes les façons il ne faut pas trop le blâmer
a posté le 22-04-2021 à 17:56
C'est nahdha qui l'incite à commettre ces delits; tout comme nahdha qui a incité Makhlouf de violenter Abir Moussi et lui promettre de le protéger.
Bien sûr ils manipulent tout le monde à leur guise ces nahdhas ; ils vont accentuer leur banditisme c'est certain et personne ne sera épargnée.
Ils ont déjà des antécédents à ce sujet au cours de la dernière décennie et trahissent n'importe qui dont il est inutile de nommer leurs cibles.
Et puis ne pas oublier les actes terroristes qu'ils ont commis lorsqu'ils ressentent que leur sort politique est en danger.
Leur théorème appris à Londres consiste à éliminer, violenter et menacer ; trois règles primordiales apprises à Londres par nahdha avant d'être envoyés pour coloniser et mettre main basse sur la Tunisie. Inutile de rappeler leur tactique essentielle celle mettre la capitale à leur entière disposition et de la dominer en longeant et recrutant (pour la forme et rien que pour le salaire et les avantages) leurs partisans et concitoyens de leur région dans les ministères et les sociétés publiques à Tunis. Ces allechés serviront ainsi pour les élections législatives pour monopoliser l'assemblée du peuple et appliquer leur arnaqueuse nouvelle constitution pleine de rébus et de manigances, qui fut pareillement planifié et concocté lors de leur sinécure royale à Londres.
Les faits sont d'ailleurs évidents, ces nahdha sont devenu milliardaires au cours de la dernière décennie et se permettent le meilleur des luxes alors queblepeiple tunisien vit dans la précarité et ce d'une part, et que l'économie tunisienne à été massacrée d'autre part.
Qu'elle est jolie la démocratie et la révolution volée au peuple tunisien.
Sans parler de leur instauration préméditée de la haine et des situations conflictuelles partout, et gare à celui qui parle ou ose riposter, qu'on l'accuse de dépendre de Ben Ali et du rcd, alors que ce sont eux-mêmes qui aclamaient Feu Ben Ali et qui ont bénéficié de plusieurs faveurs ; photos, vidéos et contrats à l'appui et paraîtront certainement un jour ou l'autre.
Tunisino
Justice?
a posté le 22-04-2021 à 17:44
La justice militaire sera-t-elle indépendante? Ce que disait Khiari est possiblement correct puisque Ghannouchi et le mieux placé pour savoir les secrets de la compagne de son oiseau rare, orchestrée durant des mois par les LPR!
Fares
La rigueur des militaires
a posté le 22-04-2021 à 17:36
Ce pays sera mieux géré par des militaires. Regardez l'exemple égyptien. Nous attendons toujours le jour où la justice complaisante de Bhiri et de sa serpillière Mchichi émette un mandat contre les bandits makhlouf et complices.

Bravo encore une fois à nos militaires patriotes et intègres.
REVOLUTION
Reveillez vous !
a posté le 22-04-2021 à 16:56
Apparemment la Revolution tunisienne geführt von Rached Khiari est bien en Phase 2.0 et va raser beaucoup d´entre nous..
AN
vivre avec les diarrhées chroniques s'avère difficile ?
a posté le 22-04-2021 à 16:52
En plein Ramadan et les couches pour adultes ( Pampers) sont devenus trop rares en Tunisie, il faut le dire une vraie pénurie, pourquoi jusqu'à présent cela ne s'est jamais produit ? Parce que tous les politiciens, fonctionnaires et "hommes d'affaires" de tous bords vivent depuis quelques heures, en incontinence urinaire avec diarrhée sanglante aiguë et font déjà dans le pantalon. Ils ont peur plus de Rached Khiari que de Corona et de la faim de ramadan..

Rabbi ifarrig 3alina oua 3alihom !
abouali
Un comportement obsessionnel !
a posté le 22-04-2021 à 16:16
Nonobstant l'émoi que ses "révélations" auront provoqué dans l'opinion publique, cet énergumène a réussi durant ces derniers jours à focaliser sur sa répugnante personne, l'attention de tous les médias, qui lui ont réservé à plusieurs reprises "l'honneur" de leurs pages principales. Pour ne prendre qu'un exemple, la "une" de BN de ce jour a affiché cinq fois son portrait, blême et visqueux, de complotiste et de conspirationniste acharné et belliqueux ! Il en est de même de plusieurs autres organes d'information, et non des moindres. On ne voit plus que son visage haineux et suintant, révélateur de la malveillance et du fiel qu'il nourrit à l'égard de tout le système et de ceux qu'il représentent.
Celui qui a dénigré Bourguiba en personne, et qui l'a taxé d'être un traître, un pion à la solde de la France, récidive en reportant des calomnies similaires sur l'actuel Président, méritait-il une telle mise en vedette, une insistance si démesurée ? Et quel crédit peut-on accorder à celui qui n'est au mieux qu'un séide à la solde de puissants commanditaires, au pire un cas pathologique caractérisé, atteint de dérèglements d'origine psychique, éligible à un traitement en institution spécialisée ? Dans ce cas, continuer à lui prêter une telle importance pourrait accentuer son déséquilibre et son délire névrotique, et serait assimilable à de la non assistance à personne en détresse psychiatrique !
AN
Soyons honnête et un peu objectif
a posté le à 17:56
Vous dites "visage haineux et suintant" : d´autres tunisiens le voient comme jeune et beau gosse Tunisien, qui va les aider à raser la tout les ennemis de la Tunisie et sa Revolution.

