alexametrics
jeudi 02 février 2023
Heure de Tunis : 02:59
A la Une
Face à un énième plan d’assassinat, Kaïs Saïed se discrédite gravement
24/12/2021 | 11:02
8 min
Face à un énième plan d’assassinat, Kaïs Saïed se discrédite gravement

 

Une nouvelle fois, Kaïs Saïed parle d’un plan d’assassinat le visant ou visant des personnalités politiques. Jeudi 23 décembre 2021 au cours d’un conseil des ministres, il parle de ce nouveau complot : “Je le dis devant tout le monde, il y a des complots qui se trament, et qui vont jusqu’à la suggestion d’assassinats. Les Tunisiens doivent être vigilants et attentifs aux plans trafiqués par certains traitres, vendus aux services de renseignements pour exécuter un nombre de responsables [...] Nous savons ce qui se trame à l'intérieur et à l'étranger”.

 

Tout en s’adressant au ministre de l’Intérieur, il dit : “Nous sommes au courant de l’existence d’un appel téléphonique qui évoque la date même de ces assassinats”.

Qu’en est-il réellement ? Peut-on croire le président de la République et les rapports que lui soumet son ministre de l’Intérieur ?

Pour bon nombre de Tunisiens, et d’observateurs étrangers, les propos de Kaïs Saïed prononcés sans aucune preuve n’ont aucun crédit, d’autant plus qu’ils ne sont pas suivis d’arrestations et de traduction devant la justice.

 

Ce n’est pas la première fois que le président évoque un plan d’assassinat. Comme par hasard, cela coïncide toujours avec une crise politique ou l’annonce de mesures difficiles.

Pour hier, lors de ce même conseil des ministres, le président de la République a évoqué le projet de la Loi de finances comprenant des décisions audacieuses et difficiles. Les textes de ce projet prévoient plusieurs nouvelles pressions fiscales qui vont, inévitablement, peser sur l’inflation et le pouvoir d’achat des Tunisiens.

La première fois que l’on a évoqué un plan d’assassinat visant le président de la République remonte au 21 août 2020. Le tabloïd arabophone Achourouk a publié ce jour là un article, basé sur des renseignements de police, parlant d’un plan machiavélique visant à empoisonner le pain de la boulangerie qui fournit le palais présidentiel. Une enquête judiciaire en bonne et due forme a été ouverte et on a réussi, en quelques jours, à obtenir des conclusions. Le substitut du procureur de la République près le Tribunal de première instance de Tunis, Mohsen Dali, a alors remis en doute le sérieux de cette affaire. Il s’agissait d’un différend entre deux concurrents et non d’un véritable complot. Un individu a approché un ouvrier de la boulangerie fournissant la présidence pour qu’il mette du poison dans le pain. L’objectif étant de nuire au patron de la boulangerie.

 

Circulez, il n’y a rien à voir ? Ce n’était pas l’avis du président de la République qui a rebondi sur le fait divers pour jouer aux héros devant un public sensible à ce genre d’histoires. Le matin même, il parcourt une bonne vingtaine de kilomètres pour aller à la cité Ennasr acheter lui-même du pain chez le boulanger de son ancien quartier. Les jours suivants, il a reçu plusieurs lettres de soutien de chefs d’Etat. Du pain bénit pour les services défunts de la communication de la présidence qui les a publiées toutes.

 

28 janvier 2021, la présidence parle de tentative d’empoisonnement du président de la République. Toute la presse internationale a relayé l’information à l’époque. D’après les premiers éléments communiqués, le courrier a été réceptionné par Nadia Akacha, cheffe du cabinet, qui a reçu en plein visage une sorte de poudre. Elle se serait évanouie tout de suite et a été transportée en urgence à l’hôpital. Une enquête a été ouverte. Les conclusions ? On en rit encore à Tunis.

 

Il s’avère ainsi que la bonne dame qui s’est évanouie de suite n’a pas saisi immédiatement les services concernés. Mieux encore, elle a eu le temps de mettre l’enveloppe suspecte dans la déchiqueteuse compliquant ainsi le travail des enquêteurs. Le parquet a quand même réussi à tirer « quelque chose » des restes de l’enveloppe : aucune trace de matière toxique !

