alexametrics
vendredi 19 août 2022
Heure de Tunis : 05:23
Dernières news
Nasreddine Nsibi : Najla Bouden n'a pas présenté sa démission
12/05/2022 | 12:19
1 min
Nasreddine Nsibi : Najla Bouden n'a pas présenté sa démission


A l’occasion d’une conférence de presse organisée par la présidence du gouvernement à la date du 12 mai 2022, le porte-parole du gouvernement et ministre de l’Emploi et de la Formation professionnelle, Nasreddine Nsibi a nié la démission de la cheffe du gouvernement Najla Bouden.

« Nous n’acceptons pas de répondre à ce genre de rumeurs. Je tiens à nier complètement la chose. La cheffe du gouvernement et ses membres continuent à travailler. Il s’agit d'informations visant à perturber le fonctionnement du gouvernement. Ce genre de pratique provoque de l’inquiétude chez les citoyens », a-t-il ajouté.


Il a appelé les responsables et acteurs politiques à vérifier ce genre d’information et à éviter de se précipiter derrière les rumeurs portant atteinte à la stabilité du pays.

 

Pour rappel, Ghazi Chaouachi, secrétaire général du parti Attayar, avait affirmé que la cheffe du gouvernement, Najla Bouden, et plusieurs ministres avaient présenté leurs démissions au président de la République, Kaïs Saïed.

 

S.G

12/05/2022 | 12:19
1 min
Suivez-nous
Commentaires
Mansour Lahyani
N. Nsibi ne semble pas etre bien informé...
a posté le 12-05-2022 à 17:37
Ca ne saurait tarder, selon toute vraisemblance : mme Bouden est vraiment au bord du burn out...
Moncef Kamoun
Comment
a posté le 12-05-2022 à 17:13
Ghazi Chaouachi a perdu toute crédibilité en diffusant de fausses nouvelles et ce n'est pas la première fois ,il n'a pas digéré sa mise à l'écart et son égo en a tellement souffert qu'il est devenu un menteur professionnel.
Qu'il aille confectionner des chéchias et qu'il laisse les membres du gouvernement travailler.
mtz
et alors
a posté le 12-05-2022 à 13:18
ki biha ki blech
TAH
Cher-e @mtz Bonjour!
a posté le à 16:54
Sa démission va rendre la vie du président Kaiis Saied très difficile, qui a mis quelques mois pour la convaincre de prendre le poste de première ministre. Dans ce contexte politique et social grave, je peux difficilement imaginer que de nombreux Tunisiens fassent la queue devant le palais de Carthage et se battent pour obtenir ce poste.

Les années grasses sont enfin terminées..