alexametrics
lundi 20 septembre 2021
Heure de Tunis : 21:30
A la Une
Position des partis par rapport aux décisions du président de la République
26/07/2021 | 14:18 , mis à jour à 16:56
3 min
Position des partis par rapport aux décisions du président de la République

 

Les partis politiques ont bien tardé pour réagir aux décisions du président de la République annoncées hier, à savoir le gel de l’assemblée, la levée de l’immunité des parlementaires, le limogeage du chef du gouvernement et la présidence du parquet. 

A la date du lundi 26 juillet 2021 à 14 heures, un seul parti a réagi favorablement aux décisions du président de la République, Echâab. Le parti nationaliste arabe estime que le président de la République n’a pas violé la constitution. 

 

Sans surprise, le parti islamiste Ennahdha et le parti islamiste radical Al Karama se sont prononcés contre les décisions estimant que les décisions présidentielles s’apparentent à un coup d’Etat. 

 

Même son de cloche chez leur allié Qalb Tounes ainsi que chez le Parti des travailleurs et chez El Jomhouri. 

La surprise vient du parti Attayar dont le communiqué officiel affirme être en désaccord avec l’interprétation du président de la République de l’article 80 de la constitution et refuse les décisions et les mesures annoncées en vertu de cet article et en dehors de la constitution. Le parti ne parle cependant pas de coup d’Etat. Paradoxalement, hier soir, la députée d’Attayar Samia Abbou a soutenu sans ambigüité aucune la décision présidentielle considérant que le vrai putsch est de refuser les décisions du président. Une autre députée du parti, Mounira Ayari, a déclaré que le communiqué de sa formation politique ne la représentait pas. 

 

Afek Tounes a estimé, dans un communiqué, que Le système au pouvoir composé du mouvement Ennahdha et de ses alliés est responsable de la détérioration des conditions politiques, économiques et sociales du pays et a contribué à aggraver les tensions et la colère populaire.

Afek Toune a précisé que la lenteur dans la mise en place des institutions constitutionnelles et l’entrave de la voie démocratique et transitionnelle ont conduit à une démocratie factice et boiteuse qui n'a pas tenu ses engagements et protégé les acquis de la République.

Le parti a appelé la présidence de la République et toutes les forces politiques et la société civile à se mobiliser pour préserver les acquis de la révolution et à s'engager dans la réforme et la construction honnête et courageuse d'une véritable voie démocratique et d'une révolution économique et sociale qui réponde aux aspirations des Tunisiens et des Tunisiens.

Il a enfin souligné la nécessité que les mesures exceptionnelles que le président annoncera donnent des garanties à l'intérieur et à l'extérieur de leur respect de la constitution, que la Tunisie est sur la bonne voie et que leur objectif est de faire respecter l'Etat de droit et les institutions, respecter la République, et corriger le processus démocratique.

 

Tahya Tounes a aussi exprimé son soutien à l’initiative du président de la République estimant qu’il n’est plus possible d’ignorer les revendications du peuple. Le parti a précisé qu’il est urgent d’élaborer une feuille de route claire pour réformer le système politique (le système politique, le système électoral, la loi des partis...) autour de laquelle toutes les forces nationales et démocratiques se rassembleront et définiront les prochaines étapes d'un gouvernement de salut national sans exclusion et un programme urgent de sauvetage sanitaire et économique et rassurer les partenaires internationaux de la Tunisie.

Tahya Tounes a aussi évoqué la nécessité de fournir des garanties claires selon un calendrier précis qui préserve la République et la démocratie et achève la construction de ses institutions quand les failles du système politique auront été corrigées.

 

On notera la remarquable absence de réaction du parti fortement représenté au parlement, à savoir le PDL de Abir Moussi pendant toute la journée de lundi. Dans la soirée, Mme Moussi a diffusé un live pour exprimer son soutien à l'approche politique du chef de l'Etat et a appelé à la mise en place d'une feuille de route.

 

