alexametrics
jeudi 25 juillet 2024
Heure de Tunis : 17:48
A la Une
Officiel - Détail de l'augmentation des prix des carburants
13/04/2022 | 23:59
1 min
Officiel - Détail de l'augmentation des prix des carburants

 

Comme annoncé préalablement par Business News, le ministère de l’Industrie, des Mines et de l’Energie et le ministère du Commerce et du Développement des exportations ont annoncé ce soir, du mercredi 13 avril 2022, à travers un communiqué conjoint, la hausse des prix des carburants.

 

Les nouveaux tarifs entrent en vigueur à partir de ce soir à minuit. 

 

Les nouveaux prix se présentent comme suit :

-Sans plomb : une augmentation de 110 millimes. Le nouveau prix : 2.330 DT

-Gasoil sans soufre : une augmentation de 95 millimes. Le nouveau prix : 2.010 DT

-Gasoil : une augmentation de 85 millimes. Le nouveau prix : 1.790 DT

-Sans plomb « super » : une augmentation de 240 millimes. Le nouveau prix : 2.600 DT

-Gasoil sans soufre « super » : une augmentation de 210 millimes. Le nouveau prix : 2310 DT

 

 

Le communiqué justifie l’ajustement des tarifs par la hausse du prix mondial du pétrole brut ayant atteint des niveaux records, dépassant le seuil des 101 dollars le baril, à cause des derniers développements sur la scène internationale.

S.H

13/04/2022 | 23:59
1 min
Suivez-nous
Commentaires
Chérif
Prix de revient
a posté le 14-04-2022 à 19:31
Raffinez en Tunisie les carburants ! Le sous sol tunisien appartient au peuple! Pas aux compagnies étrangères qui traitent notre matière première et nous la revend en devises!
souilem
bienvenues les dégats !
a posté le 14-04-2022 à 19:12
Les augmentations successives des prix des carburants auront certainement des dégats immenses sur le transport et surtout sur tous les secteurs d'activité. L'augmentation des prix alimentaires va suivre cette augmentation, pauvre pays, pauvres ministres incompétents, aucune réflexion de leur part, aucune analyse sur les effets macroéconomiques ni sur le couffin du consommateur. On a vu de toutes les couleurs après Zaba. Le ticket de la liberté et de la démocratie ne marche pas à la pompe de l'essence ni à l'achat des produits alimentaires de base. Criez encore et appelez à la liberté d'expression et à la démocratie. La situation va de pire en pire, la sortie de cette crise aigue ne pourra se faire que par le pouvoir donné à l'armée nationale qui a l'expérience et les compétences du management des affaires de l'Etat.
DHEJ
Où est la TVA dans ce prix?
a posté le 14-04-2022 à 10:41
Des prix à décortiquer au microscope...
Tunisino
L'anarchisme
a posté le 14-04-2022 à 10:34
L'anarchie continue avec le nouveau régime Kadhafiste (de l'anarchie islamiste à l'anarchie communiste), aucune réflexion sur les conséquences des augmentations, l'essentiel est l'immédiat, les actions des incompétents sont toujours dénuées de toute projection dans le futur, le futur pour eux n'existe pas alors qu'il existe bel et bien pour les tunisiens. Durant ZABA, le prix du baril a atteint les 150 dollars alors que le prix de l'essence était de 770 millimes, ZABA savait qu'il n'était pas assez formé, son intelligence lui a conduit à exploiter des compétences pour servir les tunisiens. L'incompétence de la deuxième république est tellement flagrante que le pays a perdu son équilibre financier, économique, social, sanitaire, éducatif, et sécuritaire. Les imbéciles de la deuxième république sont dénués de toute intelligence et de tout patriotisme, ils sont tellement bêtes qu'ils n'ont pas réussi à comprendre que pour durer au pouvoir il est impératif de servir durablement les tunisiens. Ils ne veulent qu'expérimenter leur manières idéologiques malades peu importe les résultats, on l'a vu avec le traitre Ghannouchi et on est en train de le voir actuellement avec l'utopique Saied.
Hb S
Prix du carburant
a posté le à 14:13
Tout a fait allah yarhmou ZABA
R.
!
a posté le 14-04-2022 à 09:49
en 10 ans le prix a augmente presque du double ! l'appauvrissement du peuple tunisien continue ...
retraité
l'appauvrissement de la population continue sans fin
a posté le 14-04-2022 à 08:42
maudit cette révolution et ces nouveaux hommes politiques et syndicaux qui ont accaparé le pouvoir depuis 2011 et qui ont appauvri le pays et sa population sans fin et pire on ne voit pas le bout du tunnel c'est une descente dans l'enfer au bout de trois mois les prix des carburants ont augmenté de plus de 300 millimes le litre et qui vont certainement engendrer une hausse des prix du transport , des produits industriels , et des services ainsi une inflation galopante et le dinar qui a perdu déjà plus 50 % de sa valeur un euro valait 1,950 dinar avant 2011 et maintenant 3,300 dinars et idem pour le dollar et les autres fortes monnaies internationales , les classes moyennes et populaires ne peuvent plus supporter cette hausse continue des prix .c'est la conséquence de la gestion catastrophique du pays par les islamistes et leurs differents alliés depuis plus de 11 ans . miséricorde dieu à l'ancien premier ministre feu Hédi Nouira un très bon gestionnaire pendant 10 ans une l'inflation maîtrisée, les prix augmentent de quelques millimes et les salaires de quelques dinars et un taux de croissance de plus de 7 % un developpement économique soutenu création de la richesse et de l'emploi et un dinar stable .