Ici on parle de M. Rached Khiari et du financemnt de la campagne électorale de Kais Saied et non d´un certain Bourguiba.
Votre acharnement contre les medias me rappelle plutôt un grand poisson du RCD, qui a vraiment PEUR et un c'?ur plein de haine, des révelations encore non publiées par R. Khiari ou les medias.

Dieu merci que notre media n´est pas sous votre tutelle ou celle de RCD (PDL)

Rabbi isabrik !
abouali
@AN : l'objectivité d'après les nuls
a posté le à 18:49
Rabbi issaber ceux qui soutiennent les déséquilibrés, les traîtres et les psychopathes qui pullulent dans notre pauvre pays, livré à l'extrémisme, l'indécence, la malhonnêteté, la duplicité et l'outrecuidance. De toute façon, "cheï ma ydoum", leur fin est proche.
Continuez prendre le parti de ce sale type, vous finirez comme lui : dans un égout ! Quant aux médias que vous plaignez, ils savent se défendre tout seuls. Et n'évoquez plus "un certain Bourguiba", et ceux qui ont fait la grandeur de ce pays, vous n'en êtes pas digne ! Les membres des cliques dont vous faites partie ne sont que des nabots, des gnomes nuisibles et insignifiants, devant nos illustres devanciers.
N.B. : Je ne suis affilié à aucun parti, et je ne l'ai jamais été ! Je suis seulement peiné de ce que notre belle Tunisie est devenue avec une telle engeance ... et de telles réflexions.
Carthage Libre
@AN : il te manque un "E".
a posté le à 18:42
TREMBLEZ le Khwenji BOURRICOT, c'est le DEBUT de votre fin ; vous avez fait TROP mal à ce pays, à son peuple : même des balles devant un Peloton militaire d'execution devant vous est TROP PEU.
!
Des gamins
a posté le 22-04-2021 à 16:12
Dans sa déclaration ce monsieur a attaqué au moins à deux reprises les USA et leurs réputations, le candidat présidentiel de 2019 en sa nature civile, le président de la République actuel (étant aussi le commandant suprême des forces armées ou seulement de l'armée égale) en voulant le forcer à démissionner. En plus, il n'a délivré aucune preuve. Ses déclarations perturbent le fonctionnement de l'état. En plus, il n'a pas été à l'Arp lorsqu´il a donné ces déclarations. Il serait interrogé même s'il vivait aux USA ou en Europe.
The Mirror
L'Armée tunisienne a toujours honoré son pays, en guerre comme en paix
a posté le 22-04-2021 à 16:01
Je rappelle que la Justice de Bhiri, c'est-à-dire la justice tunisienne, n'a jamais fait son travail lorsqu'il s'agir d'un accusé provenant d'Ennahdha ou de son dérivé Al Karama. Le dernier exemple en date, et c'est la honte pour l'Etat tunisien, c'est l'affaire de l'aéroport, avec son "héro" Seifeddine Makhlouf. Ce jour-là, Makhlouf a commis l'irréparable, puisqu'il s'est placé au-dessus l'Etat tunisien. la Justice e de Bhiri n'a rien fait contre Mkhlouf.

Avec l'autre voyou d'Ennahdha, je parle de Khiari, la situation est encore plus grave. Il accuse le Chef de l'Etat de haute trahison. Cela ne peut pas passer.
Les tunisiens ne comptent pas sur la justice de Bhiri pour sauver l'Honneur de leur Président. Les tunisiens, et vu la dangerosité de l'accusation, comptent sur leur Armée, personnalisée par la Justice militaire. Le Gouvernement américain a démenti Khiari, la vidéo de Khiari est claire, nette et précise, Khiari doit être arrêté et jugé.
L'heure est grave, il faut agir.

Dictionnaire: les tunisiens appellent "Justice de Bhiri", en référence au couloir de justice qu'a crée le nahdhaoui Noureddine Bhiri, lorsqu'il était ministre de la Justice. Ce couloir a été mis en place pour blanchir tous les crimes commis par Ennahdha.
takilas
C'est un peureux il l'a fait dans sa culotte maintenant vnce voyou.
a posté le 22-04-2021 à 15:36
Ceci démontre qu'il est fautif à mille pour cent, et qu'il doit être jugé légalement.
C'est se que pensent ces bandits nahdha et karama, qu'ils sont intouchables et peuvent se permettre à tous " une plume sur leurs goubbaà masskha "
Ils ne veulent encore retourner d'où ils sont venus ces dupeurs et arnaqueurs; d'autant plus qu'ils ont ruiné le peuple tunisien en prenant illicitement tout son argent.
Frankofob
quelle trahison ............
a posté le 22-04-2021 à 15:28
accusations sans preuves, ne valent rien. y a diffamation , c'est tout.
elle est où, la trahison ?
abouali
@Frankofob : Au troisième degré !
a posté le à 20:41
Lisez les termes du mandat d'amener (génialement traduit par BN) malencontreusement fuité et que l'on peut retrouver dans sa version arabe sur Facebook (si bien sûr vous savez lire l'arabe) et vous serez édifié : c'est une trahison au troisième degré ! Cet olibrius n'a jamais cessé de comploter contre son propre pays, mais l'étau, cette fois, s'est resserré, comme il le sera j'espère sur la gorge de tous les autres traîtres qui sont en train de ruiner notre Tunisie.
Carthage Libre
Votre fin sera TRAGIQUE.
a posté le à 18:44
Allez, ramasse ta poubelle et...va vivre en FRANCE, Franco-machin.