R.B.H

26/07/2021 | 14:18 , mis à jour à 16:56
3 min
Suivez-nous
Commentaires
Hamma ben jaballah
Commentaire
a posté le 27-07-2021 à 16:27
Abir s'est exprimée sur ce sujet et elle a affirmé son soutien aux décisions prises par le président de la république et qu'elle ne peut être qu'avec son peuple qu'elle a essayer toujours de défendre et de lui mettre en garde contre l'escroquerie des khouinjya....svp prenez les mêmes distances des partis politiques et merci
Bouslahi
PDL
a posté le 27-07-2021 à 11:04
Vous dites que le PDL est théoriquement opposé aux islamistes. Le choix de vos mots n'est pas innocent.
Revenez à la vidéo diffusée hier soir par Abir Moussi et corrigez votre tentative de désinformation.
Abidi
Positions
a posté le 26-07-2021 à 18:57
Qu'ils approuvent ou désapprouvent cela n'a plus d'importance car c'est le peuple entier qui épaule le président dans cette initiative courageuse et patriotique pour sauver ce qui reste de ce pays car nos pseudos députés se sont pris pour des Dieu aux dessus de tout eux ainsi que les magistrats et les hommes d'affaires pas tous bien sûr, ces derniers temps on avait la sensation que plusieurs états se formaient au sein de la Tunisie et que chaque parti tirait de plus en plus de profils de cette division sans oublier les médias qui mettaient tous les moyens pour accroître cette division chose qui a plongé ce peuple dans la désolation la pauvreté et le crime et maintenant il a tranché net il ne veut plus de cette classe politique pourrîtes et de cette assemblée de corbeau appelé arp. Suffit suffit et suffit
Ek
Je suis contre
a posté le à 16:20
Peuple entier?
Faux!moi je suis contre ce que vient de faire le président.
Je ne pense pas etre le seul,au contraire.
takilas
Quelle honte !
a posté le 26-07-2021 à 18:14
Ameur Larayadh pleure.
Cela se voit qu'il va avoir une crise de nerfs et surtout qu'il est au bout de larmes et née peut pas supporter qu'il va perdre ses privilèges et son banditisme et qu personne ne va plus le considérer, tout comme son frère le criminel et les autres du cla mafieux de nahdha.
Wfa ya ameur. bâa wraouah.
I' à vendu et rentré.
salahtataouine
SI @RBH il suffit de demander
a posté le 26-07-2021 à 17:50
Madame Moussi sera en direct à 19H heure de tunis sur sa page , du coup pas de promenade dans la banlieue bobo (au nord hahaha); au boulot et on verra votre papier!!
Abir
Avis aux lecteurs et lectrices
a posté le 26-07-2021 à 17:49
ABIR MOUSSi serait en directe sur son cite ce soir à 19 heure pour donner ses réactions et son avis sur les événements.
Abir
C'est grâce au PDL qu'on est là
a posté le 26-07-2021 à 17:25
Le PDL a cuisiné et Kais a mangé ! C'est le PDL qui a dénoncé les magouilles et la criminalité pour que le peuple soit au courant de tout ce que cette secte prépare pour eux et pour la Tunisie ! C'est le PDL qui a dormit par terre et dehors et qui a subit la violence des Kwanjias, c'est ce parti qui a fait révolter ces jeunes avec les vidéos que ABIR les transmet au peuple Le PDL a fait tout le travail et même des dossiers qui accusent les Kwanjias. Mais ABIR MOUSSI n'est bi le président ni le chef de gouvernement pour appliquer la loi sur eux vive le PDL Vive ABIR MOUSSI et merci au président
The Mirror
Les partis vivent en mage de la nation
a posté le 26-07-2021 à 17:22
Dans tous les moments forts de notre pays, les partis politiques étaient absents, marginaux, indécis et constamment préoccupés par leurs calculs politiques inutiles et hors-sujets.
On a vu cette situation le 14 janvier 2011, et nous la vivons aujourd'hui.

Je termine par un exemple: Attayar, qui nous enflait les oreilles avec ses recettes de démocratie sandwich, et, contre toute attente, a exprimé son refus aux décisions du Président. Je dis au minable Chaouachi que le Président n'a besoin, ni de votre accord, ni de votre refus. Le lèche-botte que tu es sale Chawachi, passera le reste de ses jours à attendre un poste ministériel de Sidou Echikh Ghannouchi, et il n'aura RIEN.
salahtataouine
RBH ne sait pas lire !!!!!! et ne s informe pas!!
a posté le 26-07-2021 à 17:17
POUR informer.....dire que le PDL n a pas de position est une desinformation mal ficeleé!!!
j aurais eté à la place de NB ; RBH aurait une sanction car il ne fait son boulot pourlequel sa societé le paye !!!
Meme si je ne suis pas un destourien ,je m informe pour comprendre la position des uns et des autres ...et quand je prends une position je me base sur du concret et non sur du blabla
Abir MOUSSI a fait une intervention de plus de 40 mn pour expliquer sa position par rapport à l article 80...https://fb.watch/6_BMkU_rzj/
Ennaj
Réactions des partis
a posté le 26-07-2021 à 17:15
Le Président a sauvé la mise et celui qui n'est pas d'accord qu'il aille ailleurs... En turkye par exemple... Du balai
hbib
Quoi?
a posté le 26-07-2021 à 17:12
A part les ex RCD et les intégristes, il n'y a pas de politiciens! Ils se partagent le cirque de ARP.
Fares
PDL
a posté le 26-07-2021 à 17:04
Moussi est entrain de rater le train de la révolution du 25 juillet 2021.
Guide de tourisme
PDL
a posté le 26-07-2021 à 16:44
Il faut reconnaitre que le PDL à travers sa cheffe, a aidé les tunisiens à comprendre les magouilles des islamo-fascistes. Tous ceux qui ont manifesté hier ont lu / écouté ou entendu parler des idées développées par Me. Abir.
L'autre, c'est un vendu qui ferait mieux d'oublier la politique.
Nan
Tous des vendus
a posté le 26-07-2021 à 14:45
Et ça vous étonne? Les differents partis doivent d'abord réfléchir à ce qui les arrangent le mieux et discuter des opportunités qui se présentent, tfouh alihom el kol
bbaya
où est le PDL
a posté le 26-07-2021 à 14:33
Le PDL a disparu! puisque son fond de commerce ne vaut plus rien!
Où est le live de Abir? où sont ses parapluie et parsol !?

Je l'imagine plié à 4!