alexametrics
lundi 27 juin 2022
Heure de Tunis : 22:41
Dernières news
L’UGTT réitère son boycott au dialogue et à la commission consultative
27/05/2022 | 15:29
2 min
L’UGTT réitère son boycott au dialogue et à la commission consultative

 

L’Union générale tunisienne du travail (UGTT) a réitéré, vendredi 27 mai 2022, son boycott au dialogue et à la commission consultative pour une nouvelle république créée par le président de la République, Kaïs Saïed. 
 
Dans un communiqué de son comité directeur, la centrale syndicale a affirmé qu’elle n’avait pas été consultée ni sur la participation au dialogue national de Kaïs Saïed ni sur son intégration à la commission composée à cet effet. 
 
L’UGTT a assuré que personne ne représenterait l’organisation au sein de la commission consultative soulignant son étonnement face à l’insistance du président de la République à impliquer la centrale syndicale. Elle a ajouté que cela ne ferait qu’aggraver davantage la crise qui secoue le pays.  
 
 
Après que l’UGTT a annoncé son refus de participer au dialogue national, le locataire de Carthage a, tout de même, publié un décret sur la composition nominative de la commission consultative citant le secrétaire général de l’organisation Noureddine Taboubi – ou son représentant – parmi les membres du comité des affaires économiques et sociales.
 
 
La semaine dernière, Kaïs Saïed a, rappelons-le, officialisé la création d’une commission consultative pour une nouvelle république. Celle-ci est composée d’un comité consultatif des affaires économiques et sociales composé de représentants de l’UGTT, de l’Utica, de l’Utap, de l’UNFT et de la LTDH, d’un comité consultatif des affaires juridiques composé des doyens des facultés de droit, des sciences juridiques et politiques et présidé par le membre le plus âgé et d’un comité du dialogue national composé des membres des deux comités précédents et présidé par le président coordinateur de la commission nationale consultative, le doyen Sadok Belaïd. 
 
La commission a pour mission de présenter – à la demande du président de la République – un projet de constitution pour une nouvelle République dans le respect des principes et objectifs de l’article 22 du décret 117, et des résultats de la consultation nationale, initiée par le locataire de Carthage.
 
 

N.J.

27/05/2022 | 15:29
2 min
Suivez-nous
Commentaires
Alya
Leurs boycots n
a posté le 27-05-2022 à 18:05
Je resterai au premier degré cad leur boycot de correction des examens du baccalauréat. La suite ne signifie pas grand chose
Bruno
La vérité
a posté le 27-05-2022 à 17:47
Depuis le putch de Tabboubi et ses acolytes au sein de la centrale syndicale rien ne va plus. l'UGTT est haï par le peuple comme Ennahdha. Cette centrale n'a aucune crédibilité. Pour montrer leur muscle , le syndicat menace par la grève qui aujourd'hui ne sera pas suivie par les employés car le peuple a compris que cette centrale protège ennahdha donc leurs intérêts et non les intérêts des employés. l'UGTT agit avec ses adhérents comme un troupeau.
ABDO
Sans commantaire
a posté le 27-05-2022 à 17:06
C'est la bonne nouvelle de ce jour 27-05-2022.
Fares
Le tube de l'été 2022
a posté le 27-05-2022 à 17:06
Boycott du dialogue de Saïed.
Boycott du référendum du Saïed.
Boycott de la correction des épreuves du Baccalauréat.

La meilleure façon pour manifester son désaccord. Wa l3allahom ya3kiloun.
Bensa
Grève générale
a posté le 27-05-2022 à 16:58
L'igtt n'a pas de propositions ,à part faire grève générale sachant que la situation économique du pays est au bord de la faillite
Agatacriztiz
Ils ne sentent même pas le vent tourner...
a posté le 27-05-2022 à 15:54
L'UGTT est en train de creuser sa propre tombe, en s'alignant aux positions de la "partitocratie", elle est en train de gonfler les tunisiens dans leur ensemble et surtout enfler son capital de détestation dans toutes les catégories sociales.