alexametrics
mardi 25 juin 2024
Heure de Tunis : 15:30
Dernières news
Le ministère du Commerce s’explique sur les pénuries
04/01/2023 | 09:38
2 min
Le ministère du Commerce s’explique sur les pénuries

Le directeur général de la concurrence et des enquêtes économiques au ministère du Commerce, Houssem Touiti, est revenu, mercredi 4 janvier 2023, sur le dérèglement des circuits de distribution et pénuries des produits de première nécessité tels que l’huile végétale subventionnée, le sucre en poudre subventionné ou encore le café. 

Invité de la matinale de la Radio nationale, il a rappelé que plusieurs facteurs étaient à l’origine de perturbations en 2022 évoquant, entre autres, le contexte international – les répercussions du conflit russo-ukrainien, notamment – et les changements climatiques qui ont fortement impacté les récoltes dans plusieurs pays ou encore les retards accusés en termes d’importations. « Le marché tunisien importateur de plusieurs produits a été impacté par ces facteurs en plus de l’apparition de plusieurs phénomènes tels que la spéculation dont sont responsables certains commerçants et intermédiaires irréguliers », a-t-il avancé notant que cela, conjugué aux rumeurs sur d’éventuelles pénuries, a été à l’origine d’une rupture de confiance. 

Houssem Touiti a soutenu que le ministère du Commerce avait déployé les efforts nécessaires pour réguler le marché et la chaîne de distribution. « Nous avons donné la priorité au marché domestique en termes d’approvisionnement surtout pour les produits à forte demande tels que le lait, les pommes de terre, les oignons, les tomates… en plus de la coordination avec les organismes d’approvisionnement tels que l’Office des céréales pour accélérer le rythme d’importation et déchargement des marchandises. Nous avons, également, supervisé directement les opérations de distribution des produits à forte demande pour les diriger en particulier vers les zones populaires et celles qui en ont le plus besoin », a-t-il expliqué. 

Le responsable a ajouté que le département de Fadhila Rabhi avait mis en œuvre un programme de contrôle pour lutter contre la spéculation, le monopole et la hausse des prix. 

Interpellé sur le réapprovisionnement du marché en sucre et autres produits de première nécessité, Houssem Touiti a fait savoir que les quantités injectées dans les circuits de distribution avaient été augmentées de mille à 1.400 tonnes par jour. Pour ce qui est du lait, rare sur le marché depuis des semaines, le responsable a pointé du doigt des circuits de stockage illégaux. L’huile végétale sera bientôt disponible, mais pas en quantité suffisante. « Il y a huit mille tonnes en cours de distribution », a précisé M. Touiti déplorant le phénomène de spéculation qui a exacerbé les difficultés structurelles des circuits de distribution. 

N.J. 

 

04/01/2023 | 09:38
2 min
Suivez-nous
Commentaires
Zone populaire
Gestion facile
a posté le 05-01-2023 à 16:41
Dirriger les produits...vers les zones populaires ?
C'est quoi cette dérive sectaire....
La responsabilité de la régulation publique doit s'étendre à tout le territoire . ..
EL OUAFFY Y
IL EST TEMPS DE RAPPELER LES ELEMENTS DE L'ETAT PROFOND
a posté le 04-01-2023 à 20:05
C'est le resultat du manque de savoir faire dans la gestion de l'etat .Il est le moment ou jamai de faire appel aux hommes d'expérience ils sont nombreux et surtout en Tunisie. Driss Guigua parmi les tallent du pays et autres sa participation dans la gouvernance pourra améliorer la situation sociale mais il faut un peut de temps a condition que l'actuel president a le courage d'accepter de collaborer avec ces élites qu'ils prouvaient leur efficacite dans la gestion de l'etat durant la periode de Bourguiba et Ben Ali qui ont ete qualifie des Dictature mais par le temps il s'est avere que ce sont les meilleures presidents du siècle ainsi que Merzouki qui a mis pas de temps au pouvoir pour l'apprécie l'essentiel les partis politiques ont assume leur role sans aucun dérangement .
Abel Chater
@EL OUAFFY Y
a posté le à 22:25
Tu pètes toute la mauvaise odeur du mensonge de ce monde. Est-ce qu'il y avait qui pouvait savoir quoi que ce soit ou qui pouvait ouvrir son bec, chez les défunts dictateurs déchus Bourguiba et Ben Ali?
Meilleurs en quoi, en torture ou en emprisonnement?
Quelle lâcheté de chiens errants!!!
Abel Chater
Toujours à nous expliquer les raisons de leurs échecs, de leurs faillites et de leurs incompétences, en ne faisant que les coller aux autres. Des autres n'appartenant qu'à l'abstrait de leurs contes mythologiques.
a posté le 04-01-2023 à 14:44
Alors que la Tunisie était nommée le «grenier à blé de Rome» et bien que les dictateurs déchus Bourguiba et Ben Ali, échangeaient le blé tunisien de bonne qualité, contre le double ou le triple de leur blé, les nouveaux putschistes veulent maintenant nous expliquer, que les Tunisiens doivent mourir s'il y a une guerre entre la Russie et l'Ukraine à 4 jusqu'à 7 mille kilomètres de la Tunisie. Ils ne disent pas que leur blé est de qualité médiocre. La farine de leur blé est de qualité buvard, tellement avide d'humidité qu'elle devient vite molle, difficile jusqu'à l'impossibilité de la faire tamiser par les boulangers tunisiens.
Il y a une règle d'or à ne pas omettre par n'importe quel bon politicien de ce monde. C'est de ne jamais parler des difficultés. Il ne faut parler que des solutions et de la victoire sur les difficultés. Le peuple n'élit pas ses politiciens, pour qu'ils leur racontent, qu'il y a une guerre entre la Russie et l'Ukraine, alors que les Ukrainiens eux-mêmes ne parlent que de leur prochaine victoire sur les Russes, bien qu'ils soient sous les bombes jours et nuits.
Arrêtez de prendre le peuple tunisien pour les débiles Egyptiens. Ou que vous soyez en mesure de gérer le pays à la satisfaction de son peuple ou que vous remettiez vos hauts salaires, vos maisons de fonction de haut standing, votre personnel domestique, vos chauffeurs, vos jardiniers, vos garde-corps et les gardiens de votre domicile et des membres de votre famille, à d'autres qui sont en mesure de surpasser toutes les difficultés de ce monde, avec compétence et capacité pour réussir, là où les autres échouent. Sinon, pourquoi vous occupez donc des postes, où vous excusez vous-même les échecs des autres!!!
Allah yostir Tounes.
DHEJ
Il faut bien un ane...
a posté le 04-01-2023 à 10:42
... Pour tirer la charrette!

Et puis il faut bien un bâton pour tabasser l'âne, vive le dictateur pour tabasser l'âne!
APOLITIQUE
On fait quoi donc ?!!!
a posté le 04-01-2023 à 09:57
Le citoyen lambda peut faire cette lecture'?'
Mais vous, responsables chacun en ce qui le concerne, vous êtes tenus de trouver les solutions et faire jouer la diplomatie et le lobbying'?'..
Y en marre d'écouter toujours les mêmes excuses, le même discours (spéculateurs, monopole, circuits de stockage et de distribution'?'.)'?' Ces pratiques existent partout dans le monde'?'.
Il faut poursuivre en justice chaque malfaiteur, sauf s'ils sont plus forts que l'état et charge à de savoir les « gérer »'?'.
BASTAAAAA
On est en 2023 et le débat/discours est très bas '?'.
Merci de relire la pyramide de MASLOW'?'?'