L’évanouissement de Mme Akacha serait dû à un simple burn out. Plausible puisqu’on apprend que la dame ouvre elle-même le courrier destiné au palais.

 

3 novembre 2021, on parle de nouveau d’un complot ourdi visant la Tunisie. Cette fois, ce n’est pas la présidence de la République qui est ciblée, mais la résidence de l’ambassadeur de France à la Marsa. L’affaire serait sérieuse puisqu’on parle d’un tunnel qu’on a commencé à creuser depuis une maison abandonnée du voisinage de Dar Kamila. L’affaire est tellement sérieuse que le président lui-même est allé examiner les lieux, vers 22-23 heures, en compagnie de la cheffe du gouvernement et du ministre de l’Intérieur. Business News, ainsi que d’autres médias, tombent dans le piège et relaient l’histoire tout de suite en parlant du tunnel menant à la résidence de l’ambassadeur. Comment pouvait-on douter de nos sources au ministère de l’Intérieur, d’autant plus que le président de la République, lui-même, était sur terrain ?

L’ambassadeur de France s’avéra plus mesuré et, en guise de réponse aux médias de son pays, il a indiqué qu’il n’a rien de concret sous la main et qu’il ne peut pas répondre aux rumeurs.

L’histoire aurait pu s’arrêter là en accablant les médias de propagateurs de fake news. Sauf que non, la présidence elle-même décida, le lendemain, de communiquer sur l’affaire et de parler de tunnel.

L’histoire est donc vraie ? Pas du tout, finalement, car le tunnel en question n’était qu’un trou ! La maison abandonnée n’était pas si abandonnée que cela, elle était en chantier.

En clair, le président de la République, la cheffe du gouvernement et le ministre de l’Intérieur se sont déplacés tard le soir pour inspecter … un trou ! Et la présidence de la République a communiqué un jour après sur un trou !

 

En dépit de tout ce qui précède, on pourrait quand même croire que l’histoire relatée hier, jeudi 23 décembre, est authentique et qu’il y a réellement un complot armé visant une personnalité politique. Le président a, quand même, évoqué un enregistrement téléphonique !

Au vu des histoires rocambolesques précédentes, le doute est désormais de mise. On se doit, dorénavant de prendre avec des pincettes, les propos présidentiels. On exige des preuves, des noms, des visages, des aveux publics.

Concrètement, et à l’exception des propos du président, nous n’avons aucun fait tangible pour étayer ces dires, ou plutôt, ces délires présidentiels. Aucune arrestation de la part de la police et le parquet n’a rien communiqué à ce sujet.

Quand bien même le président de la République serait sincère, la crédibilité du ministère de l’Intérieur lui-même est entachée. On se rappelle encore du communiqué officiel de ce département, le 14 novembre dernier.

Lors d’une manifestation anti Kaïs Saïed, le ministère de l’Intérieur a évoqué la saisie de plusieurs armes blanches chez les manifestants. Pour étayer ses propos, il a fourni une photo où l’on pouvait voir les fameuses armes blanches : des miroirs, des coupe-ongles, des ciseaux d’écolier, un rasoir jetable… Le directeur de la communication du ministère s’est bien opposé à la publication d’un tel communiqué, mais il n’a pas été suivi par sa hiérarchie. Il fut limogé quelques jours plus tard.

Ce même ministère qui est toujours incapable de mettre la main sur des fugitifs notoires, tels Rached Khiari, Mohamed Affes et Maher Zid, a donc intercepté une communication évoquant un assassinat ? On croirait à cette histoire quand un juge d’instruction indépendant dévoilera des noms et nous montrera les comploteurs.

En attendant, et au vu de tout l’historique des véritables fausses informations ourdies par la présidence et le ministère de l’Intérieur, le doute est de mise.

 

Cette politique de communiquer au public (tunisien et étranger) de fausses informations ou d’informations non vérifiées est dangereuse. C’est vrai que sur le court terme, cela pourrait rapporter de la sympathie pour le président. Sauf que voilà, cette sympathie est des plus éphémères, car elle discrédite totalement le président de la République ainsi que le ministère de l’Intérieur.

