alexametrics
lundi 04 mars 2024
Heure de Tunis : 16:21
Dernières news
La Haica rejette la décision « dangereuse » de l’Isie sur la couverture médiatique des élections
19/11/2022 | 17:45
2 min
La Haica rejette la décision « dangereuse » de l’Isie sur la couverture médiatique des élections


La Haute autorité indépendante de la communication audiovisuelle a publié, samedi 19 novembre 2022, un communiqué mettant en garde contre la gravité de la décision de l’Instance supérieure indépendant pour les élections (Isie) et ses répercussions sur la couverture médiatique des élections législatives anticipées de décembre 2022. 

Après avoir rejeté les recommandations de la Haica au sujet des modalités de couverture médiatiques des législatives, l’Isie a publié, hier, une décision unilatérale portant révision et complément de la décision n°8 de 2018 relative à la fixation des règles et conditions que les médias doivent respecter pendant la campagne électorale et la campagne référendaire.

 

Assurant qu’elle se réserve le droit de saisir la justice contre l’Isie, la Haica a relevé dans son communiqué plusieurs infractions commises par l’Isie. Elle a expliqué, dans ce sens, que l’Isie avait, par sa décision, violé les dispositions de l’article 134 de la constitution de 2022, notamment le paragraphe en lien avec sa compétence exclusive sur l’organisation des élections. Elle a précisé que cela signifiait une exclusion de toutes les autres parties prenantes, notamment le Tribunal administratif et la Cour des comptes. 

L’instance a souligné, également, que les recommandations de l’Isie portaient atteinte au principe de transparence et à l'intégrité des opérations de couverture médiatique des élections et constituait une menace pour les médias qui, selon l’article 18 de la décision de l’Isie, pourraient être poursuivis en justice. Ce « dangereux précédent », selon la Haica, constitue en plus, une violation des articles 37 et 38 de la Constitution. 

 

La Haica a, par ailleurs, souligné que la publication de ses recommandations venait en réponse au retard accusé dans la publication de la décision commune des deux instances, de par l’absence de toute communication. La Haica a affirmé à plusieurs reprises que le contact avec l’Isie était rompu. Cette dernière a, de son côté, accusé la Haica de ne pas avoir répondu à ses sollicitations expliquant qu’elle avait adressée deux correspondances, en vain.  

N.J. 

19/11/2022 | 17:45
2 min
sur le fil
Tous les Articles
Suivez-nous
Commentaires
SALIM
QUATRE MARIAGE ET UN ENTERREMENT UN TRES BON FILM AVEC UNE BELLE CHANSON DU GROUPE WET WET WET QUE JE DEDIE AU MEMBRE DU GROUPE HBIB BELAID
a posté le 20-11-2022 à 20:02
La HAICA ,opposée au 25 juillet, est dans un état de mort clinique ou un cadavre en état de décés , comme disait Bouchlaka, quand il était ministre des affaires étrangéres de la TROIKA et le nouveau ARP va lui remettre une attestation de déces , et UNE AUTORISATION D'ENTERREMENT ,puisque la HAICA n'est plus une instance constitutionnelle.
A quand
la désignation...
a posté le 20-11-2022 à 17:25
La Haica est dirigée actuellement par des responsables dont le mandat légal a déjà expiré depuis belle lurette. A quand la désignation d'une nouvelle équipe dirigeante indépendante et libérée des ghannouchiens....
SALIM
HAICA :UN CADAVRE EN ETAT DE DECES ,comme disai BOUCHLAKA,ET LE MESSAGE DE KAIS SAIED A LA HAIKA :vous ne faites pas votre travail
a posté le 20-11-2022 à 09:27
Lors de sa declaration à CHAKER BESBES de Mosaique ,le vendredi 18/11/ à jerba, le Président a voulu passer un message à la HAICA : vous ne faites pas votre travail. Voici des exemples récents trés frappants:
1-Dans une émissions de zina zidi sur Chems FM,du 18/11/2022,un président d'un partito des CINQ parle du PEUPLE SFAXIEN (minute 11'40'),et d'une parole MESQUINE de la présidente du gouvernorat (18'), et aucune intervention de l'animatrice ou de la HAICA qui est censée controler les medias.
2-Dans un plateau d'ettassia, un autre président d'un parti des CINQ, declare : l'état est un état CRIMINEL (dawla mojrma)et aucune intervention de l'animatrice ou de la HAICA qui est censée controler les medias.
3-la chaine ZITOUNA ,interdite par la HAICA, emet ses programmes sans etre inquiétée par la HAICA, car ZITOUNA n'est pas comme avant lorsqu'elle n'invite que les membres d'ENNAHDHA, mais elle invite Nejib et ISSAM chebbi, J.B.M, hier un certain Lotfi mraihi ,c'est à dire tous les opposants à KAIS SAID, et la HAICA ne bouge pas , alors qu'elle pouvait interdire la participation de quiconque aux plateaux de cette chaine INTERDITE et leur appliquer des sanction pour complicité.
4-la HAICA ,opposée au 25 juillet, est dans un état de mort clinique ou un cadavre en état de décés , comme disait Bouchlaka, et le nouveau ARP va lui remettre une attestation de déces , puisque la HAICA n'est plus une instance constitutionnelle.
SALIM
AFFAIRE PERDUE D'AVANCE MEME SI VOUS PRENEZ A.S COMME AVOCAT
a posté le 19-11-2022 à 20:12
Car c'est l'ISIE qui vous a demandé de porter plainte devant le Tribunal administratif (T.A) .Et elle vous accuse de vouloir entraver ,et meme saboter,le processus électoral et c'est vous qui a commencé à publier une décision unilatérale (WAL BEDI ADHLAM).
Les Tunisiens savent les penchants politiques de la HAICA : CPR et dérivés et un parti des CINQ.
et que la HAICA est une partie du systéme de la décennie noire (qu'avez vous contre ZITOUNA TV),et qu'elle est opposée au 25 Juillet ,et qu'elle a demandé que les boycotteurs du referendum du 25 juillet soient admis pour faire une campagne pour le boycott. Donc vous allez repeter cette demande pour que les boycotteurs des élections du 17/12 puissent faire leurs campagnes. En plus il faut etre trés naif pour penser que le T.A va accepter votre recours , puisque la campagne électorale sur les chaines Radio et Télé va commencer le vendredi 25/11.Maintenant on doit parler d'un HAICA dans le COMA ,que le futur ARP va la dissoudre et installer une nouvelle instance ,et c'est ça qui fait peur aux membres de la HAICA.