alexametrics
dimanche 14 août 2022
Heure de Tunis : 04:06
Dernières news
Le Financial Times évoque les craintes d’une dictature !
06/07/2022 | 22:36
1 min
Le Financial Times évoque les craintes d’une dictature !

 

Le Financial Times, quotidien économique de référence en Europe, a consacré sa deuxième page de ce mercredi 6 juillet 2022, à la situation politique en Tunisie, avec un article paru sous le titre « la constitution de la Tunisie renforce les craintes d’une dictature ».

 

Comme l’indique le titre de l’article, le quotidien britannique revient sur le contenu du projet de la constitution proposé par le président de la République, Kaïs Saïed, notamment, les pouvoirs absolus du président de la République au détriment des pouvoirs attribués au gouvernement et à la justice.

 

L’article évoque le rejet du président de la République des partis politiques, mais aussi des dispositions de la constitution de 2014 et les blocages politiques qu’elle engendre.

 

Il y a deux jours, le journal français « Le Monde » avait consacré son édito du lundi 4 juillet 2022, au projet du président tunisien, Kaïs Saïed. L’édito, titré « En Tunisie, la dérive de Kaïs Saïed », est venu alerter sur les dangers du « passage en force d’un projet de constitution n’ayant fait l’objet d’aucune concertation ». L’édito évoque un projet de constitution qui consacre « un présidentialisme caricatural, à l’exact opposé de l’inspiration parlementaire du régime issu de la révolution de 2011 qui avait vu la chute du dictateur Zine El-Abidine Ben Ali ».

 

S.H

06/07/2022 | 22:36
1 min
sur le fil
Tous les Articles
Suivez-nous
Commentaires
Robonot
Financial Times, un journal islamiste
a posté le 07-07-2022 à 13:14
FT reporting:
..." the proposed charter ( constitution) gives the president ultimate authority over government and judiciary.
it would allow him to dissolve parliament and remain in office beyond the permitted 2 terms of five years, on the grounds of imminent danger to the state. it also says the president cannot be questioned about his action "...

les islamophobes laquais de la France, vont dire ce journal est controlé par les islamistes
Mardousd
On quoi ceci les dérange ?
a posté le 07-07-2022 à 11:06
Si le peuple Tunisien opte et choisit une dictature, en quoi cela regarde les européens ?...Nous les tunisiens nous ne nous inquiétons pas de votre façon de gérer vos pays !....On n'attend pas votre avis. J'espère que vous allez vous taire maintenant, et occupez vous de vos peuples et oubliez l'afrique et les intérêts qu'elle représente pour vous.
riri
L'Europe paye nos facture vous savez?
a posté le à 13:33
Nous demandons de l'argent tout les ans aux européens,
Nous envoyons des immigrés tout les jours en Europe,
Nous défendons nos frontières avec de l'argent et de l'équipement Européen et américain,
Nous formons gratuitement notre armée avec les USA et l'Europe,

L'Europe à la droit légitime de ne pas vouloir avoir une nouvelle Libye en Méditerranée, surtout que l'Europe paye 30% de toutes nos factures tout les ans.