Non seulement, il n’y aura plus personne pour les croire, même s’il y a réellement un attentat ou un complot déjoué, mais cela donne une mauvaise image du chef de l’Etat et de l’Etat lui-même. Une image d’un menteur et adepte de la complotite, incapable de prendre de la hauteur par rapport aux informations qu’on lui fournit.

Par ses propos légers et enfantins, le président de la République met à mal les services de renseignement. S’il y a réellement un projet d’assassinat, et que la police est dessus, le fait que le président en parle pourrait  déjouer les plans mis en place pour arrêter les instigateurs et leurs donneurs d’ordre. S’il n’y a pas de projet réel d’assassinat, cela donne l’image d’un ministère de l’Intérieur qui est en train d’intoxiquer le président avec des informations non vérifiées ou encore au stade de l’enquête préliminaire.

Quelle que soit la formule retenue, une chose est sûre, le président de la République se discrédite et discrédite ses services.

 

Raouf Ben Hédi

 

24/12/2021 | 11:02
8 min
Suivez-nous
Commentaires
Zarbout
@RBH.: lire ce que vos confrères de la presse ont écrit!
a posté le 26-12-2021 à 11:24
Apropos de Kais Said!

"Sa position indéfectible sur la cause palestinienne et le départ immédiat des milices étrangères de la Libye, l'estocade qu'il a donnée aux islamistes, son combat contre la corruption, le lobby financier, les contrebandiers, le terrorisme et sa forte détermination à faire la lumière sur l'assassinat de Chokri Belaïd et Brahmi et l'envoi au jihad de milliers de jeunes Tunisiens dans les zones de conflit font de lui un homme à abattre."
EL OUAFI
à l'attention de Mr le President de la République Kais Saied
a posté le 26-12-2021 à 09:13
Mr le président Kais Saied, vous avez pris des décisions importantes pour mettre fin aux désordres qui ont submergé le pays, c'est en votre honneur.
On reconnaît en vous à travers ses actions votre amour pour la patrie.
Ceci est louable, néanmoins, fallait-il garder certaines informations névralgiques et secrète défense, concernant la situation sécuritaire à l'abri de tous les regards
La sécurité d'un pays, est basée uniquement sur cet outil essentiel et nécessaire la discrétion, c'est l'ultime recours pour préserver la bonne marche des institutions.
Or celles-ci sont tributaires pour réussir, à ce que préalablement cité !
Des déclarations inopportunes mêmes déplacées qui peuvent nuire à votre crédibilité !
Nous ne comprenions guère ces déclarations fortuites et l'intérêt à cela.
Avec pondération et respect en votre honneur, ma démarche entreprise n'a que pour attirer votre attention sur le côté néfaste, et je dirais même destructeur de cet acquis-ci précieux, ce fameux 25.07.21
Ne démolissez pas cette infrastructure qui vous permettra de galvauder la structure même de votre action.
Vos détracteurs n'attendent que cela ! Ne leur donnez pas l'opportunité pour saper vos efforts et atteindre la morale de vos sympathisants.
L'inattention et l'inaction de vos conseillers pour vous dissuader d'un aussi gigantesque ravage qui mettrait en danger vos initiatives et altérerait l'efficacité de votre tâche ?
Vous ne détenez pas le monopole, des méthodes qu'il fallait suivre, vos conseillers sont là pour vous épauler à trouver la voie la moins scabreuse pour d'éventuelles réalisations des projets pré-étudiés.
Un citoyen lambda qui ne voit en ces propos que l'utile pour la chère mère Patrie.(Manai)
WOW
Si ça continue comme ça..
a posté le 25-12-2021 à 20:48
Je ne serais pas surpris de voir prochainement les premiers Tunisiens demander l'asile politique à la Corée du Nord.
Indigné
La folie des glandeurs
a posté le 25-12-2021 à 19:25
Quand tu donnes un baton a un gosse de deux ans et que tu lui dis "aya bouss tonton".
Mansour Lahyani
Au secours...
a posté le 25-12-2021 à 14:43
...El hbel oua7la !
Observateur neutre
Saied au mieux apprenti Président
a posté le 25-12-2021 à 13:46
Je m'adresse aux lecteurs ou lectrices neutres ( les robots ou les addicted ne sont pas concernés)

Nous sommes tous contents du gel de l'ARP et nous souhaitons des institutions qui fonctionnent avec des personnes plus respectueuses et responsables .
Nous voulons une démocratie qui fonctionne et qui élimine les opportunistes , les incompétents, les non patriotiques, les corrompus'?'

