alexametrics
dimanche 16 juin 2024
Heure de Tunis : 04:36
A la Une
Et pourquoi pas un troisième tour pour sauver le 25-Juillet ?
29/01/2023 | 20:16
5 min
Et pourquoi pas un troisième tour pour sauver le 25-Juillet ?

 

Malgré tous les efforts de l’instance des élections pour cadenasser le processus électoral, l’échec est aujourd’hui criard. Le taux de participation au deuxième tour des élections législatives du 29 janvier est de seulement 11,3%. Le processus entamé le 25 juillet 2021 s’achève aujourd’hui par la deuxième claque que l’opinion publique tunisienne lui adresse.

 

Lors de toutes les échéances électorales que la Tunisie a connues ces dernières années, l’association Mourakiboun a toujours eu la possibilité de communiquer ses propres taux de participation. Cela n’a pas été possible avec la précision nécessaire, pour la première fois, pour ce deuxième tour des élections législatives. Il est important de rappeler que ladite association avait calculé un taux de participation de 11% au premier tour des législatives, soit un taux très proche de la réalité. Des instructions ont été données aux bureaux régionaux de ne communiquer aucun chiffre à propos de la participation. Ils ont même été sommés de n’utiliser que le mécanisme USSD mis en place par l’instance pour faire en sorte que les données soient uniquement traitées au niveau central. C’est un échantillon des manœuvres de verrouillage faites par l’instance des élections pour faire en sorte que le taux de participation qu’elle se décidera à communiquer soit parole d’évangile.

Il faut également rappeler l’acrobatie de l’Isie pour calculer deux taux de participation, l’un pour les électeurs inscrits volontairement et l’autre pour le reste du corps électoral. Tout est bon pour tenter de gonfler, même artificiellement, les taux de participation pour prétendre au succès de l’échéance électorale, et donc au succès du processus politique dans lequel le président Kaïs Saïed a engagé le pays depuis le 25 juillet 2021. Même en baissant le volume du corps électoral de deux millions de personnes, le taux de participation n’a pas été convaincant.

 

Tous les efforts de l’Isie, ainsi que les instructions présidentielles données à la cheffe du gouvernement et au ministre de l’Intérieur sur la neutralité des administrations, n’auront finalement pas permis de faire monter le taux de participation. La réquisition de la Télévision nationale pour l’organisation de pseudo-débats entre des candidats qui ignorent leurs prérogatives n’aura servi à rien. Heureusement que l’honneur de cette institution a été partiellement sauvé par ses correspondants dans les régions du pays, qui ont rendu fidèlement compte du fait que ces élections n’intéressent personne.

Dès 11 heures du matin, il a fallu avaler la couleuvre publiée par l’Isie sur le premier taux de participation. Seulement trois heures après l’ouverture des bureaux, l’instance des élections déclare que pas moins de 369.561 électeurs ont été enregistrés, soit 123.187 électeurs par heure, près de deux mille par minute…. Le taux de participation final communiqué par l’instance des élections en fin de journée est de 11,3%. Un chiffre qui reste bas malgré toutes les interprétations fallacieuses que pourront en faire les soutiens et les propagandistes du 25-Juillet. Les prétextes selon lesquels les Tunisiens n’ont pas participé aux élections car il n’y a pas d’argent politique ou parce que le code électoral est resté obscur aux yeux de l’électeur ne tiennent plus la route malgré les efforts acharnés des différents chroniqueurs pro-Saïed qui pullulent sur les chaînes de télévision et de radio.

Au final, la deuxième mi-temps prônée par le président de la République au lendemain du premier tour des élections législatives aura été au moins aussi décevante que la première. Seulement onze électeurs sur cent se sont déplacés pour aller voter en ce dimanche pluvieux. Dans sa majorité, le peuple tunisien n’adhère pas au processus politique actuel.

