alexametrics
mercredi 20 octobre 2021
Heure de Tunis : 02:23
Dernières news
Jalila Ben Khelil : Pas de nouveau variant en circulation à Kairouan !
21/06/2021 | 09:51
2 min
Jalila Ben Khelil : Pas de nouveau variant en circulation à Kairouan !


Jalila Ben Khelil, membre du comité scientifique de lutte contre le Covid-19, a nié, lundi 21 juin 2021, la présence d’un nouveau variant en circulation à Kairouan. 
 
Invitée de la Matinale de Hamza Belloumi sur les ondes de Shems FM, elle a assuré que le séquençage réalisé avait démontré une prédominance du variant britannique, pour le moment.  
 
Connu sous le nom scientifique B.1.1.7, ce variant est, rappelons-le, apparu pour la première fois en Grande-Bretagne en septembre 2020. Il se différencie des autres souches par son titre viral dont la vitesse de propagation peut aller jusqu’à +70%, soit un taux de reproduction de base R0 augmenté de 0,4, selon l’Organisation mondiale de la Santé (OMS).  
 
 
Interpellée sur l’évolution de la propagation du virus SARS-Cov-2 à Kairouan, Dr Ben Khelil a signalé que la situation épidémiologique était compliquée dans ce gouvernorat mais ailleurs aussi, citant à titre d’exemple la Manouba où le taux d’incidence du Covid-19 est en hausse. 
 


Elle a ajouté, au sujet de la prise en charge des patients, que l’hôpital de campagne installé à Kairouan disposait de 80 lits dont 60 étaient occupés, jusqu’à samedi. 
 
« En avril 2020, il y avait presque zéro lit de réanimation dans les hôpitaux de Kairouan. Mais entre le 6 et le 21 juin, nous sommes passés de 5 à 21 lits de réanimation », a-t-elle indiqué soulignant que le manque d’effectifs reste le principal facteur limitant à l’installation de lits de réanimation supplémentaires. 
 
Jalila Ben Khelil a réitéré que le non-respect des mesures de prévention et des protocoles sanitaires était à l’origine de la dégradation de la situation épidémiologique en Tunisie notant que l’application des recommandations du comité scientifique est une responsabilité partagée entre les citoyens et les autorités.  
 
Depuis début juin, l’épidémie Covid-19 fait rage dans le gouvernorat de Kairouan. Une cellule de crise a été mise en place afin de suivre de près l’évolution de la situation et mettre en œuvre les mesures nécessaires pour ralentir la propagation du virus SARS-Cov-2. Un confinement général a, également, été décrété.
 

Selon le ministère de la Santé, 78 décès ont été notifiés le 19 juin portant le nombre des victimes du Covid-19 en Tunisie à 14.038.

 Tous nos articles sur la pandémie Covid-19

 

 

N.J. 

 

21/06/2021 | 09:51
2 min
sur le fil
Tous les Articles
Suivez-nous
Commentaires
Nephentes
Un variant tunisien ?
a posté le 21-06-2021 à 23:09
Ce serait meme pas le variant indien mais un nouveau mutant typiquement du cru

La Tunisie aurait ainsi son propre virus a l'insu de son plein gre

Tout comme le variant indien ou sud africain ce variant Tunisien serait le resultat de quinze a vingts mutations spécifiques.

Les craintes liées à ce "double mutant" viennent du fait qu'il contient trois mutations déjà connues mais non associées jusqu'ici. Le sequencage est en cours a l'Institut Pasteur

Ces trois positions sembleraient être particulièrement puissantes, parce qu'elles peuvent échapper aux anticorps ; ce mutant tunisien est susceptible d'amoindrir l'immunité acquise par les patients par une infection, soit par les vaccins. Ce variant indigene est à la fois plus transmissible, à l'image du variant anglais, et moins sensible aux vaccins, provoquant un effet d'"échappement immunitaire (post-infection et post-vaccinal)

Lorsqu'une épidémie est hors de contrôle et que de nouveaux variants apparaissent, ces derniers peuvent devenir résistants aux anticorps créés par la vaccination

