alexametrics
lundi 15 août 2022
Heure de Tunis : 13:06
A la Une
La Tunisie condamne les appels à l’ingérence étrangère lancés par Moncef Marzouki
10/10/2021 | 17:00 , mis à jour à 10:00
1 min
La Tunisie condamne les appels à l’ingérence étrangère lancés par  Moncef Marzouki

 

Le ministère des Affaires étrangères, a rendu public un communiqué, ce dimanche 10 octobre 2021, assurant que la Tunisie dénonce vivement les déclarations honteuses de personnalités politiques qui appellent des parties étrangères à intervenir dans les affaires internes et incitent contre le pays à dessein de compromettre son processus de réforme et nuire à ses relations à l'étranger.

 

Le ministère souligne que la Tunisie réaffirme son engagement total à protéger les droits et libertés - la liberté d'expression en particulier - en se disant étonnée de voir ces déclarations émaner de personnalités qui ont occupé de hautes fonctions.

Le ministère regrette l'absence de sens de responsabilité en ce contexte délicat qui requiert de resserrer les rangs pour l'intérêt général du pays. Un intérêt qui doit être placé au-dessus de toute autre considération.

 

Notons que ce communiqué a été publié en réaction aux déclarations de l'ancien président de la République Moncef Marzouki, qui avait appelé la France à refuser ce qu'il qualifie de "coup d'Etat" en Tunisie et à ne pas soutenir le président Kaïs Saïed.

Marzouki participait à un rassemblement de protestation dans la capitale française organisé samedi contre les mesures exceptionnelles.

 