 

Ce résultat sera, bien évidemment, exploité par les parties opposantes au président de la République, Kaïs Saïed. Ce sera, pour eux, une preuve supplémentaire que le régime actuel a perdu toute légitimité puisque l’adhésion populaire, tant vantée par le chef de l’État lui-même, s’est avérée être un mirage. Un tel résultat va également renforcer la pertinence et la légitimité de l’initiative de règlement de crise préparée par l’UGTT, la LTDH, le FTDES et l’Ordre des avocats. Plus que jamais, cette initiative est une vraie bouée de sauvetage lancée par ces organisations nationales à Kaïs Saïed et à son régime. Ce dernier ne peut se prévaloir d’une légitimité issue de ses réalisations, ni d’une légitimité populaire issue d’une adhésion au processus. En effet, ce dernier ressemble plus à un grand passage en force qu’à un élan collectif conduit par le président de la République. Reste l’autre étape qui concerne l’élection du fameux conseil des régions et des districts qui est censé compléter la nouvelle architecture institutionnelle voulue par le président Kaïs Saïed. Il est fort à parier que cette étape connaitra le même « succès ».

 

En six semaines, l’opinion publique tunisienne aura adressé deux baffes au régime en place et au processus déclenché depuis le 25 juillet 2021. Les Tunisiens sont déçus et bien trop empêtrés dans leurs soucis quotidiens relatifs au pouvoir d’achat et à l’approvisionnement pour donner du crédit à un processus politique unilatéral et confus. Maintenant, la réaction et le commentaire du président de la République, Kaïs Saïed sont très attendus par l’ensemble de la scène politique tunisienne. Comprendra-t-il le message des Tunisiens et révisera-t-il son positionnement, ou poursuivra-t-il son entêtement et mettra-t-il cet échec sur le compte d’on ne sait quel électeur ? Les prochains jours révéleront la réponse.

 

Marouen Achouri

29/01/2023 | 20:16
5 min
Suivez-nous
Commentaires
T. Chaibi
Prolongations et penaltys
a posté le 30-01-2023 à 16:31
Maintenant que l'arbitre Bouaskar et ses deux adjoints Mansri et Jedidi ont sifflé la fin du temps règlementaire et les arrêts de jeu, il faut jouer des prolongations. Si le nul (11 à 11) persiste, il faut passer à la séance de tirs aux buts pour désigner le vainqueur.
FALLAG
A @Fares: Une armée qui contribue à la destruction de la constitution du pays ?
a posté le 30-01-2023 à 14:56
"Kaisollah n'a plus que les armes pour s'imposer comme président." (sic)

Et ces armes (chars !) et soldats à l´entrée de l´ARP appartiennent à la famille de Benousa
3id de Mnihla ? Ou alors ce sont des chars qui appartiennent à un certain Amar Bezzoiir et non à El3askar Ettounsi, qui est téléguidé/financé par notre grande mère la France ?

Vous vous êtes fait avoir depuis 1956 et vous ne vous en rendez toujours pas compte !
Depuis 1956 El3askar idissoulkim Fieh wè mtoumè Cheikhin !
________________________________________________________________________________________________
Qu'entend-on exactement par "'?uf de coucou" ?
On appelle "'?uf de coucou" l'enfant d'un autre père qui doit être élevé avec lui. Comme le coucou, pondre ses '?ufs dans le nid d'autrui signifie se dérober à quelque chose de désagréable et le rejeter sur les autres. On dit coucou ingrat aux enfants qui sont ingrats envers leurs parents ou leurs éducateurs.

Fi9ou Chwaya, FI9ou, Fi9ou 3lè Roua7koum!
Lecteur
la baisse du taux de participation électorale
a posté le 30-01-2023 à 14:54
Un taux diminué de participation ne signifie pas un désir de retour aux institutions déchues. Par exemple, je soutiens l'instauration de ce nouveau régime politique, mais je n'ai pas voté hier et il y a probablement d'autres personnes dans mon cas. La raison pour laquelle je n'ai pas voté est une autre question, mais principalement en raison d'un dégoût du Parlement . Les actions des anciens parlementaires ont laissé une mauvaise impression sur cette institution législative, pourtant son existence est cruciale pour une vie politique saine.
TRE
Oui, vous avez raison!
a posté le à 15:37
Lorsqu´on est Chkobbiste et Noufiste comme vous, on n´a logiquement peu de temps pour ce qu´on appelle élections..
Djodjo
Au pro-médiocrité qui parlent de faire le ménage
a posté le 30-01-2023 à 14:12
Si l'on suis votre raisonnement, il y a 90% de vendus en Tunisie et 10% de patriotes : la démocratie selon kais et les moutons cretins.