Baccar
Vaccin
a posté le 21-06-2021 à 21:24
Le vaccin bande d incompetents
Arrêtez de raconter des histoires
retraité
une situation catostrophique
a posté le 21-06-2021 à 17:52
c'est une situation très difficile dont vous êtes responsables en tant que membre du conseil scientifique qui n'a pas prévu cette quatrième vague plus virulente que la deuxième , la troisième vague ainsi que les autorités politiques et médicales qui n'ont pas pris les mesures sanitaires d'avance comme une campagne massive de dépistage et de vaccination avec des mesures sanitaires très contraignantes avec la fermeture des frontières pour une période raisonnable jusqu 'à le taux se stabilise à 50 /100000 c'est la première fois que le ministère de la santé nous gratifie de cette carte pandémique du pays elle aurait du la faire depuis le mois de mars une fois par semaine ou par quinzaine mais le mal est fait pour votre gouverne ni le covid 19 ou ses nouveaux variants alpha ,bêta ou delta ne sont pas nés en Tunisie ils sont introduits par les arrivants venant de l'étranger aux mois de fevrier mars 2020 d'avril et juin les arrivants de l'extérieur aux mois de mai/juin sont mis en quarantaine pour 14 jour et les locaux en confinement total le nombre des contaminés est réduit en pot de chagrin ce qui a fait dire l'ancien ministre de santé docteur Mekki que le covid est vaincu ce qui n'est pas vrai mais les mauvaises décisions du 26 juin 2020 et le relâchement du protocole sanitaire et les tunisiens reprennent leurs habitudes estivales pour eux le covid 19 est un lointain souvenir depuis septembre les gouvernants actuels n'ont rien fait de bon pour éviter la deuxième ,la troisième et la quatrième vague pour mémoire le 13 septembre 2020 7626 contaminés pour 179035 tests et 78 décès à l'hopital et le 19 juin 2021 presque 9 mois après 382950 contaminés pour 1611363 tests et 14038 décès ce sont des chiffres qui donnent le vertige et le pire que nos scientifiques ne prévoient pas quand le bout du tunnel .
Crow
une situation préoccupante
a posté le 21-06-2021 à 16:23
C'est surtout à cause de la défaillance du système sanitaire et du "enfoutisme" des gens...
Fares
La médecine au service de la politique
a posté le 21-06-2021 à 13:10
Ettbiba kalet, pas de panique. Plusieurs patients sont à l'hôpital pour faire des analyses. Le nombre de lits à augmenté de 5 à 25. Citoyens et citoyennes, sortez et et fêtez, au Diable le confinement. La démocratisation de la langue de bois.
Alya
Reponse a fares
a posté le à 15:26
Pardon, nous n avons la même lecture de sa déclaration. En plus net, La violation des recommandations du comité scientifique a été faite par les autorités et le peuple
Fares
@Alya
a posté le à 17:55
Il s'agit d'une impression subjective, il se peut que je me trompe et si c'est le cas, alors je m'excuse.
Microbio
GB : 30% des décès de Delta Covid étaient doublement vaccinés
a posté le 21-06-2021 à 12:46
30 % des décès dus à Delta Covid en Angleterre avaient été doublement vaccinés. Ces chiffres sont basés sur des données allant jusqu'au 7 juin 2021 inclus.

Un rapport a révélé que près de 30 % des personnes décédées de variant delta en Angleterre avaient été doublement vaccinées.

Les données de Public Health England ont porté sur la fréquentation des services d'urgence et les décès par statut vaccinal parmi les cas confirmés de Delta en Angleterre, entre le 1er février et le 7 juin 2021.

On a constaté que sur les 42 personnes décédées de la variante delta (qui ont été confirmées), 12 d'entre elles avaient reçu deux doses de vaccin dans les deux semaines précédentes. Environ 23 des personnes décédées n'étaient pas vaccinées et sept avaient reçu une dose de vaccin plus de trois semaines avant leur décès.

Pourquoi cela est-il important ?

Cela montre que la vaccination n'élimine pas la possibilité de contracter le virus. Aucun vaccin n'est efficace à 100%.

Deepti Gurdasani, maître de conférences en épidémiologie à l'université Queen Mary de Londres, a commenté les résultats sur Twitter : "Cela ne dit rien sur le niveau d'efficacité du vaccin, si ce n'est qu'il est inférieur à 100 %. Prenez des précautions même si vous êtes entièrement vacciné."

Un problème avec la variante delta est que le vaccin ne semble pas être aussi efficace que contre les autres variants jusqu'à plusieurs semaines après la deuxième dose. Une seule dose de vaccin n'est efficace qu'à 33 % contre le delta covid, selon Public Health England. Quelques semaines après une deuxième dose, ce chiffre passe à 60 % pour AstraZeneca et à 88 % pour Pfizer.
Microbio
Cinquième vague en automne?
a posté le 21-06-2021 à 10:03
Nous devons mettre en garde contre le fait d'encourager le variant "delta" du coronavirus avec trop de mesures d'ouverture. Nous ne devons pas commettre l'erreur de permettre à nouveau trop de choses.

Car si nous faisons cela, nous donnons au variant delta un terrain propice à sa propagation, et il peut le faire beaucoup plus efficacement que le variant alpha, par exemple au printemps.

Il est à noter que ce variant est quelque peu résistant aux vaccinations habituelles.

Maintenant nous ne pouvons que vacciner, vacciner et vacciner.
Maintenant nous ne pouvons que vacciner, vacciner et vacciner.
Les mesures d'hygiène doivent toujours être respectées !
Les mesures d'hygiène doivent toujours être respectées !