S.H

10/10/2021 | 17:00 , mis à jour à 10:00
1 min
sur le fil
Tous les Articles
Suivez-nous
Commentaires
EL OUAFI
Oui Mr Houcine
a posté le 13-10-2021 à 17:46
Oui on n'oubliera pas les voltes face de Ghannouchi en s'associant avec ceux qu'il y a si peu de temps les bombardait d'un déluge d'accusations les noms d'oiseaux volaient si bas et les quolibets échangés quotidiennement par ces frères ennemis, mais l'obsession de ce vaniteux ,changea de braquet ,une réconciliation dans les méandres sous-terrains ,un complot, un accord entre ce deux têtes mafieuses ,et un coup d'?tat fut signé pour le partage de la présidence de l'assemblée des représentants du peuple ! Quelle mascarade, et ces jeux incestueux fut élaborés, le plus vil et condamnable ,cette action pour s'emparer du pouvoir cout-que cout !
Cette alliance contre-nature n'est-elle pas ressentie comme un putsch, un coup d'?tat ? On n'a pas vu des voix s'élevées nulle part.
Ni les Américains ,ni ces partis complices faire oppositions à (Gahnnouchi, ni Nabil Karoui) et le pays sombrait dans du sable mouvant ! (Manai)
Abel Chater
Quelle Tunisie qui condamne et où est cette Tunisie qu'on ne lui trouve ni Constitution, ni parlement, ni Cour constitutionnelle, ni même une supervision sur le président de la République et ses comparses?
a posté le 12-10-2021 à 21:12
Que les putschistes n'aiment que ceux qui leur applaudissent leur coup d'Etat du 25 juillet dernier, cela nous l'avons bien compris par l'aimable comportement des Forces de l'ordre avec leurs béni-oui-oui, qui leur soutiennent l'illégalité de leur monocratie. Les casques et les barrages des seuls et kratos, ne furent d'usage que contre les Tunisiens qui ne sont pas d'accord avec le putsch.
Comment faire s'il vous plaît, si personne n'osait appeler l'Islamophobe Emanuel Macron, à lever sa mainmise sur la Tunisie et à mettre fin, à la lâcheté de son soutien au putsch du 25 juillet dernier!!!
Devrions nous tous, nous transformer en de brebis et en de chèvres à brouter de l'herbe sous les pieds du président Kaïs Saïed, tout en bêlant contre les courageux, comme le président Moncef Marzouki, qui nous a prédit à la lettre, tout ce qu'on vit depuis le 25 juillet dernier!!!
Si tous ceux qui luttent contre la séquestration de la vie politique en Tunisie, devraient être appelés des traitres par les putschistes et par leurs béni-oui-oui, c'est qu'il y a un grand problème psychique à guérir en Tunisie, avant de parler politique ou économique.
Allah yostir Tounes.
BI
les fans du putschiste sur ce site ..
a posté le à 21:26
se sont révélés tous des Psychiatres chevronnés, cher @Chater vous n´avez que lire leurs commentaires : Einfach beschämend und verheerend !
Noury
Qui accorderait du crédit à ce c**?
a posté le 11-10-2021 à 10:36
Le Tartour, l'imbécile de la République payé 30.000 D/mois par le contribuable
Abject
@Noury: commentaire vulgaire!
a posté le à 20:05
Commentaire abject!
Larry
@ Changez de disque....
a posté le à 21:56
... Il est rayé !....
Vous devenez tout à l'image de votre pseudo par vos commentaires !.....
Zend
Diplomate. Langue de bois
a posté le 11-10-2021 à 08:22
Qui parle au nom des diplomates . Le ministre des affaires '?trangères.
Suivez le Liban.. voilà ce qui nous attend. Mais pas d'ingérence..
On dormira dans le noir ...,et dans note Mer... mais pas d'ingérence.
Vous pensez que la France va lamenter sur notre cas ..
BIEN
@Zend : Bonsoir!
a posté le à 20:12
Et qui a orchestré le Putsch, Kaiis Saied? Loin de là, mais surtout notre chère France et ses services secrets !
Ou est-ce que quelqu'un pense que la France a été surprise par ce coup d'?tat et n'était au courant de rien ?
Didon
Lui a t on retirer le passeport diplomatique ?
a posté le 10-10-2021 à 23:51
On est trop permissif pas assez intransigeant ? On laisse trop traîner !
BHN
Le peuple yourid le jugement des cest traîtres
a posté le 10-10-2021 à 22:58
Kaies Saied est on peut plus mollasson vis à vis de ces traîtres à l'instar de ce rénégat de Marzouki..........et autres islamo-mafieux ; le peuple réclame (yourid) le jugement de tout ces traîtres.....le plus rapidement possible, il en va de la survie de notre Nation.
Léon
Trahison, comme tu es vile quand tu viens d'autrui!
a posté le 10-10-2021 à 22:56
Le peuple de la trahison collective veut aujourd'hui donner des leçons à son ancien président. Le peuple a oublié que lorsque Al Jazeera et France 24 s'employaient à faire aboutir sa maudite révolution, tous applaudissaient de leurs deux mains et bénissaient ces médias étrangers qui y avaient contribué.
Le peuple de la trahison collective a aussi oublié une certaine Radhia Naraoui en train de pleurnicher, étendue sur un lit lors d'une grève de la faim, appelant les français, ici même en Tunisie, à sévir contre Ben Ali et à couper les ponts avec son propre pays. Le prétendu Dictateur ne l'avait même pas arrêtée. Quelle grande Dame dans la trahison de son pays! Et la Ben Sédrine! Celle-là elle a même un prix d'excellence en trahison. Ou encore d'autres que je ne citerai pas, car dans un monde meilleur (pas sûr quand on sait combien elles auront fait d'orphelins dans le monde arabe)....
Le peuple de la trahison collective a oublié tout cela. Il a oublié comment le congress américain l'avait applaudi. Et comment tous les atlantistes se sont mêlés de la politique de notre pays, allant jusqu'à pousser Ben Ali dans l'avion de l'exil sous les applaudissements et la joie des traitres.
Marzougui est en train de refaire ce qu'il avait fait avant 2011; à savoir appeler la France à sévir. Il n'a toujours pas compris que les atlantistes l'avaient utilisé pour arriver à leur fins. Maintenant qu'ils ont réalisé leurs objectifs et même dépassés, il peut hurler jusqu'à l'aube, il ne bougeront pas le petit doigt.
Sur le point d'être poursuivis par des cours de Justices internationales pour leurs oeuvres criminelles en Syrie et en Libye, ils ne se mouilleront pas davantage. D'autant plus que leur but est largement atteint: Remettre à la case départ un pays arabe florissant pour satisfaire les voeux de l'état sioniste, toujours aux aguets lorsqu'un pays arabe sort la tête de l'eau. Ils ne s'essaieront pas par deux fois, ils ne sont pas fous. Leurs peuples risquent de s'en apercevoir, et le leur faire payer cher.
Si un Marzougui a, en bon traitre, gouverné notre pays, c'est parce qu'il était l'égérie d'un peuple de traitres et de vendus.
Aujourd'hui, notre Sainte nitouche présidentielle nommée KS, métamorphosée en icône de la vertu et du patriotisme, dénonce la trahison Marzouguienne pour avoir fait appel à la France. Très juste et très joli mon cher KS.
Mais Votre Sainteté présidentielle Kaïsienne a-t-elle ouvert la bouche, ne serait-ce qu'une seule fois, pour dénoncer la même chose lorsque Ben Ali fut démis par les atlantistes? Lorsque les hommes politiques de la Tunisie "libérée" (sic!) allaient fêter le 4 juillet à l'ambassade des états unis d'Armorique? Lorsque la France, l'Allemagne et les états unis nommaient nos premiers ministres. Et très vraisemblablement d'eux d'entre-eux sous votre propre mandature.
Dites à ceux qui ont permis la trahison de 2011, mon cher KS, qu'aujourd'hui tout est permis. Et ni toi, ni ceux qui veulent aujourd'hui se refaire une virginité patriotique n'y peuvent quelque chose. C'est en fermant les yeux sur le pire que la situation aujourd'hui est irrécupérable.
On n'est pas un homme d'état quand cela nous chante. On l'est ou on ne l'est pas. Il n'y a pas de demi-mesure. Votre serviteur n'a jamais accepté l'ingérence étrangère et l'a toujours condamnée. Qu'elle soit dirigée contre Ben Ali ou contre les dynasties tartouresques post-merdolutionnaires, je l'ai toujours condamnée. Les amis de la Tunisie sont ceux qui n'ont pas aimé que l'on s'ingère dans nos affaires, celles de la Syrie ou celles de la Libye. Les gens qui nous respectent et respectent notre souveraineté.
Mais nos compatriotes, bien dressés par les atlantistes et leurs médias, ces chihuahuas fidèles à leurs maitres, n'ont rien appris du Bourguibisme et de la souveraineté.
Alors si vous en voulez vraiment à Marzougui pour sa trahison, commencez par vous demander si vous n'avez pas fait la même chose; ou du moins, si vous n'avez pas été les complices de la trahison, de par vos faits, ou du moins de par votre silence.
Ce qu'a fait KS le 25 juillet, avait pour seul but d'éviter que les "anciens" n'accèdent au pouvoir et que Abir ne préside pas un jour le parlement (tous les sondages mettait le PDL gagnant). Il a soulagé le peuple des traitres qui ne supportaient pas voir la révolution atlantiste bafouée et perdante. Il leur a donné l'envie d'y croire encore.
De plus il fallait anticiper sur la révolte de janvier qui couve. L'an dernier, ils avaient imposé quatre journées de confinement sanitaire qui contenaient 14 janvier. Mais cette année, ils auront du mal à faire la même chose.
Ils sont tellement fiers de leur révolution qu'ils en cachent le dixième anniversaire par un confinement de quatre jours. La révolution des traitres ne peut enfanter que de traitres.
Par ces paroles acerbes, je vous donne implicitement la solution: Le retour des anciens. Il n'y pas d'autres choix. Mais ce n'est apparemment pas le choix de KS. Il a préféré sauver la face de la révolution. Cet acharnement finira par détruire toute la Tunisie car les "nouveaux" n'apporteront rien au peuple sinon des malheurs. Mais ce sera quand même Justice pour le peuple de la trahison collective.

