alexametrics
mercredi 24 avril 2024
Heure de Tunis : 20:41
Dernières news
Le prix du baril dépasse déjà les prévisions du gouvernement Bouden !
13/01/2022 | 21:01
3 min
Le prix du baril dépasse déjà les prévisions du gouvernement Bouden !

 

La ministre des Finances, Sihem Nemsia avait expliqué, lors d’une conférence de presse tenue le 28 décembre 2021, que les autorités nationales estimaient que le baril de pétrole aura pour prix 75 dollars et qu’en se basant sur ce chiffre, le budget des compensations en matière d’hydrocarbure atteindra un total de 2.891 millions de dinars tout en prenant en considération l’application du mécanisme d’ajustement automatique des prix (et qu’on ne nous a toujours pas expliquées).

Cette hypothèse va probablement conduire à une hausse du budget consacré aux compensations énergétiques dans le cadre de l’élaboration de la loi de Finances complémentaire de 2022. L’hypothèse envisagée par le gouvernement Bouden concernant le prix du baril de pétrole conduira forcément à une révision à la hausse des dépenses de l’Etat et en conséquence au déficit budgétaire.

 

Alors que le gouvernement avait pris pour hypothèse de 75 dollars, le prix du baril de pétrole est, déjà, passé à 82 dollars. De plus, plusieurs rapports et notes d’analyse publiés avant la promulgation de la loi de Finances 2022, qui affirmaient l'hypothèse d'un baril de pétrole à plus de 80 dollars. Certains d’entre eux parlent même de plus de 100 dollars.

À titre d’exemple, le géant des finances JP Morgan avait indiqué dans son rapport sur les perspectives 2022, publié en début décembre 2021, que les cours du pétrole pourraient atteindre 125 dollars le baril en 2022. L’entreprise a considéré que la capacité limitée de l’Opep contribuera à cette envolée des prix.

La Bank of America, quant à elle, a estimé que les cours du pétrole dépasseront la barre des 100 dollars au cours des six premiers mois de l’année 2022. Le prix du baril pourrait atteindre les 120 dollars d’ici la fin de l’année en raison de la froideur de l'hiver.

Citant le même argument, Goldman Sachs a affirmé que le prix du pétrole atteindra les 100 dollars par baril. La banque d’investissement a, également, argumenté la hausse des prix par une demande mondiale dépassant les chiffres enregistrés en 2019.

 

Un élément qui nous rappellera l’attitude du gouvernement Mechichi. Il avait tablé sur 45 dollars par baril de pétrole alors que les experts, institutions financières, experts et autres organismes internationaux avaient estimé que le prix du baril dépasserait les 65 dollars et serait aux alentours des 75 dollars.

Par la suite, et à l’occasion de l’élaboration de la LFC de 2021, les compensations des hydrocarbures ont été révisées à la hausse, passant de 401 millions de dinars à 3.327 millions de dinars en raison de la modification du prix du Baril qui avait largement dépassé l’hypothèse des 45 dollars. Ceci avait directement conduit à la hausse du déficit budgétaire qui était passé de 7.094 millions de dinars à 9.792 millions de dinars.

 

D’ailleurs, en parlant de l’année 2021, rappelons-nous que l’exercice de celle-ci n’a, toujours, pas été clôturé en raison de l’absence de ressource permettant de boucher le déficit budgétaire.

Pour revenir à l’année 2022, la révision du prix des hydrocarbures contribuera certes à la réduction de l’enveloppe consacrée aux compensations. Néanmoins, l’écart continuant à se creuser entre l’hypothèse des autorités tunisiennes et le prix réel accentuera davantage la détérioration de la crise socio-économique.

 

S.G

13/01/2022 | 21:01
3 min
Suivez-nous
Commentaires
URMAX
@ S.G. : ... non, cela ne veut rien dire, ce prix actuel ...
a posté le 13-01-2022 à 22:58
... les prix du baril fluctuent constament.
Cela monte et descend, continuellement, en fonction de la demande, de l'offre, des industries du secteur, de la conjoncture socio-économico-industrielle, mais aussi de facteurs imprévisibles comme des guerres, des attentats, des catastrophes naturelles génant, endomageant ou détruisant des installations, ... tout cela fait fluctuer les cours de l'or noir, @ S.G.
...
Ce que madame BOUDEN a indiqué comme prix unitaire, c'est le prix moyen selon les prévisions des économistes et dd la bourse, sur TOUT LE LONG DE L'EXERCICE FINANCIER DE L'ANNEE EN COURS.
Bien a vous
Urmax