alexametrics
mercredi 22 mai 2024
Heure de Tunis : 13:00
SUR LE FIL
Le conseil des bâtonniers condamne les intrusions musclées et répétées dans la Maison de l’avocat
15/05/2024 | 15:14
2 min
Le conseil des bâtonniers condamne les intrusions musclées et répétées dans la Maison de l’avocat

 

Invité par l’actuel bâtonnier Hatem Mziou, le conseil des bâtonniers de l’Ordre des avocats de Tunisie s’est réuni, mercredi 15 mai 2024, en présence de : Abdelwahab Behi, Abdeljelil Bouraoui, Béchir Essid, Abdessattar Ben Moussa, Chawki Tabib et Fadhel Mahfoudh. La réunion a été consacrée au « grave incident et sans précédent » de l’intrusion musclée dans la Maison de l’avocat à deux reprises par des agents cagoulés et armés, pour exécuter deux mandats d’amener visant Sonia Dahmani et Mehdi Zagrouba.

 

Le conseil a vivement condamné ces agressions et les considère comme une violation des lois et traités internationaux et comme un ciblage et une grave escalade visant la profession d’avocat, car ayant touché le symbole que représente la Maison de l’avocat. Il a aussi condamné les campagnes d’incitation contre la profession d’avocat et qui justifient ces agressions contre son siège.

Il a affirmé que les garanties légales accordé aux cabinets d’avocats et aux locaux de l’ordre sont des garanties pour les droits de la défense et des normes pour des procès équitables, selon les normes internationales. Il a aussi affirmé l’attachement de la profession d’avocat à défendre les droits et libertés, l’indépendance de la justice via l’installation des instances constitutionnelles dans les plus bref délais et à leur tête la Cour constitutionnelle et le Conseil supérieur de la magistrature indépendant. Il a aussi souligné le rôle de la profession d’avocat dans la défense des droits et libertés, la suprématie de la loi et à être un rempart contre toutes les lois et pratiques portant atteinte aux acquis et aux droits.

Le conseil a, en outre, exprimé sa solidarité avec l’actuel bâtonnier et avec les différentes structures professionnelles élues. Il a appelé le président de la République, étant le garant de l’application de la Constitution, à prendre les mesures légales nécessaires pour respecter le rôle de la profession d’avocat dans la défense des droits et libertés et à entamer un dialogue avec les différentes structures professionnelles.

Le conseil a salué l’élan de solidarité des avocats en Tunisie et de par le monde. Il a appelé le conseil de d’Ordre national des avocats de Tunisie (Onat) à prendre les mesures de soutien adéquate selon l’évolution de la situation et les avocats à continuer leur appui à leurs structures.

 

I.N.

15/05/2024 | 15:14
2 min
Suivez-nous
Commentaires
Tounsi Tounsi
Ils n'ont aucune crédibilité
a posté le 15-05-2024 à 20:41
Qu'ils fassent le ménage dans leurs barreaux respectifs et cessent de couvrir les avocats qui agissent honteusement depuis trop longtemps.

Charité bien ordonnée commence par soi-même : qu'ils condamnent les abus commis par les membres de leur caste de bourgeois avides d'argent sans fournir de travail.
BOUSS KHOUK
LA CONFIANCE EST PERDU
a posté le 15-05-2024 à 17:36
le tunisien n'a certainement pas confiance à un nombre important ( pas tous ) ces avocats - MANGE-TOUT -
Tounsi Tounsi
Exact
a posté le à 21:01
Les avocats sont censés être le rempart pour défendre les droits et libertés fondamentales des citoyens dans la République.

Cela fait longtemps qu'ils ne le sont plus dans notre pays : aucune conscience, aucune lame de fond humaniste, tout pour le fric quitte à être incompétent car le bâtonnier protège ses ouailles. Et puis le silence radio quand les régimes post-2011 faisaient n'importe quoi...

Ils ont perdu leur respectabilité car ils ne protègent pas les citoyens d'un système inique. Au contraire, ils en profitent au maximum, profitant de ce capharnahum.
Raa
Maison de l'avocat, ce n'est pas la mecque
a posté le 15-05-2024 à 16:24
sont prétentieux ces avocats.m!!!!Que du corporatisme. Ils ne sont pas au dessus de la loi. Solidarité des hyens pour déchiqueter leur proie.
Naim
Un gros sacrilège.
a posté le 15-05-2024 à 16:23
Heureux de savoir qu'il existe toujours des avocats honnêtes et patriotes.
Les autorités décident d'intervenir dans tout lieu ou il subsiste un danger à la bonne continuité de l'organe de l'état.
La maison des avocats n'est pas une exception.
Tounsi Tounsi
Quel gros sacrilège : leur profession est sacrée
a posté le à 20:44
Le fait de ne plus se sentir au-dessus des lois est un énorme sacrilège, la maison de l'avocat est, selon ces corporatistes inutiles, aussi sacrée que La Mecque...

Qu'ils fassent leur travail correctement d'abord.