alexametrics
lundi 26 février 2024
Heure de Tunis : 23:08
A la Une
Liste des personnalités politiques en prison
01/03/2023 | 10:47
6 min
Liste des personnalités politiques en prison

 Affaires purement politiques comme le disent les avocats et les observateurs ou véritable complot contre l’État et tentative d’assassinat du président de la République ? Business News fait le point.

 

Si la première affaire de complot contre l’État, plus connue sous le nom de « l’affaire des 25 », impliquant des personnalités politiques, n’a connu aucun mandat de dépôt, ni même de garde à vue, il n’en est pas de même pour la seconde qui a démarré le 11 février 2023.

En dépit de l’extrême gravité des chefs d’accusation et de l’identité des suspects, le parquet a choisi le silence pour unique communication aussi bien dans la première affaire que la seconde.

Après le choc des premières arrestations et l’attente, jusqu’à quinze jours, que les dossiers soient devant le juge d’instruction et entre les mains des avocats, force est de reconnaitre qu’il n’existe pas d’éléments tangibles et de véritables preuves d’un complot contre l’État. Les PV et les avocats parlent de simples réunions d’ordre politique. On ne trouve pas non plus de trace sur un quelconque projet d’assassinat du président de la République. À ce jour, le seul et l’unique à parler de ce projet est le président lui-même.

À défaut de version officielle des autorités et de présentation de preuves tangibles, les médias n’ont plus que les versions des faits énoncées par les avocats de la défense et les fuites de PV sur les réseaux sociaux. En tout, il y a près d’une cinquantaine de personnes visées par des enquêtes sur des affaires de complot contre l’État dont, au moins onze, sont sous les verrous.

Ali Larayedh :   Dirigeant du parti islamiste Ennahdha, ancien chef du gouvernement, ancien premier ministre, il est impliqué dans l'affaire dite des réseaux d'embrigadement. Il n'aurait pas mis suffisamment de moyens pour empêcher les Tunisiens de rejoindre les réseaux terroristes en Syrie et en Irak. Il est détenu depuis le 19 décembre 2022. 


Khayam Turki : Lobbyiste, homme politique, ancien d’Ettakatol et président de l’association politique « Joussour » (passerelles), on lui reproche notamment d’avoir organisé à son domicile des réunions entre différentes personnalités politiques et avec des ambassadeurs étrangers. Il aurait également eu plusieurs communications téléphoniques avec des diplomates. Il est détenu depuis le 11 février.

 

Kamel Letaïef : Lobbyiste, homme politique et chef d’entreprise, on lui reproche d’avoir eu des entretiens avec des ambassadeurs étrangers et d’avoir proposé à des diplomates le nom de Mustapha Kamel Nabli pour la présidence du gouvernement en cas de changement de régime. Il est détenu depuis le 11 février.

 

Abdelhamid Jlassi : Ancien membre dirigeant du parti islamiste Ennahdha, il aurait eu des rencontres avec des étrangers originaires de pays puissants à qui il aurait demandé de cesser tout soutien au régime actuel. Il est détenu depuis le 11 février.

 

Noureddine Boutar : Journaliste et directeur de Mosaïque FM, la radio la plus écoutée du pays et connue pour sa ligne éditoriale hostile au régime, on lui reproche d’avoir orienté la ligne éditoriale de sa radio dans l’objectif de fragiliser le régime. Outre l’affaire de complot contre l’État, il est cité dans une affaire d’enrichissement illicite et de blanchiment d’argent, mais sans aucune preuve tangible dans le dossier pour étayer ces accusations. Il est détenu depuis le 13 février.

 

Noureddine Bhiri : Avocat, député, chef du bloc du parti islamiste Ennahdha au parlement et ancien ministre de la Justice, il lui est reproché d’avoir prononcé un speech hostile au régime lors d’une manifestation. Il est détenu depuis le 13 février.

 

Lazhar Akremi : Avocat, activiste politique et ancien secrétaire d’État à l’Intérieur, il lui est reproché d’avoir des contacts suspects avec des personnes citées dans l’affaire de complot contre l’État avec qui il aurait été question de soutiens étrangers pour faire tomber le régime. Il est détenu depuis le 13 février.