'? la tête de l'exécutif ou le législatif doivent être des personnalités compétentes, expertes avec un track record qualitatif.

Ni Saïd , ni Ghannouchi, ni Mechichi , ni Fakhfakh,ni Bouden ni '?' n'ont ces qualités.

Il faut un scoring élevé pour occuper ces postes .

Toutes ces personnes n'ont aucune compétences pour ces postes .

Ceci est valable aussi pour BCE , Chahed et tous les chefs de gouvernements qui ont gouverné depuis dix ans .

Une exception le gouvernement de Jomaa et notamment ses ministres.

En effet , quelles sont les diplômes de toutes ces personnes ?

Polytechnique, Harvard , HEC Paris '?'

La première université tunisienne est classée en dehors des cinq cents meilleurs universités mondiales.

Est ce qu'ils ont dirigés des multinationales ou un organisme international ou dirigé un groupe très important (plus 5000 employés ) ?

Comment leur confier un pays comme la Tunisie en 2022 sans qu'ils n'ont jamais eu ce back ground ?

Saïd, aujourd'hui malheureusement est concerné,
Est ce qu'il a dirigé une multinationale ou un groupe ou a occupé un poste important dans une organisation internationale ou une institution de renommée?
Non rien de tout cela .

Einstein a dit : la folie , c'est de refaire la même chose est s'attendre à un résultat différent.

Warrior
ni 2011, ni 2014 .... mais 56 = colonisation continue ..............................
a posté le à 12:02
les problèmes ne datent pas de 2011, 2014 ... mais de 56: le franalphabétisme = suivre la France et son système = perpètrer la colonisation.
GO IT ?
momoT
Aller chercher les compétences à l'extérieur.
a posté le à 17:41
Tout à fait d'accord avec vous ,à quelques exceptions prés ,un chef d'état n'a pas besoins d'être spécialiste de tout ,il doit avoir nécessairement une vision ou un programme général, il doit aussi s'entourer d' une équipe ou des conseillers avec des compétences avérées et surtout pas des lèches bottes comme actuellement ,Bajbouj à été un bon chef d'état, reconnu et respecté malgré son âge avancé, tout les autres étaient et demeurent médiocres.
Il faut admettre que l'école tunisienne ne forme plus des compétences malheureusement, donc il faut faire comme les américains en allant les chercher ailleurs.
Fares
@observateur neutre
a posté le à 16:18
Bonjour,

Je suis d'accord avec vous, nous sommes dirigés par des médiocres depuis 2011, à part quelques exceptions ici et là.

Le locataire actuel de Carthage ne valorise pas les compétences ce qui est très grave, il l' a dit lui même: les compétences c'est sympa, mais l'honnêteté et le patriotisme sont beaucoup plus importants, mon oeil!