Inutile de chercher à bâtir une société prospère avec une mentalité arriérée pareil.
Bbaya
Notre génie va faire la somme
a posté le 30-01-2023 à 13:45
Il va sortir à l'avenue hbib bourguiba et nous dire que le taux nadhif est 22.5 (la somme des deux taux! Un génie!! Hein!)
Resident en Allémagne
Mais nous avons des "vrais" politiciens en Tunisie!
a posté le 30-01-2023 à 12:56
Pour le comprendre, il faut voir les hommes politiques français, allemands ou américains et les comparer avec les nôtres : tout simplement la lie de la société !

La verité: Nos politiciens ne doivent en aucun cas se cacher !
Djodjo
Nos boulitiques, des égoïstes et rien d'autre
a posté le à 13:59
Les hommes politiques allemand français etc ils quittent le pouvoir quand ils ont perdus et ça, ça change tout.
Resident en Allémagne
Cher @Djodjo : Bonjour!
a posté le à 15:32
Je suis depuis 50 ans à l´occident et je connais la machine politique occidentale aussi de l´interieur : Si les politiciens de l'ouest avaient le budget de la Tunisie ou de l'Algérie, ils auraient déjà mené le pays à la ruine depuis longtemps, juste parce qu'ils ont assez d'argent (presque que des dettes !) à dépenser et à distribuer, c'est pour cela qu'ils se maintiennent encore en vie...

Die westlichen Politiker können auch nur mit Wasser kochen!
Djodjo
@resident en allemagne
a posté le à 22:09
Permettez moi d'être votre contradicteur l'espacé d'un instant, les cercles de décisions je les connais très bien aussi et concernant l'Allemagne contrairement à la France, les finances de l'état est pas trop mal géré, d'ailleurs, il sont plutôt bon en gestion nos amis d'outre-rhin.

Plus généralement, vous avez pu observer le différentiel de culture entre là-bas et ici, le fossé est grand (la démocratie est dans leur adn, c'est loin d'être notre cas, suffit de voir nos boulitiques a l'?uvre).

Ce point concerne l'élite, mais c'est aussi valable pour la plèbe, se qu'il se passe en Tunisie et inimaginable en occident, Trump est le seul à ma connaissance dans le monde occidental qui n'a pas voulu rendre les clés, avec le succès que l'on connais. En Tunisie kais piétine tout le monde est sa passe crème.

C'est dans nos têtes qu'il faut que l'on fasse une révolution, pas dans la rue.
Mansour Lahyani
Ce serait une idée merveilleuse... mais trop risquée !
a posté le 30-01-2023 à 11:52
Compte tenu de l'érosion inéluctable de la participation aux scrutins successifs, il faudrait prévoir un quatrième voire un cinquième tour, pour que les émules de cette mule qu'est Ahmed Chaftar réussissent enfin à drainer un nombre de votants plus ou moins présentable ! Mais ça demeurera encore insuffisant pour les faire élire...
Fares
Des pratiques à vomir
a posté le 30-01-2023 à 11:11
On a traîné des personnes âgées dans des bus pour aller voter. Tout ça pour ça, nous sommes revenus à un système pourri immoral comme au temps de Ben Ali. Tfouh sur toute personne qui a organisé cette mascarade immorale. Pour atteindre un taux de 11%. Il est où Mr nadhif, khmaj fi khmaj, des élections qui puent et un club de machallahistes sans aucune légitimité, aucune. Bien fait pour la gueule de kaisollah et honte à l'armée.
FALLAG
@Fares: honte à l'armée?
a posté le à 11:54
Vous croyez aussi que c´est Kaiis Saied qui dirige le pays? Reveillez-vous ce sont les 3asskar qui ont volé notre democratie et qui tirent les ficelles en arriére plan.
Fares
@Fallag
a posté le à 12:11
Je ne pense pas que l'armée est entrain de diriger le pays vu le rendement historiquement médiocre du régime en place. Les généraux de l'armée n'auraient jamais accepté d'être montrés comme des marionnettes entre les mains d'un tartour en colère le 28 décembre, s'ils avaient le contrôle.