 

Ridha Belhaj : Avocat, ancien dirigeant du parti centriste Nidaa, ancien président du parti Tounes Awalan, ancien secrétaire d’Etat, ancien chef de cabinet de l’ancien président Béji Caïd Essebsi, il lui est reproché d’avoir eu des contacts avec une diplomate étrangère. Il est détenu depuis le 24 février.

 

Issam Chebbi : Huissier notaire, président du parti de gauche Jomhouri, ancien député, il lui est reproché d’avoir eu des contacts avec une diplomate étrangère. Il est détenu depuis le 22 février.

 

Chaïma Issa : Activiste au sein du Front de Salut, il lui est reproché d’avoir eu des contacts avec une diplomate étrangère. Elle est détenue depuis le 22 février et elle est l’unique femme arrêtée, pour le moment, dans l’affaire du complot contre l’État.

 

Jaouhar Ben Mbarek : Enseignant universitaire, politicien et dirigeant au Front de Salut, il lui est reproché d’avoir eu des contacts avec une diplomate étrangère. Il est détenu depuis le 22 février.

 

Ghazi Chaouachi : Avocat, député, ancien ministre et ancien président du parti centriste Attayar, il lui est reproché d’avoir eu des contacts avec une diplomate étrangère. Il est détenu depuis le 24 février.

 

Walid Jalled : ancien député et dirigeant au parti Nidaa Tounes, il est suspecté d'être impliqué dans une affaire de blanchiment d'argent. Il est détenu depuis le 14 février. 

 

La liste ci-dessus n’est pas exhaustive et est appelée à s’allonger au vu du nombre de suspects dans cette deuxième affaire de complot contre l’État, non encore auditionnés par la police (brigade antiterroriste) et par le juge d’instruction. La liste officielle comprend 17 noms, mais elle n’est pas exhaustive vu que certains (comme Lazhar Akremi et Noureddine Bhiri) sont accusés des mêmes chefs d’accusation, mais ils sont cités dans une affaire distincte.

Concernant la première affaire de complot contre l’État, déclenchée le 25 novembre dernier (plus connue sous l’affaire Balti), on trouve 25 personnes dont de nombreuses personnalités politiques, médiatiques et même artistiques. Toutes sont en état de liberté, malgré la gravité des chefs d’accusation.

 

Dans cette liste, on trouve notamment :

 

Maya Ksouri : Avocate et chroniqueuse.

Fadhel Abdelkefi : Chef d’entreprises, ancien ministre et président du parti de droite Afek Tounes

Hakim Ben Hamouda : Économiste, haut cadre dans des institutions financières internationales et ancien ministre.

Nadia Akacha : Ancienne cheffe de cabinet du président Kaïs Saïed.

Mofdi Mseddi : Ancien secrétaire d’État et conseiller à la communication sous plusieurs gouvernements.

Saoussen Maâlej : Comédienne.

Chahrazed Akacha : Journaliste et directrice de journal, réputée pour son opposition au régime.

Malek Baccari : Journaliste et présentatrice télé.

 

Raouf Ben Hédi

 

 

01/03/2023 | 10:47
6 min
sur le fil
Tous les Articles
Suivez-nous
Commentaires
takilas
Il fallait mentionner !?
a posté le 28-03-2023 à 13:58
Que Ali larayadh n'a aucun niveau d'instruction, sauf qu'il a été inscrit en marine marchande dans laquelle les inscriptions étaient possibles sans niveau scolaire préalable.
Et il devient par la connivence de ghanouchi chef de gouvernement et bou galb, tout comme abdellatif Mekki (inculte) qui a été propulsé par ghanouchi carrément comme ministre de ...de la santé mine de rien.
Quand ghanouchi le magouilleur promet une arnaque il la réalise. El kalb âabeth kima habb surtout par régionalisme et haine aux instruits et cultivés.
Tous pareils les autres kalbine âa eddinya.
VIO
Ce que notre Kalsounallah ne devrait pas savoir ni lire !
a posté le 02-03-2023 à 16:59
Wowowowow

En Thaïlande, la diffusion de fausses nouvelles est considérée comme un délit et est passible de peines de prison allant de 2 à 5 ans. Si les fausses informations concernent la famille royale, la peine peut même aller jusqu'à 15 ans.