Mansour Lahyani
Où était donc le journaliste du Financial ?
a posté le 07-07-2022 à 10:21
Il redoute que la constitution de la Tunisie ne renforce les craintes d'une dictature ! You're great, Sir ! Mais il serait temps que vous vous réveilliez enfin : nous sommes bien au-delà des "craintes", nous sommes désormais en plein dedans... Retournez plutôt à vos écrans pour regarder Ons - à moins que ses succès successifs ne vous troublent encore davantage...
dubitatif
Le Canard commente...
a posté le 07-07-2022 à 08:27
Et le Canard Enchainé du mercredi 06 juillet également
Mouaten
Interrogation
a posté le 07-07-2022 à 07:52
Les anglais sont catégorique
Après nous c'est le déluge
Sans âme Sans scrupules pourquoi ils n'ont pas réalisé ce constat pendant l'ère de ghanouchi jeballi laareidh et compagnie
Les assassinats belaid brahemi hassillou merde a toute personne qui donne de l'intérêt
Mansour Lahyani
@Mouaten
a posté le à 10:34
Ces braves Engliches étaient bien entendu révulsés par le comportement du maudit gourou maudit et de ses subalternes - même s'ils leur avaient offert un confortable asile, des années durant ! Mais il leur restait encore un espoir : que ce président qui se targuait d'être spécialiste de droit constitutionel irait dans le bon sens des réformes... Aujourd'jui, plus aucun doute n'est permis : il faut sauver la soldate Tunisie !!! Ensuite, "après nous, c'est le déluge", comme vous dites si bien !!!
Naim
Un point de vue.
a posté le 07-07-2022 à 07:04
Ce qui les dérange le plus c'est une tunisie stable, démocratique et stable car ceci n'arrange pas les affaires de leurs amis quataris et autres ceux là là même qui ne connaissent la démocratie que dans les livres et encore moins des élections libres.
GZ
Retour sur Le Monde
a posté le 07-07-2022 à 04:16
Voilà que le Financial Times en remet une couche.
Aux thuriféraires enamourés, à ceux qui ne l'ont jamais ouvert et ne l'ouvriront jamais, Le Monde n'est pas la Gazette de Trifouilli Les Oies.
Ses analystes ne sortent pas du koutteb du coin. Il faut longtemps chercher pour y débusquer une coquille. Prescripteur influent, le journal du soir est une institution, suivie, lue avec intérêt, crainte, scrutée et respectée. Voix qui porte, il contribue largement à faire et défaire les rois. Toutes les bibliothèques locales, universitaires, de section, les grandes écoles, le personnel politique, les représentations diplomatiques y sont abonnés.
Hubert Beuve Méry, son fondateur, avait pour habitude de signer ses editos Sirius, quand il ne voulait pas engager l'ensemble de la rédaction
. Signé ou pas, celui-ci ruine la réputation du pays. Même si la fanatiques se foutent de tout et du reste.
En mars 1968, Pierre Viansson Ponté signait son fameux article "La France s'ennuie" dénonçant les blocages de la société gaullienne. Moins de deux mois plus tard, l'hexagone n'eut plus le temps de se morfondre. Quelque douze mois plus tard, de Gaulle démissionnait. Conséquence logique tirée par un homme d'Etat honnête du rejet de son projet de réforme constitutionnelle par...référendum.
Les Français ne sont pas toujours "des veaux". Les Tunisiens, probablement pas tous godillots.
Quand Le Monde aônnonce un avis de tempête, mieux vaut ouvrir ses
esgourdes.
A bon lecteur, bonne journée.

PS. Des thuriféraires, j'exclus les personnes à la pensée fine et idées argumentées qui n'ont rien de fanatique, qui me font penser à C.L.Strauss et Pierre Bourdieu, que nonobstant la différence de nos points de vue, je lis avec un plaisir renouvelé. Elles se reconnaîtront.
zozo Zohra
Avis de tempête?
a posté le à 10:13
Avis de tempête?
Tu es sûr? la Météo n'a rien annoncé.
GZ
@zozo Zohra
a posté le à 11:17
Bonjour Zohra.
Bien vu. Non Vero, espérons-le, ma buon trovato, comme disent nos amis d'Italie.
Notez que je préfère de loin le beau temps. La météo est parfois capricieuse. Une bourrasque, une tornade ne téléphone pas toujours aux services météo.
Mieux vaut prendre ses précautions.
A vot' bunker ou bon coeur.
Au choix. C'est l'Aïd que je vous souhaite bon.

Hanibal
Ridicule
a posté le 06-07-2022 à 22:58
Quelle hypocrisie la constitution de 2014 à été écrite par mr noha feldman la révolution de 2011 n'est qu'un coup d'état enahda et un partie terroristes est pourtant aucun de c'est journaux de contoir n'a pipe mots la tunisie n'a jamais été une démocratie encore moins après le coup d'état de 2011 qui brisa la tunisie