alexametrics
mardi 24 mai 2022
Heure de Tunis : 16:58
Communiqués
« C’est moi qui porte la culotte ! »
19/01/2022 | 10:02
1 min
« C’est moi qui porte la culotte ! »

 

Début Décembre 2021, nous pouvions lire le slogan « c'est moi qui porte la culotte », sur de nombreux écrans urbains de Tunis. Action initiée par Ecolibree, projet Tunisien de lutte contre la précarité menstruelle, actif depuis 2015.

 

Dans le cadre de leur stratégie internationale pour promouvoir la #JusticeMenstruelle, Ecolibree a lancé le 17 Janvier 2022 la phase 2 de son action : une campagne de photos diffusée sur les réseaux sociaux, sur lesquelles nous pourrons voir des courageuses tunisiennes qui ont accepté de poser en sous vêtements pour lutter contre les tabous liés aux menstruations.

 

Sur le continent africain les élèves et étudiantes ratent jusque 45 jours de cours par an. Selon l’Unicef, en Afrique, une fillette sur 10 serait déscolarisée pendant sa période de règles. 83% des jeunes filles restant en classe n’arrivent pas à se concentrer parce qu’angoissées en raison des douleurs qu’elles ne comprennent  pas mais aussi de la honte qu’elles éprouvent. Sentiment dû à l’association faite entre perte de sang et rapports sexuels que les garçons qui se moquent des filles menstruées.

 

A ceux qui disent qu'elles pourraient « faire comme nos grands-mères » l'initiateur de la campagne Lotfi Hamadi leur répond qu'avant les solutions n'étaient pas plus absorbantes mais les femmes faisaient avec par fatalisme. Par ailleurs  contrairement à avant, désormais, les matières naturelles telles que le coton coûtent plus cher.

 

Rappelons que la précarité menstruelle a des effets négatifs sur la santé,  sur l'estime de soi et perturbe les études mais également l’insertion professionnelle des femmes victimes de précarité menstruelle

 

 

https://www.facebook.com/Ecolibree/ #JusticeMenstruelle

19/01/2022 | 10:02
1 min
Suivez-nous
Commentaires
URMAX
Mesdames ; mesdemoiselles : BRAVO
a posté le 19-01-2022 à 12:20
Ne voient le tabou que les personnes frustrées, blasées, complexées (femmes ou hommes) et / ou conservatrices (et donc de l'extreme droite).
...
Losque l'on a grandi avec ce libéralisme, une fois adulte, la vue d'une personne en sous-vetements ou nue, est quelque chose de tout a fait normal.
Et, apres tout, lorsque le physique de la personne concernée est de bonnes proportions (tout dépend des gouts de chacune et chacun d'entre-nous), je dirais que c'est meme agréable a voir.
Et pour finir dans le sujet, il n'y a aucune honte ou complexe a avoir durant les regles / période menstruelle ; ceci est quelque chose d tout a fait normal et naturel.
Tout le monde en est au courant "que cela arrive".
Le sujet n'étant que tres peu abordé, pour simple cause de tabou.
...
Et meme faire l'amour en période menstruelle (de soit-disant "indisponibilité") peut aussi s'avérer tres stimulant pour les deux partenaires, a condition que - nous autres, messieurs - respections absolument notre partenaire et soyons tres attentifs a ses désirs et / ou limites : Cette période particuliere pouvant parfois etre douloureuse pour les dames.
...
Vive le respect mutuel et la liberté, sous toutes ses formes.
A bas les complexes.
Abel Chater
@URMAX
a posté le à 19:27
C'est quoi ça, de la perversité maladive, de l'homosexualité primitive ou est-ce que tu ne connais la chaleur, que dans la soupe avec de la graisse porcine qui est la cause principale de ta dysérection?
URMAX
Non, Abel
a posté le à 08:00
C'est simplement toi qui vois et comprend ceci du mauvais coté.
Comme je le disais plus haut dans mes lignes, il n'y a que les frustrés, blasés et complexés, qui seraient "outragés par tel attitude et faits.
Calmes-toi, voyons ...
cool ... stay cool et calmes tes ardeurs, mon vieux ..