Devrait-elle être introduite ici aussi ?
Ce serait également très souhaitable pour la Tunisie. Mais il faudrait alors emprisonner toute la justice, la politique et les médias dominants.
BRAVO
parce que toi, tu sais lire et ecrire
a posté le à 19:18
La diffamation est punie par la loi et cela, je pense partout dans le monde.
Les peines encourues sont variables en fonction des pays concernés.


MFH
Une racaille de profiteurs à part 1 ou 2.
a posté le 02-03-2023 à 16:48
Des politiques "boudourou", vous vouliez dire.
Dans la liste, Il y a des Nahdhaouïs et les autres. Les premiers ont mis le pays à plat pour ne pas dire l'ont meurtri, les autres ont cherché à vivre au crochet des premiers et voilà le résultat.
Carthage Libre
Kaisollah est entrain d'envoyer notre pays en ENFER avec les applaudissement des INCONSCIENTS
a posté le 02-03-2023 à 15:54
OUI les inconscients, parcequ'il a arrêté 3 ou 4 nahdhaouis? Redevenus encore une fois des victimes (car ils ne sont pas arrêtés et jugés selon des procédures démocratiques et INEBRANLABLE devant le monde entier).

Parcequ'il a arrêté les islamo-gauchistes, que je dénonçait depuis des années moi même?

Parcequ'il a lancé un pavé dans la marre contre les africains en Tunisie? ça vous chatouille le cul ça? ça fait sortir tout ce que vous avez de bête et méchant en vous? Savez vous que le racisme est latent dans tout être humain? Kaies Saied l'a compris et a jeté exprès de l'huile sur le feu afin d'exciter la foule ; ça marche!

Et bien sachez que le retour de la manivelle contre notre pays sera terrible, TERRIBLE : la Tunisie, déjà dramatiquement rabaissée avec Ennahdha pendant 10 ans, a pris un coup de poing mortel avec Kaies Saied, sensé rectifier et laisser la démocratie et la justice se poursuivre sans accaparer tous les pouvoirs ; la Tunisie est presque BANI du concert des Nation et ISOLEE ; nous sommes devenus un Etat PARIA à éviter à tout prix ; le seul point positif c'est que l'Europe ne nous laissera pas tomber, vu qu'on est dans le très proche voisinage de l'Italie et de la France, géographiquement.

Enfin, sachez que Kaies Saied n'en a RIEN à foutre de vous ; ce qu'il veut c'est le POUVOIR rien que le POUVOIR quitte à vous emmener vous et vos enfants en ENFER avec lui.
Mira
Amel
a posté le à 08:09
Bravo monsieur ou madame l'intello ! Vous avez tout compris ! Sauf que vous êtes d'une lâcheté extrême de dénoncer le régime actuel avec votre bla bla bla boudourou sous un pseudo anonyme , laissez pour une fois la personne travailler et essayer de sauver ce qui est à sauver sans critiquer et vouloir changer le monde selon votre guise .
ON AURAIT PU AUSSI
tout simplement, titré cet article
a posté le 02-03-2023 à 15:19
Liste de Tunisiens en détention pour suspicions de haute trahison et d'atteinte à la sureté de l'état !!

Patriote
@Bizertin
a posté le 02-03-2023 à 13:04
La premiere règle de la démocratie c'est le respect des autres et de ne pas porter atteinte à leurs dignité.
Quand je très surpris de lire ce texte "heureusement minoritaires ,de vraies têtes à claques adorateurs des dictateurs ,esclaves des vauriens et canailles qui doivent être jugés et destitués de leurs nationalités"
Car ce langage on l'a entendu des takfiristes depuis 2012 et c'est ce langage quI a donné l'ordre d'assassinat des martyrs Belaid et Brahmi allah yarhamhom
Cette minorité représente 3 millions de tunisiens qui dit oui à la nouvelle constitution
Les autres que vous prétendez qu'ils majoritaire n'ont récolté que 900 millie voix lors des législatives 2019
De plus tous es sondages indiquent que les partisans du président représentent plus de 52% des tunisiens
Alors ne défendez pas l'indéfendable pour cacher les vérités qui sont claires et nettes comme le jour

