alexametrics
mardi 20 février 2024
Heure de Tunis : 23:46
A la Une
La délégation de l'UE en Tunisie exprime son attachement à l'indépendance de l'Isie
27/04/2022 | 14:02
1 min
La délégation de l'UE en Tunisie exprime son attachement à l'indépendance de l'Isie


La porte-parole de la délégation de l'Union européenne en Tunisie, Nabila Massrali a considéré que la révision de la composition de l’Instance supérieure indépendante pour les élections (Isie) risquait de porter atteinte à son indépendance. Elle a rappelé que ceci a eu lieu alors que la Tunisie s’apprêtait à tenir un référendum des élections législatives anticipées.

Dans une déclaration publiée le 27 avril 2022, la délégation de l’Union européenne en Tunisie a mis l’accent sur l’indépendance de l’Isie. Elle a évoqué la question de la crédibilité du processus électoral visant un retour à la normalité institutionnelle. « Nous suivrons avec la plus grande attention les nominations de ses futurs membres pour qu’elles restent un gage du maintien de son indépendance et de sa capacité d'exécuter son mandat en toute transparence », lit-on dans la même déclaration.

 

L’Union européenne a souligné l’importance de la mise en œuvre de réformes et d’un calendrier électoral dans le cadre d’un dialogue incluant tous les acteurs politiques et sociaux afin de garantir la stabilité et la prospérité de la Tunisie.

Pour rappel, le chef de l'Etat, Kaïs Saïed, avait promulgué la semaine dernière un décret lui permettant de nommer et de limoger les membres de l'Isie.

S.G

27/04/2022 | 14:02
1 min
Suivez-nous
Commentaires
cesarios
Notre peuple mérite une ISIE ..............
a posté le 28-04-2022 à 09:30
Une autre nouvelle tentative du redressement de cette fameuse ISIE, espérant la voir prendre le juste chemin du sérieux, de la transparence, de la garantie de l'égalité des chances et de sa totale indépendance de tous les partis et de toute tentative d'immixtion à ses prérogatives de n'importe quelle autorité politique soit-elle, et de ne plus entendre le doute et les contestations envers ses résultats acquis et définitifs ,et que la passation des pouvoirs sera réellement dans les règles de l'art d'une transition démocratique tant souhaitée et tant voulue par notre peuple qui a tant milité et tant sacrifié pour la mériter
Il faut résilier
tous les accords....
a posté le 27-04-2022 à 21:40
L'UE considère la Tunisie comme une colonie européenne !! Depuis le 25 juillet, les temps ont changé, la Tunisie aussi. L'ingérence de l'UE dans la politique intérieure de la Tunisie est devenue intolérable et insupportable aux yeux des Tunisiens. Trop c'est trop, maintenant, il y a lieu de résilier tous les accords signés avec l'UE y compris l'accord d'association et d'établissement d'une zone de libre-échange qui a contribué à la banqueroute actuelle de la Tunisie. Ennahdha et l'UE. ca fait trop pour un petit pays comme la Tunisie...!!!!! La Tunisie doit diversifier ses relations internationales et se tourner vers d'autres puissances comme la Russie, l'Inde, le Japan et la Chine....!!!
BOUSS KHOUK
L'ISIE RESTERA INDEPENDANTE !! MAIS
a posté le 27-04-2022 à 19:59
pas avec des boufons baffounés !!! il a bien fait ses preuves !!!! VOIR LES RESULTATS et ou NOUS SOMMES NOUS AUJOURD'HUI , si ce n'est les magouilles du beau goss ! baffoun le bouffonné de la sectechien -------- UE ! restez surtout bien attachés , ça arrangera certains . UE ! ou alors vous êtes trop naifs ou bien vous êtes vraiment devant le fait accompli et vous devenez canards .
.
Morjane
Tozz à l'Europe
a posté le 27-04-2022 à 18:56
L'UE est complètement déconnectée de la réalité. Une décennie après plusieurs irrégularités ils se présentent. Pas sérieux
Mozart
Le ton de l'UE-Tunisie est mesuré, contrairement à celui des opposants à Saied
a posté le 27-04-2022 à 17:59
Au sujet de la démocratie, de l'Etat de droit et des droits de l'homme, l'Union européenne bénéficie d'un droit de regard concédé souverainement par la Tunisie.

Mais là, les Européens n'en abusent pas. En ont-ils d'ailleurs jamais abusé? Non.

Concernant l'ISIE, l'UE-Tunisie se contente de signaler qu'elle observera le moment venu si les nominations des membres dirigeants de cette instance de supervision des élections sont compatibles avec le niveau d'indépendance souhaitable.

Le fait qu'ils sont nommés par le chef de l'Etat ne préjuge en rien de leur indépendance, en effet.

L'ancien vice -président de l'ISIE, Farouk Bouasker, à la différence du président de cette institution, Nabil Bafoun, ne dit pas autre chose. Pour Bouasker, c'est en quelque sorte affaire de conscience du dirigeant nommé, c'est son affaire de travailler en indépendant du palais de Carthage.

Et cela du fait que, contrairement à ce qui se répand partout, la révocation d'un dirigeant de l'ISIE n'est pas vraiment entre les mains du président de la République.

Les amendements de la loi portant organisation de l'ISIE indiquent qu'une révocation d'un membres dirigeant est possible, mais sur proposition au chef de l'Etat d'une majorité des sept membres désignés.

Le pouvoir de révocation par Saied est donc sérieusement limité !
A__Zut !
Charité (européenne) bien ordonnée ...
a posté le 27-04-2022 à 17:18
L'U.E. m'a l'air de présenter là un cas de "compensation" de chagrin sur le dos de l'une de ses anciennes colonies. Car on voit bien d'ici "la vieille Europe" faisant constamment le beau devant l'«Oncle Sam» !...

Mais guérit-on vraiment de son complexe à jouer à bomber le torse devant les "petits" ?!

Cela dit, peu importe, apparemment, que la parole portée par la préposée de sa Délégation¹ tende à "défendre" l'«indépendance» d'une institution nationale en défonçant la souveraine indépendance de toute une nation !
SBL
L'union européenne déconnectée de notre réalité
a posté le 27-04-2022 à 14:39
Ou étiez vous quand Ennahdha truquait les élections avec une ISIE à sa botte?
Non mais on est en plein délire avec ces organismes qui soudainement s'intéressent à notre pays, celui qu'elles ont oublié pendant les dernières 11 années.
Réveillez vous messieurs les hauts responsables de l'union européenne.
Alors que le Président essaie de mettre de l'ordre dans nos institutions infiltrées et gangrenées par Ennahdha et ses acolytes, vous de là où vous êtes, vous nous demandez le contraire.
Mais c'est quoi ce cirque?
Mais c'est quoi ces recommandations qui vont à l'encontre de l'intérêt du peuple ?