alexametrics
dimanche 04 décembre 2022
Heure de Tunis : 16:27
Dernières news
Ahmed Néjib Chebbi : un dialogue national et un gouvernement de salut pour sauver la Tunisie
25/04/2022 | 08:58
2 min
Ahmed Néjib Chebbi : un dialogue national et un gouvernement de salut pour sauver la Tunisie


Le dirigeant du parti Al Amal, Ahmed Néjib Chebbi, est revenu, lundi 25 avril 2022, sur la formation d’un front de salut national pour contrer l’entreprise du président de la République, Kaïs Saïed, et sortir le pays de la crise multidimensionnelle par le dialogue.  
 
Invité de l’émission Expresso sur Express FM, il a avancé que cette initiative avait pour objectif de fédérer les forces vives du pays capables de combler le vide politique actuel, contrebalancer le pouvoir en place et pousser vers l’organisation d’un dialogue national.   
 
« La Tunisie ne peut être sauvée que par un gouvernement de salut qui se base sur un programme de sauvetage et un large appui national », a-t-il avancé expliquant que le programme de sauvetage doit répondre aux problématiques actuelles ; les négociations avec le Fonds monétaire national (FMI), entre autres. 
 
 
 
Il a ajouté que le Parlement pourrait se réunir pour approuver les résultats de ce dialogue national et le gouvernement qui en découlerait rappelant que lors de la plénière exceptionnelle du 30 mars, l’Assemblée des représentants du peuple s’est déclarée à la disposition du dialogue.  
 
Le politicien a affirmé que ce front de salut national était ouvert à « tous ceux qui s’opposent au ‘coup d’Etat’ et appuient une sortie de crise pacifique ». 
 
Ahmed Néjib Chebbi a souligné, dans ce même contexte, que nul ne pourrait contester la légitimité du président de la République affirmant que ses opposants contestent ses actes et décisions anticonstitutionnels.
 
Il a évoqué, dans ce sens, les interdictions de voyage qui ont visé de nombreux hommes d’affaires et investisseurs, le décret sur la lutte contre la spéculation qui a terrorisé les commerçants, entre autres. 
 
Interpellé sur la nomination, par décret présidentiel, de nouveaux membres pour la supervision de l’Instance supérieure indépendante pour les élections (Isie), le politicien a signalé que cela était la preuve que le président de la République ne croit pas en la démocratie et tente d’imposer sa volonté au peuple tunisien. Il a rappelé qu’aucun parti n’avait contesté la neutralité de l’Isie depuis sa création. 
 
Le dirigeant du parti Al Amal a ajouté que l’autocratie instaurée par Kaïs Saïed ne pourrait perdurer de par l’absence de tout fondement et surtout que « la Tunisie fait face à une crise aiguë et est totalement isolée ».

 

N.J. 

25/04/2022 | 08:58
2 min
Suivez-nous
Commentaires
Akoubi Ammar
Le marché de la ferraille politique
a posté le 26-04-2022 à 09:57
Le gourou et ses girouettes Najubullah le raté de la politique et les profiteurs issus des partis islamo- affairistes et maffiosis ont décidé enfin d opter pour le plan déstabilisateur de la Tunisie préparée par les occidentaux ennemis des tunisiens. C est le scénario lybien qu ils veulent nous offrir. Le peuple et les jeunes qui ont mis fin à la dictature de Ben Ali et sa junte ne laisseront jamais des aventuriers avides de pouvoir et des ingrats continuer leurs sale besogne aidés en celà par des traîtres campés en Europe et aux USA et téléguidés par les sionistes mais en fin de compte leurs idées c est du bonnet blanc, blanc bonnet.
Citoyen_H
COMME QUOI, TOUS CEUX QUI AVAIENT
a posté le 25-04-2022 à 17:44
été mis sur la touche par l'irremplaçable Bourguiba ou par le magnanime ZABA, ne l'avaient pas été, gratuitement.
Il n'y avait ni chméta, ni règlement de compte, ni d'autres bobards.
C'était tous simplement des agitateurs, des opportunistes, des parasites, des populistes, qu'ils fallait isoler et faire marcher au pas (chebi, marzougui, khriji, la3rayidh, hama hamami, abbou, ben sedrine, ben jaafar, etc....)

Ces canailles ont presque tous eu leur chance !!
Voyez ce qu'ils ont fait de la NATION !!!!!!!!!!!!!!!!!!



Stranger
Ben voyons!
a posté le 25-04-2022 à 16:57
" un dialogue national et un gouvernement de salut pour sauver la Tunisie"? Oui je suis pour un dialogue national SANS VOUS NI VOS COPAINS et un gouvernement également SANS VOUS NI VOS COPAINS. Un conseil : prend tes pilules pépère, ton avenir est derrière toi alors que celui de la Tunisie est devant elle.
ALMANAR
tartuffe
a posté le 25-04-2022 à 15:09
espèce de voyou, va travailler et gagner honnêtement ta vie au lieu de nous emmerder avec ton salut national
VENDU
Mohamed Obey
Ahmed Néjib Chebbi, copie 2022...
a posté le 25-04-2022 à 10:41
S'il n'y avait un >Ahmed Néjib Cgebbi, Rached Ghannouchi l'aurait crée! C'est son Troisème Tartour, ses premiers et deuxième étaient Moncef Marzouki et Beji Caïd Essebsi respectivement... Donc, il est sous l'effet incantatoire de son magicien_ tout comme les autres valets du temple khwenjiste...Il devient de plus en plus moche même s'il n'a jamais inspiré confiance et noblesse, ou patriotisme désintéressé...
URMAX
Mais qu'a r-il a gesticuler avec ses mains, comme un singe ... ?
a posté le 25-04-2022 à 10:29
... l'homme descend du singe ...
La preuve, la voici
Welles
Faux
a posté le à 16:22
Faux, on vous a mal appris à l'école, nous avons simplement un ancêtre commun, on peut dire que le singe est notre cousin germain.
Par ailleurs vous êtes injuste avec le singe car il est plus respectable que ce faux-cul de Chebbi.
Ali
Chebbi
a posté le 25-04-2022 à 09:40
Me Chebbi tu espères sans doute devenir le chef de ton chimérique gouvernement de salut national.Il ne manquerait plus que ça pour que ce pays aille droit dans le mur. Comment esperz vous redresser la situation vous qui êtes un politique raté? Vous cherchez sans doute par ego à finir cette carrière en grande pompe. C'est en tous les cas raté et cela vous suffit d'avoir été ministre du premier gouvernement après le départ de feu Z.E.B.Ali. Votre projet Me n'est que rêve de boucs .(Minaret aterses). Salutations.
Ali
Chebbi.
a posté le à 11:12
Il s'agit de m'amet ateresses et non m'naret et non comme l 'à crue corriger le robot de Google. Voilà corrigée l'intrusion.