Léon, Min Joundi Tounis Al Awfiya,
Résistant.

VERSET 112 de la SOURATE des ABEILLES.
Rossi
Retrouvailles
a posté le à 10:18
Content de vous relire, j'espère que vous allez bien !
Cordialement.
Houcine
Le complotisme.
a posté le 10-10-2021 à 22:00
Le complotisme est une tentative de tordre les faits.
Quand on est incapable de construire l'explication rationnelle, on fabule juste par autocoviction.
La C. I. A. et la France sont regardés en coupables d'avoir organisé ce que l'on se complaît à définir en "Coup d'Etat".
Il faudrait avoir mémoire du coup de Ghannouchi qui a acheté les députés pour gagner la présidence de l'ARP qu'il utilisa en tremplin pour mener ses petites opérations.
Il négocia comme l'aurait fait un Vizir se voyant en super-ministre, accords et relations avec des pays alors qu'il n'en avait ni la légitimité ni le pouvoir.
Je ne rappellerai pas toutes les turpitudes qui ont conduit le pays sous la houlette de Ennahdha avec à sa tête Ghannouchi.
Aujourd'hui, tout cela vole en éclats. Les troupes se font plus dispersées, et la peur qu'il utilisa pour régenter l'Etat change de camp.
Les insultes et les saletés des suppôts et les petites mains n'y feront rien.
Les islamistes font partie de l'histoire ancienne et leurs soubresauts ne sont que ceux de la "bête" qui se meurt.
C'est la Tunisie qui y gagne.
L'intelligence commande de garder en tête tout ce qu'ils ont fait, terreurs, vols, achats de vote, de députés, et mesurer que tous leurs calculs et coups sont comme de vilains échos de leur manque d'humanité.
Nous n'oublierons pas, et nous continuons de leur barrer la route.
C'est notre devoir de citoyens.
DHEJ
Et le parquet?
a posté le 10-10-2021 à 21:27
Est-ce que les propos du TARTOUR ont enfreint la loi pénale?

