alexametrics
lundi 06 décembre 2021
Heure de Tunis : 12:17
Dernières news
Bechir Yarmani : La hausse des prix de médicaments n'est pas une décision de la Pharmacie Centrale !
03/08/2021 | 10:07
3 min
Bechir Yarmani : La hausse des prix de médicaments n'est pas une décision de la Pharmacie Centrale !

 

Le PDG de la Pharmacie centrale de Tunisie, Bechir Yarmani, a rappelé que le président de la République, Kais Saied, a appelé les pharmaciens à contribuer à l’effort national de lutte contre le Coronavirus en baissant les prix des médicaments. Il a révélé que l’ensemble des acteurs du secteur pharmaceutique se sont exprimés en faveur de cette initiative. « Nous avons eu une première réunion à ce sujet et nous présenterons une proposition à ce sujet. Elle prendra en compte les personnes à faible revenu », a-t-il ajouté.

Bechir Yarmani a expliqué que les prix des médicaments sont soumis à une réglementation et sont fixés par le ministère du Commerce. « La Pharmacie Centrale publie une note fixant les prix suite aux recommandations du ministère du Commerce. La seule modification, que nous avons apportée au niveau de notre établissement, a eu lieu en novembre 2020. Nous avions décidé d’augmenter la part du citoyen dans la compensation relative aux médicaments en raison de la situation financière difficile que traverse la Pharmacie Centrale. Cette décision a été prise en collaboration avec le ministère du Commerce. Les modifications des prix observées par la suite ont été décidées par les producteurs de médicaments », a-t-il affirmé.

Par la suite, Bechir Yarmani a précisé que les prix de certains produits ne sont pas fixés par l’Etat car il ne s’agit pas de médicaments. « L’impact de la crise actuelle sur les produits de base touche, également, le marché des médicaments. Parfois, la pénurie d’un produit de base bloque la production. Au niveau de la Pharmacie Centrale, nous essayons d’avoir un stock de trois mois pour chaque médicament. La pénurie peut, aussi, résulter de la distribution des médicaments. Certains produits ne sont pas intégrés au réseau de distribution de la Pharmacie Centrale. Les producteurs choisissent et livrent eux-mêmes les officines. De plus, la régression de la production nationale de médicament impact ceci. Le producteur prouve au ministère du Commerce que le coût de production d’un médicament a augmenté », a-t-il affirmé.

 

 

 

Dans d’autres cas, le producteur en question traverse une période de crise telle que pour la Société des Industries Pharmaceutiques de Tunisie (SIPHAT) produisant l’aspirine qui souffre de difficultés financières, a-t-il poursuivi.

Concernant les médicaments importés, Bechir Yarmani a expliqué que de la Pharmacie Centrale propose au ministère du Commerce de vendre ces produits au prix de l’importation. Ce dernier opte, en général, pour un prix de vente inférieur à celui de l’importation, selon lui. « L’Etat opte pour cette politique dans le cadre des compensations apportées aux médicaments et qui ne sont pas intégrées à la caisse des compensations. Cette compensation est en moyenne égale à 200 millions de dinars », a-t-il ajouté.

« Afin d’avoir des éclaircissements concernant les variations des prix de médicaments, il faut s’orienter vers les pharmaciens, le conseil national de l’ordre national des pharmaciens et leur syndicat. Je considère qu’ils sont les plus aptes à expliquer la chose », a déclaré le PDG de la pharmacie Centrale.

 

Enfin, le PDG de la Pharmacie Centrale a confirmé que la Tunisie étudie la possibilité de produire le vaccin anti-Covid. « Une initiative a été présentée à ce sujet par une usine privée au ministère de la Santé », a-t-il précisé.  

 

 S.G

03/08/2021 | 10:07
3 min
Suivez-nous
Commentaires
Alya
Excellente mise au point
a posté le 03-08-2021 à 13:07
Voilà don une réponse claire et nette aux questions que plusieurs intervenants se posaient sur le forum . Outre le prix des médicaments, plusieurs produits d hygiène escarre, pansement et l en passe, sont variable d une pharmacie à une autrd
Durdur
Etrange
a posté le 03-08-2021 à 10:55
Pourquoi certains médicaments contre le cancer coûtent bien plus cher en Tunisie qu'à l'étranger