Par contre, Il ne faut pas tomber dans le piège des grandes écoles et d'un élitisme excessif. Si on peu déjà avoir un président qui sait compter, qui sait interpréter des rapports et lire des courbes, qui est rationnel et qui ne souffre pas de troubles de comportement, ça serait déjà bien. Un président avec de tels qualités ne sera jamais choisi par une populace qui est majoritairement médiocre, il faudra trouver un autre moyen pour qu'une telle personne prenne le pouvoir.
Warrior
polytechnique .... qui ? .....................................
a posté le à 16:01
et ta polytechnique porteuse de l'uniforme de l'armée française .... elle est où dans le Classement de Shenghai ?
BI
@Observateur neutre: Bonjour!
a posté le à 14:42
Excellent commentaire et c'est vrai depuis 1956 (Rabbi ya3tinè Ken Libhim Wa Khouh!)
Soussi
Faire
a posté le 25-12-2021 à 12:03
Mr Le President
Arretez de dire ce que vous pensez Mais faire ce que vous pensez et vite
Ou sont vos conseilles?
Vous allez perdre le 25 juillet et la Tunisie avec
On ne voit le bout du tunnel s il y a un
BOUSS KHOUK
Business news
a posté le 25-12-2021 à 10:37
Vous écrivez bien FACE A UN '?NI'?ME plan d'assassinat !! Voyons , c 'est un peu beaucoup non ! vous ne trouvez pas ? On peut faire mieux , mais pas aussi flagrant . vous devrez certainement avoir un soucis avec KAISSOUN ! si le cas faites le plus finement , ceci a bien été remarqué par les lecteurs .
BOBBY
aller dire à ces défunts que les assassinats politiques n'existent pas...
a posté le 25-12-2021 à 10:19
Aller dire à ces défunts ou martyrs que les assassinats politiques n'existent pas..
John et Bobby Kennedy
Patrice Lumumba
Bhutto
Sankara
Martin Luther King
Sadate
Allende
même en Tunsie:
Farhat Hachad (prétendument la main rouge)
Ben Youssef
Chokri Belaid
Brahmi
vous en voulez encore
la liste est très longue...donc vous pouvez vous moquer mais la réalité est bien loin de ce que votre cerveau abreuvé d'instgram, facebook, france 2 watanya puisse assimiler...
takilas
Depuis 2011... En Tunisie...
a posté le 24-12-2021 à 20:44
Les crimes, les meurtres, les assassinats sont devenus habituels.
Celui qui dérange "ils" le tuent.
"Ils" sont fans de films western.
Srettop
fable de Lafontaine: L'enfant qui criait au loup.
a posté le 24-12-2021 à 20:35
A trop crier au loup,

On en voit le museau.

Un enfant bâillait comme un pou

Tout en gardant son troupeau.

Il décide de s'amuser.

'Au loup ! hurle-t-il. Au loup !

Vos troupeaux sont en grand danger !

'?' Et il crie si fort qu'il s'enroue.

Pour chasser l'animal maudit,

Les villageois courent, ventre à terre,

Trouvent les moutons bien en vie,

Le loup, ma foi, imaginaire'?'

Le lendemain, même refrain.

Les villageois y croient encore.

Troisième jour, un vrai loup vint

Et c'était un fin carnivore.

Au loup ! cria l'enfant.

Un loup attaque vos troupeaux !

'Ah! Le petit impertinent !

Mais il nous prend pour des nigauds! '?'

S'écrièrent les villageois.

Le loup fit un festin de roi.
Nephentes
Qui veut la peau de Kaes Saed
a posté le 24-12-2021 à 20:06
vous n'y etes pas cher amis commentateurs

On veut - certains membres du corps sécuritaires et de renseignement - rendre fou le malheureux assistant en droit a la lucidité et a l'équilibre mental déjà passablement aliénés

Un des moyens les plus sur est d'inonder le Président de rapports en apparence cohérents et crédibles et qui sont en réalité des infox habilement montées de toutes pièces

Des montagnes mères in vitro de souris explosives ; demandez le mode d'emploi a BN ils sont spécialistes

On manipule on trompe le Président en vue d'aggraver son cas et le discréditer

Et c'est vrai qu'il est prédestiné au ridicule
elfribo
delirium tremens?
a posté le 24-12-2021 à 19:13
Votre President souffre de schizophrenie.
Fatiguée des sorties médiatiques de KS
Stop cet amateurisme.
a posté le 24-12-2021 à 17:22
Il nous a fatigué, usé, cassé, divisé, appauvri'?'