L'armée est devenue laxiste, nous sommes très loin de l'armée de 2011 qui était patriote et du côté du peuple. Kaisollah n'a plus que les armes pour s'imposer comme président.
Abir
Falsifier malin et discret
a posté le 30-01-2023 à 10:16
Il ne peut pas falsifier au delà de 2 ou 3% , parce que sur le terrain et le manque des électeurs sur place, serait observé !
lotfi
clown
a posté le 30-01-2023 à 09:36
Les tunisiens ne veulent plus des politiciens. Les chiffres auraient été les mêmes si les partis classiques c'étaient présentés aux élèctions. N'oublions pas que les Chebbi et consorts ont des partis qui ont fait 0,....
Mansour Lahyani
@lotfi
a posté le à 11:17
Les Tunisiens ne veulent plus surtout d'un pseudo-politicien !
Je vous laisse le soin de deviner de qui il s'agit...
Nephentes
La Tunisie est en cessation de paiement
a posté le 30-01-2023 à 09:35
Vous devriez vous rendre compte que l 'urgence absolue est comment éviter le scénario libanais d'ici 2024; et que les clowneries pseudo électorales sont de (couteuses) mignardises

Le VRAI SUJET c'est la vente du Pays a la France -avec l'assentiment tacite de Kaes Saed si vous n'êtes pas courant-

Mme Bouden était il y a peu en France pour négocier une infamie : la cession de pans entiers de notre économie aux intérêts français sous promesse d'éviter la banqueroute

REVEILLEZ VOUS Mr Saed et sa clique se foutent de vous
souilem
l'entêtement conduit à l'échec
a posté le 30-01-2023 à 09:11
On l'a dit à plusieurs reprises que l'électeur ne connait pas le candidat, son expérience, son militantisme, sa sincérité, son niveau d'instruction, sa place dans la société,.. Donc, il va donner sa voix à qui ? à une personne inconnue. On aurait dû faire participer les partis pour présenter leur liste de candidats. Ajoutons à cela, les tunisiens sont totalement déçu des politiciens, selon eux ces personnes sont des voleurs et ne pensent qu'à leurs intérêts personnels. D'ailleurs, un citoyen tunisien a été capté par une chaine TV pour répondre à la question de participation, il a déclaré tout simplement qu'il n'est pas concerné par les élections car disait-il " chaque année je participais aux élections, mais je me suis rendu compte que les résultats étaient négatifs, j'ai décidé de ne plus aller aux bureaux de vote". Cela prouve que le tunisien n'a plus confiance aux politiciens.
Si le taux de participation est faible c'est aussi parce que l'incitation par l'argent lancée par les partis était absente, le tunisien s'achète et se vend facilement. La déception des tunisiens provient également de l'augmentation des prix, de l'inflation et du pouvoir d'achat affaibli.
En toute état de cause, c'est que le projet de KS, projet confus, n'a pas été accepté par les tunisiens, il faut revenir à l'état initial aux partis et laisser les électeurs libres de choisir ce qu'ils veulent, même des monstres comme Ennahdha avec des critères connus d'avance. Le gouvernement doit assumer ses responsabilités sur la situation économique du pays et du pouvoir d'achat des tunisiens, des ministres mous et non compétents. On a jamais vu des ministres qui n'ont pas de feuilles de routes dans leur mission, aucun suivi, on ne sait pas leur trajectoire, ni une cheffe de gouvernement qui n'informe pas les tunisiens sur les projets engagés et ceux en attente.
Dans sa majorité, le peuple tunisien n'adhère pas au processus politique actuel, il faut changer la méthode et le processus. Il faut exploiter les commentaires des internautes et prendre en considération ceux qui présentent une valeur ajoutée, exploiter aussi "Sandouk Ajab", c'est comme ça qu'on peut avancer.