Zarzoumia
Deux ans après
a posté le 02-03-2023 à 12:12
Deux ans plus tard....
Un policier m'arrête et me dit :
- Je vous arrête pour état d'ébriété manifeste sur la voie publique.
-Monsieur, je n'ai pas bu une seule goutte d'alcool. Fêtes moi souffler dans l'éthylotest, c'est la procédure.
- la procédure n'est pas faite pour se soustraire au châtiment. Elle est faite pour garantir un procès équitable. Allez au poste.

Le juge m'a condamné à 100 coups de fouet avec obligation de dire, à chaque coup de fouet, pardon Mollah kais premier le juste.
Et c'est ainsi qu'on rendait justice dans l'émirat de Tunistan.
EL OUAFI
Non monsieur
a posté le à 16:23
Votre commentaire, est biaisé, et ne reflète aucun sérieux, vous vous emprenez à Kais Saïed tout bêtement, vous occultez tous les maux infligés par vos amis, les prétendus, musulmans pieux, craignant Allah le tout puissant, malheureusement ce n'est qu'un leurre, du superflu, la poudre aux yeux, la décennie nous l'a bien montrée, il s'est avéré qu'ils sont la pire espèce que la Tunisie ait connu, des cupides de la première heure.
Au sujet des attaques violentes proférées envers le symbole du pays qui s'apparente à la Tunisie.
La meute s'acharne, en escamotant, en déformant ses discours.
Avec cette nouvelle version d'opposition, vous apportez de l'eau aux moulins,de cette fraction de déboussolées ,qui s'opposent pour s'opposer, en quête de reconquérir leurs privilèges, et leurs acquis illicites.
Je vous invite à revoir votre copie, c'est affligeant d'entreprendre des arguments destructeurs envers son propre pays !
'?a relève de la trahison, et l'inconcevable et l'ingratitude de ce que le pays vous a offert.
Zarzoumia
Aigreur
a posté le à 21:54
Je vous ai déjà expliqué que votre blessure identitaire engendre cet aigreur manifeste. Vos écrits vous trahissent et moi je ne trahis jamais mes convictions et encore moins ma patrie. L'islamisme devient un épouvantail devant ce projet mortifère de KS. Je pense qu'il est pire que les islamistes. Je ne défend pas des amis je défend des valeurs. C'est le comportement d'un homme libre sans esprit clanique qui l'enfemerait dans une sorte de TBANDIR irréfléchi.
Soyez libre El ouaf ouaf. L'esprit critique ne tue pas.
Djodjo
El ouaf ouaf
a posté le à 18:32
Tiens encore un pro-médiocrité qui passe sont temps a menacer les uns et les autres de trahison.

Dans quel langue l'inculte il va falloir t'expliquer que ceux qui ne pense pas comme toi ne sont pas des criminels, rien qu'à ton texte on devine le plouc rageux qui accuse tout le monde d'être la cause de nos malheurs alors que c'est sont inconsistances et ceux de ses semblables qui fait de ce pays un bled à bougnoule.
Bizertin
Il ya des tunisiens
a posté le 02-03-2023 à 11:36
qui offrent leurs libertés pour que les autres tunisiens vivent en dignité et libres et des tunisiens , heureusement minoritaires ,de vraies têtes à claques
adorateurs des dictateurs ,esclaves des vauriens et canailles qui doivent être jugés et destitués de leurs nationalités .
grendizer
comment
a posté le 02-03-2023 à 08:13
Cette liste de personalités n'est pas une liste de complotistes.
J'épère que les dossiers sont solides pour que ce beau monde soit à l'abri du soleil pour longtemp et que la liste soit 10 fois plus longue
cvd123
liste des 25
a posté le 02-03-2023 à 06:18
vous citez une liste "des 25" accusée par la justice , est ce que vous avez des preuves sur cette accusation ? si juste vous relayez des informations provenant des réseaux sociaux, tout en citant des noms des personnes particulières , vous devrez savoir que les noms cités peuvent vous suivre en justice
Adil
Populisme
a posté le 02-03-2023 à 00:21
Contrairement à ce qu'on croit, les plus abrutis des populistes ne sont ni analphabètes ni pauvres...
Forza
ARTE - La Tunisie est-elle en train de sombrer dans la terreur ?
a posté le 01-03-2023 à 21:26
Voir sur youtube:
https://www.youtube.com/watch?v=vh1oeo7WKJo