Il nous prend pour des cons .
'?a fait plus de deux ans qu'il est là, c'est impossible que nous puissions cohabiter avec lui trois ans encore .
Ou nous partons tous ou c'est lui qui part .
Mouaten ll
Conviction
a posté le 24-12-2021 à 16:57
Bonjour
Une chose est sûre
Notre président n'est pas menteur
Par contre les journalistes je ne sais pas
Je sais que tout le monde s'improvise connaisseur
Rabbi yinhom
Jilani
Un fait étonnant pour BN
a posté le 24-12-2021 à 16:15
C'est comme si les islamistes sont totalement innocents et ce n'est pas eux qui ont tué belaid naqdh brahmi et bcp d'autres personnes. Ceci n'étonne pas les tunisiens qu'un président du courage de KS soit ciblé par des assassinats. L'histoire a bien montré que ceux qui s'attaquent à la corruption finissent souvent par être tués. Le dernier connu est le président Boudiaf tué parce qu'il a voulu combattre la mafia en Algérie. Et surtout dans l'histoire des pays arabes.
Fares
Aucune comparaison
a posté le à 18:35
Comparer feu Belaid et feu Brahmi au locataire de Carthage est une insulte à leur mémoire.

Il n' y aucune comparaison entre les deux charismatiques victimes et le péteux de Carthage. On n'a jamais vu quelqu'un être assassiné à cause de pets, aussi nombreux soient ils. Il s'agit d'un populisme de bas étage pour faire diversion ou quémander la sympathie de la populace, ni plus ni moins.
Abir
Correction
a posté le 24-12-2021 à 14:33
Il faut lire:je pense que vous avez remarqué ! Merci
Abir
Remarque
a posté le 24-12-2021 à 14:24
Chers-ères compatriotes, je pense que vous avez remarquez comme moi,la situation de criminel ganouchi de "25 juillet3 jusqu'aujourd'hui, au début, il s'effaçait de paysage complètement,puis il a retiré la cravate, puis doucement doucement et en remarquant que kais said n'est pas sérieux dans ses démarches contre lui, il commençait à donner des interviews, puis il a remit la cravate du nouveau suivit par des interviews internationales et des jeux de mots en attendant le pire! Bravo kais said de faire des criminels des héros, parce que vous êtes tout simplement un égoïste et ce n'est pas un chef d'Etat
richard dian
des noms! on veut des noms!
a posté le 24-12-2021 à 13:27
Ouh la la, KS a encore déjoué un ixième complot! Bravo notre héros, c'est lui le fort! Maintenant on attend la suite. Qui sont les méchants du film? Il faut les dénoncer, les poursuivre, les embastiller, les détruire! En France il est d'usage de citer "le ridicule tue". En Tunisie, le ridicule est devenu l'ordinaire, joyeuses fêtes.
Houcine
'?tonnant ?
a posté le 24-12-2021 à 13:21
Dans un pays où le takfirisme est implanté au point que régulièrement des membres de sectes terroristes sont arrêtés et leur organisation démantelée, on prend à la légère une telle menace et l'on rit de celui qui l'invoque.
Que l'on demande à en savoir davantage, cela peut se comprendre. Mais, on pourrait être plus circonspect avant de vouer aux gémonies l'auteur de ces déclarations.
Les qualifications et autres définitions comme "minus" me paraissent relever d'un registre assez étranger au débat quand on veut y prendre part.
C'est devenu tarte à la crème de ridiculiser, insulter le Président.
Il serait plus exact de regarder un passé récent qui voyait des minables ministres, président et députés. Une part importante du personnel politique peut être rangée dans cette catégorie.
Sans oublier de mentionner les voleurs, les menteurs et propagateurs de fake news dont une une mouvance s'est fait la spécialité. Avec les menaces en sus, comme ce Harouni et des amis qui nous tancaient, la main sur la couture du pantalon, afin de nous contraindre à nous rendre à leurs injonctions.
Ne pas oublier, non plus, que beaucoup d'entre eux ont contribué à installer la terreur sous des formes multiples, banalisé le meurtre, et même encouragé les violences contre les opposants ou les attaques contre les organisations qui ne suivaient pas leurs plans et même une legation étrangère d'un "pays ami".
Lequel, fort coutumier de la politique de la canonnière, n'a pas éprouvé le besoin d'y répondre et pas même poursuivre ses auteurs.
On pourrait rappeler encore plus de faits et méfaits à nos bons esprits qui semblent nous faire croire que nous vivions le pire depuis le 25/7, contre la vérité des événements.
C'est vrai que le Président a mis fin à bla gabegie, au désordre, à l'incurie de nos faux prophètes.
Sans toute foi lui faire crédit de "laver plus propre que propre", on pourrait, à tout le moins, lui reconnaître le désir, sinon la volonté d'assainir le climat et de tourner la page d'une décennie de tourments, d'injustices et de malheur pour nos concitoyens.
Ses opposants crient au loup, sans convaincre personne sauf les déjà convaincus.
Dans leur variété, ils ne sont d'accord sur rien ou presque, et par leurs parcours ont prouvé qu'ils étaient pire que ce qu'ils réprouvent, unis qu'ils sont dans la dénonciation par appétit du pouvoir dont sont privés.
J'aimerais partager leurs vues, et pour ce faire il me faudrait des éléments qui attestent de la justesse de leurs dires et me faire perdre la mémoire de ce que j'ai vécu sous leur férule lorsqu'ils chantaient les louanges et avisaient dans le sens des ukases des "frères".
Warrior
Vite un psy pour ce dictateur détraqué ....................................................
a posté le 24-12-2021 à 13:20
il voit des complots, assassinats, traitres .... partout.
il dort pas la nuit, car il a commis un crime: violation de la constitution, qu'ila juré respecter.
il encourt la peine de mort.
That's it !!
mansour
Les victimes et les auteurs des assassinats ne changent pas et sont toujours les mêmes
a posté le 24-12-2021 à 13:20
Onze années après le pouvoir islamiste des freres musulmans salafistes et alliés avec les assassinats de Chokri Belaid et Mohamed Brahmi nos responsables patriotes républicains sont toujours la cibles d'assassinats et du terrorisme islamiste des freres musulmans salafistes qui se poursuivent, les commanditaires, auteurs des assassinats sont en liberté d'agir d'ici et de l'étranger et l'exaspération est à son comble des tunisiens en attente de leur jugement et juste condamnation pour leurs crimes contre l'Etat
Observateur
Politiquement Saied est fini , préparons l'avenir de la Tunisie
a posté le 24-12-2021 à 12:53
Saied au mieux est incompétent.
Il a également une pathologie à définir par des spécialistes.
Politiquement Saied pour les tunisiens et pour le monde entier est fini .

