alexametrics
mardi 26 octobre 2021
Heure de Tunis : 16:54
Dernières news
Kairouan – Le manque d’effectif médical complique la situation
19/06/2021 | 11:27
2 min
Kairouan – Le manque d’effectif médical complique la situation

La situation épidémiologique à Kairouan reste préoccupante. Après un léger déclin des contaminations au SARS-Cov-2, la courbe semble remonter. Le directeur de la Santé à Kairouan, Mohamed Rouisse, a affirmé que le taux des tests positifs est passé à nouveau à 50% alors qu’il était de 42% en début de semaine. 

 

Intervenant sur les ondes de Shems FM samedi 19 juin 2021, il a fait savoir que le nombre d’hospitalisations ne cesse d’augmenter, notant que des enfants et des femmes enceintes avaient été infectés par le virus.  

 

Qualifiant la situation de critique, il a indiqué que le gouvernorat de Kairouan disposait actuellement de 20 lits de réanimation et de 200 lits d’oxygène. 

En plus du manque de matériel médical, le directeur de la Santé à Kairouan a pointé du doigt un manque d’effectif notant que la prise en charge des patients exigeait des équipes entières de différentes spécialités. 

 

 

Mohamed Rouisse a, cependant, indiqué que les efforts de plusieurs hommes d’affaires avaient permis d’alléger la pression sur les établissements de santé. Plusieurs concentrateurs d’oxygène ont été mis à la disposition des patients souffrant de détresse respiratoire. Ceux-ci sont renvoyés chez eux avec des concentrateurs une fois leur état stable, pour permettre la prise en charge d’autres patients dans les hôpitaux où le taux d’occupation dépasse, des fois, les 100%. 

 

Nous noterons que le chef du gouvernement Hicheme Mechichi a décidé de dépêcher un groupe de travail supervisé par la porte-parole du ministère de la Santé, Nissaf Ben Alaya, pour suivre de près l’évolution de la situation épidémiologique à Kairouan où une cellule de crise a déjà été déployée. 

 

Selon le ministère de la Santé, 82 décès ont été notifiés le 17 juin, jusqu'à 23h, portant le nombre des victimes du Covid-19 en Tunisie à 13.874. 

 

Tous nos articles sur la pandémie Covid-19

 

N.J. 

19/06/2021 | 11:27
2 min
sur le fil
Tous les Articles
Suivez-nous
Commentaires
Simple Tunisien
Il fallait s'y attendre !
a posté le 20-06-2021 à 18:55
On parle de manque de personnel à Kairouan.

Rappelez-vous le temps où les médecins, après 11 ans d'études et de sacrifices, couraient dans les couloirs de certains hopitaux du gouvernorat pour échapper aux parents des patients qui veulent les lyncher.

Rappelons-nous ces scènes de vandalisme (matériel saccagé éparpillé sur le sol des services d'urgence et de pédiatrie).

Est-ce que vous vous attendiez à voir les médecins se bousculer pour occuper un poste dans ces mêmes hôpitaux !!!
Vaut mieux tard que jamais. Une mobilisation de tout le monde s'avère nécessaire pour rendre le travail dans les structures de la santé publique de ces gouvernorats, attractif.

Pour ce qui est de l'éducation pour la santé, les radios locales ont un grand rôle à jouer.

Quant à la sécurité du personnel, elle doit être garantie
Jupiter
Peuple hypocrite
a posté le 19-06-2021 à 15:32
Ils ne respecte rien après il pleure, aucun pays du monde ne peut résister a cette pandémie tout les pays du monde on eux des problèmes de lits de réanimation et de personnel médical la france et l'Italie quand l'épidémie était tres forte on eu recours a l'envoi des malade même en Allemagne l'Italie avait besoin de medicin et ce sont arrivés de partout meme de la tunisie
Un citoyen
Expliquez nous
a posté le à 06:12
Monsieur je sais tout comment notre voisin l'Algérie qui a plus de 4 fois plus d'habitants que chez nous et qui a prior partage la même culture que nous à 10 fois moins de morts que chez nous (source université John Hopkins qui est une source qui fait foi) allez y répondrez nous ?
Tunisino
Terrible
a posté le 19-06-2021 à 14:23
La situation sanitaire à Kairouan est terrible, alors que le bac lettres Mechichi est toujours dans la réaction. L'un des principes fondamentaux de la gestion est d'être toujours dans l'action, d'où cette histoire de vision, ou encore d'avoir l'aptitude de se projeter dans le futur. La pandémie ne fait qu'accélérer la chute de la république des idéologues, par incompétence, corruption, et traîtrise. Quand aux pauvres tunisiens, ils ne doivent que compter sur eux-mêmes, en attendant des jours meilleurs.
Alya
Reponse
a posté le à 15:28
Mais pardon qu ont fait ces pauvres tunisiens cherchez la faute ailleurs . Facile de culpabiliser tout le monde quand leur mariage réunissent 2000 convives , et que leur rmou atteint 700 000 dt.Nous certes tous fortifiés mais c est un tsunami qu ils ont même declenche