Le parquet doit sortir de son mutisme.
Tunisino
L'intérêt général du pays
a posté le 10-10-2021 à 21:02
L'intérêt général du pays est quoi? Chacun veut que l'intérêt général du pays soit de son côté, que l'administration, l'armée, la police, les médias, les tunisiens, les étrangers soient de son côté, pour appliquer un projet malade!
VERITE
Le fait est..
a posté le 10-10-2021 à 19:53
que notre ex-Président et la CIA savent très très bien que surtout la France, qui est derrière les manipulations de Kaiis Saied et l'origine du Putsch. Alors ce que M. Dr. Marzouki voulait dire diplomatiquement parlant : La France doit stopper cette mascarade de Putsch et surtout soutenir la démocratie en Tunisie ! Ainsi, je comprends que M. Dr. Marzouki a dit tout haut et clair à la France d'arrêter ses ingerences en Tunisie.
dadouna
REPONSE A VERITE
a posté le à 20:32
La France a assez à faire en ce moment que de s'occuper des affaires internes de la Tunisie. Vous n'avez pas honte d'écrire de tels propos : "La France doit stopper cette mascarade de Putsch". Balayez devant votre porte, réfléchissez un peu avant de parler !
VERITE
@dadouna pensez un tout petit peu !
a posté le à 21:22
Pour n'en citer que quelques-uns, qui est le responsable du coup d'?tat en Libye, au Mali, en Guinée, et des dernières tentatives de déstabilisation en Algérie ? Pensez-vous que la Tunisie, les '?tats-Unis ou le Bengladesh sont responsables ?
Un lecteur
Arrêtez l'ingérence des frérots et de l'internationale islamiste
a posté le à 20:00
Et on en reparlera quand à ce tartour il reste et resteras un traitre aux yeux du peuple !
Hatem
Hypocrisie du ministère
a posté le 10-10-2021 à 19:24
Le ministre appelle à resserrer les rangs alors que le fou de Carthage fait exactement le contraire avec ces déclarations irresponsables.
Un citoyen
Attention à vos propos
a posté le à 20:01
Vous parlez de notre président élu à plus de 80% pas votre tartour soutenu par la secte et élu par accident à moins de 3% !!!!!
Citoyen_H
SANS BLAGUE
a posté le à 21:39
C'était, au mieux 0,0003'% !!!



SAM53
CELA NE SUFFIT PAS
a posté le 10-10-2021 à 19:14
Le parquet doit ouvrir une enquête contre ce malade et lui retirer tout ce dont il sans mérite et surtout en trahissant l'ETAT et ses institutions
mansour
Il convient de dénoncer et de sanctionner les violations de souveraineté nationale
a posté le 10-10-2021 à 18:54
par islamistes freres musulmans salafistes d'Ennahdha-Tartour Marzouki-Qalb Tounes et autres agissent en toute impunité et liberté en une Europe laxiste et complice
Adrianouchou
Oui tu as raison mansour !
a posté le à 10:17
vivement Zemmour pour sauver l europe hahah?
habib
condamner
a posté le 10-10-2021 à 18:53
Condamner, c'est bien, mais agir c'est encore mieux
Lawha Manjamiya
Marzouqi n'appelle pas à ingérance ......
a posté le 10-10-2021 à 18:44
il appelle la France à soutenir la démocratie en refusant d'aider ce dictateur , borné et fou, atteint du syndrome d'Asperger.
c'est aussi dans le sens de la démarche américaine.
GROW UP !!
Houcine
Ces propos sont inacceptables.
a posté le à 19:51
Traiter de fou le Président ne relève pas de la liberté d'expression.
Il s'agit d'une définition psychiatrique.
C'est être fou soi-même que de voir la folie chez celui qui contrarie vos opinions.
Je suis déterminé dans mon opposition aux islamistes de ton genre, mais j'argumente en termes politiques.
Donc, ton diagnostic en dit long sur ton propre profil psychologique.
Hatem
Exactement
a posté le à 19:28
Mais ils n'oseront jamais critiquer les américains du moins officiellement alors qu'ils s'attaquent Marzouki pour des raisons politiques.