Le plus important c'est de préparer l'avenir de la Tunisie .
Mettre à la tête de ce pays pendant cette période, des personnes compétentes avec une excellente expérience et expertise.
L'alpha et l'oméga
@observateur Hhhhhhh
a posté le à 13:13
Même pas dans tes rêves ou dans vos rêves..KS est là et il le restera grâce à ce peuple vaillant qui l'a mis en place..
Les traîtres, les corrompus, les mafieux, les opportunistes, les imposteurs, les déchets on en veut plus de vous ....c'est clair...
Plus jamais vous aurez les commandes dans ce pays.
Observateur continue de rêver, c'est gratuit...hhhhhh.
momoT
Le pire des présidents.
a posté le à 17:10
Avec Marzouki je pensais que on avait touché le fond du ridicule, une embelli relative avec Bajbouj ,mais avec ce parano narcissique et incompétent de président ,il sera à coup sûr le pire des présidents que la Tunisie du temps moderne.
Fares
Mitomane
a posté le 24-12-2021 à 12:04
Les déclarations d'hier sont gravissimes, d'autant plus que plusieurs vies humaines sont en danger selon les dires de S*****.

La moindre des choses et par respect de la population est d'organiser une conférence de presse, une vraie, pour apporter des éclaircissements. Aussi, je pense qu'un examen psychiatrique s'impose car Il ne s'agit plus uniquement de la crédibilité de S**** qui est mise en question, mais également sa santé mentale.

On ne plus endurer ses discours clivants, colériques et enrobés de complots fantasmatiques. En contre partie, il n'était pas honnête avec nous pendant les derniers cinq mois et il n'avait pas le courage d'être franc concertant la vraie situation économique du pays. On sait que le lègue est lourd et on l'aurait soutenu.