AZ
Critique
a posté le à 23:27
Qu'est ce que vous racontez Monsieur 3rza , mais c'est du n'importe quoi.
Forza
@AZ - Visionnez d'abord la vidéo
a posté le à 13:13
Trois invités de valeur qui connaissent le sujet. La journaliste tunisienne que je salue car elle a su mettre les points sur les i en ce qui concerne la nature du régime en place.
takilas
Or ce qui est étonnant ?!
a posté le 01-03-2023 à 21:08
C'est qu'ils connaissent, tous, le commanditaire de l'assassinat du martyr Feu Chokri Belaid rahamahou Allah rahmaten wassiâ wa askanahou jinana al janneti.
Et c'est exactement pareil pour le martyr Feu Mohamed Brahmi rahimahou Allah rahmaten wassiâ wa askanahou finana el ferdawssi.
Ces deux martyrs sus-cités et ceux qui ont connu le même sortbde la part de ces obscurantistes qui n'arrêtent pas de se moquer du peuple tunisien, et qui pensent avec cette violence et ce terrorisme qu'ils vont devenir presto des milliardaires comme ce fut le cas de nahdha qui supposent, faussement bien sûr, que ledit peuple tunisien est dupé et dépassé par les événements.
Jilani
Oh, BN est triste
a posté le 01-03-2023 à 19:42
BN a oublié les hommes d'affaires comme ce Ellouze qui cache des tonnes de café et complote avec le mafieux ltaief. Oh BN est triste.
Ancien '?lu de la république française
ALLAH y'a Rahmou BOURGUIBA, il a raison quand il a dit la destruction de la Tunisie viendra de ses propres enfants
a posté le 01-03-2023 à 19:42
Voilà la composition du nouveau gouvernement, il manque leur président ghannouchien, pour détruire et affamer le peuple tunisien et pour déclencher une guerre civile à la fin ce nouveau gouvernement après c'est la destruction de la Tunisie, ils vont plier leurs bagages direction l'Europe où l'Amérique pour finir leur vie comme des pachas, il a raison BOURGUIBA Rahimahou ALLAH , il a dit la destruction de la Tunisie , elle viendra de ses propres enfants, aujourd'hui la Tunisie est en plein dedans
INCHALLAH
si tout se passe comme il se doit
a posté le 01-03-2023 à 19:22
Très prochainement, il y aura de nombreuses escadrilles de dents qui vont fendre l'air.
Je rejoins, à mille pour cent, les propos de @Patriote.
Il n'y aura aucun avenir pour la Tunisie, tant que les traitres, les vendus et autres agents perturbateurs, n'auront pas rejoint la TAULE.
C'est le tarif adéquat pour les enfoirés qui ont priorisé leur enrichissement personnel, avant l'épanouissement de la société civile qu'ils ont malmené dans tous les sens du terme.