Fontaine
Le taux de participation ne peut pas aller au-delà
a posté le 30-01-2023 à 07:21
La grenouille ne peut pas devenir une vache. L'isie n'y peut rien sinon elle aura l'air ridicule.
Dr Médecin.
Conséquences de la mauvaise gouvernance.
a posté le 30-01-2023 à 07:00
Le peuple Tunisien ne soutient jamais les gouvernants psychopathes qui l'affament.
Tarak
Et ainsi de suite
a posté le 30-01-2023 à 01:27
Un premier, un deuxième, un troisième... et je vous rappelle que le peuple tunisien se trouve déjà dans l'agonie.
Il faut arrêter cette mascarade et rendez vous ces prochains jours dans la rue.
Patriote
@fares
a posté le 29-01-2023 à 22:54
Comment croire ce que tu dis de falsification car Si on falsifie des résultats c est pour arriver à un grand seuil et non rester toujours dans des taux bas
800 milles sans les khouanjias c est un bon score
La bonne chose c est que la tunisie s est débarrassé des khouanjuas et que lf décret loi 54 vas être validé par le nouveau ARP

Fares
@pseudo patriote
a posté le à 11:04
Vous ne me tutoyez pas d'accord? On n'a pas gardé les cochons ensemble. Commence par apprendre la politesse, c.
Sonia
Yabba Dabba Doo!
a posté le 29-01-2023 à 22:39
Le parlement a été élu et il passera, le reste n'est que du bavardage inutile. Il faut tourner la page de la dernière décennie.

Je vous aime, Mr. Kais Said,
comme un père et comme un frère,
pour votre intelligence et votre courage,
vous nous avez libérés des profiteurs et des malfaiteurs
Que Dieu vous protège et protège notre Tunisie

Soupilait
Le dictateur
a posté le 29-01-2023 à 22:18
Echecs apres échecs, le beam de Tunis va continuer sont cirque avec sont parlement de clown sans pouvoir
Fares
Taux de participation normalisé?
a posté le 29-01-2023 à 21:36
Si je comprends bien, le taux de participation est du même ordre que celui au premier tour, soit 11,2% (après maquillage).

Pour pouvoir comparer ce qui est comparable, quel est le taux de participation normalisé: nombre d'électeurs au deuxième tour divisé par les 9 millions et quelques? Le taux de participation au deuxième tour est inférieur à celui du premier tour. Un nouveau record mondial d'abstention vient d'être battu aujourd'hui.

Kaisollah est déjà hors jeu et ce depuis le 17 décembre 2022, son opinion compte très peu pour l'avancement des choses dans notre pays. Il peut garder ses caprices pour lui-même, ça ne nous intéresse pas. Troisième ou googolième tour, ça ne changera rien si on fait abstraction de l'argent public gaspillé sur ces mascarades.
Watani
Ha ha ha ?
a posté le 29-01-2023 à 21:26
Trop mesquin et ridicule.
Patriote
Le jeu est fini
a posté le 29-01-2023 à 21:20
Mr achouri ça ne sert à rien de t'énerver et de perdre tes efforts pour tien
GAME IS OVER LE JEU EST FINI
En Bon gars il faut accepter la défaite avec un esprit sportif
Je comprends bien votre déception mais la vie est ainsi faite
Prochainement les décrets loi et la constitution seront validé par le nouveau ARP
Et après il y aura le ménage
KEVIN
Médiocre
a posté le à 07:34
Désolé cher ami, on ne peut accepter une telle médiocrité de la scène politique et surtout avoir la tête dans le sable et aller de l'avant. De toutes façons, rien ne durera tous ceux qui ont mal géré le pays ou qui n'ont rien fait (KS), ne sont plus la, ça sera le tour du prochain.
@ Patriote 29-01-2023 à 21:20
Vivement ce moment tant désiré et tant attendu
a posté le à 22:40
"Et après, il y aura le ménage"

Plus vite ça débutera et meilleure la vie redeviendra !
Il faut admettre qu'il y a du pain sur planche, tout en sachant qu'un lot important et conséquent de racailles s'est profondément enraciné.
Vivement la grande lessive salvatrice pour la NATION.

Fares
Pouvez-vous élaborer ?
a posté le à 22:04
Comment ça le jeu est terminé? Ce club de machallahistes n'a aucune légitimité populaire pour faire quoique ce soit au nom des tunisiens.