S*** n'a même pas essayé de résoudre les problèmes économiques et s'est concentré sur son projet de comités populaires.
VRAI
Par appel téléphonique? Lè Ilèh Illè Allah !
a posté le 24-12-2021 à 11:54
Les assassins voulaient absolument transmettre la date exacte du meurtre aux autorités tunisiennes et à l'appareil sécuritaire par appel téléphonique ?

par appel téléphonique ?
par appel téléphonique ?
par appel téléphonique ?
...
Bbaya
Les syndicats securitaires viennent de donner une carton jaune à KS pour arrêter ces histoires
a posté le 24-12-2021 à 11:51
Ces histoires dégradent notre image à l'étranger et impactent l'investissement et le tourisme! Sans parler des pression et stress sur les sécuritaires!

Il faut les cadres sécuritaire en parle avec lui pour ou bien il va à la justice avec les preuves sinon il cesse ces histoires!
zozo Zohra
D'un compliqué mamamya
a posté le 24-12-2021 à 11:41
JOMAA MOURKA

JOYEUX NO'?L

SHABBAT SHALOM
GZ
@zozo Zohra
a posté le à 18:04
Bonjour Zohra.
Rien n'est simple.Tout se complique en effet.
En attendant l'éclaircie sinon les éclaircissements, Joyeux Noël à vous.
zozo Zohra
GZ
a posté le à 21:29
Bonjour cher GZ,
Absolument rien n'est simple.
Joyeux Noël à vous aussi
Hahahaha
k.Hamida 7806
Bonsoir GZ
a posté le à 19:37
ça fait plaisir de vous retrouver.
En effet, d'un côté ça se corse et d'un autre, ici c'est devenu infréquentable, trop p....
Je m'occupe à cueillir mes oliviers; vous savez , chez nous les réserves en huile d'olive à la maison, c'est sacré.
Bien à vous
GZ
@K.Hamida 7806
a posté le à 05:49
Bonjour K. Hamida.
Plaisir partagé.
Je vous ai laissé un retour sous un précédent commentaire. Je pense que vous l'avez raté. Je pense aussi que BN s'acharne un peu. C'est leur ligne et droit...
Pour les olives et les oliviers, je suis natif du Sahel, Menzel Kamel. La cueillette est à bien des égards un moment d'intense activité. Elle a rythmé mes enfance et adolescence. Souvenirs impérissables. C'est une manière de Madeleine de Proust. L'ambiance, les odeurs herbacées des fruits, le " fumet" des huileries, le goût incomparable, presque piquant de ces premières pressions à froid recueillies manuellement par nos mères au moyen du "kerd"...
Cette ferveur qui s'empare du village à la tombée de la nuit, entre chien et loup, au retour des cueilleurs, vendeurs, courtiers, acheteurs, tractations, marchandages et négociations...La belle aux oliviers dormant, s'éveillait enfin de sa longue léthargie... Vous en convoquez des souvenirs mon ami.
J'ai récemment goûté une huile primeur "n'dhouh" fraîchement débarquée. Elle explosait dans la bouche en arc en ciel de saveurs et sensations. En dehors d'un grand cru, il n'existe pas sur le marché un produit à
aussi noble à même de vous procurer pareil plaisir.
Je suis propriétaire en indivision d'un certain nombre de ces arbres majestueux, bienfaiteurs. Bien de famille que notre père tenait lui même du sien, mais de par mon éloignement, il y a longtemps que je n'ai goûté aux joies de la cueillette que je vous envie presque et vous souhaite bonne et abondante.
Les années m'ont appris combien étaient précieux le travail, la proximité et le respect de la terre nourricière. Travailler le sol a cette vertu insoupçonnée de vous vider l'esprit du bruit et la fureur du quotidien.

Je suis heureux d'avoir de vos nouvelles, de vous savoir bon pied, bon oeil et vous souhaite une excellente fin d'année.
Tunisino
C'est confirmé
a posté le 24-12-2021 à 11:18
Ce type est médiocre, c'est confirmé. Ce type est incompétent, c'est confirmé. Ce type est mentalement malade, c'est confirmé maintenant. Tant qu'il a des preuves, pourquoi ne pas aller en justice, comme c'était le cas de Marzouki? Ce type enfantin pratique du populisme à fond. Par la même occasion, où sont les salaires de décembre monsieur le Kadhafi tunisien?