Patriote
Une première liste
a posté le 01-03-2023 à 17:20
C est juste le hors d'oeuvre en attendant le plan de résistance composant la deuxième liste :
- La suite des traitres ennakba
mekki harouni etc..
- le vieux chebbi et sa bande chaouachi etc..
- les syndicalistes opportunistes qui terrorisent nos enfants écoliers et lycéens leur tête le bandit yakoubi
- les responsables des medias qui diffusent de fausses informations
- les journalistes qui attaquent les responsables au pouvoir et qui incitent à la haine
Ensuite la troisieme liste composé des têtes ganouchi tabboubi et le reste
Naim
Le titre de votre article est biaisé.
a posté le 01-03-2023 à 14:43
Personnellement, j'aurai plutôt intituler votre article :
La liste des traîtres à la nation arrêtés et emprisonnés.
takilas
Des récalcitrants qui osent défier le peuple tunisien.
a posté le 01-03-2023 à 14:28
Cette bande de marginaux ont d'abord la mémoire courte, et puis ils pensent que les nonchalances et les corruptions rencontrées lors de la catastrophique gouvernance de nahdha, sont interminables et qu'ils sous-estiment l'actuel gouvernement et quils peuvent se comporter de cette manière sans être perturbés ni remis à l'ordre et jugés légalement.
Ombrax
@ BN!
a posté le 01-03-2023 à 14:09
Le titre de votre article est faux car ils n'ont de personnalités politiques que le nom.
Juan
il manque le plus important
a posté le 01-03-2023 à 13:48
il manque un: Kais Sayed !!
CARLOS
TUNISIE
a posté le 01-03-2023 à 13:33
Liste des personnalités politiques en prison
PULTO DES RIPOUX et on attend la suite
Alya
La fin de l article
a posté le 01-03-2023 à 13:17
J ai suivi le déroulement de votre article .Et à la fin ? ? Vous reprenez la liste des 24 Et vous dites même que les chefs d accusation étaient plus lourds que pour les derniers arrêtés? Relisez vous ? Et tant mieux pour Maya . Malek et les autres
Crow85
et encore!!
a posté le 01-03-2023 à 13:09
Une belle liste de têtes à claques qui nous ont fait baver pendant 10ans...et ils manquent d'autres: Ghannouchi bien sûr mais aussi l'arnaqueur Youssef Chahed, le bouhéli Mehichi, l'abruti Mehdi Jomâa rien que pour nommer les premiers ministres...Les voir en prison même pour une courte durée me fait plaisir...KS se trompe lourdement avec cette méthode mais au moins on les risque pas de les voir pendant un certain temps...Moi à sa place je les aurais fusillés...c sans regret
Lol
Politiciens?
a posté le 01-03-2023 à 12:59
Quand les islamistes ont assassiné des opposants, les tunisiens se sont soulevés très vite et ont donné un coup brutal a leurs ambitions d'instauration de charia.
Au bout de quelques années ces arrestations ne font réagir personne a part leurs amis et avocats. Devinez pourquoi ?
Sam
Précision
a posté le 01-03-2023 à 12:45
Juste une petite précision : le "Parlement" dont vous faites référence dans l'article" n'existe plus et fait partie d'un triste passé dont on s'est, bien heureusement" débarrassés idem pour les "députés" dont une bonne partie a transformé le suscité "Parlement" en S.A.
Quant à la liste en question, il vous faut de la patience pour les mises à jour à venir, elle est loin d'être définitive.
FALLAG
La République de Kalsounallah annonce les couleurs !
a posté le 01-03-2023 à 12:24
Il n'y a probablement jamais eu autant d'hommes politiques emprisonnés en même temps en Tunisie !
Juan
something déjà vu
a posté le à 13:51
on a ressuscité Ali Baba , ses 40 voleurs et une voleuse
Balhatn
Boutar Politicien?
a posté le 01-03-2023 à 11:46
Titre: Liste des personnalités politiques en prison
Je sais et tu sais cher RBH que Boutar n'est pas politicien
The Mirror
Et la purge continue, et l'assainissement continue
a posté le 01-03-2023 à 11:38
Les mafieux sont tombés.
Les criminels suivront.
Le tunisien commence à lever la tête.
La Justice commence à gagner la confiance des tunisiens.
De nombreux corrompus, de nombreux criminels et de nombreux contrebandiers sont encore en liberté. Je souhaite qu'ils finiront par prendre le chemin de la Mornaguia.

Guannouchi a beau acheter pratiquement TOUS LES JOURNALISTES, mais cela restera toujours insuffisant pour enterrer la vérité.

Journalistes propagandistes du MAL, réveillez-vous, The Game is Over.
Sam
Patience ... Bis
a posté le à 14:24
Patience, chaque jour apportera son lot de ces "heureux évènements" , à ce train, on sera obligés d'ouvrir une annexe à la Mornaguia, pour ce qui est d'acheter, le Gourou de Mont-plaisir finira à cours de fonds et les obligés des Ambassades irons grossir les rangs des gangsters déjà à l'ombre ..